Note MAV: j’ai repris cet écrit et rajouté certains points qui me paraissaient importants.

J’ai souhaité dire certaines choses à propos de ce qui constitue un faux prophète. Il semble y avoir une certaine désinformation et la possibilité de faux enseignements sur ce qui tourne autour de la définition du faux prophète de nos jours : ce qu’il est et ce qu’il n’est pas.

Je dis ceci pour une part car j’ai entendu des âneries de temps en temps, du genre  » si cela n’arrive pas, alors c’est un faux prophète« . C’est un jugement radical, qui peut être vrai, et qui est conforme au Deutéronome 13. Pourtant la bible nous montre des prophètes, des vrais, qui ont dit des fausses prophéties sans pour autant encourir des jugements de Dieu. Nous verrons pourquoi.  Et le Nouveau Testament, en matière de prophétie, rajoute certaines nuances. Je veux partager quelques passages de l’écriture et peut-être arriverons-nous ensemble à la vérité sur ces choses.

Ci-dessous figurent quelques extraits qui pourraient nous aider à préciser ce qui est vrai.

1Th. 5 :21 Examinez toutes choses, retenez ce qui est bon.

Mt 7 :15  » Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à  vous en vêtements de brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs. 16 Vous les reconnaîtrez à  leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? 17 Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. 18 Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ou un mauvais arbre porter de bons fruits. 19 Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. 20 C’est donc à  leurs fruits que vous les reconnaîtrez.  »

Caractéristiques des faux prophètes :

1. Ceux qui parlent au nom  » d’autres dieux « .

2. Ceux qui parlent faussement au nom de Jehova.

3. Les paroles sont fausses.

4. Les paroles ne correspondent pas à  celles de Dieu.

5. Il ne reçoit pas les instructions divines.

6. Ne peut absolument pas être enseigné.

7. Ceux qui attrient l’attention sur eux-mêmes et non sur Dieu.

Il est clair ici qu’une des principales choses à considérer pour savoir si quelqu’un est un vrai ou un faux prophète, c’est de regarder à son caractère.

Quand Jésus parlait ci-dessus des bons et mauvais fruits, il ne faisait même pas allusion au fait qu’une prophétie ou une parole allait se réaliser ou non, ni ne faisait de déclaration à  ce propos. Nous avons aussi l’exemple donné en 2 Pierre :

2PI 2 :1 Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront sournoisement des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine, 2 Plusieurs les suivront dans leurs dérèglements, et la voie de la vérité sera calomniée à  cause d’eux. 3 Par cupidité, ils vous exploiteront au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la condamnation, et dont la ruine ne sommeille point.

Vraies et fausses paroles ?

Ci-dessous, il y a quelques exemples d’individus qui ont donné de vraies et de fausses paroles. Examinez-les et vous verrez que certains de ces « prophètes » étaient « véritables », mais ce qu’ils donnèrent n’était pas vrai.

À nouveau, cela en fait-il des vrais ou de faux prophètes ?

  • 1. Un vrai prophète qui donne une parole véritable : 2 Ch 12 :5
  • 2. Un vrai prophète qui donne une parole fausse : 1 Roi 13 (18)
  • 3. Un faux prophète qui donne une véritable parole : Jos 13 :22
  • 4. Un faux prophète donnant une parole fausse : No 23 :5-10, 22 :7, 24 :1 *

*NOTE MAV: En ce qui concerne Balaam, on ne peut dire que c’est un faux prophète ! C’est un prophète FOU ou DÉMENT, dit Pierre (2P 2:16): effectivement, Balaam qui conaissait la voix de Dieu et savait la reconnaître, qui connaissait la volonté de Dieu, a voulu sciemment la trangresser par appétit des honneurs. Mais il n’a pas pu et toutes ses prophéties, extraordinaires, sont vraies. La folie de Balaam était que sa crainte de Dieu n’était pas suffisante pour l’empêcher de résister aux séductions de Balak !

L’article aurait pu citer 1 Rois 22. 400 VRAIS prophètes annoncent à Achab une prophétie mensongère, et au verset 14, nous voyons que même Michée prophétise faussement. Achab le sent, exige la vérité, et Michée va changer sa prophétie et montre ce qui se produit dans le ciel. Un esprit de mensonge (donc un démon), a eu le droit de la part de Dieu « d’être un esprit de mensonge dans la bouche des prophètes après les avoir séduits »

Verset 23: 23 Et maintenant, voici, l’Eternel a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tous tes prophètes qui sont là. Et l’Eternel a prononcé du mal contre toi.

Cela nous interpelle, car c’est un jugement de Dieu qui va entraîner la mort d’Achab. Cet épisode nous démontre que lorsqu’on ne veut pas de la vérité, mais qu’on veut entendre ce qu’on a envie d’entendre et que l’on va consulter des prophètes pour ce faire, on s’expose à entendre du mensonge et cela viendra de Dieu. J’ai hélas rencontré bien des chrétiens qui agissent ainsi et ne comprennent pas ensuite pourquoi cela ne se réalise pas. J’ai vu pire: ceux qui prennent une décision en flagrante contradiction avec la Bible, notamment un divorce dans le but de se remarier, en prétendant avoir mis moult toisons devant Dieu qui leur aurait confirmé qu’Il était d’accord. Ceux-là n’ont pas reçu « l’amour de la vérité pour être sauvé ». Ce sont des insensés. Et le nouveau conjoint chrétien ne sait même pas qu’aux yeux de Dieu il est dans l’adultère, puisqu’il y a eu un ou des pasteurs pour bénir une telle union. Hélas, la crainte de Dieu a bien dispru de beaucoups de nos assemblées, ce qui démontre qu’elles ne connaissent pas le véritable Dieu. Elles ont un « autre Jésus ».

L’auteur aurait pu citer aussi, en matière de fausse prophétie, celle lancée par Pierre, qui venait pourtant tout juste d’avoir la révélation que Chrit était le Messie d’Israël: « A Dieu ne plaise, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas. » ! On connaît la réponse de Jésus.: « Arrière de moi, Satan ! tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. » (Matthieu 16). Des paroles terribles. Oui, c’était Satan qui parlait par la bouche de Pierre, car celui-ci, en s’appuyant sur sa chair et sur ses sentiments et désirs, avait ouvert grand la porte à un esprit de mensonge ! Hélas, que de prophéties charnelles circulent et font souvent de grands dégâts. C’est bien pourquoi Paul ordonne d’eaminer toute chose à la lumière de la Parole de Dieu, mais aussi: 

 

1 Co 14: 29 Pour ce qui est des prophètes, que deux ou trois parlent, et que les autres jugent; 30 et si un autre qui est assis a une révélation, que le premier se taise. 31 Car vous pouvez tous prophétiser successivement, afin que tous soient instruits et que tous soient exhortés.
32 Les esprits des prophètes sont soumis aux prophètes; 33 car Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix.
Effectivement les vrais prophètes ont une sensibilité prophétique qui leur permet de discerner si une prophétie vient de la chair, c’est à dire des « bons sentiments » (ce peut aussi être une malédiction lancée sous couvert de prophétie !), ou vient de Dieu. Que de désastres seraient évités si les chrétiens, avant de s’emparer d’une prophétie qui leur chatouille les oreilles comme étant infaillible, s’ils appliquaient ces recommandations: vérifier si elle est conforme à la Bible, et attendre la confirmation personnelle, dans la prière, et éventuellement par d’autres prophètes, que la parole donnée venait bien de Dieu.

Paul nous ehorte en parallèle à ne pas tout rejeter d’emblée… sous réserve que, effectivement, les fruits de la personne qui prophétise ne démontrent pas qu’ils ne sauraient parler de la part de Dieu, et cela se voit, effectivement souvent, dans leur caractère: absence d’amour, dureté, refus d’obéir, rebellion… Souvent l’état de sa famille est parlante !

Et nous mêmes devons être très vigilants quand nous annonçons quelque chose comme venant de Dieu. La sagesse est d’aller soumettre la prophétie à d’autres prophètes qui sauront nous confirmer quelle est la source de nos paroles: nos propres convictions, nos sentiments, ou bien l’Esprit Saint ? Nous avons si vite fait de penser que cela vient de Dieu alors que la véritable source est ailleurs. Il y a d’autres sources d’erreur: l’interprétation. Je rends la parole à l’auteur:

Si quelqu’un fait une erreur, cela ne signifie donc pas que cet individu soit automatiquement un « faux » prophète. Le message ou une partie de celui-ci n’a pas peut-être été livré tel qu’il a été donné par Dieu. La personne qui reçoit le message peut le déformer en donnant sa propre interprêtation, ou bien il ne l’a pas correctement comprise. Cela ne leur colle pas automatiquement l’étiquette «  faux prophète », même si leur message n’était pas vraiment conforme à la vérité.

Donc commençons par séparer la personne de son message, en regardant ses fruits, puis examinons toutes choses. J’espère que ce message sera à votre bénéfice et que nous pourrons tous parvenir à maturité dans notre discernement de ce qui est vrai et de ce qui est faux.


Stephen Hanson