Es-tu prêt à être exaucé? Par Paul Cousin

Jeudi dernier (11/7/19), j’ai appris en fin de matinée via le blog, la mort de Vincent Lambert. Une énorme lourdeur a alors envahi mon cœur, et j’ai reçu la conviction de jeûner et de porter ce deuil. Comme beaucoup, une sensation de dégoût, voire de nausée me prit durant une bonne partie de la journée. Je priai, demandai au Seigneur ce que je devais faire au milieu d’un tel pays et d’un tel contexte.

La France me paraissait comme irrespirable, dégoûtante, j’avais envie d’en partir.

Dans la prière je ne reçus alors qu’une seule chose, claire et limpide : « Je te demanderai d’annoncer des choses ». Cette phrase me fit tout d’abord peur, puis je décidai de mettre ma confiance en Lui, et de me laisser conduire.  Puis hier, le Seigneur me montra enfin ce que je devais dire, et où je devais le dire. Et c’est ici sur ce blog, qui demeure un des rares espaces que je connaisse où il y ait vraiment l’amour de la vérité, et une honnêteté spirituelle.

J’ai une bonne nouvelle: Savez vous que le Seigneur est prêt à nous exaucer et à libérer la France de ses ennemis?

En quelques instants, le gouvernement et toutes les élites maçonniques et satanistes pourraient nous être enlevées, et le pays restauré dans son identité chrétienne initiale, avec à sa tête un gouvernement de gens craignant Dieu, et agissant avec sagesse et droiture. Le Seigneur le veut, le Seigneur le peut et il n’est pas trop tard, mais sommes-nous prêt? Vraiment prêt?

Si le Seigneur libère le pays, y aura-t-il, derrière, une armée de chrétiens sanctifiés prêts à jouer leur rôle et à prendre leurs places? Sommes-nous prêts à tout laisser derrière nous (travail, obligations etc…) si Dieu nous le demande?  Avons-nous même conscience que tout cela n’est pas une option mais bien une direction, un devoir?

 

En l’état, le Seigneur me montrait que non*.

 

Les chrétiens français, pour beaucoup, ne saisissent pas ce que le Seigneur attend d’eux. Pire encore, la situation est ce qu’elle est, parce que les chrétiens ont laissé faire depuis des décennies tout ce que nos mauvais gouvernements ont mis en place.

Parce que les chrétiens de France sont dans une logique attentiste de « Dieu fera ».

Oui Dieu fera sa part si nous sommes prêt à faire la nôtre! Le Seigneur n’a-t-il pas chassé les ennemis d’Israël lors de la conquête de Canaan? Mais après cela, c’était bien au peuple hébreux de s’emparer du pays et d’en faire une terre consacrée à l’Éternel, de construire et cultiver le pays, etc. L’aurait-il fait s’ils n’avaient pas été prêts à s’emparer du pays? certainement pas. C’est bien d’ailleurs pour cela que quand ils y arrivent la première fois, et qu’ils prennent peur des géants et des villes fortifiées, Dieu les renvoie au désert.

 

Aujourd’hui nous pleurons à juste titre sur notre pays et son accumulation d’abominations, mais sommes-nous prêts à payer le prix d’une reconquête? D’ailleurs, le voulons-nous même vraiment, ou sommes-nous juste dans un discours qui sonne bien et qui fait du bien? 

Si le Seigneur libère le pays, réalisez-vous qu’il le donnera à son peuple fidèle et à personne d’autre? Où en est le peuple fidèle? Ou en êtes-vous? Vous sentez-vous prêt à jouer un rôle pour notre pays, ou pensez-vous que cela est réservé à d’autres? Si aujourd’hui vous pleurez sur la France, mais qu’en même temps vous  pensez que d’autres que vous devront agir, alors vous êtes vous-même le premier obstacle à la bénédiction du pays. Je ne veux pas ici culpabiliser qui que ce soit, mais bien vous éveiller au fait que nous sommes le sel et les ouvriers du Seigneur. Et que sans nous, aucune restauration du pays ne se fera. C’est notre premier devoir de nous rendre disponibles à l’œuvre du Seigneur. Si votre vieille maison est sur le point de s’écrouler, et que Dieu vous accorde subitement et miraculeusement  les moyens financiers et matériels de la remettre à neuf, vous direz-vous: « j’attends que le Seigneur fasse le reste »? Non, vous vous mettrez au travail. Vous donnera-t-on des milliers d’euros de matériaux, si c’est pour les laisser s’abimer devant chez vous sans qu’ils servent? Bien sûr que non, car le Seigneur ne gaspille rien et ne fait rien en vain.

 

J’invite chacun à s’examiner devant Dieu et à se rendre prêt à être utilisé pleinement pour Son Royaume et pour notre France. Et à savoir si le moment venu, vous saurez mettre  la main à la charrue sans regarder derrière vous…

 

Alors aujourd’hui, plutôt que de participer de près ou de loin à une fête nationale qui glorifie un acte de rébellion, et surtout le début de l’emprise maçonnique sur le peuple de France, priez et examinez-vous devant Dieu pour que cette domination insupportable s’arrête enfin.

 

Paul Cousin


*

Note MAV: c’est aussi ce que je ressens très profondément et qui explique pourquoi le Seigneur va devoir envoyer de grands jugements en France, pour qu’enfin l’Église sorte de sa léthargie spirituelle.

Je rappelle mon article récent:

Un voile de mort est sur la France, par Michelle d’Astier de la Vigerie

 

Je rappelle aussi la première lettre de Paul Cousin que nous avions mis en ligne en mars 2019

Témoignage de Paul et vision prophétique pour la France, « si… » – Paul Cousin

  3Comments

  1. Magisaci   •  

    Le matin du décès, j’ai prié pour Vincent Lambert. Lorsque j’ai appris qu’il était décédé, j’ai pleuré et j’étais mal. Je ressens que quelque chose va arriver sur la France. J’ai comme une urgence de prier pour tous les miens.

  2. Paul Cousin   •  

    Suite à mes commentaires ce matin sur la page Facebook de Michelle notamment dans l’encart qui renvoi à cet article, ceux-ci ont été supprimés (ainsi que la réponse que Michelle m’avait faite) et mon compte est devenu inaccessible…Manifestement les gens de Facebook n’ont pas du apprécier ce que j’ai dis…

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Tu as raison, cela a disparu …

      Il va devenir impossible de parler des francs-maçons sur FB. On sait pourquoi !!!!

      Les temps sont bien courts: la dictature mondiale s’installe, et FB
      fait partie des instruments…

Laisser un commentaire