souffle de vie – 26 – 27 avril 2008 – LA BEAUTÉ DE LA CROIX, par Michel Cusson.

Transmis par Lorraine

Galates 6:14 :« Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde »!

Introduction:

1. La croix est devenue un symbole Chrétien… Une chose de beauté.

-A. On l’achète pour la porter autour du cou.

Vous pouvez les acheter… Argent , ou en or de 14K, ou couvert d’une croûte avec diamants et rubis. Les bijoutiers peuvent les faire très belles.

Mais il n’y avait rien de beau, de la croix sur laquelle Jésus de Nazareth est mort.

B. Aucune mort n’a été plus redoutée par les criminels.

Aucune, si douloureuse ou humiliante. Si inhumaine que la loi Romaine ne permettait pas qu’un citoyen de l’empire puisse mourir par le crucifiement.

C. La croix était un obstacle pour la Foi.

Jésus mourant par le crucifiement était un grand obstacle pour la conversion des deux, des Juifs et des Païens.

1 Corinthiens 1:22-25

 » Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse: nous, nous prêchons Christ crucifié; scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs. Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes ».

1. Les juifs ont cherché le Messie pour manifester son pouvoir parmi des hommes, mais ne pouvaient pas être soumis à l’humiliation.

2. Les Grecs pensaient que cela était absurde pour les Chrétiens de prêcher Jésus comme le Sauveur; celui qui est mort d’une mort si ignoble ne pouvait pas être digne d’adoration.

D. Nous avons compté sur la naissance vierge, les miracles de Christ, la vie incomparable de Christ, les grands sermons qu’il a prêchés,

mais la croix est l’événement central…

Paul a dit :

Galates 6:14

 » Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde » !

E. Le jour que Christ a été crucifié est devenu le jour le plus grand dans l’histoire.

La Croix est devenue le symbole le plus grand que les hommes ont jamais considéré.

L’influence de la croix est devenue le pouvoir le plus puissant dans tout le monde.

1 Corinthiens 1:27-29

Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu’on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu.

F. Nous devons nous mettre à genoux au pied de la croix et trouver sa signification dans nos cœurs.
I. La laideur du Péché Révèle la Beauté de la Croix.

A. Nous pensons que nous savons quelque chose de laid du péché.

– 1. Une femme trouvée dans une poubelle dans le fond de la piscine.

– 2. Une femme poignardée et violée la semaine passée.

– 3. L’homme fâché à propos de son travail va à son lieu de travail avec un pistolet.

– 4. Regardez à la maison d’un ivrogne…

La femme et des enfants privés des nécessités de la vie à cause d’un père qui a choisi de vivre que pour lui-même.

– 5. Un bébé nouveau-né est laissé dans la toilette à Disney World….

B. Nous ne savons rien de la laideur du péché avant que nous ne nous mettions à genoux à la croix.

– 1. Faire des choix contrairement à la volonté de Dieu n’est pas un petit mal… Le péché est la deuxième force la plus grande dans le monde.

– 2. L’amour de Dieu est la seule force qui est plus forte.

– 3. C’est dans la croix que l’on voit les forces du mal et l’amour de Dieu se heurter.

II. La souffrance de la Croix Révèle Sa Beauté.

A. Les comptes Bibliques du crucifiement ont dit simplement et dans peu de paroles.

« Là, ils l’ont crucifié. »

Les lecteurs originaux des évangiles n’ont eu besoin d’aucune élaboration, car ils étaient familiers avec les détails horribles.

B. Détails :

Fouetté, battu tout près de la mort.

Mt 27:26

Alors Pilate leur relâcha Barabbas; et, après avoir fait battre de verges Jésus, il le livra pour être crucifié.

Torture mentale.

Jean 19:1-3

« Alors Pilate prit Jésus, et le fit battre de verges. Les soldats tressèrent une couronne d’épines qu’ils posèrent sur sa tête, et ils le revêtirent d’un manteau de pourpre; puis, s’approchant de lui, ils disaient: Salut, roi des Juifs! Et ils lui donnaient des soufflets« .

3. La marche vers Golgotha.

Jean 19:17

« Jésus, portant sa croix, arriva au lieu du crâne, qui se nomme en hébreu Golgotha ».

Luc 23:26

« Comme ils l’emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène, qui revenait des champs, et ils le chargèrent de la croix, pour qu’il la porte derrière Jésus ».

Manque de respect des soldats.

Jean 19:23-24

 » Les soldats, après avoir crucifié Jésus, prirent ses vêtements, et ils en firent quatre parts, une part pour chaque soldat. Ils prirent aussi sa tunique, qui était sans couture, d’un seul tissu depuis le haut jusqu’en bas. (19-23) Et ils dirent entre eux: (19-24) Ne la déchirons pas, mais tirons au sort à qui elle sera. Cela arriva afin que s’accomplît cette parole de l’Écriture: Ils se sont partagé mes vêtements, Et ils ont tiré au sort ma tunique. Voilà ce que firent les soldats ».

Insulté par les gens et les grands prêtres.

Marc 15:27-32

 » Ils crucifièrent avec lui deux brigands, l’un à sa droite, et l’autre à sa gauche. Ainsi fut accompli ce que dit l’Écriture: Il a été mis au nombre des malfaiteurs. Les passants l’injuriaient, et secouaient la tête, en disant: Hé ! toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même, en descendant de la croix ! Les principaux sacrificateurs aussi, avec les scribes, se moquaient entre eux, et disaient: Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même ! Que le Christ, le roi d’Israël, descende maintenant de la croix, afin que nous voyions et que nous croyions ! Ceux qui étaient crucifiés avec lui l’insultaient aussi ».

7. Il a été accroché sur la croix de 9 heures le matin jusqu’à 3 heures l’après-midi.

Marc 15:25

« c’était la troisième heure quand ils le crucifièrent.

Marc 15:33-34

 » la sixième heure était venue, il y eut des ténèbres sur toute la terre jusqu’à la neuvième heure.

Et à la neuvième heure, Jésus s’est écrié avec une voix forte :

« Eloi, Eloi, lama sabachthani ?« 

ce qui signifie,

« Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandon- né ? »

C. Au milieu de sa soif, sa douleur et l’humiliation, Jésus pensait aux autres plutôt que de lui-même.

Luc 23:34

Alors Jésus a dit : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. »

Ils se partagèrent Ses vêtements en tirant au sort.

III. La Beauté de la Croix.

2 Corinthiens 5:18-21

 » Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu! Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu ».

Dieu n’avait pas marché sur la terre avec l’homme depuis les jours d’Éden. La réconciliation était essentielle.

1 Pierre 2:24

 » lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.


Romains 6:23

 » Car le salaire du péché c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur « .

Jésus est mort, physiquement et spirituellement sur cette croix. Abandonné par Dieu et l’homme.

Mat 27:46

Et vers la neuvième heure Jésus s’est écrié avec une voix forte, « Eli, Eli, lama sabachthani ? » C’est-à-dire « Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »

(Hébreux 2:9

 » Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur à cause de la mort qu’il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous ».

– 1. Notre péché a été crédité à son compte et notre condamnation est devenue la sienne; maintenant sa justice peut être créditée à notre compte.
– 2. La mort la plus horrible imaginable au Fils de Dieu est devenue le prix pour notre rachat.

La beauté de la croix n’a aucun rapport avec l’argent, ou l’or, ou des bijoux précieux. Elle a tout à voir avec l’amour.

Jean 3:16

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

Romains 5:8

 » Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous ».

E. Nous voulons avoir confiance dans notre propre bonté…

Mais nous devons nous abaisser, cesser d’avoir confiance en notre propre bonté… et acceptez la justice de Christ.

1. Le salut commence à la croix… Pas dans les mérites de nos propres expériences religieuses.

Héb. 12:2

 » ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu ».

Héb. 7:25

 » C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. « 

2. Il y a un rapport avec la confiance dans la mort de Jésus Christ.

Le mot « croix » dans l’Écriture sainte n’apparaît jamais au pluriel ! Il y a qu’une croix. C’est celle de l’abnégation (s’oublier soi-même).

À Christ cela lui a coûté Sa mort sacrificielle pour sauver les autres.

Le croyant qui prend sa croix et suit le Maître doit manifester un esprit semblable de sacrifice de soi.

Multitude de gens vont à l’église et s’appellent eux-mêmes des Chrétiens; et leurs vies sont encore essentiellement terrestres. Ils passent librement mille fois plus de temps sur des activités indulgentes pour eux-mêmes, qu’ils donnent à contrecœur à Dieu.

3. Non pas aussi simple que d’exécuter quelque rituel religieux… Baptême.

Ésaïe 64:6

 » Nous sommes tous comme des impurs, Et toute notre justice est comme un vêtement souillé; Nous sommes tous flétris comme une feuille, Et nos crimes nous emportent comme le vent ».

Conclusion:

La foi est le terme biblique qui embrasse la réponse totale que l’on fait à la grâce de Dieu.

– 1. Il faut accepter la mort de Christ.
Jean 8:24

« C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés. »

– 2. Nous devons revendiquer le rachat par son sang.

Romains 6:3-4

 » Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés ? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie ».

– 3. Nous devons vivre pour Christ.
Galates 2:20

« J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi ».

La beauté de la croix n’est pas de la porter autour du cou ou de l’utiliser comme un signet ou de la graver sur nos pierres tombales. Sa beauté se trouve dans le fait que la mort de Jésus Christ sur une croix Romaine, il y a presque vingt siècles, a ouvert le chemin à la vie éternelle pour tous ceux qui croient en lui.

Mettrez-vous votre espoir en ce salut ?

  12Comments

  1. Mestchersky Boris   •  

    Oui ! Il est mon rocher, la pierre angulaire de tout l’édifice, Il est mon fondement, sur lequel je peux me reposer et construire !

    Même si la dévastation arrive, son fondement reste, les traces sont visibles pour recommencer à nouveau, car elles sont eternelles .

    Il est ma Victoire, l’Agneau de D.ieu imolé pour moi.
    Il est le Fils unique de D.ieu, le premier né de toute la création.
    Il est le Bien-Aimé du Père, notre Créateur, et par son sacrifice nous sommes, nous, qui croyons en Lui, devenus ses enfants.

    C’est à la croix que tout à été révèlé !

    Ma nature pécherésse et la solution du salut, qui me lave par le sang du sacrifice de l’agneau, de toutes mes iniquités.

    Il suffit de lever la tête et d’invoquer son nom, aux sein de la détrésse, plus encore !

    Il est la Lumière du monde, notre Seigneur , notre Roi, parce qu’Il est notre Seul Sauveur, Lui, Jésus-Christ de Nazareth.

    Gloire au Père, Le D.ieu d’Israël, et Gloire à l’Agneau pour les siècles des Siècles !

    OUI ! je Crois de toute mes forces en Lui, et à cet Evangile de vérité, l’Evangile de Christ, et à TOUTE son oeuvre, car elle est parfaitement accomplie, pour le salut de tout ceux et celles qui sont appellé a y croire.

    Affectueusement en Christ, le " Messie promis ",

    Merci pour ce bel article, qui met en lumière, la Gloire du seul vrai D.ieu !

    Boris Mestchersky

  2. Béatrice   •  
  3. Mestchersky Boris   •  

    Bonjour Béatrice,

    Peux-tu dans cet article, démontrer que l’auteur annonce que notre Seigneur et Sauveur
    Jésus-Christ de Nazareth, soit mort " que " Spirituellement ?
    Je ne vois pas !

    Sinon, la différence entre l’oeuvre accomplie parfaitement, il y a plus de deux mille ans, et l’ostentation à laquelle les religions chrétiennes l’ont réduite.
    Simplement à une esthétique, contre l’oeuvre parfaite du rachat, accomplie entièrement, selon ou conformément aux lois de
    l’Ancienne Alliance, pour notre salut.

    C’est à mon avis la teneur de ce Bel article.

    Cordialement,

    Boris Mestchersky.

  4. yvess   •  

    Bonjour,
    Je ne vois pas de la beauté sur la croix, lieu de malédiction.
    Lorsque je prie, je ne me tiens pas devant la croix car elle est vide, comme le tombeau. Les anges ont dit :Pourquoi cherchez vous parmi les morts celui qui est vivant ( Luc 24.5 ).
    Hebreux 4.26 :Approchons nous donc avec assurance du trône de la grâce ,afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce pour être secouru dans nos besoins.
    Hébreux 7.25 :Mais lui ( Jésus ) peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui ,étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur.
    Soyons prudent de ne pas idolâtrer une croix vide. Jésus est assis à la droite de Dieu.

    Michelle: N’exagérons rien. La beauté de la croix est dans l’humiliation acceptée par Dieu. C’est même une « folie aux yeux des hommes « . Paul dit :  » 1Corinthiens 2:2 Car je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié. « . C’est le message central de l’évangile, beaucoup trop peu prêché de nos jours. OUI C’EST UN SCANDALE, OUI LA CROIX ÉTAIT UNE BARBARIE SANS NOM, mais c’est cela que Dieu a choisi pour payer à notre place, car c’est ce que nous méritions tous ! Il est bon de le rappeler sans cesse … La beauté de la croix, c’est la beauté et la bonté inouïes de Dieu

  5. yvess   •  

    Entièrement d’accord pour dire que le message de la croix est essentiel pour conduire des âmes au salut.
    Mais que penser lorsque l’on entend des prières :
    Seigneur je viens au pied de ta croix…..
    n’est-il pas plus simple d’aller au trône de la grâce ?
    Soyez richement bénie en notre Seigneur Jésus-Christ.
    Comme des centaines ( des milliers ? ) j’appelle jour aprés ,la
    grâce de dieu sur votre vie.

    Michelle : imposssible de se présenter devant le trône de la grâce sans avoir accepté de passer par la croix. Tu tombes pile poil sur une question majeure. La majorité des chrétiens d’aujourdh’ui veut de la grâce, mais pas de la croix, ET CELA NE FONCTIONNE PAS !

  6. Teruah   •  

    Sans la croix, il n’y aurait pas eu le sang versé pour nos péchés, sans la croix je ne serais pas justifié et aussi convaincu du mal que j’ai (que je) fait(s) et du prix, c’est à la croix que Jésus dit : Tout est accompli, il me montre le chemin d’abord la croix ensuite viens le reste. Peut-on naître de nouveau sans ressentir une profonde conviction de péché digne de mort? Et comprendre que cette mort sur la croix, fait que je suis pardonné

  7. yvess   •  

    Bonjour,
    Ma question était pour des chrétiens ,nés de nouveau ,qui dans leurs prières sont devant la croix et non devant le trône.
    Bonne journée en Jésus-Christ.

    Michelle: Il n’y a QUE LES CHRÉTIENS VÉRITABLEMENT NÉS DE NOUVEAU qui vont chaque jour devant la croix de Golgotha, avant de se présenter devant le trône de la grâce… PARCE QU’ILS SAVENT CE QU’ILS SONT SANS LA PURIFICATION QUOTIDIENNE PAR LE SANG DE L’AGNEAU, grâce à la repentance qui mène à salut: celle qui est donnée par le Saint-Esprit: il n’y a qu’à Golgotha, dans l’humilité, qu’on la reçoit !

    les autres marchent dans une fausse conversion, une fausse grâce, et une illusion qui les perdra s’ils ne se réveillent pas à temps et ne se voient pas tels qu’ils sont devant Dieu: trop exécrables pour être admis dans Sa sainte présence sans être foudroyé par la sainteté de Dieu…

    Yvesssss: tu t’enfonces et ton insistance à vouloir démontrer que tu as raison (alors que ton discours est diamétralement opposé à celui de Paul ) tend à prouver que, (comme beaucoup, hélas !) tu n’es pas sans doute pas entré dans la dimension qui te permet de te présenter devant le trône de la grâce .

    De même qu’il y a des faux dieux, des faux jésus, des faux évangiles, d’autres esprits que même des chrétiens solides confondent avec le Saint-Esprit (2Co 11:3), il y a aussi une fausse grâce, mortelle, basée sur l’illusion, donc l’autosatisfaction de la chair, laquelle n’a, dans un tel cadre, aucune chance d’être mise à mort !

  8. Jean-Luc B   •  

    On entend aujourd’hui dans certains milieux évangéliques un discours qui prétend qu’il ne faudrait surtout pas rester à la prédication de la croix. Que ce n’est utile qu’au début de la conversion pour recevoir le pardon et qu’après il faudrait aller plus loin, pour chercher la puissance, la richesse et l’autorité qui sont au trône de Dieu et du Christ. Le danger de cette position doctrinale, c’est qu’elle ne parle que de la crucifixion passée du Christ, sans amener ceux qui écoutent à suivre aujourd’hui son exemple. Dans le ciel, l’Agneau est toujours immolé (Apoc. 5. 6.), mais pour ces prédicateurs qui se croient hypers spirituels, le croix serait négative et devrait être dépassée dans la vie chrétienne.

    Mais c’est faire peu de cas de toute la prédication du Nouveau Testament qui nous parle de la croix comme d’un principe central qui doit se vivre chaque jour de notre cheminement ici bas. L’un des fondamentaux de la prédication chrétienne consiste à faire comprendre que sans l’œuvre journalière de la croix en nous, il est illusoire de prétendre à une vie nouvelle (Rom. 6. 4-5.). Sans mort à soi-même, il n’y a pas de résurrection possible !

    « Puis il dit à tous: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il se renie lui-même, QU’IL SE CHARGE CHAQUE JOUR DE SA CROIX, et qu’il me suive. » (Luc 9. 23.)

    «Je n’ai pas jugé bon de savoir quoi que ce soit parmi vous, sinon Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié. » (1 Cor. 2. 2.)

    Rechercher la puissance et la bénédiction sans conserver en nous le principe de mise à mort de la croix, c’est nourrir les ambitions et l’orgueil de la chair. Ce n’est pas suivre le chemin d’humilité et de dépouillement que le Christ nous a ouvert.

    « Que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. C’EST POURQUOI AUSSI DIEU L’A SOUVERAINEMENT ÉLEVÉ… » (Phil. 2. 3-9.)

    Il ne s’agit donc pas « d’aller à la croix », pas plus que de la laisser derrière nous, il nous est nécessaire de nous en charger et de la porter « CHAQUE JOUR » pour expérimenter aussi la puissance de résurrection et de transformation qui devient la notre quand nous nous identifions à ce que le Christ y a vécu.

    « Pour ce qui me concerne, LOIN DE MOI LA PENSÉE DE ME GLORIFIER D’AUTRE CHOSE QUE DE LA CROIX de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde! » (Gal. 6. 14.)

    « Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu. » (1 Cor. 1. 18.)

    Du temps de l’empire Romain, celui qui portait sa croix ne vivait pas forcément le supplice à l’instant, mais il savait qu’il y allait. C’était le but qui lui était fixé et il n’ignorait pas qu’il finirait cloué sur ce bois qu’il portait. Porter sa croix ne signifie donc pas nécessairement souffrir journellement, mais se considérer chaque jour comme condamné à mort, n’ayant que peu de temps à vivre. Lorsque nous savons que nous sommes condamnés, que notre temps est compté, nos priorités changent ! Aucun crucifié ne cherchait plus la richesse, ou la puissance, ou le succès. Comme des condamnés à mort (1 Cor. 4. 9,) employons le mieux possible le temps qui nous est laissé :

    « Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché, afin de vivre, non plus selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu, pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair. » (1 Pierre 2. 1-2.)

    Jean-Luc

  9. magnin roland   •  

    Prenons garde de ne pas nous laisser influencer par les ordres
    du chef anti Christ
    de l’ église de Rome,
    et ne nous leurrons pas,
    Nous NE pouvons PAS
    d’ aucune manière ( faire ) notre salut
    C’ est l’ Agneau de Dieu qui,

    par son sacrifice UNIQUE,

    accompli UNE fois pour toutes ,
    c’ est LUI qui nous l’ offre
    il nous fait GRACE
    mais attention,,
    Une fois SAUVéS,,

    dès lors que nous SOMMES * Graciés *
    nous avons à marcher en nouveauté, NOUVEAUTé de vie.
    Et c’ est sur ce point que nous avons à travailler et à nous appliquer à ETRE plutot qu’à paraitre
    Heureusement notre Dieu et PERE nous connait et Il SAIT qui nous sommes car c’ est Lui qui nous a donné la vie
    dès que nous avons été conçus
    dans le sein de notre mère.
    Et il connait les pensées de notre coeur il VOIT nos faits et gestes
    Il connait nos luttes et aussi notre détermination à
    SUIVRE le BON Berger sur le chemin étroit, celui de la VIE.
    LUI seul et uniquement LUI connait qui sont ses filles et ses fils,
    Nés de NOUVEAU.

  10. pascal   •  

    Quel merveilleux article, j’en ai les larmes aux yeux. C’est l’un des plus beaux que j’ai pu lire sur ce blog. Si on savait par quoi est passé notre maître, je pense qu’il y aurait moins de guerre de mots et tous, on serait rassemblé pour dire PARDON et MERCI.
    Quelle souffrance, à tout point de vue, il est passé pour MOI pécheur.
    Cet article fait ressortir le tout petit "chrétien" que je suis dans un pays saturé de richesse et centré sur mon nombril.
    Les dures souffrances que j’ai connues dans ma vie sont rien par rapport à ce que tu as vécu sur cette croix. Comment as-tu fais?? Je réalise le pourquoi de GLOIRE A L’AGNEAU, Je t’aime mon JESUS
    Merci mon Dieu pour cette croix, celle que tu as porté à ma place
    L’article nous dit que "la croix est le jour le plus grand dans l’histoire" C’est tellement vrai.
    Sur cette croix, instrument de malheur, nous voyons tous les attributs de Dieu GRACE, AMOUR, LA BONTE; LA PUISSANCE etc…

  11. pascal   •  
  12. junath   •  

    BONSOIR
    c’est la deuxieme fois que je vous ecrive j’espere que cette fois j’aurai une suite
    c’est au sujet d’une femme qui pendant la paques a eu des stigmates,je voulais savoir puisque cela a ete accepté par beaucoup d’eglises ici meme non catholique :

    ma preoccupation est de savoir si il cela est vraiment DE DIEU parce que je n’ai lu nul part dans la bible l’annonce d’un tel evenement
    merci de bien vouloir me repondre parce que certains des freres et soeurs de mon assemblée l’accepte comme etant une servante de DIEU(la stigmatisée)
    merci que DIEU vous benisse

    Michelle: le sacrifice de Christ est parfait, une fois pour toutes. C’est dit en Hébreux. Ces stygmates sont abolument d’origine diablolique et ne font que « satisfaire la chair », comme dit Paul. Cela ressort d’un mysticisme qui atteint son paroxysme, cela entraîne l’idolâtrie de l’homme au lieu d’obéir au premier commandement qui dit de n’adorer que Dieu seul… D’ailleurs, quand on lit la vie des  » stygmatisés « , soit disant « saints », on voit que ces malheureux étaient abominablement tourmentés par les démons…’normal puisqu’ils étaient en fait, d’un orgueil colossal, prenant la place de Christ. Au lieu d’amener toute pensée captive à Jésus-Christ, commel’ordonne Paul, ces personnes amèenent les gens à les idolâtrer, eux…

    Quand Paul parle « d’ajouter aux souffrances de Christ », il ne parle que des persécutions humaines entraînées par le fait de marcher, VRAIMENT, dans la vérité et de la proclamer. On en a divers exemples dans les Actes et les Epitres.

Laisser un commentaire