La pierre tranchante, par Paul Calzada

« Séphora prit une pierre aiguë, coupa le prépuce de son fils, et le jeta aux pieds de Moïse, en disant : Tu es pour moi un époux de sang ! » (Exode 4.25).

Guershom, le fils de Moïse, n’avait pas été circoncis. Il semblerait que Séphora s’y était opposée et que Moïse avait cédé à ce refus. Mais l’heure est venue où Dieu réclame que ce signe d’appartenance aux enfants d’Abraham, soit accompli ; on ne peut passer outre aux exigences de la Parole.

Pour sauver son époux, elle se résigne à obéir mais exprime un vif ressentiment : « tu m’es un époux de sang ». Séphora n’avait pas compris le sens de ce signe. Nous-mêmes l’avons-nous bien compris ?

Sans entrer dans une étude complète de ce geste, retenons qu’il est à mettre en relation avec des textes à forte contenance symbolique : « Vous circoncirez donc vos cœurs… » (Deutéronome 10.16). « L’Eternel, ton Dieu, circoncira ton cœur… » (Deutéronome 30.6). « Circoncisez-vous pour l’Eternel, circoncisez vos cœurs… » (Jérémie 4.4).

« Leur oreille est incirconcise, ils sont incapables d’être attentifs » (Jérémie 6.10).

Ces textes nous rappellent que Dieu désire que nous nous débarrassions de tout ce qui est une obstruction spirituelle qui peut nous rendre insensibles et indifférents à l’égard de Dieu et des hommes. Nos cœurs, nos oreilles, nos lèvres, doivent être circoncis. Nous ne pouvons passer outre !

Tout ce qui est superficiel, doit disparaître, avec l’aide du Saint-Esprit, et par la grâce opérant dans nos vies. L’heure est venue de laisser passer la pierre tranchante sur nos cœurs, afin d’ôter ce qui obstrue notre communion avec Dieu.

Cette pierre tranchante n’est pas sans nous faire penser à ce texte : « la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante que toute épée à deux tranchants, pénétrante jusqu’à séparer âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. » (Hébreux 4.12)

Veillons à ne pas refuser, comme le fit pendant longtemps Séphora, à ce que la Parole sonde nos cœurs et émonde ce qui doit l’être.

Acceptons que cette parole passe sur notre vie, pour qu’elle retranche de nos cœurs tout ce qui obstrue notre relation avec Dieu. Cela peut nous paraître douloureux, mais cette action va produire ensuite un fruit paisible de justice à la gloire de Dieu. Cette Parole est : « utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice… » (2 Timothée 3.16/17).

Ma prière en ce jour :

Seigneur, que ta Parole, telle une épée à double tranchant, émonde mon cœur, retranche ce qui doit l’être, afin que mon identité d’enfant de Dieu soit visible pour ceux qui m’entourent. Amen !

Paul Calzada

Laisser un commentaire