Depuis le début de l’année, je vois beaucoup de chrétiens qui ont à  coeur de prier pour la France. Il semble qu’un peu partout, on commence à  comprendre qu’il se passe quelque chose sur notre pays, et beaucoup de ceux qui avaient laissé de côté la France dans la prière commencent à  se rendre compte qu’ils n’auraient peut-être pas dû.

Sur les sites chrétiens, on voit fleurir en réponse aux évènements de ces dernières semaines (gilets jaunes, etc…), des actions de tout et n’importe quoi: prières pour ceci, louanges pour cela… Mais peu, très peu, comprennent ce qui se passe vraiment sur la France.

Alors pour ceux qui ont à  coeur notre pays et qui sont sur le chemin de la sanctification, j’aimerais partager avec vous ce que j’ai reçu ces dernières années.

Tout d’abord, voici mon cheminement personnel:

Avant août 2008, je n’avais jamais eu de vision spirituelle de mon pays, ou de grande théorie sur ce que devrait être la France. Pour être honnête, je voyais la France comme un paquebot en train de couler, les passagers étant d’une insatisfaction permanente, et les membres d’équipage peu dignes de confiance. Certes, j’étais assez patriote, mais je n’attendais rien pour mon pays, et le voyais tranquillement se dégrader.

J’ai grandi au sein d’une église évangélique, qui m’expliquait que les enjeux spirituels n’étaient pas dans le monde, mais dans l’église (église au sens de bâtiments,   je le précise), qui elle-même devait être comme une pompe qui aspire les non-croyants pour en faire des chrétiens zélés et standardisés. On nous tranquillisait en nous disant que Dieu s’occupait Lui-même de la France, et que c’est Lui qui se chargerait du  »grand réveil » quand il l’aurait décidé; cela ne dépendait ni de nos prières, ni de notre sanctification, mais de Son bon vouloir, comme la foudre qui frappe à  un moment donné. Le rôle des chrétiens se résumait donc à  rendre leur église prête, via des moyens, de la technique et de gros bâtiments modernes…

J’ai donné ma vie au Seigneur en 2000, et depuis ce moment là , j’ai commencé à  être de moins en moins en phase avec mon église locale. Bien qu’ayant grandi dans cet idéal de matérialisme chrétien, ces doctrines n’avaient jamais vraiment pris racine en moi. À partir de 2006, le Seigneur a commencé un processus dans ma vie, afin de me libérer de ces systèmes et leurs mensonges.

C’est en 2008, alors que j’étais sur le point de quitter mon assemblée, que les révélations ont commencé. J ‘ai toujours pensé qu’il fallait connaître son histoire si on voulait bien comprendre le présent. Je ne savais pas à  l’époque à  quel point cela était vrai, et encore plus spirituellement.  Et tout a commencé par un extrait de film que j’ai regardé un après midi sur internet. Il s’agissait de la 2ème partie du film    la Révolution française, et plus précisément le passage de l’exécution de Louis XVI. Alors que je regardais ce petit extrait, au départ de façon assez détachée, je sentis soudain en moi une tension monter et grandir, je compris alors qu’il y avait quelque chose de spécial dans cette scène. Louis XVI monte sur l’échafaud, pour y être guillotiné, mais alors qu’il est conduit près de la guillotine, il s’écrit à  la foule  :  »  Je meure innocent des crimes dont on m’accuse, je pardonne à  ceux qui sont coupables de ma mort… et je prie Dieu pour que le sang que vous allez répandre ne retombe jamais sur la France  !  « 

À ce moment là , une émotion extrême et indescriptible m’envahit, au point de me faire trembler légèrement. Les gardes se saisissent du Roi, les tambours lui coupent la parole, et il est exécuté sous les vivats enthousiastes du peuple.

Je fus comme envahi par un froid intense et je compris que le Saint-Esprit voulait me parler. Je reçu dans mon coeur:  »  C‘est à  ce moment-là  que la France s’est coupée de moi et m’a rejeté   »

Je me mis alors à  trembler et à  pleurer violemment. Une puissante tristesse jamais ressentie montait du fond de moi. Je sentais l’importance des mots que le Seigneur me confiait:  »  Regarde depuis, la France a fait de multiples révolutions, et m’a chassé progressivement de toute la société  « 

Je pensai aux massacres sous la révolution, à  la violente séparation de l’église et de l’Etat en 1905, à  mai 68… Je passai le reste de la journée hagard dans mon fauteuil, et depuis, les choses ne furent plus jamais comme avant. Je réalisai que je n’étais pas simplement le petit membre d’une église, mais   quelqu’un qui faisait partie d’un peuple qui avait rejeté Dieu, et qui portait sa part de ce péché. Le fait que je n’avais jamais cautionné ou approuvé la mort de ce roi, ne rentrait nullement en ligne de compte pour le Seigneur: j’étais un Français, héritier de ces mêmes français qui l’avaient tué. Je ne compte plus le nombre de fois ou j’ai demandé pardon pour cela, mais dans les semaines qui suivirent, le Seigneur commença à  me faire comprendre que la mort de Louis XVI n’était que la partie émergée de l’iceberg. Un enseignement de plusieurs années commença, dont je ne parlais à  personne. Il me paraissait évident que ce n’était pas le temps, que très peu de gens y seraient réceptifs.

Un an plus tard, je quittai mon église évangélique, et la vraie vie avec Dieu débuta, passionnante, inattendue. Commença également une longue et difficile dépollution de toutes les fausses doctrines que l’on m’avait enseignées ; passage nécessaire si je voulais comprendre qui était vraiment Dieu. Pendant cette période 2008/2009, des révélations régulières m’étaient faites: le rôle des chrétiens, le but de l’ennemi pour la France, le cheminement de la France depuis la révolution, etc… Mais tout cela restait mineur, il fallait que je sorte des nombreuses sphères d’influences malsaines qu’il y avait autour de moi. Nous avons alors commencé un cycle avec mon épouse, où le Seigneur nous a fait sortir des « Babylone » qu’il y avait autour de nous, avec tout ce que cela veut dire.

Après être sortis de notre assemblée, le Seigneur nous a fait quitter la ville où nous habitions, puis nous a coupés de nombreuses relations mauvaises qui étaient autour de nous, avant de nous sortir de nos mentalités évangéliques, bien loin des réalités spirituelles. En ce qui concerne les relations mauvaises, il s’agissait de chrétiens qui cherchaient à  nous mettre dans leur sphère d’influence depuis des années, ne supportant pas notre cheminement hors des sentiers battus, et des sécurités humaines. J’ai découvert que bon nombre de chrétiens cherchent à  faire des disciples d’eux-mêmes, de leur vision, plutôt que de Christ.

Depuis mon enfance, on m’avait enseigné à  suivre la doctrine d’un tel ou d’un autre, mais jamais totalement ce que disait la Parole. Le Seigneur a alors opéré un vide autour nous, et nous a séparés de ces gens-là . Puis nous avons réalisé que de multiples fausses doctrines polluaient toujours notre vie.

C’est alors que j’ai compris quelle était mon identité et celle de mon pays. J’ai redécouvert que la naissance de la France s’est faite avec le baptême de son roi, lui donnant une symbolique spirituelle jamais vue dans d’autres pays. J’ai commencé à  faire des recherches importantes sur l’histoire de France, de ses rois, de ses guerres, et plus je progressais, plus le tableau se dessinait.

Parallèlement, je faisais des recherches sur mes propres origines, et l’histoire de ma famille. Ce fut passionnant de découvrir à  quel point nous sommes le résultat de toutes les personnes qu’il y a eu avant nous, la grande importance des héritages humains et spirituels. J’ai découvert que de nombreux péchés avaient été commis dans ma famille, depuis plusieurs générations, pour lesquels je demandai pardon, durant plusieurs mois, au fur et à  mesure qu’ils m’étaient révélés.

Ma vie en changea radicalement. Je passai d’un long et douloureux chômage de plusieurs années, qui m’avait laissé sans aucune perspective, presque inemployable, à  une formation professionnelle dont je fus le major, puis à  un emploi où je devins le plus brillant de mon entreprise. Loin de moi de dire cela pour me glorifier, mais ce fut un puissant enseignement: si je prends le temps de développer ce point, c’est parce que nombre de chrétiens pensent que les péchés de nos pères n’ont pas d’importance, ils baignent dans un évangile frelaté, simpliste, dans lequel il est superflu de régler les péchés anciens. Or, si le principe fonctionne pour une vie, cela fonctionne également pour un pays. Je précise qu’en ce qui me concerne, cette période de succès n’a pas duré: quelque temps plus tard je perdais mon travail et je me retrouvais à  nouveau chez moi: je ne compris que plus tard que le Seigneur avait encore d’autres choses à  m’enseigner, et qu’il lui fallait toute mon attention.

Il me manquait des informations sur un sujet crucial, où je butais constamment: la franc-maçonnerie et son impact sur le pays. J’avais lu quelques livres sur la FM (obscurs et indigestes au possibles), qui ne faisaient que rendre le sujet encore plus flou. Et la réponse vint, via justement le site de Michelle. Je suis tombé sur les vidéos de Medhi S. qui décortique à  fond ce sujet. Je salue au passage son travail impressionnant, et son courage d’oser parler ouvertement d’un sujet comme celui-là . Puis, pendant mes longs temps libres de chômeur, le Seigneur mit sur mon chemin plusieurs documentaires et conférences d’historiens, qui ont achevé de brosser le portrait spirituel de notre pays. Depuis 2018 (soit 10 ans après la première révélation) tout était prêt; j’attendais le signal du Seigneur sur ce que je devais faire de toutes ces informations. À la suite de plusieurs textes publiés par Michelle toute fin 2018, j’ai senti que c’était enfin le moment de parler.

Ce n’est qu’une partie, et très synthétisée, de ce que m’a montré le Seigneur depuis toutes ces années, que je vais vous communiquer. Je ne veux ni faire un cours d’histoire, ni trop développer  les éléments. Le but est de redessiner la trame des événements  qui nous ont conduits à  la situation où nous sommes aujourd’hui.

Beaucoup de chrétiens veulent faire quelque chose pour leur pays, et beaucoup ne savent pas précisément ce qu’il faut faire: prier? Dénoncer? Rassembler? Lutter? Non, c’est déjà  pleurer et s’humilier sur les péchés de la France qu’il convient de faire.

 »  si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, -je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays  «  2 Chroniques 7:14

Je peux vous assurer que les paroles de Dieu durent à  toujours, et sont éternelles, et que le coeur de Dieu se réjouit quand nous réalisons un péché et que nous le confessons; et il est prêt à  déverser ensuite son pardon et sa bienveillance sur nous.

Pour commencer cette étude, je commencerai par cet extrait de discours d’un franc-maçon célèbre, qui nous explique le plan que cette société secrète a pour le pays depuis des siècles:

Je crois pouvoir dire historiquement ceci : la France n’est pas schismatique, elle est révolutionnaire. (…) C’est parce que notre génie français avait cette merveilleuse audace d’espérance et d’affirmation dans la pensée libre, qu’il s’est réservé devant la Réforme afin de se conserver tout entier pour la Révolution. Et c’est l’histoire, et c’est le sens de toute la politique religieuse de la Révolution.  

Il s’agit de Jean Jaurès, lors de son discours en faveur de la loi de séparation de l’église et de l’état, à  la chambre des députés, le 21 avril 1905. Donc, depuis l’époque de la réforme protestante, quelque chose semble être en oeuvre, afin de faire rentrer la France dans   »la pensée libre »   .

Qu’est-ce que la pensée libre?

Et bien très concrètement: la laïcité, le mariage pour tous, le libertinage, en sont des exemples typiques. Mais cela va bien plus loin, puisqu’il vise la destruction de tous les repères moraux dans la société. Pourquoi? Officiellement, pour rendre les hommes libres; mais officieusement, pour les asservir et les dominer.

[well]Quelqu’un qui n’a plus de repères est beaucoup plus influençable, et surtout contrôlable.[/well]

Mais avant d’aller plus loin, je voudrais rappeler un principe spirituel: le péché engendre un droit, une domination de l’ennemi sur l’individu qui le commet. Mais lorsqu’il s’agit d’un roi, d’un chef d’état, ou d’un acte fait au nom du peuple, celui-ci englobe malheureusement tout le pays.

Et le temps n’atténue pas les conséquences.   Chaque péché est comme un petit acte juridique qui donne un droit à  l’ennemi non limité sur l’individu, ou l’entité qui l’a commis; et il y a des péchés aux répercussions bien plus graves que d’autres: quand un Roi de France ordonne le massacre des protestants français (hommes, femmes et enfants), les conséquences sont très lourdes! D’ailleurs ce Roi (Charles IX) a fini fou et rongé de remords.

Le rejet de la Réforme par la France, et le massacre des huguenots, fut la première pierre de ce temple d’abomination sur le pays. Ces massacres emmenèrent nombre d’esprits de morts et de malédictions.

D’ailleurs, remarquons que là  où les protestants persécutés ont émigré (Suisse, Etats-Unis…), ils ont amené avec eux une prospérité toujours visible aujourd’hui.   Quand j’ai commencé à  étudier la réforme protestante, je n’étais   pas pleinement convaincu que celle-ci était bien de Dieu. On me l’avait présentée comme une réforme plus intellectuelle que spirituelle. Mais après quelques recherches, le doute ne me fut plus permis. D’ailleurs l’ennemi ne combat que ce qui le dérange. Le mouvement qui combattit la réforme s’appela « la contre-réforme », qui engendra, avec la bénédiction du pape Paul III en 1534, la compagnie de Jésus ou l’ordre des Jésuites. Cet ordre avait pour objectif plus ou moins avoué la destruction de la réforme protestante, et surtout de ses partisans. C’est d’ailleurs cette même année que le roi François 1er cessa sa politique bienveillante envers les réformés, et une dizaine d’années plus tard, les premiers massacres commencèrent. Ce que m’apprit le brillant exposé de Medhi S, est que le chef de l’ordre des jésuites est à  l’origine de la création de la Franc-maconnerie.

Le credo des jésuite est :   « il est juste d’ exterminer  les rois impies ». Depuis cette époque, les rois ont tous été dans le camps de la contre réforme, sauf deux : Henri IV, qui avec l’édit de Nantes, accorde une liberté de culte aux réformés; il est assassiné douze ans plus tard. Et Louis XVI qui en 1787 accepte enfin les protestants dans la société française, tout juste deux ans avant la Révolution…

Il y a trois causes principales aux problèmes actuels de la France, le premier étant le refus de la réforme et la persécution des protestants. Ce péché à  permis la création des jésuites avec leurs objectifs que j’ai décrits. Ils fonderont 150 ans plus tard la franc-maçonnerie en Angleterre. Mais cette société secrète ne pourra s’implanter en France, et surtout se développer, qu’à  cause d’un 2ème péché: les abus des rois Louis XIV et Louis XV.

On décrit souvent le règne de Louis XIV comme florissant et prestigieux, et celui de   Louis XV comme celui des lumières. Cela n’est qu’une image qu’on a bien voulu leur donner. Les péchés commis par ces deux rois (ou ceux commis par d’autres sur lesquels ils ont fermé les yeux), pollueront la France, et la marqueront pour longtemps. Quels sont-ils?

Louis XIV a créé Versailles, et l’a voulu comme un lieu où le Roi donnait l’exemple à  suivre… exemple d’un roi qui fut excessif dans:

–> ses appétits de quelque ordre que ce soit (repas, conquêtes, femmes etc…),

–> ses soifs de contrôle et d’une domination sans partage, voire violente.

Savez-vous par exemple, que la conquête de la Franche-comté causa la mort 60% de la population locale? Et que plus de 150 villages furent rayés de la carte? Ou encore que la célèbre affaire des poisons, était en fait un vaste réseau de meurtriers et de satanistes établis dans tout le pays? Ces gens tuèrent, entre autres, des centaines d’enfants sacrifiés lors de messes noires.

Devant l’ampleur du scandale, et pour ne pas compromettre des gens importants, le roi fit le choix d’étouffer l’affaire… On ne vous   parlera pas beaucoup de ce genre de sujet.   On retiendra plutôt l’image d’un roi soleil paradant dans un Versailles étincelant. Il fut celui aussi qui reprit les persécutions des protestants, avec les fameuses dragonnades, dont les cavaliers terrorisaient les populations. Il révoqua l’édit de Nantes et fit emprisonner, convertir de force, ou exiler les derniers protestants du pays. Comment croire que tous ces actes seraient sans conséquences? Tout ses excès ainsi que ceux de son héritier, vont permettre, à  travers les colères légitimes du peuple, à  la franc-maçonnerie de se répandre en France et grandir, surfant sur le dégoût grandissant du peuple envers son roi. Ce furent d’ailleurs ces mêmes dérives qui servirent de prétexte aux philosophes les lumières pour répandre leur idéologie (athéisme, rejet de la monarchie…), qui influencèrent les révolutionnaires, et dont nous voyons encore les fruits aujourd’hui.

Louis XV va aller plus loin que son prédécesseur, puisque ce roi mal dans sa peau, tiraillé entre sa foi et ses plaisirs, va laisser à  d’autres l’exercice du pouvoir, et notamment entre les mains de ses maitresses. Mme de Pompadour décidait même des plans de batailles, et jusqu’aux nominations des militaires! Imaginez aujourd’hui si l’on apprenait qu’une maîtresse d’Emmanuel Macron nommait les généraux et les dignitaires…

Ce roi va montrer l’exemple d’une vie libertine, débauchée, loin de ses responsabilités.   Il se lançait dans des guerres sans vraiment réfléchir à  leurs moyens ni à  leurs conséquences. Il y eu également un péché de taille sous le règne de Louis XV: l’abandon volontaire et méprisant des Français du Canada. Plusieurs fois cette nation délaissée et livrée à  elle-même, a espéré que la France se souvienne d’elle et fasse quelque chose: avez-vous déjà  vu ailleurs un tel exemple de fidélité dans une ancienne colonie?

Le Seigneur m’a dit:   »  honte sur la France de les avoir abandonnés de cette façon et de ne rien avoir fait pour eux  « .

Cette révélation peut paraître surprenante pour beaucoup, mais c’est la vérité. Là  aussi nous devons nous humilier et demander pardon, puisque nous avons été capables d’aider les américains à  être indépendants, mais pas de réparer nos erreurs vis-à -vis d’eux. Je sais que le Québec a peu d’importance pour les français aujourd’hui, mais c’est à  nous de nous conformer à  la vision de Dieu sur nos péchés. Je sais d’expérience que les péchés les plus graves ne sont pas forcément ceux auxquels on pense en premier. En ce qui concerne la mort de Louis XV voici le passage de wikipedia sur le sujet   :

 »  L’impopularité de Louis XV est telle que sa mort est accueillie dans les rues de Paris par des festivités joyeuses, comme l’avait été celle de Louis XIV. Lors des obsèques, le 12 mai, pour éviter les insultes du peuple sur son passage, le cortège funèbre réduit contourne Paris de nuit, par l’ouest, avant d’arriver à  la basilique Saint-Denis.  « 

Tout est prêt pour la 3ème et dernière grande étape: la révolution française.

Louis XVI, contrairement à  ses prédécesseurs, était un roi intègre et soucieux de son pays, peut-être même le plus droit que nous ayons eu.   En 1789, les français n’avaient rien contre ce roi. Si vous vous renseignez sur ce sujet, vous verrez qu’il est maintenant admis que la révolution n’était pas le souhait du peuple, mais de la bourgeoisie, et des cercles maçonniques qui ont prit le pouvoir à  cette époque là . L’histoire et les évènements seront, depuis, orientés et instrumentalisés.

Lors de cette étape, la France va changer définitivement de maître.

Je ne vais pas revenir en détails sur la révolution, car chacun sait ce qu’il s’y est passé. Mais quels sont les péchés que le Seigneur reproche à  la France de la révolution? Non de l’avoir initiée, mais de l’avoir suivie, de l’avoir cautionnée. et d’avoir laissé faire la déchristianisation du pays et l’exécution du Roi.   Les paroles de Louis XVI sont prophétiques: sa mort a été pour la France la rupture avec Dieu, car le Roi tirait son pouvoir de Dieu.

Après cet épisode, le pouvoir vient   »du peuple…pour le peuple », et Dieu n’a plus sa place dans la société. Remarquons que depuis cette époque, à  chaque fois qu’un de nos chefs d’état a remis Dieu à  sa juste place (comme sous la restauration et le second empire), la France prospérait.

Beaucoup de gens pensent que le droit à  l’avortement, la séparation de l’église et de l’état ou le mariage pour tous sont les causes de ce que nous vivons aujourd’hui: non! ce ne sont que les conséquences; depuis 1789 nous somme sous la domination d’une élite anti-christ, qui fait passer les intérêts financiers d’une minorité en premier. La   France fait partie des pays qui courent tambour battant vers le nouvel ordre mondial, et en est un acteur essentiel.

Globalement, il n’y a rien de plus à  en dire. Que ceux qui ont à  coeur notre pays demandent pardon pour les péchés que j’ai nommés, et je pense que si le peuple fidèle, le petit reste du troupeau français prie et s’humilie, le Seigneur nous exaucera, et rétablira notre pays.

Paul Cousin

 

Quelques liens pour creuser les sujets:

Histoire la laïcité en France

https://www.youtube.com/watch?v=HWUwEYI829c

L’affaire des poisons

https://www.youtube.com/watch?v=KgxKgLW7l-Y&t=3518s

Exposé sur la Franc-maconnerie et les illuminatis

https://www.youtube.com/watch?v=IzdLk6ZInmM&t=2048s

Le règne de Louis XV

https://rutube.ru/video/df87d606a3f508a5231a734a27a00bb8/

Les évènements de 1848 et l’évolution de la France dans la 1ère partie du 19ème siècle

http://www.ekouter.net/les-evenements-de-1848-avec-henri-guillemin-au-club-44-a-la-chaux-de-fond-2168

La perte du canada français

https://www.youtube.com/watch?v=4W0yNVOg3eY

Le massacre de la Saint Barthélémy

https://www.youtube.com/watch?v=J3-OobrDHfA

La prophétie de Martin pour Louis XVIII

http://shenandoahdavis.canalblog.com/archives/2014/11/14/30954636.html