Le livre est en E-book à la Fnac: ICI. et chez Kindle Amazon ICI, au prix de 6,99 €. Il est en livre broché à la CLC, à 7ICI et sur Amazon– lire suite

Le contenu est une vraie bombe. En Broché, il peut être commandé ICI à la CLC (12 €) ou en cliquant sur le widget à droite de la page d’accueil. 

Et sur Amazon (12 €): https://www.amazon.fr/Livres-Michelle-dAstier-de-Vigerie/s?rh=n%3A301061%2Cp_27%3AMichelle+d%27Astier+de+la+Vigerie

Je sais, dans mon coeur, qu’il y a un lien direct entre le Covid19 et le taux effroyable d’avortements dans le monde : des milliards d’être vivants, uniques, aimés de Dieu avant la fondation du monde, et rejetés comme des ordures pour le seul crime de parfois déranger un monde devenu si matérialiste et égoïste que sa méchanceté et son immoralité ont dépassé depuis longtemps… celles de Sodome et de Ninive.

Cette puanteur est montée aux narines de Dieu.

Le Seigneur m’avait déjà fait faire le lien en 2011 entre les fléaux qui s’abattaient sur le Japon et le fait que ce pays est le tout premier à avoir instauré l’avortement jusqu’à neuf mois.  En Chine aussi, depuis MAO, ce sont des milliards de bébés viables qui ont été assassinés. Quoi d’étonnant si des pandémies se déversent depuis ce pays ? Mais voilà, tous les pays occidentaux ont imité, les organismes européens ou notre nouveau ministre de la santé essayant de reculer de plus en plus les limites qui avaient été instaurées dans les lois précédentes. New York, l’État le plus frappé des USA, vient juste de légaliser l’avortement jusqu’à neuf mois. Je savais, en apprenant la nouvelle en janvier 2019, qu’un cataclysme allait frapper cette ville. L’Australie, horriblement touchée juste avant la pandémie par des incendies et d’autres catastrophes ? La loi y permet l’avortement jusqu’à 22 semaines et de fait, on peut aller bien au-delà. Au nom de la « liberté », il n’y a plus aucun frein, le dernier État réfractaire d’Australie venant de libéraliser l’avortement. Même chose en Belgique, en Angleterre… La liste ne s’arrête plus et se précipite.

Mais le Seigneur m’a fait aller bien plus profondément dans Sa parole, et j’ai pu comprendre que la légalisation de la pilule avait, de fait, déclenché un tsunami de lois plus abominables les unes que les autres, les unes après les autres. J’ai reçu des révélations époustouflantes sur la procréation régulée par Dieu et sous Son seul contrôle, car c’est Lui qui est la vie. L’homme a voulu prendre la place de Dieu, et choisir, comme Adam, ce qui à ses propres yeux était le bien, ou ce qui était le mal. En les inversant, il a permis à la mort de s’engouffrer dans le monde sur une échelle que l’humanité n’avait encore jamais connue.

ET L’ÉGLISE ? 

L’Église, dont la mission est d’être le sel de la terre, l’appui et la colonne de la vérité, phagocytée par la franc-maçonnerie et l’humanisme qui fait de l’homme un dieu, a été aveugle, a préféré se taire, et a copié le monde. Elle s’étonne aujourd’hui d’être frappée à mort. Je parle de l’Eglise officielle, visible, pas de l’Église cachée qui pleure et s’humilie dans la main du Seigneur.

Rappelons Osée 4, dans un passage bien souvent tronqué et donc mal compris.

 

6 Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J’oublierai aussi tes enfants.
7 Plus ils se sont multipliés, plus ils ont péché contre moi: Je changerai leur gloire en ignominie.8 Ils se repaissent des péchés de mon peuple, Ils sont avides de ses iniquités.9 Il en sera du sacrificateur comme du peuple; Je le châtierai selon ses voies, Je lui rendrai selon ses oeuvres.10 Ils mangeront sans se rassasier, Ils se prostitueront sans multiplier, Parce qu’ils ont abandonné l’Eternel et ses commandements.
Beaucoup vont aller pleurer sur leurs ex-pierres mortes et sur leur système ecclésial si moralement confortable, espérant le voir ressusciter. Mon coeur bouillonne depuis des mois, car je savais qu’un cataclysme allait arriver, je l’annonçais publiquement depuis des années. Mais quand j’ai entamé la rédaction de ce livre, en décembre dernier, j’ai eu la certitude que c’était imminent, d’autant que j’avais reçu beaucoup de songes qui m’avait avertie et que je les avais retransmis sur ce blog, ou donnés en public*. J’avais compris à quel point, nous, les chrétiens, étions bien plus gravement coupables, car nous avons méprisé les conseils, directives et commandements que Dieu avait instaurés pour nous bénir et que nous connaissions.
* Entre autres, le 19 décembre 1019 : https://michelledastier.com/la-bete-qui-sort-de-la-mer-et-jette-ses-tentacules-sur-la-france/, ou le 14 janvier 2019 (veille de l’incendie de notre Dame) : Le cataclysme et la croix. Une vision reçue par Michelle d’Astier de la Vigerie.    Tandis que Jacques Colant, alors qu’il demeurait chez moi pour un séminaire, m’a raconté le rêve qu’il venait de faire (15 mars 2019) et qui lui avait procuré un choc profond. Je l’ai publié le 23 mars 2019:  Le grand arbre, le rêve de Jacques Colant. Jacques voyait la planète entière atteinte, moi la France, nous savions que c’était imminent, soudain et terrible, mais nous ne savions évidemment pas sous quelle forme cela allait arriver. Maintenant, nous savons. Dans le rêve de Jacques il y avait même l’avertissement que tout le monde serait mis sous contrôle. Nous le sommes. Je crois que cela ne fait que commencer: l’antéchrist arrive.
Ce livre, je l’espère de tout coeur, va être un électrochoc pour beaucoup. Puisse l’Église, au lieu de pousser ses cocoricos triomphalistes, tomber à genoux et pleurer. Car si nous ne savons toujours pas entendre, si nous faisons comme Pharaon, endurcissant son coeur dès que la plaie cessait, Dieu nous frappera encore et encore, jusqu’à ce que nous nous reconnaissions tous coupables. Alors seulement pourra s’accomplir la promesse contenue en 2 Ch 7:14, reprise aujourd’hui par tous, mais en oubliant le verset qui précède et ne fait qu’un avec la suite:
2 Ch 7:13 Quand je fermerai le ciel et qu’il n’y aura point de pluie, quand j’ordonnerai aux sauterelles de consumer le pays, quand j’enverrai la peste parmi mon peuple;14 si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies,-je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays.
Voici la présentation du livre:

Un livre choc, vrai, décapant… et profondément JUSTE. Il va de révélation en révélation, et remet en question, à la lumière de la Bible, tout ce que nous avons accepté comme « avancées » pour la libération de la femme en matière de procréation, de contraception et d’avortement.

Nous sommes abasourdis de réaliser à quel point les bornes anciennes ont été déplacées. Au lieu de respecter le conseil divin, nous avons accumulé des lois mortifères dans les dernières décennies. Elles aboutissent aujourd’hui à une dénatalité dramatique de nos nations, à l’invasion malveillante d’immigrés «  de remplacement », à la perte de notre identité judéo-chrétienne, et à des jugements célestes qui s’accélèrent et s’amplifient.

La plume de Michelle d’Astier de la Vigerie court, cinglante, rappelant les normes divines et les bénédictions qui y sont attachées et qui permettent en partie de comprendre pourquoi le peuple juif est en avance sur tous les autres peuples de la terre dans bien des domaines : scientifique, technologique, médical, artistique.

Puisse ce livre être un électrochoc pour réveiller d’urgence les consciences assoupies, et nous faire revenir aux lois de notre Créateur. Il peut encore sauver le pays.