L’INFANTILISME CHRÉTIEN, par Michelle d’Astier de la Vigerie

Tous les ministères, en particulier ceux qui pratiquent la délivrance, finissent par faire un constat pénible : les chrétiens des derniers temps ne croient pas à  leurs propres prières et courent après les gens de " charisme " pour prier à  leur place, au risque de tomber sur des loups qui vont se servir de leur manque de foi pour les attacher à  eux-mêmes, à  LEUR ministère, à  leurs propres œuvres, souvent en les pompant financièrement, en leur laissant croire qu'ils vont prier pour eux, à  leur place, et avec plus d'efficacité.

Le salaire de Balaam, un salaire sournois qui fait chuter beaucoup de serviteurs de Dieu ! Par Michelle d’Astier de la Vigerie

J'ai éprouvé la nécessité de reprendre la deuxième partie du chapitre consacré à  Balaam, et de l'enrichir, avec d'autres extraits de mon livre:"Apostasie et sorcellerie dans l'Eglise". Ce récit, rappelé dans huit livres de la Bible dont trois du Nouveau Testament, nous concerne, TOUS, personnellement.

Aujourd'hui, je vois des grands serviteurs de Dieu, et parmi eux des amis chers, tomber dans le piège qui a été tendu par Balak à  Balaam, il y a trois mille cinq cents ans, pour les conduire, au lieu de servir le peuple de Dieu, à  se servir eux-mêmes, et parfois même devenir les destructeurs, conscients ou inconscients, des âmes que Dieu leur avait confiées...

LA GRANDE SÉDUCTION, par Michelle d’Astier de la Vigerie.

M.A.V. Je reprends ici un article que j'avais mis en Janvier 2006 sur le site Vox Dei. Je pense qu'il est toujours d'actualité !

Jésus a prononcé pour notre temps, presque exclusive-ment pour notre temps, cer-taines paroles:

"Si quelqu'un vous dit alors : Le Christ est ici, ou Il est là , ne le croyez pas" (Mt 24:23).

Balaam, le précurseur de l’oecuménisme

Faire alliance avec des Églises "sœurs" au sein d'un œcuménisme qui veut rallier toutes les religions sous sa bannière, c'est accepter de faire partie de la grande prostituée qui va soutenir l'antéchrist.

On connaît l'histoire de Balaam qui nous est racontée dans la Bible à  partir de Nombres 23. Dans ce contexte historique, Balak, roi de Moab, a fait alliance avec les Madianites, CONTRE ISRAËL, parce qu'ils se sont appropriés durant quatre cents trente ans un territoire qui a été donné par Dieu aux seuls descendants d'Isaac, l'enfant de la promesse, et non à  eux, malgré leur parenté avec Abraham, et ils s'arque-boutent sur cette terre ALORS QU'ILS SAVENT QU'ELLE NE LEUR APPARTIENT PAS*.