SONGE SUR LA FRANCE , reçu par Maritza Melesville

Je vous partage un songe que j’ai eu le 24 janvier 2019 à 4h15 du matin. C’était le black-out total.
Nous avions interdiction d’aller dans la ville voisine et puis le gouvernement a décidé de lever l’interdit.

A l’entrée de la ville les hommes étaient en armes et partout on pouvait voir que la ville avait été dépouillée de ses biens.

 

Je marchais en pleurant le long de la route.
Les maisons étaient ouvertes. Tous les livres, les tableaux, les objets de valeur, tout ce qui représentait la richesse de l’état français était à terre, marqué pour être identifié.

Il y avait un décompte de tout ce qui représentait la république française. Tout ce qui représentait notre culture était au sol.
Des tableaux étaient même cloués au sol.

Au fur et à mesure que j’avançais, je voyais de drôles de scènes. J’ai vu (en noir et blanc) un amoncellement de corps, enchevêtrés les uns aux autres et des gens qui pleuraient tandis que d’autres continuaient leur chemin sans y prendre garde.

J’avançais en pleurant.

J’étais dépitée.

La France était mise à nue.

Le temps avait changé. C’était une atmosphère de guerre. Les gens étaient habillés comme durant la dernière guerre.
Certains ne se rendaient pas compte de ce qui se passait, s’en amusaient même, mais moi je pleurais chaudement.
Je n’en croyais pas mes yeux.
Je ne cessais de pleurer.

J’avais compris que tout avait réellement changé, que nous étions dans une situation nouvelle, dans un état policé, armé.
J’étais désemparée jusqu’au moment où je me suis mise à prier.

Alors soudainement mon cœur s’est apaisé, l’espoir m’est revenu et je me suis réveillée.

Maritza Melesville

 

  2Comments

  1. Thierry Wasserfallen   •  

    «Les gens étaient habillés comme durant la dernière guerre. »

    Ça c’est quelque chose qui est récurrent dans les songes… je ne sais pas encore pourquoi, mais à chaque fois qu’il s’agit de ce theme, personnellement, ce détail là revient. Habillé comme durant la guerre 39-45… je me demande si tout ce qui se passe et va se passer n’a pas un lien direct avec la déportation depuis la France, la rafle… ??? C’est une vrai question. Éviter ça, peut-être encore possible ? Je n’en sais rien. Si le gouvernement et le pays tout entier prenait le sac et la cendre ? Je le souhaite. Moi, tout ceci me trouble…

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      La France ne s’esst pas repentie de sa complicité immonde avec la Shoah. Elle se dégage en déclarant: « C’était Vivhy ». Autant que je sache, Vichy était le Goouvernement de la France, avec Pétain qui avait été plébiscité par les Fraançais.

      Les rafles ont été faites avec la complicité des Français: c’est eux qui dénonçaient les Juifs.

      – à l’exigence allemande, ils ont rajouté des centaines d’enfants juifs, de leur propre initiative.

      Non seulement la France ne s’en est jamais repentie, n’a jamais demandé pardon à Israël, mais elle continue à tenter de massacrer Israël avec les copains musumans de tous les régimes qui se sont succédés, et qui ont fait alliance CONTRE Israël… sans que les Français ne bougent le petit doigt ! Dans leur coeur (sauf quelques justes, évidement), ils sont toujours antisémites et quasiment exterminateurs de la nation juive par procuration (soutien massif des « palestiniens ».

      Pire: l’Église non plus n’a pas moufté et (hormis quelques justes) elle a été aussi complice du génocide. La doctrine du remplacement, distillé depuis des siècles dans l’Eglise de France via le Vatican mais aussi Luther, a couvert ce qui se pasait en Allemange et s’est tue frileusement. À ce jour, elle ne s’est toujours pas repentie.

      Voici ce qu me vient à la pensée:

      Jé 5: 9 Ne châtierais-je pas ces choses-là, dit l’Eternel, Ne me vengerais-je Pas d’une pareille nation ?
      10 Montez sur ses murailles, et abattez, Mais ne détruisez pas entièrement ! Enlevez ses ceps Qui n’appartiennent point à l’Eternel !

      Ces ceps qui n’appartiennent pas à l’Éternel, ce sont toutes les fausses églises qui pulullent aujourd’hui, mais aussi tous les chrétiens de nom. Le jugement arrive

      Et aussi:
      Abdias 1:12
      Non, tu n’aurais pas dû te complaire au spectacle au jour du malheur de ton frère, au jour de sa détresse. Non, tu n’aurais pas dû te réjouir au détriment des Judéens au jour de leur désastre, ni ouvrir grand la bouche pour insulter et te moquer au jour de leur angoisse.

      Je vais citer plusieurs passages du même chapitre. Cela concerne Edom, qui pour les Juifs représente clairement l’Occident. Cela rejoint la prophétie ci-dessus

      5 Si des voleurs ou des pillards viennent chez toi pendant la nuit, ils prendront tous les biens qu’ils peuvent emporter et tu seras totalement ruiné. Et si des vendangeurs viennent chez toi, ils ne laisseront rien que ce qui se grappille. 6 O ! Esaü, comme on te fouille ! On met à jour tous tes trésors cachés. 7 Tous tes alliés t’ont refoulé jusque sur ta frontière. Tous tes amis te trompent et te réduisent en leur pouvoir. Tes associés tendent des pièges sous tes pas. Il n’y a en Edom aucun discernement.

      10 « Tu t’es montré violent envers Jacob ton frère, c’est pourquoi tu seras couvert de honte et tu disparaîtras à tout jamais. 11 Car tu étais présent en ce jour où des étrangers emportaient ses richesses, lorsque des étrangers pénétraient dans sa ville, et, en tirant au sort, se partageaient entre eux le butin de Jérusalem. Oui, toi aussi, tu as agi comme eux.
      12 Non, tu n’aurais pas dû te complaire au spectacle au jour du malheur de ton frère, au jour de sa détresse. Non, tu n’aurais pas dû te réjouir au détriment des Judéens au jour de leur désastre, ni ouvrir grand la bouche pour insulter et te moquer au jour de leur angoisse. 13 Pourquoi as-tu franchi les portes de la ville de mon peuple au jour de son malheur ? Pourquoi t’es-tu complu, oui, toi aussi, à la vue de ses maux au jour de son malheur ? Pourquoi t’es-tu emparé de toutes ses richesses au jour de son malheur ? 14 Et pourquoi étais-tu présent au carrefour des routes pour massacrer ses rescapés ? Pourquoi as-tu livré les derniers survivants au jour de leur détresse ?

      15 « Le jour où l’Eternel jugera tous les peuples se rapproche à grands pas et l’on te traitera comme tu as traité les autres : le mal que tu as fait retombera sur toi. 16 Vous avez bu la coupe de l’orgie sur ma sainte montagne : De même, toutes les nations ne cesseront de boire la coupe de colère. Oui, elles la boiront, elles l’avaleront et puis seront anéanties.

      17 Mais sur le mont Sion il y aura des rescapés : ce sera un lieu saint. Le peuple de Jacob reprendra possession de ce qui lui revient. 18 Le peuple de Jacob sera semblable au feu, les enfants de Joseph seront comme une flamme ; les enfants d’Esaü, par contre, seront comme du chaume qui sera embrasé et consumé ; il ne réchappera pas un seul survivant parmi les enfants d’Esaü : l’Eternel le déclare. »

      20 et les déportés d’Israël toute une armée posséderont le pays des Cananéens jusque vers Sarepta.

      Quand on sait que Sarepta (Zarfat) – Les exégètes juifs sont unanimes – désigne la France, on peut frémir. Mais nous voyons qu’elle a une chance d’échapper au pillage: « Jusques vers… ».

      Ah, si les vrais chrétiens de France s’unissaient pour s’humilier devant Dieu de ce que les pères ont fait contre le peuple juif, et ce que la France continue à faire, demandait pardon à Israël, et criait à Dieu de lui pardonner sa passivité face à ces iniquités abominables, le bras de Dieu pourrait peut-être changer, selon 2 Ch 7:14 et Joël 1 et 2

Laisser un commentaire