souffle de vie 21 avril – L’INTIMITE AVEC DIEU – 1ere Partie, par Catherine Brown

transmis par Elisabeth: source www.elijahlist.com

« Nous sommes appelés à être des ambassadeurs de Son cœur d’amour auprès des nations pour que celles-ci expérimentent l’amour de Son cœur. »

Dans une récente vision, j’ai vu des gens s’approcher du Seigneur et tendre la main pour toucher le bas de Son vêtement, de la même façon que cette femme malade d’une perte de sang depuis douze ans en Mc 5.25. J’ai été frappée de voir que ces bien-aimés avaient le cœur si lourd et à quel point le Seigneur désirait les guérir de Son seul regard d’amour. Vous est-il déjà arrivé de crier de désespoir au Seigneur pour qu’Il vous aide? Il est tellement important de savoir qu’Il est toujours prêt à relever nos têtes et inonder nos êtres de Sa puissance de guérison.

Dans cette vision, le Seigneur m’a parlé :

– « Regarde Mes mains, regarde Mon visage

Alors que la foule de ces gens s’approchait du Seigneur, ils s’accrochaient tous à Ses mains, mais semblaient être incapables de regarder Son visage.

Son regard d’amour brisait les chaînes de la ma- ladie,

de l’es- clavage

et de l’oppression du péché

et poussait les morts à ressusciter.

Alors que je réfléchissais à la façon dont nous utilisons nos mains pour travailler, le Seigneur a dit :

– « Toute abondance découle d’une intimité avec Moi

Nous sommes guéris pour entrer dans la moisson car chaque enfant de Dieu a un témoignage du Christ ressuscité qu’il peut partager pour bénir les autres. Le Seigneur veut que nous soyons des adorateurs qui embrassent Ses œuvres.

Dans cette relation pleine de sécurité, le Saint-Esprit produit en nous un témoignage de Christ. L’intimité avec Dieu est tout et sans elle, nous n’avons rien à offrir au monde.

Nous ne pouvons pas espérer être Ses mains si nous n’avons jamais vu Son visage, et nous ne pouvons pas contempler Sa face sans avoir reçu Ses mains percées.

Voir la croix c’est tout d’abord croire, et en croyant nous Le percevons avec plus de clarté.

En contemplant Christ, nous sommes à même de recevoir le Père. Jésus a dit :

« Celui qui m’a vu, a vu le Père.» (Jn 14..9b).

FACE À FACE

Au milieu de cette révélation, j’ai eu une autre vision magnifique d’une amie proche qui a été utilisée par le Seigneur pour amener le réveil dans nombre de nations, y compris le Mozambique. Jésus était face-à-face avec elle, et alors qu’il la tenait, des rivières d’eau vive se déversaient du sein de Jésus au travers d’elle.

Dans ce tête-à-tête, je pouvais voir que le flot de Son amour faisait naître de nouveau une nation après une autre.

Cette vision ne s’adresse pas qu’à une personne, mais à tous ceux qui répondront à l’appel du Maître de prêcher l’évangile du Royaume à toutes les nations.

Les plus profondes expériences que nous avons se vi- vent dans le sanc- tuaire de notre cœur,

où le Seigneur crée des moments de sainte communion qui nous changent pour toujours.

Jésus aspire à avoir un face-à-face avec chacun de nous.

Quand nous contemplons Sa face, nous avons la capacité et la motivation de devenir Ses mains dans un monde en souffrance.

La mise au monde de multitudes se prépare dans le lieu secret.

Le lieu secret de Christ, l’Époux Roi, se trouve dans ce regard intérieur qui captive nos cœurs et nous rend malades d’amour et débordants de Lui.
Ce face-à-face nous permet de faire pleinement confiance à Dieu et de nous reposer complètement dans Son amour.

Le temps que nous passons seuls avec Christ dans l’adoration, nous permet de capituler devant la volonté de Dieu.

Chercher le cœur du Père est la condition pour voir se manifester Sa puissance dans nos vies et dans les nations de la terre. Dieu veut que nous reconstruisions un autel d’adoration intérieur en réponse à Sa gloire. La manifestation extérieure d’une telle adoration portera un fruit éternel.

La contemplation de Christ est une expérience à multiples facettes

– un moment secret,

un pèlerinage pen- dant lequel Il de- vient tout en tout,

et où nos dé- fenses fondent dans le silence de cette com- munion avec Notre Sauveur.

La contemplation de Christ peut se décrire comme le lieu d’une rencontre avec le divin, d’une capitulation totale de notre cœur à Sa volonté. Cette contemplation sature notre âme de la présence de Dieu, et nous enjoint ensuite de marcher et de travailler aux côtés de notre Rédempteur.

Chacun de nous réalise à nouveau le besoin que nous avons d’être remplis à déborder de la manne du ciel, de la substance qui ne se trouve que dans le repos du Seigneur.

L’auteur du Cantique des cantiques nous dit que l’époux a été captivé

« avec un seul regard ».

Dieu aspire à ôter le voile de nos yeux pour que nous Le connaissions davantage.

Dans des moments aussi sacrés, le Seigneur nous rappelle qu’Il est omniscient, omniprésent et débordant d’un amour inconditionnel. Il est captivé par Sa magnifique Épouse, mais peut-être que nous ne comprenons pas toujours à quel point nous sommes adorés par notre Roi des Rois.

Catherine Brown – Gatekeepers Global Ministries

Email: admin@gatekeepers.org.uk ==============================

Traduction Dominique François

  1 Comment

  1. Annie   •  

    Magnifique exhortation, mais la dernière phrase est surprenante ("… nous sommes adorés par notre Roi des rois" !!??), à moins qu’il s’agisse d’une erreur de traduction, voulant dire plutôt qu’Il nous aime avec passion.

    Michelle : tu as entièrement raison: on n’adore que Dieu seul et nous ne sommes pas des dieux (contrairement à ce que Satan fait croire à beaucoup !). Je crois plutôt à un lapsus de l’auteur

Laisser un commentaire