Faire confiance en Dieu face aux impossibilités, par David Wilkerson

Par |2019-11-26T18:16:40+01:0016 décembre 2019|Articles|

source : David Wilkerson E-Sermon, 7 Janvier 2008

 « Et, sans faiblir dans la foi, (Abraham) ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu’il avait près de cent ans, et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants. » Romains 4:19

L’essence de la vraie foi se trouve dans ce verset.

Dieu avait promis à Abraham qu’il aurait un fils, celui-ci deviendrait l’ancêtre de nombreuses nations. C’est d’une façon remarquable qu’Abraham n’abandonna pas la promesse, même s’il avait largement dépassé l’âge d’engendrer. Au lieu de cela, il reçut une parole du Seigneur. Il nous est dit :

 » il ne considéra point que son corps était déjà  usé… et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants. «

D’un point de vue rationnel, il était impossible que cette promesse puisse se réaliser. Mais Abraham ne s’appuyait pas sur cette impossibilité. Selon Paul, le patriarche ne pensait pas au moyen que Dieu allait utiliser pour accomplir sa promesse. Il ne raisonna pas avec Dieu :

–  » Mais Seigneur, je n’ai plus de semence et Sarah n’a plus de vitalité dans son ventre pour concevoir. Ma femme n’est plus en mesure d’accoucher. Seigneur, comment vas-tu faire ? «

Au lieu de se poser tant de questions, Abraham  » ne considéra point « … Tout simplement.

En fait, lorsque Dieu veut produire une foi qui est éprouvée et plus précieuse que l’or, il délivre premièrement  » une sentence de mort  » sur toutes les ressources humaines. Il ferme la porte à tous les raisonnements humains et à tous les moyens rationnels pour s’en sortir.

La foi qui plaît au Seigneur est née dans la mort.

Je parle ici de la mort de toutes les possibilités humaines. C’est un endroit où nos plans humains naissent mais meurent peu après. C’est aussi quand les aspirations humaines procurent un soulagement temporaire mais s’effondrent très rapidement et suscitent un sentiment d’impuissance.

Avez-vous connu cette mort ? Avez-vous le sentiment de n’avoir plus aucune option ? Vous n’avez personne à appeler pour vous aider. Quand vous priez, le ciel semble d’airain et vos requêtes retombent à terre. Je vous le déclare, le Seigneur est à l’œuvre. Son Esprit agit en vous, afin que vous arrêtiez de considérer les impossibilités – les plans et les moyens humains -, et de chercher un plan pour vous en sortir. Le Saint-Esprit vous demande avec insistance :

–  » Arrête de chercher de l’aide auprès des Hommes. Cesse de te focaliser sur ta situation qui te semble sans espoir. Ces choses sont des entraves à ta foi. «

Abraham n’a pas chancelé dans sa foi. Au contraire, il avait :

 » la pleine conviction que ce qu’Il (Dieu) promet Il peut aussi l’accomplir. » Romains 4 :21

Il reconnut que Dieu peut travailler à partir de rien. En fait, notre Dieu crée à partir du vide. Considérez la Genèse : à partir de rien, Dieu créa le monde. Avec un seul mot, Il créa dans le passé et Il est capable de créer des miracles pour nous à  partir du néant. Quand tout s’effondre – quand tous vos plans et stratagèmes ont été épuisés -, c’est à ce moment que vous abandonnez tout à Dieu. À ce moment-là, vous abandonnez tout espoir de trouver délivrance ailleurs. Alors, lorsque vous êtes prêts à croire, vous ne voyez plus Dieu comme le potier qui a besoin d’argile mais comme le Créateur qui travaille à  partir de rien.

Avec ce rien qui vient du monde ou de ses matériaux, Dieu va œuvrer d’une façon et avec des moyens que vous n’auriez jamais imaginé.

Quelle importance Dieu attache-t-il à ce que nous croyons en Lui face aux impossibilités –

Nous trouvons la réponse à  cette question dans l’histoire de Zacharie, le père de Jean-Baptiste. Zacharie reçut la visite d’un ange qui lui dit que sa femme, Elizabeth, donnerait naissance à un enfant spécial. Mais Zacharie, qui était d’un âge avancé comme Abraham, refusa de le croire. La promesse seule de Dieu ne lui suffisait pas.

Il répondit à l’ange :

 » À quoi reconnaîtrai-je cela? Car je suis vieux, et ma femme est avancée en âge.  » Luc 1 :18.

En d’autres termes, il considéra ses impossibilités et il dit :

–  » Ce n’est pas possible. Tu dois me prouver par quel moyen cela va arriver. «

Cela ne semblait pas raisonnable.

Les doutes de Zacharie déplurent à Dieu. L’ange lui dit :

 » Et voici, tu seras muet, et tu ne pourras parler jusqu’au jour où ces choses arriveront, parce que tu n’as pas cru à mes paroles, qui s’accompliront en leur temps.  » 1 Luc.20

Le message était clair : Dieu s’attend à ce que nous croyions en Lui lorsqu’Il nous parle. Pierre écrivit également:

 » Ainsi, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur, en faisant ce qui est bien. » 1 Pierre 4 :19

Je suis convaincu qu’aujourd’hui la foi du corps de Christ est soumise à une attaque satanique très rude. Toutes les hordes démoniaques, l’ensemble des principautés de Satan et des puissances des ténèbres font constamment la guerre contre la foi des saints de Dieu.

Nous savons que Satan a toujours attaqué avec intensité le peuple de Dieu, causant de terribles souffrances. Pendant des siècles, le sang des martyrs a été répandu. Les saints comme Job ont été sévèrement éprouvés.

Mais l’assaut que les saints fidèles vivent aujourd’hui, est la dernière offensive de Satan.

De même que la méchanceté dans notre monde, les afflictions et les épreuves que connaît l’Église s’accroissent. Nous voyons un déluge sans précédent de maladies, d’épreuves, de troubles, de problèmes qui s’enchaînent les uns à la suite des autres ; de telle sorte qu’ils rendent la vie impossible aux croyants.

Cependant, tout ce que nous affrontons maintenant est supra naturel :

«  Car nous n’avons pas à  lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.  » Ephésiens 6 :12

Dans Luc 22, nous voyons que Satan s’en prend à la foi de Pierre. Voici un homme de Dieu qui est très confiant dans sa foi. En fait, Pierre vient juste de se vanter devant les autres disciples que sa foi endurera toutes les épreuves et tous les tests. En essence, il affirma :

–  « Les autres vacilleront peut-être, Seigneur, mais moi non ! «

Cela est arrivé pendant la Pâque, le dernier jour du ministère terrestre de Jésus. Quelle fut la réponse de Jésus en entendant la déclaration hardie de Pierre ? Il dit à  l’apôtre :

« Simon, Simon, Satan vous a réclamé, pour vous cribler comme le froment.  » Luc 22.31

Certains traducteurs ont une autre version de ce verset  » Satan vous a demandé afin de vous cribler« . Le mot  » cribler  » signifie secouer d’une façon répétée et violente de gauche à droite et de haut en bas. Remarquez que les mots de Jésus, ici, décrivent la même demande que Satan avait faite concernant Job.

Satan dit au Seigneur au sujet de Job :

 « Mais étends ta main, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu’il te maudit en face. » Job1.11

Lors de la Pâque, Satan voulait détruire la foi de Pierre de la même manière.

Jésus avertit Pierre que le diable voulait le cribler et s’attaquer à  sa foi. Cependant, Jésus le rassura :

 » J’ai prié pour toi afin que ta foi ne défaille pas. » Luc 22.32

Je suis persuadé que Satan a formulé la même demande au Seigneur pour cribler les élus de Dieu d’aujourd’hui.

Pourquoi le diable est-il si déterminé à  ébranler les justes du Seigneur ? Parce que le péché abonde et l’amour de beaucoup est en train de se refroidir. Parce que sa tentative de faire tomber Job a échoué, idem pour Pierre et les générations de martyrs. Maintenant, il est déterminé à ébranler la foi de cette dernière génération. En effet, les attaques de Satan sont si écrasantes que notre foi peut connaître une éclipse.

Réfléchissez à ce qui se passe quand une éclipse survient : c’est lorsque la terre se place entre le soleil et la lune et qu’elle obstrue la lumière. Pendant un instant, les rayons du soleil sont interrompus.

Un phénomène similaire peut arriver même aux croyants les plus pieux. Satan peut attaquer de façon si accablante, qu’on a l’impression que la lumière qui consolide notre foi est bloquée.

Pierre a eu une éclipse de foi sévère. La foi de l’apôtre hardi semble avoir défailli. Toutefois, Pierre avait été clairement averti qu’une éclipse de foi allait lui arriver :

 » Et Jésus dit: Pierre, je te le dis, le coq ne chantera pas aujourd’hui que tu n’aies nié trois fois de me connaître.  » Luc 22.34

Juste quelques heures plus tard, la foi de Pierre était en miettes.

Je ne peux qu’imaginer les pensées qui ont pu traverser son esprit pour le faire renier Jésus et mentir au point de déclarer :

 « Je ne connais pas ce Jésus dont vous parlez. «

Satan a-t-il inondé l’esprit de Pierre de doutes au sujet de Jésus, qui était Dieu dans la chair ? En me mettant à  sa place, j’imagine qu’il a dû s’interroger sur de nombreuses choses pendant cette nuit atroce :

–  « Si Jésus était Dieu, comment peut-il permettre une telle humiliation ? Comment peut-il être Dieu et en même temps être incapable de se libérer et abandonner l’humanité à elle-même ?«

La foi de Pierre connut une éclipse totale. C’est comme si les rayons du soleil de sa foi avaient été complètement éteints. Pourtant, l’éclipse de Pierre a été écrite pour réconforter et encourager tous les croyants qui expérimentent des éclipses de foi.

Est-ce que vos épreuves ont déjà  été si intenses qu’il vous a paru que votre situation était impossible ? À ce moment, Satan a planté le doute dans votre esprit : vous remettez en question la capacité de Dieu à entendre vos cris, vous doutez de sa fidélité à  ses promesses ou encore de l’efficacité de vos prières.

Un sondage récent a montré qu’aux Etats-Unis, l’athéisme est en train de s’accroître très rapidement. Aujourd’hui, environ 30% des gens déclarent qu’ils ne croient plus au Dieu de la Bible. La principale raison de l’incrédulité, spécialement parmi la jeunesse, est simple :

–  » Dieu n’a jamais répondu à mes prières. «

Je vous dis que nous sommes en pleine guerre ! Vous faites face à  des puissances maléfiques qui se battent contre votre foi avec le père de tous les mensonges.

C’est lui qui dépose ces petites pensées :

–  « Où es ton Dieu ? Les choses empirent. Ta douleur, tes souffrances et tes besoins s’accroissent. Dieu t’a promis un chemin pour en sortir. Alors, où est ce chemin ? Où est ton Dieu au moment où tu en as le plus besoin ? »

À présent, vous êtes secoué et criblé. Au milieu de tout cela, votre foi à l’air de faillir et comme Pierre, vous êtes dans une éclipse. Vous vous sentez vaincu, et votre foi est écrasée.

Bien aimé(e), j’ai une bonne nouvelle pour vous: Dieu n’est pas en colère contre vous.

Vous vous demandez peut-être :

–  » Jésus souffre-t-il quand nous ne Lui faisons plus confiance ? Le Seigneur est-il peiné quand nous vacillons et que nous remettons en question sa Parole et sa fidélité ? «

Oui, Il l’est.

Mais ceux qui ont vacillé dans leur foi peuvent toujours garder les yeux fixés sur Jésus. La foi de Pierre n’a pas failli.

 » Le Seigneur, s’étant retourné, regarda Pierre. Et Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite: Avant que le coq chante aujourd’hui, tu me renieras trois fois.  » Luc 22.61

Quand le regard de Jésus rencontra celui de Pierre, l’apôtre fut brisé et il pleura. Combien le Seigneur est patient et plein de miséricorde !Il entend tous nos murmures et nos questions, Il voit nos pensées pleines de doutes, pourtant Il nous regarde prêt à pardonner et avec compassion.

Pierre fut restauré et il vécut une vie de foi immense.

Souvenez-vous, Jésus lui avait déclaré ces mots d’encouragement pendant la Pâque:

 «  …et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères.  » Luc 22.32

Ce sont les paroles du Seigneur pour vous et moi. Il nous dit comme à Pierre

–  » Garde tes yeux sur moi. Tu vas t’en sortir et tu aideras tes frères et sœurs dans ma maison. «

Plus tard, dans le livre des Actes, nous retrouvons Pierre enfermé dans une prison. Et un ange vient le voir, il lui ôte ses chaînes et il lui dit de se lever et de partir. À ce point, Pierre n’a jamais regardé aux impossibilités autour de lui : les portes en fer, les nombreux gardes et soldats qu’il devait dépasser à  son péril. Au lieu de cela, Pierre se leva par la foi selon l’instruction de l’ange et il sortit par les portes en fer, qui s’ouvrirent.

Ainsi sera-t-il pour vous, cher saint, si vous êtes prêt à vous lever et à  bouger par la foi.

J’ai lu de nombreuses lettres de saints qui font face à des impossibilités. Une grand-mère m’écrivit sa peine au sujet de l’assassinat de sa précieuse petite-fille. La jeune femme a été tuée par son étrange petit ami, qui s’est tué après. Cette grand-mère est envahie par le chagrin. Elle termine sa lettre par cet appel :

–  » Y a-il une parole de Dieu pour nous ? Aidez-nous. «

Une femme qui se décrit comme  « forte dans la foi  » a écrit ceci :

–  «  J’ai été mariée pendant 25 ans à un merveilleux homme qui est mort d’un diabète, il y a 5 ans. Plus tard, je me suis remariée mais pendant la lune de miel mon nouvel époux a trébuché et il est tombé. Il a eu une fracture du cou ; il a été guéri mais quelques complications sont survenues: une infection et des caillots de sang. Après un mois, il est décédé. Je suis ébranlée, je ne comprends pas qu’une telle chose puisse arriver. »

Un vieux pasteur de 80 ans m’a écrit que sa femme vit avec une douleur constante due à de nombreuses chirurgies. Sa douleur est si intense qu’elle ne peut presque pas dormir mais les docteurs disent qu’ils ne peuvent rien y faire. Le pasteur termine sa lettre ainsi :

–  » Je me sens comme un combattant vaincu. «

J’ai une parole spéciale pour ceux qui affrontent des impossibilités :

1. Le rétablissement de votre foi dépend de la révélation complète de l’amour de votre Père céleste pour vous.

 » L’Éternel, ton Dieu, est au milieu de toi, comme un héros qui sauve; Il fera de toi sa plus grande joie; Il gardera le silence dans son amour; Il aura pour toi des transports d’allégresse. » 3 Sophonie 3:17.

Voici une déclaration de son amour permanent pour son peuple. L’Ecriture nous dit qu’Il se repose et qu’Il se réjouit de son amour pour nous ! Le mot hébreu pour  «  se reposer  » ici signifie que Dieu n’a aucune réserve concernant son amour pour nous. En d’autres mots, Il a fixé ou établi son amour pour nous et Il ne le reprendra pas. En fait, Dieu est si satisfait de son amour pour nous qu’Il chante à  sujet.

Pouvez-vous imaginez cela ? Voici une manifestation du délice que Dieu trouve en vous au ciel. John Owens interprète le verset précédent de cette façon :  «  Dieu bondit, rempli de joie ». De plus, Paul nous dit que tout ce qui est en dehors de l’ordre divin – tout ce qui est incrédulité et confusion -, est transformé par l’apparition de l’amour de Dieu.

 «  Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés  » Tite 3.4

Dans le passage précédent, Paul dit :

 «  Car nous aussi, nous étions autrefois insensés, désobéissants, égarés, asservis à toute espèce de convoitises et de voluptés, vivant dans la méchanceté et dans l’envie, dignes d’être haïs, et nous haïssant les uns les autres.  » Tite 3.3

Autrement dit :

–  » tout était dans le désordre. Notre foi n’était pas victorieuse mais la bonté et l’amour de Dieu apparurent, le Père les manifesta abondamment à travers Christ. «

Lorsque Paul déclare que l’amour de Dieu est  » apparu « , il utilise un mot de racine grecque qui signifie  » super imposé « .

Dieu a regardé à nous, pauvres âmes en lutte, pleines de peurs, de questionnements et Il a  «  super imposé  » Sa révélation :

– «  Mon amour vous délivrera. Reposez-vous et délectez-vous dans mon amour pour vous. »

Je remercie Dieu pour le jour où son amour m’est  » apparu « . Il n’y a pas de foi qui tienne devant l’impossibilité à moins que tout – chaque problème, chaque affliction -, soit remis au soin plein d’amour de notre Père.

Quand mes situations empirent, je dois me reposer dans une foi simple.

Je ne vois peut-être pas la preuve mais Dieu est à l’œuvre. A chaque moment de la journée, à chaque heure de sommeil, Il prépare un chemin pour moi. Et ses plans se réalisent à temps à chaque fois. Ce qui semble être un retard pour moi est une œuvre sainte. Il travaille profondément afin d’établir des choses en moi dans le but d’accomplir ses promesses.

Un jour, je regarderai ces temps d’épreuves et je dirai :

–  » Seigneur, maintenant je comprends. Tu étais tout le temps là , travaillant pour mon miracle ! «

2. Ne jamais cesser de prier et de crier au Seigneur.

Ceux qui sont en détresse peuvent être tentés de refuser de communiquer avec Dieu. Cependant, cela peut être fatal. Dans le psaume 88, vous pouvez trouver une traduction de ce que vous vivez. Un homme de Dieu nommé Heman raconte sa situation sans espoir :

 » Mon âme est pleine de tourments. J’ai sombré dans un gouffre profond, et je me trouve parmi les morts. Le Seigneur m’a conduit au fond des ténèbres les plus profondes et Sa colère repose sur moi. Mes amis m’ont trahi; je suis sans voix, enfermé. Je pleure à cause de mon affliction.  » (ma paraphrase)

Heman défie Dieu :

 » Est-ce pour les morts que tu fais des miracles ? Les morts se lèvent-ils pour te louer ? Parle-t-on de ta bonté dans le sépulcre, De ta fidélité dans l’abîme ? Tes prodiges sont-ils connus dans les ténèbres, Et ta justice dans la terre de l’oubli ?  » Psaume 88:10-12

Il dit en substance :

– « J’ai besoin d’un miracle maintenant, Seigneur, pas à la Résurrection. C’est mon dernier espoir. Bientôt, ce sera trop tard car je serai mort. Dieu, tu as une échéance ici. Aide-moi ou il sera trop tard. Pourquoi me rejettes-tu ? Pourquoi me caches-tu ta face ? Pourquoi ne réponds-tu pas à mes cris ?«

Ce désespoir et cette détresse révèlent apparemment une crise insurmontable.

Que peut faire un croyant ? Comment réagira t-il ?

Comme Heman, nous devons crier nuit et jour :

» Éternel, Dieu de mon salut! Je crie jour et nuit devant toi. Que ma prière parvienne en ta présence ! Prête l’oreille à  mes supplications !  » Psaume 88 :1-2

Voici trois choses que je fais quand je suis dans une grande affliction :

1. Je reçois et je crois à l’amour et au délice de mon Père céleste.

2. Je répands mon coeur devant Lui et je crie à Lui en silence.

3. J’encourage mon âme par Ses promesses quotidiennes.

Notre foi et notre force peuvent s’affaiblir. Mais dans notre temps de faiblesses, Dieu nous a donné de merveilleuses promesses, qui nous renouvellent et nous fortifient. Voici quelques promesses qui me soutiennent :

«  C’est Dieu qui est ma puissante forteresse, Et qui me conduit dans la voie droite. Il étendit sa main d’en haut, il me saisit, Il me retira des grandes eaux; Il me délivra de mon adversaire puissant, De mes ennemis qui étaient plus forts que moi. Les voies de Dieu sont parfaites, La parole de l’Éternel est éprouvée; Il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui.  » 2 Samuel 22:33, 17, 18, 31

 » Tu me ceins de force pour le combat, Tu fais plier sous moi mes adversaires. « 2 Samuel 22:40

 » L’arc des puissants est brisé, Et les faibles ont la force pour ceinture. « 1 Samuel 2:4

 » L’Éternel donne la force à  son peuple; L’Éternel bénit son peuple et le rend heureux.  » Psaume 29:11

 » De ton sanctuaire, ô Dieu! tu es redoutable. Le Dieu d’Israël donne à son peuple la force et la puissance. Béni soit Dieu !  » Psaume 68:35

 » Ne me rejette pas au temps de la vieillesse; Quand mes forces s’en vont, ne m’abandonne pas !  » Psaume 71:9, 16

 » Heureux ceux qui placent en toi leur appui ! Ils trouvent dans leur cœur des chemins tout tracés. Leur force augmente pendant la marche, Et ils se présentent devant Dieu à  Sion.Psaume 84:5, 7

Croyez-vous que Dieu soit aussi fort que le Psalmiste le déclare ? Si c’est le cas, aucune puissance ne peut se tenir devant Lui. Remettez tout dans sa forte et puissante main car Il va créer un chemin.

La majorité d’entre nous croit à  cette parole :

 » Le jour où je t’ai invoqué, tu m’as exaucé, Tu m’as rassuré, tu as fortifié mon âme.  » Psaume 138:3.


::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::


World Challenge, Inc.

Home of David Wilkerson Ministries


www.worldchallenge.org

 

Laisser un commentaire