Transmis et traduit par Eric C.

Note M.A.V: un intervenant dans les commentaires m’ayant mis CINQ CENTS FOIS d’affilée le même long commentaire, pour bloquer ce souffle de vie, je l’ai transporté (avec ses commentaires « anciens ») et transformé en article. Décidément un article qui dérange …

Note M.A.V. J’ai constaté que beaucoup de chrétiens pensaient que les musulmans priaient le même Dieu que nous, ou, du moins, ne savaient pas très bien qu’en penser  ! Le mot Dieu est un nom générique pour désigner une puissance spirituelle. C’est pourquoi, dans la Bible, le mot Dieu est toujours accompagné d’une précision qui permet de Le reconnaître d’entre les multiples dieux païens: « JE SUIS… le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob… le Dieu qui pourvoit, le Dieu qui guérit, le Dieu qui pardonne, le Dieu amour, le soleil de Justice… Jusqu’à  Jésus, dont le nom signifie SAUVEUR, EMMANUEL = Dieu au milieu de nous, le Sauveur promis à  Israël durant deux mille ans et venu pour sauver le monde… du moins tous ceux qui croiraient en son Nom

Jésus a appelé Satan: « le dieu de ce siècle » et Paul en 2 Thessaloniciens 2 déclare que Satan vient avec une puissance surnaturelle trompeuse. Notre Dieu a promis beaucoup de bénédictions à  ceux qui lui obéissent (Deut 28): ET IL ACCOMPLIT SA PROMESSE  ! Nous le vivons chaque jour…

Il n’est qu’à  voir l’état de détresse, de violence, de génocides, de guerres, de meurtres, de massacres, de mise en esclavage des femmes et des chrétiens (dans les pays islamiques), de haine meurtrière des juifs, et d’horreurs de toutes sortes dans la majorité des pays musulmans pour comprendre que le dieu vénéré par ces malheureux n’est vraiment pas notre Dieu !

Le nôtre a parlé d’une seule voix, mais par des milliers de bouches, durant des millénaires, et la Bible, écrite sur une période de 2.000 ans par des dizaines d’auteurs différents, émane d’un seul Esprit qui ne se contredit jamais parce qu’Il est le Saint-Esprit de Dieu.

Le Coran, lui, n’a été écrit que par un seul homme, contredit la Bible en de multiples points, et se contredit lui-même dans plusieurs endroits.

Beaucoup de musulmans, aujourd’hui, se convertissent à  Christ. Amen  ! Le propos de cet article n’est certes pas de juger les musulmans, mais d’aider les chrétiens à  comprendre sous quel joug mensonger les musulmans ont été mis, afin de mieux les sauver. Car c’est un peuple QUI SOUFFRE, et même qui SOUFFRE ATROCEMENT DANS LES PAYS SOUS TOTALITARISME RELIGIEUX ISLAMIQUE  : il est mis sous un joug de peur, un joug pesant, sans aucune certitude d’être sauvé  ! Sauf – à  ce qu’on leur fait croire -, s’ils tuent des « infidèles ».

Sous ce mot: « infidèle », tout et n’importe qui peut être mis: les juifs, les chrétiens, les musulmans qui ne veulent plus de l’Islam (ou qui font partie d’un autre Islam: car il y a de nombreux courants)… Quand on n’y met pas les épouses dont on veut se débarrasser, comme, hélas, de nombreux reportages en font état, les femmes étant maltraitées dans tous les pays islamiques, sans exception: cela, on sait qui est à  l’œuvre derrière: LE SERPENT, à  qui Dieu a dit: « Sa postérité t’écrasera la tête« . Satan a la haine des femmes: plus les religions sont misogynes et privent les femmes des droits (et du respect !) le plus élémentaire, plus on sait qui est à  l’œuvre en arrière plan: SATAN !

Notre Dieu, Lui, a ordonné: « TU NE TUERAS PAS »… Allah, via Mahomet, dit  : « Tue  » pour entrer dans un paradis où chaque homme disposera de sept (ou 70 !) vierges  ! La Bible appelle cela de la fornication, péché qui conduit en enfer  ! La récompense du Chrétien fidèle, qui est prêt à  donner sa propre vie pour la vérité, c’est de contempler dans sa gloire, sa grandeur, sa splendeur, sa sainteté et sa pureté, l’Éternel, le Dieu trois fois saint !

Non, nous n’avons vraiment pas le même Dieu. L’étude suivante, extraite du livre de Morey: « Islamic Invasion » est donc très intéressante.

==================================================

ARTICLE DE ROBERT A. MOREY

Les musulmans prient un dieu du nom d’Allah. Ils lui donnent également 99 autres noms. La question qui vient naturellement est  : qui est ou qu’est-ce que cet Allah  ?

D’où les musulmans tirent-ils leurs idées sur la nature et sur les attributs d’Allah  ?

La source historique de l’Islam

(drapeau algérien)

Les historiens, les linguistes et les archéologues ont creusé cette question depuis un siècle. Diverses fouilles archéologiques en Arabie et au Moyen-Orient ont révélé la réponse  : l’Islam est une version moderne de l’ancien culte de fertilité du dieu lunaire. Une fois cela compris, la montée et l’histoire de l’Islam deviennent clairs.

Les conquêtes arabes ont été rendues possibles par l’épuisement des pouvoirs centraux dans le Moyen-Orient à  la suite des guerres entre les uns et les autres.

Ils n’ont pu combattre les vagues successives d’armées arabes ayant soumis des nations entières en massacrant, violant et pillant impitoyablement.

Des armées conquérantes

Les Arabes ont détruit certaines des merveilles du monde antique comme la mondialement célèbre bibliothèque d’Alexandrie en Égypte.

Ils ont également détruit des églises et des synagogues anciennes.

Les anthropologues ont décrit comment les Arabes avaient détruit l’héritage culturel de toutes les nations qui étaient tombées sous le pouvoir de leur épée.

Qui étaient ces Arabes  ?

Ils n’étaient évidemment pas chrétiens car ils détruisirent beaucoup d’anciennes églises et assassinèrent les prêtres partout où ils allèrent.

Évidemment, ils n’étaient pas juifs car ils persécutèrent les Juifs sans pitié. Cela se voit maintenant à  travers leur haine d’Israël, les guerres et actes multiples de terrorisme perpétrés contre les Juifs à  travers le monde.

Si ces hordes qui se répandirent sur le monde antique n’étaient ni Chrétiennes ni Juives, alors qu’étaient-elles  ? C’était des païens qui adoraient un dieu païen nommé Allah et qui suivaient des rites païens pratiqués en Arabie bien avant que la religion de l’Islam n’existe.

L’Islam nie le Fils

Ces faits historiques montrent que l’Islam n’adore pas le même Dieu que les Chrétiens. Pourquoi  ?

Les Chrétiens adorent un Dieu en trois personnes  : le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Mais l’Islam nie le Fils  et adore une déité appelée Allah qui n’est pas un Père, et qui n’a pas de Fils.

Sachant que la religion trouvée dans la Bible nous enseigne que Dieu a envoyé son Fils unique, cela ne demande pas un brevet pour voir que l’Islam ne vient pas de la Bible. Donc, ce n’est pas la religion des prophètes, des apôtres de la Bible ou de Jésus.

Des origines païennes

(Thot, dieu lunaire de l’ancienne Egypte)

Les racines de l’Islam ont été retracées par des érudits jusqu’à  l’antique religion de la fertilité adorant un dieu lunaire, culte qui a toujours été la religion dominante en Arabie.

(la Kaaba)

Le dieu lunaire était adoré en priant en direction de La Mecque plusieurs fois par jour, en réalisant un pèlerinage annuel à  la Kaaba qui était un temple du dieu lunaire, marchant sept fois autour de la Kaaba, caressant une idole de pierre noire placée dans le mur de la Kaaba, marchant entre deux collines, faisant des sacrifices animaux, se rassemblant les vendredis pour la prière, donnant la charité aux pauvres, etc….

Ces rites païens étaient pratiqués bien avant la naissance de Mahomet.

Le croissant de Lune

Quelle religion pratique aujourd’hui des rites païens au dieu lunaire  ? L’Islam  ! Cela explique le croissant de Lune comme symbole de l’Islam.

Il est placé au sommet des mosquées et des minarets, et affiché sur les chapeaux, les drapeaux, les tapis, les amulettes et même des bijoux. Chaque fois que vous voyez le symbole musulman du croissant de Lune, vous voyez un antique symbole du dieu lunaire.

Le déni n’est pas un refuge

Est-ce que le musulman moyen sait qu’il adore un dieu lunaire  ?

Non.

Sait-il pourquoi le croissant de Lune siège au sommet de sa mosquée  ?

Non.

Est-il choqué et peut-être en colère à  cause de ces faits historiques  ?

Oui.

Mais un simple déni ou des menaces coléreuses peuvent-ils réfuter le fait que l’Islam n’est rien d’autre que la version moderne d’une ancienne religion du dieu Lune Allah  ?

Non.

Le musulman moyen a été tenu dans l’ignorance par les Mollahs et les Imans qui auraient perdu leur pouvoir si la vérité avait été révélée.

Adorer le vrai Dieu

Cher ami musulman, au lieu d’adorer un faux dieu lunaire appelé Allah, tu devrais adorer le Dieu des patriarches, des prophètes, et des apôtres. Ce véritable Dieu est le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Lis le nouveau testament car c’est la véritable parole de Dieu.

(informations complémentaires sur  : www.faithdefenders.com)

Note  :

– la majorité des spécialistes pensent maintenant que la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie est antérieure à  la souveraineté du Calife Omar, mais des rouleaux ayant survécu auraient été détruits sur ses ordres.

– En Arabie, le dieu lunaire était masculin alors que le dieu soleil (lumière) était féminin.

– (citations sur le net)  : Les païens arabes à  La Mecque adoraient un dieu de la lune appelé Hubal à  kabbah. Hubal était le seigneur de kabbah, le plus élevé des trois cent soixante dieux (cf: http://www.bible.ca/islam/islam-moon-god-hubal.htm).

Allah était aussi adoré comme le seigneur de kabbah. Allah n’a jamais été présenté par une idole de nature physique. Hubal semble être l’idole que les arabes païens adressaient leur prières pour Allah. En d’autres mots, Allah était Hubal.

Quand Mohammed a détruit les idoles, dont Hubal, les païens n’avaient plus d’idole à  prier et Hubal a été oublié.

Mais les signes demeurent, comme les croissants de lune, la kaaba etc.

Des païens auraient prié Allah devant l’image de Hubal. (sources: La Mecque de Mohammed par W. Mongomery Watt; … )

Le culte de lune a donc été pratiqué en Arabie plus de 2000 ans av Jésus-christ. Le croissant de Lune est le symbole le plus commun de ce culte  !

(1996  : Research and Education Foundation)