De la bougie à l’électricité ! Le témoignage de M.O.

Voici des extraits du témoignage  que vous pouvez lire en entier en cliquant:

Mon témoignage 13 pages 2005-2015

JÉSUS-CHRIST LA LUMIÈRE du monde

«Mon oreille avait entendu parler de Toi, mais maintenant mon œil te voit : JESUS Mon ROI!»

Job 42 : 5

Quand j’ai commencé à écrire ce témoignage, je n’arrivais pas à être satisfaite.

C’est difficile de mettre en (pauvres) mots humains cette Extraordinaire Aventure avec JESUS !

IL m’en a donc inspiré un autre décrivant mon vécu : je suis vraiment passée de l’éclairage à la bougie de la ‘ religion’ -qui n’est PAS la Foi (= la confiance en Dieu )- à Son admirable Lumière par sa Parole (écrite dans un Livre qui a traversé les siècles : la BIBLE) ; de l’obscurité, incompréhension des réalités spirituelles, à Sa Lumière éblouissante : merveilleuse !!! Comment décrire cela ?

Puisque mon témoignage est que la BIBLE= JESUS-CHRIST Lui-même est LA PASSION de ma vie, désormais depuis plus de 30 ans, nous allons beaucoup la parcourir : ce passage biblique ci-dessous me ressemble un peu:

Bien que non aveugle, j’étais malvoyante.

….Et c’est ce que nous sommes tous tant qu’on n’a pas découvert la PAROLE de DIEU: La LAMPE.

.1. De la naissance à 21 ans

J’ai reçu l’enseignement du catholicisme, dans lequel j’ai participé fidèlement sans douter de l’existence de Dieu. Cependant, sans m’en rendre compte, je vivais ma Foi avec de grands manques.

Croire en Dieu est-ce suffisant pour être sauvé ?

«Les démons croient aussi que Dieu existe, et ils tremblent.» Jacques 2 : 19

Ma maman, humble, douce et discrète , parlant peu de sa foi, mais tellement convaincue, convaincante, fidèle dans son attitude et ses actes concrets du quotidien, démontrait cette réalité : le respect de Dieu et du prochain. Un peu comme ces femmes paisibles citées par Pierre, dans 1 Pierre 3:1-2 :

«N’ayant pas besoin de prononcer une parole, car ils verront combien votre conduite est pure et respectueuse. »

Elle fut le 1er jalon que le Seigneur plaça sur ma route.

Elle assurait le catéchisme aux fillettes du village, et les quelques histoires bibliques racontées, puis illustrées ou décorées, m’intéressaient.

Les prêtres, prenant le relais ensuite, nous ont fait vivre Moïse et Abraham, Jésus et sûrement d’autres bonnes choses que j’ai oubliées.

Des connaissances bibliques maigres, essentielles, et la Bible dit vrai : Le Seigneur, Celui qui a multiplié les pains et les poissons dit :«La Parole de Dieu ne retourne pas à Dieu sans produire un effet. »

Esaïe 55 : 11.

L’humble servante qui m’en présentait des miettes s’y appliquait.

Elle est morte aujourd’hui mais j’ai pu la remercier. Sa foi a vraiment fait naître l’étincelle de la mienne.

Elle fut témoin, peut-être malgré elle, et malgré des ignorances. On ne peut donner que ce qu’on a reçu… Dieu lui a permis de transmettre ce brin de Foi. C’est le meilleur héritage qu’elle m’ait donné !

Romains 10 :9 : « Si tu confesses de ta bouche devant tous que Jésus est Seigneur et que tu crois dans ton cœur que Dieu L’a ressuscité des morts, tu seras sauvée. »

Dans son cœur, elle crut, osa peu l’exprimer publiquement, mais suffisamment pour être reconnue.

Jésus demande cet effort de témoignage : prends publiquement position pour Moi, Je t’y aiderai, c’est Dieu qu’il faut craindre et non les hommes : Jean 12 : 43.

Dieu a permis que je découvre un trésor en faisant son ménage : son carnet de prières personnelles écrites en 1950 où elle écrivait VOULOIR suivre « le Guide, la Voie, la Vie » = Jean 14 : 6 =

« JESUS dit : JE suis le Chemin, la Vérité, la Vie, Nul ne vient au Père QUE PAR MOI» représentant la certitude de sa conversion!

Elle m’a donné ce carnet : c’est mon héritage spirituel. J’ai continué suivant ses traces :

J’ai commencé mes 1ères prières écrites en 1979, j’avais 16-17 ans. Malheureusement, victime d’un enseignement faux, elle n’a pu obéir à la Parole de Dieu sur un point, en tolérant dans sa maison et dans son cœur une statue. (« la vierge »)

Dieu demandera compte aux responsables qui l’ont conduite dans cette voie, que Lui-même interdit : Psaume 115 : « SEIGNEUR, ce n’est pas à nous qu’il faut donner la gloire, mais c’est à toi, pour ton amour et ta fidélité.

2 Les autres peuples demandent: «Leur Dieu, que fait-il?» Mais pourquoi posent-ils cette question?

3 Notre Dieu est au ciel, tout ce qu’il veut, il le fait.

4 Leurs dieux sont en argent et en or, ils sont fabriqués par des hommes.

5 Ces statues ont une bouche, mais elles ne parlent pas. Elles ont des yeux, mais elles ne voient pas.

6 Elles ont des oreilles, mais elles n’entendent pas. Elles ont un nez, mais elles ne sentent pas.

7 Elles ont des mains, mais elles ne touchent pas. Elles ont des pieds, mais elles ne marchent pas. Aucun son ne sort de leur bouche.

8 Les artisans qui les font, et ceux qui mettent leur confiance en elles, qu’ils soient comme ces statues!

( aussi muets, aveugles et sourds pour Dieu que ces statues de pierre ou de bois…)

Deutéronome 5 : 10-22 :

Je suis le Seigneur ton Dieu, c’est moi qui t’ai fait sortir d’Égypte où tu étais esclave.

7 Tu n’adoreras pas d’autres dieux que moi.

8 Tu ne te fabriqueras aucune idole, aucun objet qui représente ce qui est dans le ciel, sur la terre ou dans l’eau sous la terre;

9 tu ne t’inclineras pas devant des statues de ce genre, tu ne les adoreras pas. En effet, je suis le Seigneur ton Dieu, un Dieu exigeant. Si quelqu’un est en tort à mon égard, j’interviens contre lui et ses descendants, jusqu’à la troisième ou la quatrième génération;

10 mais je traite avec bonté pendant mille générations ceux qui m’aiment et obéissent à mes commandements.

«Instruis l’enfant pendant sa jeunesse, et quand il sera grand, il ne s’en détournera pas»

Proverbes 22 : 6.

Les prêtres que j’ai connus ne m’ont pas dégoûtée de croire. Ils m’ont communiqué ce qu’ils pouvaient. Jésus Lui-même a dit de Marie, la sœur de Lazare, versant son parfum sur Ses pieds :

«Elle a fait ce qu’elle a pu » Marc 14 : 8. Le Roi de la Multiplication a multiplié ce que ces prêtres ont pu apporter. C’étaient des hommes humbles, bons, je me souviens des prêtres B. et V. avec bonheur.

Cela n’a pas été vain, mais il est vrai que ce n’étaient vraiment que des fragments, alors que le Seigneur désire nous offrir un festin de première qualité !

Ma 2ème expérience des « sacrements », après mon baptême de nourrisson dont je n’ai évidemment aucun souvenir, fut la confirmation vers l’âge de 7, 8 ans.

L’évêque nous « administrait » le St Esprit lors de cette cérémonie…

Comme il semblait ne s’être rien passé pour moi, sincère, surprise, mêlée de culpabilité, j’interrogeai ma tante, marraine de confirmation, qui fut bien en peine de me répondre: juste un rituel qui ne l’avait jamais interpellée.

La Parole dit que « Dieu envoie dans nos cœurs l’Esprit de Son Fils. » Galates 4 : 6.

Pour que cela arrive, il faut avoir découvert le Fils tel qu’Il est, L’avoir consciemment reçu.

Ce n’était pas encore mon cas.

J’aimais bien le Fils, Jésus, mais je ne savais sur Lui que des généralités, je ne L’avais pas «rencontré» personnellement…

L’onction d’huile symbolique, dispensée à la pelle à une cinquantaine d’enfants par l’évêque, y changerait-elle quelque chose ? : la Bible dit plutôt :

Jean 1 : 12-13 : « A tous ceux qui L’ont (sciemment) reçue (la Lumière), à tous ceux qui croient en Son nom (Jésus), la Parole (Jésus) a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu… Ils sont nés, non de la volonté de l’homme, mais de Dieu.»

J’étais sincère : cette démarche a quand même préparé mon avenir : Dieu qui regarde au cœur et non aux apparences est si Bon…J’aimais la grande église ainsi remplie d’enfants…Je garde un chaud souvenir de cette paroisse de mon enfance.

Être sympathisant de Jésus, est-ce suffisant pour être sauvé ?

– Le jeune homme riche dans Luc 18 : 18 a été capable de reconnaître aussi en Jésus un Bon Maître, mais son cœur chérissait et visait d’autres priorités. Il est dit qu’il s’en alla tout triste. L’amour de sa vie était l’argent. Son idole…

– Judas fut un proche de Jésus, Celui-ci l’appela «Mon ami»… mais avait-il compris QUI était en face de lui ? Il avait pourtant vécu et tout partagé avec Lui pendant Son ministère !

– Même les frères et sœurs de Jésus, ayant grandi avec lui, dans la même famille, n’ont pas compris tout de suite, et pas tous…, qui Il était.

Être proche, ou tout près de Jésus, est-ce suffisant pour être sauvé  ?

Je regrette que les témoins qui m’entouraient n’aient pas eu une vision de Jésus tel qu’Il est dans toute la Bible, mais seulement des informations pré-sélectionnées par leurs dirigeants, clergés.

Peut-être L’aurais-je mieux saisi et accepté plus vite ? Pendant toutes ces années, je n’ai pas mesuré assez Sa grandeur, Sa personne et Son œuvre sur la croix, ni surtout le poids de mes propres péchés pesant sur Ses épaules. Esaïe 53 : LA CROIX….

5 Mais il était blessé à cause de nos fautes, il était écrasé à cause de nos péchés. La punition qui nous donne la paix est tombée sur lui. Et c’est par ses blessures que nous sommes guéris.

6 Nous étions tous comme des moutons perdus, chacun suivait son propre chemin. Et le SEIGNEUR a fait retomber sur lui nos fautes à nous tous.

7 On l’a fait souffrir, mais lui, il a accepté cela, il a gardé le silence. Comme un agneau qu’on mène à l’abattoir, comme un mouton qui ne crie pas quand on lui coupe sa laine, il a gardé le silence.

8 On l’a arrêté, jugé, puis supprimé. Mais qui a fait attention à ce qui lui arrivait? Oui, on l’a enlevé du monde des vivants. Il a été frappé à mort à cause des fautes de son peuple.

9 Il a été enterré avec les gens mauvais. Sa tombe est avec les riches. Pourtant, il n’avait rien fait de mal et il n’avait jamais trompé personne.

Mes 1ers conducteurs n’ont pas insisté sur le fait que j’avais un choix personnel à faire devant Dieu :

Si une personne est convertie à Jésus-Christ, sans le savoir, elle est sans certitude, sans force, sans conscience de son identité divine. La Foi que Jésus donne, n’est pourtant ni vague ni floue.

Elle est puissante et doit pouvoir s’exprimer ainsi  :

Job 42 : 5 : «Mon oreille avait entendu parlé de Toi, mais maintenant mon œil te voit. »

1 Samuel 3 : 7 : le petit Samuel confié au prêtre Héli a saisi sa vocation quand il a eu une connaissance personnelle du Seigneur, que Celui-ci lui a directement parlé. C’est la conversion du cœur.

Dieu continue de parler aujourd’hui :

«Dans ces temps qui sont les derniers, Il nous a parlé par LE FILS.» Épître aux Hébreux tout en nous témoignant chaque jour de Sa Présence, avec la majesté de Sa création !

 

Douloureusement, je constate que j’ai peu entendu la douce voix du St Esprit au sein de l’église Catholique Romaine…Pardon à ceux que je blesse en exprimant cela. (seuls les chants me touchaient vraiment…)

J’ai commencé à L’entendre, dehors, dans la nature d’un camp biblique de jeunes,

Mais il y a une plus grave raison pour laquelle il était difficile de L’entendre dans ce lieu :

Le SAINT Esprit ne peut  venir dans ces endroits emplis de statues et des cultes qui leur sont rendus, (Saint Antoine, priez pour nous ; saint…/… ; « mère de Dieu » priez pour nous…/…) (Ils n’ont d’ailleurs pas de rapport avec le judaïsme de JESUS…mais plutôt avec le polythéisme)

Il ne cohabite pas avec les idoles, et Il est attristé.

Récemment je me suis rendu à un enterrement dans l’église de mon enfance et j’ai pris conscience que pour parler à mon cœur, le Seigneur m’avait SORTIE de là !

On ne peut manquer de se rendre compte de Son absence et de pleurer amèrement sur tous ceux qui se trouvent encore comme on était : malentendants et malvoyants..Comment se convertiront-ils puisque le St Esprit qui a pour vocation de convaincre les pécheurs est entravé pour agir là ? Mais Dieu se fera connaître d’une manière ou d’une autre, à ceux qui Le cherchent vraiment, comme Il l’a fait pour moi.

Si la Bible n’a pas La place qui Lui revient, dans un système, quel qu’il soit, Jésus reste un inconnu,

On oubliera qu’Il EST DIEU. LE SEUL DIEU.

En préparant ce témoignage, le Seigneur m’a accordé un verset, permettant de cibler ce que voient la plupart de mes amis catholiques, et ce que je voyais moi-même à cette époque :

Marc 6 : 3 :

« N’est-ce pas Lui, le charpentier, le fils de Marie ../.. et CELA les empêchait de croire en LUI. » !!!

et Luc 11 : 27-28 : « – Heureuse la femme qui t’a mis au monde et allaité !» mais Jésus répondit :

– Heureux plutôt ceux qui écoutent la Parole de Dieu et Lui obéissent !» …

Si les écrits, habitudes, traditions, directions par des chefs spirituels et clergés puissants ont toujours une place prépondérante… alors que Dieu nous a interdit de rajouter ou de supprimer quoi que ce soit à Son Livre ! Apocalypse 22 : 18, et de « dominer le troupeau confié » ( exhortation de l’apôtre Pierre aux « anciens » d’église : 1 Pierre 5 : 3) s’ils continuent de prévaloir ainsi sur la Bible qui devrait être la seule Autorité… un ‘système’ a bien du mal à changer… De nos jours, un pape a proposé des indulgences ! (inexistantes dans les Paroles de Jésus !) pour les jeunes participant aux JMJ, été 2005…

Jésus prévient dans Matthieu 15 : 2-6 du danger de désobéir aux commandements de Dieu pour agir selon des enseignements d’hommes ce qui revient à détruire la valeur de la Parole de Dieu: v 6.

Jean 1 : 10, 14, et Jean 6:35 :

« Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu.

Au commencement, la Parole était avec Dieu.

Par elle, Dieu a fait toutes choses et il n’a rien fait sans elle.

En elle, il y a la vie, et la vie est la lumière des êtres humains.

La lumière brille dans la nuit, mais la nuit ne l’a pas reçue.

Dieu a envoyé un homme qui s’appelait Jean.

Il est venu comme témoin pour être le témoin de la lumière, afin que tous croient par lui.

Il n’était pas la lumière, mais il était le témoin de la lumière.

La Parole est la vraie lumière. En venant dans le monde, elle éclaire tous les êtres humains.

La Parole était dans le monde, et Dieu a fait le monde par elle, mais le monde ne l’a pas reconnue.

La Parole est venue dans son peuple mais les gens de son peuple (les JUIFS) ne l’ont pas reçue.

Pourtant certains l’ont reçue et ils croient en elle. À ceux-là, la Parole a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu. Et ils sont devenus enfants de Dieu en naissant non par la volonté d’un homme et d’une femme, mais de Dieu.

La Parole est devenue un homme, et il a habité parmi nous. Nous avons vu sa gloire.

Cette gloire, il la reçoit du Père. C’est la gloire du Fils unique, plein d’amour et de vérité.  »

« Jésus leur déclara: Je suis le Pain de Vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. Vous M’avez vu mais pourtant vous ne (Me) croyez pas…»

Quand on n’honore pas la Bible, c’est donc Lui, en réalité, qui n’est pas honoré.

Jésus n’a parlé que d’un BAPTÊME de disciple, après avoir cru, donc d’une foi mature et responsable : Matthieu 28 : 19. Comment le bébé que j’étais, aurait-il pu être capable de proclamer sa Foi ?  A chaque enterrement catholique, j’entends que «puisque le défunt était baptisé, il est sauvé.» Je remarque parallèlement avec tristesse le désespoir de la majorité du peuple catholique qui doute du salut de son défunt, n’a aucune certitude, se posant douloureusement la question de son propre devenir, alors que la Bible leur révélerait des certitudes sur le sujet ! Les chefs eux-mêmes maintiennent-ils ce trouble par intérêt ? Pourquoi faut-il payer pour des messes pour obtenir leur salut ? Si le mort est sauvé, il n’en a aucunement besoin… et pourquoi des indulgences ? Peut-on payer pour être admis au ciel…, et les pauvres alors?

La rare et timide participation des « fidèles » de la grande église ne ressemblait donc pas trop à un culte vivant ; les sermons, dans lesquels la Parole de Dieu était plus que restreinte, rachitique, (un ami le dépeint comme « avaler une chips en guise de repas» ! ) etaient surtout des exposés humanistes, philosophiques, et le déroulement rituel, lassant, imposé et répétitif, dimanche après dimanche, de la liturgie, étaient une nourriture rationnée pour mon âme.

Les prières toutes prêtes: même quand je m’appliquais, je me sentais un peu vide. La Bible condamne les vaines redites (répéter des phrases impersonnelles, ou rabâchage).

Je ne savais pas que j’aurais pu parler directement à Dieu comme à un ami, au nom de Jésus : je n’avais pas compris que tant qu’on n’a pas rencontré le Seigneur Jésus, on est aussi muet que le démoniaque de Luc 11 : 14 !

Sauvée par le Christ, ayant reçu à ma conversion, le Don du St Esprit, alors seulement j’ai pu élever ma voix pour louer et prier !

« L’Esprit rend Lui-même témoignage que nous sommes enfants de Dieu ». Mais on a tellement galvaudé ce mot de chrétien…

Être pieux, engagé, ne veut pas dire être au Seigneur

On peut être mort pour Dieu et se croire vivant, en réalité être vide du St Esprit :

Apocalypse. 3 : 14-21 : « l’église des illusions » : « Écris à l’ange de l’Église de Laodicée: Voici ce que déclare l’Amen, le témoin fidèle et véritable, qui est à l’origine de tout ce que Dieu a créé: Je connais ton activité; je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Si seulement tu étais l’un ou l’autre! Mais tu n’es ni bouillant ni froid, tu es tiède, de sorte que je vais te vomir de ma bouche! Tu dis: Je suis riche et j’ai fait de bonnes affaires, je ne manque de rien. En fait, tu ne sais pas combien tu es malheureux et misérable! Tu es pauvre, nu et aveugle…

J’étais souvent découragée aussi par des hypocrites : leurs mauvaises actions, médisances, mensonges, avarice, jalousie, orgueil, soif de reconnaissance…, démentaient leur attitude pieuse et m’ont démontré notre incapacité totale à changer la vieille nature !

Ma maman me répondait qu’on n’allait pas à l’église pour les hommes, mais pour Dieu. Et elle avait raison !

La Bible exhorte à fixer nos regards sur Jésus qui ne nous décevra jamais, tandis que nous, les hommes, le ferons à coup sûr ! Cette remarque est de toute façon valable pour toute église : l’ivraie pousse au milieu du bon grain… C’est le choix de Dieu. Nous côtoierons tous encore des hypocrites, où que nous choisissions d’aller adorer Dieu et aussi nous rechuterons nous-mêmes ! (Notre cœur est perverti et pécheur de nature…) J’en ai rencontré aussi parmi des gens bien instruits dans la Parole de Dieu, mais qui ne La laissaient pas changer leur cœur…

A l’adolescence, j’étais souvent déprimée. J’avais pris conscience de la dureté de la vie, l’avenir ne m’apparaissait pas tout rose. Je ne me sentais pas tranquille, emplie de craintes, de timidité, élevée dans le strict nécessaire, sans filet financier. Mon papa, homme de contact, généreux, souriant et gai, théâtral, sensible et chaleureux, était un agriculteur pauvre, chargé d’une famille nombreuse. Il travailla non stop depuis l’âge de 11 ans jusqu’à sa mort précoce (cancer). Très intelligent, et fier d’avoir été 1er au certificat d’études de son canton !, il devenait parfois, par cet excès d’un travail subi, non choisi, amer et malheureux. Mes parents se disputaient alors, ne formant pas toujours un couple paisible et sécurisant à mes yeux, bien qu’une tendresse certaine les unissait solidement, ainsi qu’ à nous, leurs 5 enfants, choyés, aimés, comme leurs plus précieux trésors. J’aime beaucoup écrire et je rédigeais déjà mon Journal !

Un jour, vraiment cafardeux, j’ai écrit ce qui fut ma 1ère prière personnelle et inspirée !, à partir d’une… image du visage du Christ couronné d’épines inspirée du « St suaire » ! : « Mais quand est-ce que Tu reviens, Toi, Tu ne vois donc pas depuis Ton ciel, que nous souffrons ici bas, mais qu’est-ce que tu attends ? »

Il y avait dans mon cœur une véritable aspiration vers Jésus, un manque …

Là encore, la promesse biblique citée tout à l’heure est véritable :

« Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira ! » Luc 11 : 9

« Jésus est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » Luc 19 :10.

Je me sentais seule, triste et perdue. Je ressentais le besoin d’un sauveur, Du Sauveur !

Cette prière fut entendue : Dieu a tout fait pour me révéler Son Fils.

Elle prend aussi tout son sens : Il m’a cherchée le premier ! Il l’a inspirée !

Je fréquentais un jeune homme et nous parlions sérieusement mariage. Mais j’allais bientôt comprendre que DIEU est un PAPA concevant des Plans précis pour chacun ! Jérémie 29:11 :

« Oui, moi, le SEIGNEUR, je connais les projets que je forme pour vous. Je le déclare: ce ne sont pas des projets de malheur mais des projets de bonheur. Je veux vous donner un avenir plein d’espérance»

A 19 ans, je réussis le concours de l’École Normale de L. pour être institutrice.

L’éloignement géographique révéla la réalité de notre relation : loin des yeux, loin du cœur !: une autre jeune- fille le séduisit, la séparation arriva rapidement. Dieu, dans Sa Bonté, m’avait gardée d’une situation qui aurait été malheureuse. Plus tard, Dieu exauça une autre prière en nous unissant F. et moi ! Il ne se trompe jamais, et Il nous a comblés, au-delà de ce que nous espérions !

«Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu » Romains 8 : 28

Mon amour pour Lui à ce moment-là n’était pas conforme aux enseignements de la Bible et sur le coup, cette rupture avec ce jeune homme n’avait rien de réjouissant, et j’en souffrais. Je n’aurais pas trouvé ce verset intéressant même si j’en avais eu connaissance ! Mais Dieu qui juge au-delà des apparences, voyait certainement en moi ma soif de Lui, mais ce n’était pas encore de l’amour au sens où Il entend ce mot:

«Celui qui M’aime, c’est celui qui OBEIT à Mes commandements » Jean 14 : 15, 21, 23.

Non enseignée dans la Parole de Dieu, comment aurais-je pu deviner Ses commandements? Ils sont Sa Parole, la BIBLE, entière, mais Elle était si réduite dans  mon milieu, et noyée dans des traditions d’hommes, que je n’avais pas l’éclairage qui m’aurait édifiée ! Or Jésus est la Lumière… : « Nul ne peut venir au Père que par Moi. »

Je n’avais pas encore véritablement choisi le Chemin. J’étais sur la route de la religion, et obéissante à ma famille croyant bien faire, et le faisant sérieusement.

Je n’avais pas encore véritablement trouvé la PERSONNE du Père, en JESUS-CHRIST !

= alors, une RELIGION, est-ce suffisant pour être sauvé ?…

Et si quelqu’un pense avoir trouvé quand même Dieu, autrement que par Jésus Son Fils, il se trompe et s’abuse et il est encore perdu dans ses péchés…car    DIEU dit :

Actes 4 : 12 : «Il n’y a AUCUN AUTRE NOM qui ait été donné aux hommes par lequel ils puissent être sauvés.» «Il n’y a qu’un seul médiateur entre Dieu et les hommes : Jésus-Christ» :1 Timothée 2:5.

Comment aurais-je pu vraiment aimer Jésus qui était encore flou et mal connu pour moi?

Voilà pourquoi ce texte biblique présenté en introduction me concerne :

Jésus m’a touché une première fois, dans ce système catholique mélangé d’erreurs. Il se sert de toutes nos circonstances pour nous amener à Lui. Je Le remercie d’avoir grandi dans ce milieu car c’est Lui-même qui l’a choisi pour mon instruction et répétons-le : Il ne commet pas d’erreur.

Nous y avons toujours de la famille, des amis fidèles, et surtout des «frères, des sœurs en Christ». Plusieurs Lui appartiennent. D’autres sont touchés une 1ère fois par le Seigneur. J’ai confiance qu’Il achève ce qu’Il a commencé en eux, selon Sa promesse :

Philippiens 1: Comme Paul, je veux dire que v 6 : « Je suis certaine que Dieu, qui a commencé cette œuvre bonne parmi vous, la conduira jusqu’à ce qu’elle soit achevée pour le jour de Christ »

Qu’Il y trouve des cœurs réceptifs et dociles à Sa Parole…

Je connais plusieurs Catholiques que le Seigneur a aussi touché une 2è fois, et qui ont fait un choix différent du mien. J’ai choisi les églises protestantes où la Bible est la Seule Autorité : ils sont restés dans leur milieu. Ils sont des gens « nés de nouveau » = réellement convertis. (Protestant = SOLA GRACIA, SOLA SCRIPTURA, SOLA FIDES : notre salut sur ces seules bases : par pure Grâce de Dieu -pas par nos œuvres- Seule Autorité = LA BIBLE, par la Foi personnelle, exprimée – pas par des sacrements genre le baptême qui sauverait, ou en payant par exemple des indulgences pour assurer son ciel !: j’explique cela bien schématiquement, pour faire court….)

J’avais du respect pour le Christ, je croyais en Sa mort et en Sa résurrection, admirais Ses miracles, les croyais. Quel grand homme ! J’aurais aimé vivre à Son époque pour Le rencontrer. J’aimais particulièrement les 4 jours de célébrations autour de la fête de Pâques. Mais je ne voyais pas que Sa Passion me concernait de plus près que ça !

Je ne voyais pas qu’ IL est DIEU.

J’avais peur de beaucoup de choses, de la mort : je n’avais pas de certitude quand à mon devenir après, j’imaginais Dieu, Bon, (même Hitler? Ça m’interpellait quand même…) qui prendrait tout le monde…et que je ressusciterais, comme tous les baptisés. Surtout si j’essayais de bien me comporter. Il y a des jours où j’agissais mal, mais il y avait tellement pire que moi. Influence de la doctrine ‘faire des bonnes œuvres’…tandis que Dieu voulait m’offrir Sa grâce. C’est Lui qui transforme l’homme, pas les efforts de celui-ci ! Mais Il a vu plus loin, Lui qui connaît notre vrai besoin ! Lui qui assure être venu pour sauver des gens perdus, pécheurs, … m’emmena à l’écart, «hors de mon village » comme cet aveugle v 23.

Il prit l’aveugle par la main, et le conduisit hors du village; puis il lui mit de la salive sur les yeux, lui imposa les mains, et lui demanda s’il voyait quelque chose.

.2. De la messe au culte, sans interruption !:

Arrivée à L., c’était bien grand pour moi qui n’avais jamais connu de ville plus grande que C. j’étais logée en internat et un soir, me voilà partant pour ma douche, tout en sifflant un cantique :

«Cherchez d’abord le royaume de Dieu et Sa justice et toutes choses vous seront données en plus »

Chants et Louange dans ma Foi ont toujours eu une place importante. Je ne connaissais que ce couplet. Maintenant j’en connais un suivant :

«L’homme ne vit pas de pain seulement, mais de toutes paroles qui sortent de la bouche de Dieu!
C’est Matthieu 4:4 : Alléluia!»

C’était vraiment un chant prophétique : reflet de ce qui allait m’arriver! Car j’allais découvrir la Bible en tant que Parole vivante d’un Dieu vivant! Et mon pain de VIE quotidien comme on mange du pain de boulanger ! NOURRITURE de mon âme ! = J’allais rencontrer mon Sauveur !

Une interne, chrétienne évangélique, m’a entendue ! On a fait connaissance, et partagé notre Foi. Par des arguments bibliques, avec patience, tact, mais fermeté, elle m’instruisit et je compris très vite que j’avais encore beaucoup à découvrir ! Françoise a été le 2ème messager que le Seigneur utilisa pour m’amener jusqu’à Lui. (J’ai toujours eu des relations profondes avec les François(e) !!!)

J’acceptais de l’accompagner une année aux études bibliques organisées par le pasteur de son église. Une série de ‘miracles’ s’est produite depuis lors  :

Malgré ma timidité, je suis allée avec ces inconnus si différents dans leur pratique de Foi.

Je n’ai jamais éprouvé de crainte d’être tombée sur une secte : ces études étaient simples, dans une salle sobre ressemblant aux salles du presbytère, avec une vingtaine de participants qui n’ont jamais exercé la moindre pression sur moi, tout en me faisant bon accueil : des gens ordinaires, un pasteur ordinaire, qui nous conduisait tranquillement avec la Bible. Même pas un échange, une discussion, une collation, vraiment un cours magistral. Mon âme assoiffée se régalait et en redemandait.

Aujourd’hui, je soutiens les chrétiens, comme mon mari, qui, adoptant une démarche comparable, sont membres actifs de l’Association Internationale des Gédéons, qui distribue la Bible en La mettant à disposition dans les hôtels, prisons, maisons de retraite, hôpitaux, entre les mains des étudiants, en priant qu’Elle apporte Son bienfait aux âmes assoiffées…

Après ces cours, je fus invitée par mon amie, à un camp de jeunes, d’une semaine, au mois d’août 1983 et j’acceptais. Je vois nettement aujourd’hui combien le Seigneur a tout conduit!:

Moi qui n’étais pas souvent partie en vacances, me voilà parachutée à Angrogne en Italie, dans une magnifique montagne, mais quel coin perdu et je ne parle ni ne comprends l’Italien! Si j’avais voulu m’enfuir, cela aurait été difficile! Là encore, aucune frayeur !

Et pourtant j’étais une jeune fille remplie de peurs, timorée… au milieu de 60 jeunes, de 2 pasteurs, d’un personnel de service : tous inconnus, sauf cette amie… Même convaincre mes parents avait été simple.

Là je fus TOUCHÉE par une prédication sur l’apôtre Pierre, marchant sur les eaux à la rencontre de Jésus, et qui tout à coup, voyant les vagues, le vent, perd tout courage et s’écrie :

«Seigneur, sauve-moi » Matthieu 14 : 22-33 :

« Aussitôt après, Jésus fit monter les disciples dans la barque pour qu’ils passent avant lui de l’autre côté du lac, pendant que lui-même renverrait la foule.

Après l’avoir renvoyée, il monta sur une colline pour prier. Quand le soir fut venu, il se tenait là, seul;

la barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent soufflait contre elle.

Tard dans la nuit, Jésus se dirigea vers ses disciples en marchant sur l’eau.

Quand ils le virent marcher sur l’eau, ils furent terrifiés et dirent: C’est un fantôme! Et ils poussèrent des cris de frayeur.

Mais aussitôt Jésus leur parla: Courage, leur dit-il. C’est moi, n’ayez pas peur!

Pierre prit alors la parole et lui dit: Seigneur, si c’est bien toi, ordonne que j’aille vers toi sur l’eau. –

Viens! répondit Jésus. Pierre sortit de la barque et se mit à marcher sur l’eau pour aller à Jésus.

Mais quand il remarqua la violence du vent, il prit peur. Il commença à s’enfoncer dans l’eau et s’écria: Seigneur, sauve-moi!

Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit: Comme ta confiance est faible! Pourquoi as-tu douté?

Ils montèrent tous les deux dans la barque et le vent tomba.

Alors les disciples qui étaient dans la barque se mirent à genoux devant Jésus et dirent: Tu es vraiment le Fils de Dieu! »

Ce fut mon cri ! Seigneur, sauve-moi ! Moi aussi j’étais perdue dans ce monde! Dans ses eaux profondes ! et sans Jésus, je ne voyais pas comment je pourrais m’en sortir et avancer !

Les baignades, je n’aime pas trop ! … Après ma conversion, le Seigneur a permis d’ailleurs que je boive la tasse plusieurs fois! fortifiant ainsi ma confiance en Sa fidélité : je n’étais plus seule dans ces naufrages, comme Il me l’avait promis !

Le Pasteur J.A a présenté ce jour-là le Seigneur, à partir de ce passage et il a enfin dit de quoi Il nous SAUVAIT chacun…j’ai compris que l’invitation était personnelle. Pas de salut collectif. Une décision vraiment engagée, doublée d’une assurance éternelle.

Il a dit qu’Il est la Vérité et le seul chemin… Il est vrai que nous cheminons tous sur cette terre et que chaque histoire est unique, des personnes m’ont dit par la suite ‘c’est ton chemin’: elles se trompent, parole de chair : il n’y a pas d’autre route prévue…Le Seigneur : DIEU, ne vient pas pour nous montrer un chemin, quelconque, IL est Lui-même LE (SEUL) Chemin ! Le psalmiste dit :

«Enseigne-moi TON chemin, je marcherai dans TA vérité, unis mon cœur à la crainte de TON Nom.» Psaume 86 : 11.

Dieu n’a prévu qu’ UN chemin, et il Lui a coûté très cher: la CROIX.

Il a dit la vérité sur l’enfer, le purgatoire inexistant dans la Bible, le paradis.

Il a dit la vérité sur mon état héréditaire de pécheur : une race perdue, morte pour Dieu.

Il a expliqué le plan de Dieu, Son Don Lui-même incarné – Fils- pour payer à ma place et m’ouvrir par Son sang précieux, pur, exempt de péchés, le Ciel , me régénérer par Son Esprit qui vivifie ce qui est mort.

Quand il a posé la question «Voulez-vous de Jésus comme DIEU, Sauveur personnel?», j’ai dit OUI.

C’était le 9 août 1983. Le St Esprit, c’est ce jour-là que je L’ai vraiment reçu…

Je suis devenue vivante pour Dieu ! Je suis « née de nouveau » comme dit Jésus à Nicodème. (Evangile de Jean) Je n’ai plus peur de la mort, car elle ne sera qu’une porte poussée pour entrer dans le paradis de Dieu! Comme pour le brigand repenti, j’y serai avec Lui !

Je suis réconciliée avec Dieu par Lui, et je le proclame!

  1. Il boucla la boucle, par son don d’évangéliste, il fut le 3è instrument, celui qui recueille le fruit ! puis le couple pastoral R. et J. F. assurèra mes soins de « nouveau né dans le Seigneur », en assurant quelques tétées ! Le Seigneur n’a jamais permis que nous recevions beaucoup de biberons ! nous étions souvent à des kms des églises, dans la solitude,

et ainsi stimulés à lire notre Bible : excellente école ! La Meilleure !

Si auparavant, Il avait réussi à se révéler au sein d’inexactitudes, de clair-obscur, et de brumes, maintenant, je Le voyais plus nettement et je voulais L’adorer Lui, Le remercier pour avoir supporté la CROIX pour MOI…

Comme s’ Il avait touché mes yeux une seconde fois…Quel miracle que la conversion!…

C’était l’électricité après la bougie !

CHANT :

Seigneur, tu me cherches, tu me connais,et si je t’oubliais, je sais que tu m’aimes.

Ta sainte présence, elle m’environne, à chaque moment, je sais que tu m’aimes.

A la croix, je me prosterne, où ton sang coula pour moi, aucun amour n’est plus grand !

Tu as gagné sur la mort, Ta gloire remplit les lieux très hauts. Rien ne peut nous séparer !

Tu marches devant moi, tu gardes mes pas.Ta main me soutient, je sais que tu m’aimes.

Tu déchires le voile,Tu traces un chemin, car tu as tout accompli.

Si tout s’effondrait, devant mes yeux,Tu resterais là : je sais que tu m’aimes.

Comme au v 26, je ne suis plus « dans mon village ». J’ai circulé librement dans les églises chrétiennes, dans le Corps du Christ, choisissant de m’associer, me fixer, aux églises honorant prioritairement Sa Parole.

C’est un livre qui m’a aidée à choisir : « Si tu veux aller loin », de Ralph Shallis.

Je ne peux plus accepter de doctrines qui placent leurs traditions et écrits au-dessus d’Elle.

Je ne veux pas de demi-vérités, favorisant la confusion ni de réductions de L’œuvre du Christ dont le résultat peut détourner de la Vérité ! Je ne veux pas de compromis, par amour pour mon Seigneur. Je désire Sa Présence par Son Esprit, qu’Il ne donnera pas dans un contexte idolâtre ou pécheur, puisqu’Il est saint.

J’ai cessé de chercher l’Église idéale, qui n’existe pas sur terre, imparfaite tant que le Seigneur n’est pas revenu et que, je suis la sœur, par le témoignage du St Esprit, de tous ceux qui proclament Jésus le Christ SEIGNEUR et Sauveur de leur vie, quelle que soit leur assemblée ou leur «étiquette », et qu’ils en aient ou pas. IL est le seul moyen d’unité réelle.

La merveilleuse grâce de Dieu pour toutes personnes, démontre combien toutes sont très précieuses pour Lui. Il incite les chrétiens à les rechercher pour Lui.  « Je cherche mes frères » Genèse 37:16

Je prie d’être gardée de l’esprit sectaire, prosélyte, méprisant, orgueilleux et supérieur. Je souffre si ma nouvelle famille d’église les dénigre, ou en parle sans amour, parce que Jésus n’a jamais agi ainsi avec moi, et s’ Il l’avait fait, je me serais enfuie à toutes jambes!

Il a usé de grâce, de douceur, de compréhension, de patience et Il a eu FOI dans mon changement!

Je souffre surtout parce que ces attitudes me rappellent trop les miennes : emportée par l’élan de cette sublime découverte de LUI, je n’ai pas été exemplaire à ce sujet, et j’ai blessé bien des personnes…

Qu’ Il nous accorde d’avoir les mêmes qualités dont Il a fait preuve envers nous, et Foi qu’ IL fera dans les autres ce qu’Il a fait en nous  !

Cependant la Vérité ne nous rend pas mous ou faussement tolérants ! Elle apparaîtra souvent incisive et tranchante ! Car la Parole de Dieu touche l’âme et produit des réactions et tourments....car le St Esprit VEUT convaincre

Il n’y a qu’un seul JUGE, et c’est LE SEIGNEUR. C’est Lui qui séparera les «brebis» des « boucs », « l’ivraie du bon grain »…C’est Lui « qui connaît ceux qui lui appartiennent» !

Dans chacune des ces 7 églises citées dans le Livre de l’Apocalypse : le dernier de la Bible, Jésus parle des ‘vainqueurs’. Il y aura donc aussi des perdants, des vaincus ?

On ne peut pas parler de conversion et de disciples en l’absence du St Esprit, avec une incompréhension fondamentale de la valeur de l’œuvre unique et du sang de Jésus-Christ pour pardonner nos péchés, ou un rejet clairement énoncé de Lui, ou une conversion à quelqu’un d’autre. Adopter le même langage évangélique ne change rien… Soyons sûrs que le Seigneur fera le tri…tout en redisant Sa grâce : si un système est condamné, coupable, les individus restent précieux pour « DIEU, qui désire que tous les hommes se repentent et soient sauvés par Jésus-Christ ». Cette grâce est offerte, mais il faut la saisir.

Son ardent désir est de sauver toutes Ses créatures. Il retarde Son jour redoutable, espérant en sauver encore. Si le jugement n’appartient pas aux chrétiens, leur mission est bien d’annoncer toute la vérité BIBLIQUE de la Bonne Nouvelle de JC à tous. Non seulement j’aime le faire, c’est un immense bonheur et un feu qui me poussent en avant ! mais aussi la Bible me l’ordonne  ! Bien que cela coûte à ma timidité et que je souffre du rejet fréquemment. (Aussi à cause de mes propres incompétences et maladresses pour L’annoncer !)

Romains 10  : 13-17 :« Car tout homme qui fera appel au Seigneur sera sauvé. Mais comment feront-ils appel à Lui sans avoir cru en Lui  ? Et comment croiront-ils en Lui sans en avoir entendu parler? Et comment en entendront-ils parler si personne ne L’annonce ? Et comment L’annoncera-t-on s’il n’y a pas des hommes envoyés pour ça ? Comme le déclare l’Écriture : – Qu’il est beau de voir venir des porteurs de bonnes nouvelles. »

La Bonne Nouvelle, c’est obtenir d’être réconcilié définitivement avec Dieu alors qu’on se trouvait en guerre avec Lui, même inconsciemment, à cause de nos péchés.

Proverbes 23 : 23 : « Apprends à être véridique… Je suis un Dieu jaloux  » Exode 20 : 5 et « Je ne laisserai pas à un autre la gloire qui Me revient. »  ! Esaïe 48 : 11…

Avoir du zèle serait-ce suffisant…  ? :

« Car je peux déclarer en leur faveur qu’ils ont du zèle pour Dieu, mais sans intelligence » Romains 10 : 2 : Passage où Paul parle des Juifs, encore pétris de l’Ancienne Alliance, sans le sacrifice de Jésus. Cela nous concerne  : Si je compte encore sur mes œuvres méritoires et non sur L’œuvre unique de Christ pour gagner son ciel… Ce n’est pas différent. On peut s’éreinter à servir Dieu à notre manière, et la croire acceptable…C’est l’attitude orgueilleuse de Caïn. Les Caïn du 21ème siècle sont là aussi ! Dieu avait donné le mode d’emploi  : Abel l’a suivi et fut déclaré juste, pour l’Éternel. Caïn a imaginé un autre plan, se faisant l’égal de Dieu pour le concevoir, n’a ni cru ni écouté Dieu, et ne fut pas agréé : Genèse 4 : 3-12.

Et il a finalement massacré son frère…

Qui suis-je pour me permettre de discutailler avec Dieu ? Ne suis-je pas une créature devant son Créateur? Vais-je entrer dans Son plan avec humilité, ou vais-je en accepter un autre, invention d’hommes aussi pécheurs que moi  ?

-Croire en Dieu, Être sympathisant de Jésus, Être proche de Lui, tout près, presque décidé, intéressé,

Avoir une religion, avoir du zèle, être actif, sincère, faire des bonnes œuvres,

faire preuve de bons sentiments humains, comme la paix, la tolérance, l’unité œcuménique avec ou sans Jésus, l’amour à notre manière,

et même avoir une grande connaissance intellectuelle de la Bible, mais sans adhérer complètement à Ses commandements, et surtout sans avoir reçu l’Esprit de Dieu qui conduit dans la vériténe sont pas suffisants pour établir une relation véritable et éternelle avec Dieu

C’est la révélation de JESUS-CHRIST, par les ECRITURES et par le SAINT ESPRIT qui le permettent.

Alors voilà l’ultime question que j’aurais tant aimée que l’on me pose dès le début, je te la pose aujourd’hui  :

Et TOI dans tout ça  ???

« As-tu reçu le Saint-Esprit  quand tu as cru?» ( Actes 19  : 2),

question qui aurait pu être posée à Apollos, qui faisait un bon travail, mais seulement en ayant reçu le baptême incomplet de Jean-Baptiste…

question qui fut posée à des gens empressés, l’Écriture dit même des disciples ! et qui répondirent humblement et tristement  :

« Nous n’avons même pas entendu dire qu’il y eut un St Esprit »(v2)

Es-tu dans ce cas comme je l’étais ?

Mais nous n’avons pas d’excuse aujourd’hui, si nous vivons dans un pays de libre accès à la Bible.

 

Veux-tu toi aussi voir plus clair ?

Dieu l’offre gratuitement. Veux-tu te LEVER pour JESUS, le CHRIST?

Un jour, c’est Lui qui se lèvera pour toi, au jour de la résurrection  :

« Tu as pris position pour Moi, alors Je prends position pour toi devant Mon Père, et tu n’as plus à redouter Sa colère. » Matthieu 10 : 32

Tu as peut-être aperçu Jésus au loin. Il s’approche encore de toi. Vas-tu rester dans l’obscurité des ténèbres alors que la Lumière passe  ? Tu peux L’avoir pour Ami, pour Sauveur. Il veut te sauver du péché, Il veut t’empêcher d’être séparé du Dieu Saint. Il veut prendre sur Lui tous tes péchés, passés, présents et futurs. Tu as un choix personnel à faire…

Il vient un temps très dur sur notre monde en détresse qui attend que les chrétiens se lèvent (que les Disciples du Christ soient révélés, je ne parle pas des chrétiens d’étiquette)

Un jour viendra où les gens chercheront de tout leur cœur la Parole de Dieu…mais ne La trouveront plus.

Ils auront faim et soif de L’entendre, mais ne le pourront plus : Amos 8 : 11-12.

La Bible révèle que Jésus se prépare à revenir chercher Son Église authentique :

1 Thessaloniciens 4 : 13- 18 et 5 : 1-2:

« Frères, nous désirons que vous connaissiez la vérité au sujet de ceux qui sont morts, afin que vous ne soyez pas tristes comme les autres, ceux qui n’ont pas d’espérance.

Nous croyons que Jésus est mort et qu’il s’est relevé de la mort; de même, nous croyons aussi que Dieu relèvera avec Jésus ceux qui seront morts en croyant en lui.

Voici en effet ce que nous déclarons d’après un enseignement du Seigneur: ceux d’entre nous qui seront encore en vie quand le Seigneur viendra, ne seront pas avantagés par rapport à ceux qui seront morts. On entendra un cri de commandement, la voix de l’archange et le son de la trompette de Dieu, et le Seigneur lui-même descendra du ciel. Ceux qui seront morts en croyant au Christ se relèveront les premiers; ensuite, nous qui serons encore en vie à ce moment-là, nous serons enlevés avec eux au travers des nuages pour rencontrer le Seigneur dans les airs. Et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Réconfortez-vous donc les uns les autres par ces paroles.

Vous n’avez pas besoin, frères, qu’on vous écrive au sujet des temps et des moments où tout cela arrivera. Car vous savez très bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra de façon aussi imprévisible qu’un voleur pendant la nuit. »

Les signes dans ce monde : tsunamis, séismes, guerres, révolutions, violences, famines, épidémies, pauvreté, lois injustes, fondements sociaux écroulés, événements politiques…indiquent que Son Retour s’approche. »

Trouvera t’ IL ta Foi ? Veux – tu faire partie de Sa Famille ?

Pas de promesse d’ une vie terrestre désormais exempte de souffrances et de difficultés. Au contraire tu risques plutôt d’avoir à faire face à des persécutions et à de plus grandes épreuves…mais accompagné(e) : tu ne seras plus jamais seul(e) pour les affronter et tu commenceras dès aujourd’hui une vie éternelle. LA Parole de Dieu t’indique des conséquences éternelles de ton choix :

1 Jean 5 : 12 : « Celui qui a le Fils a la vie éternelle, celui qui n’a pas le Fils n’a pas cette vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

Ces choses ont été écrites, afin que vous SACHIEZ que vous AVEZ la vie éternelle vous qui croyez au nom de Christ.»

Tu peux PRIER : «Seigneur, sauve-moi maintenant. Ouvre mes yeux. Sors-moi du flou de ma religion, ou du néant de mon athéisme. J’accepte Ta personne à la place, et la relation véritable avec Toi, le Dieu Vivant, par Ton Saint Esprit. Et conduis-moi dès à présent, car je ne sais pas me diriger.»

Laisser un commentaire