N’Avons-Nous Pas de Larmes Pour Un Réveil ? Par Leonard Ravenhill

« Ceux qui sèment avec des larmes moissonneront avec allégresse. » (Psaume 126:5)

Il s’agit là d’un décret divin.

C’est beaucoup plus que prêcher avec zèle. C’est plus qu’un savant exposé théologique. C’est plus que prêcher des sermons d’une parfaite exégètique et d’une parfaite homélitique. L’homme qui vit l’Ecriture ci-dessus est un homme scandalisé par l’autorité évanouissante de l’Eglise sur le theâtre présent d’un monde cruel. Et cet homme s’humilie avec douleur de ce que les hommes font la sourde oreille à l’Evangile, risquant ainsi volontairement la peine de l’enfer éternel. Sous ce fardeau complexe, son cœur se fend en larmes.

Le véritable homme de Dieu a le cœur malade et plein de chagrin devant la mondanité de l’Eglise, profondément peiné devant l’aveuglement de l’Eglise, peiné devant la corruption dans l’Eglise, peiné devant le péché que tolère l’Eglise, peiné devant le manque de prière dans l’Eglise.

Il s’inquiète de voir que la prière collective de l’Eglise ne renverse plus les forteresses du diable. Il s’inquiète de ce que les gens d’Eglise ne pleurent plus de désespoir devant une société malade à cause du péché, et conduite par le diable:

« Pourquoi n’avons-nous pas pu le chasser? » (Matthieu 17:19)

Beaucoup d’entre nous n’éprouvent pas dans leur cœur au point d’en être malades le désir de la première gloire de l’Eglise parce que nous n’avons jamais connu ce que c’est qu’un véritable réveil.

Nous stagnons dans le statut quo et dormons tranquillement la nuit alors que notre génération se dirige rapidement vers la nuit éternelle de l’enfer. Honte, honte à nous! Jésus a chassé des changeurs de monnaie dans le temple. Mais avant qu’Il les chasse, Il a pleuré sur eux. Il savait comme leur jugement était proche.

L’apôtre Paul a envoyé une lettre remplie de larmes aux saints de Philippe, écrivant:

« Je vous l’ai dit plusieurs fois déjà, et maintenant je vous le dis même en pleurant, qu’ils sont des ennemis de la croix de Christ. » (Philippiens 3:18)

Remarquons qu’il ne dit pas qu’ils sont ennemis de Christ; mais plutôt qu’ils sont ennemis de la croix de Christ. Ils nient ou diminuent la valeur rédemptrice de la croix. Il y en a beaucoup comme cela aujourd’hui. L’Eglise de Rome ne se présente pas comme un ennemi de Christ; elle reste fermement attachée à Son saint nom. Pourtant elle nie la croix en disant que la Sainte Vierge est co-rédemptrice. S’il en était ainsi, pourquoi donc ne fut-elle pas aussi crucifiée ? Les Mormons utilisent le nom de Christ, et pourtant ils s’égarent en ce qui concerne l’expiation.

N’avons-nous pas de larmes pour eux ? Devrons-nous les voir face à face sans honte quand ils nous accuseront d’inertie au Jour du Jugement en disant qu’ils ont été nos prochains et une offense pour nous, mais non pas un fardeau parce qu’ils étaient perdus ?

Les gagneurs d’âmes peuvent rarement lire leur histoire évangélique enflammée sans larmes.

La gloire du réveil évangélique avec Wesley n’a-t-elle jamais saisi le cœur des Méthodistes d’aujourd’hui? Ont-ils déjà lu les récits concernant les hommes baptisés de feu de l’équipe de Wesley? Des hommes tels que John Nelson, Thomas Walsh, et une foule d’autres dont les noms sont écrits dans le Livre de Vie; des hommes persécutés et qu’on chassait à coups de pied dans les rues lorsqu’ils tenaient des réunions dans les rues? Cependant, comme leur sang coulait de leurs blessures, des larmes coulaient de leurs yeux.

Le peuple saint s’est-il contenté de surveiller l’entrée des instituts de beauté de peur qu’une sœur n’y rentre pour se faire friser les cheveux, alors qu’à quelques pâtés de maisons plus loin, il se trouve une quantité de prostituées essayant de vendre leurs corps délabrés par le péché sans que personne ne leur parle de l’amour éternel ?

Les pentecôtistes ne regardent-ils pas en arrière, avec honte, lorsqu’ils se remémorent le temps où ils parcouraient leurs traces théologiques, mais avec la gloire de Dieu au milieu d’eux? où ils avaient une vie d’église normale, ce qui signifiait avec des nuits de prière, suivies de signes et prodiges, et de divers miracles, et de véritables dons du Saint-Esprit? où ils ne regardaient pas leur montre, et que leurs réunions duraient des heures entières, saturées de la sainte puissance?

N’avons-nous donc aucune larme versée face à tous ces souvenirs, ou aucune honte en pensant que nos enfants ne connaissent rien d’une telle puissance?

D’autres dénominations ont eu leurs Glorieux Jours de réveil. Pensez aux puissantes visitations chez les Presbytériens en Corée. Rappelez-vous le réveil qui a secoué la terre à Shantung.

 

N’avons-nous donc pas de larmes pour le réveil?

Référence: Why Revival Tarries? (« Pour Quand le Réveil? » aux éditions VIDA), Leonard Ravenhill

  10Comments

  1. Patricia   •  

    Merci pour cet article qui ne fait que souligner davantage notre état d’endormissement. Depuis quelques mois le Seigneur me met à coeur de prier déjà pour un réveil dans ma propre vie, que mon coeur soit embrasé par le feu de Dieu,vivre une vraie relation d’amour avec notre Seigneur. Aujourd’hui, le peuple de Dieu vit dans le désordre, le monde est entré dans l’église et on le tolère très bien: des personnes sont dans l’adultère et les pasteurs ne disent rien, rebelles aux autorités instituées par Dieu, pire ces personnes occupe des fonctions dans l’église.
    J’ai terriblement mal lorsque dans l’amour on dénonce les oeuvres des ténèbres dans nos assemblées et que le peuple se révolte en disant que notre parole est trop dure, exagérée…Que nous sommes dans des temps modernes. Dieu aurait-Il changé? "La Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur".Je prends chaque jour conscience de l’amour de Dieu à notre égard: je me suis "risquée" à demander au Seigneur de me montrer mon coeur tel qu’il est et ma foi, Il est fidèle. Mais c’est douloureux de plonger les regards dans son propre coeur avec les yeux du Seigneur parce qu’Il révèle les choses cachées et les amène à la lumière. Souvent,on ne se préoccupe guère de la croissance spirituelle des brebis, mais plutôt de la croissance numéraire de l’église, des dimes, de la structure,de la bâtisse et que sais-je encore. Et on veut le réveil, commençons par nous réveiller nous-mêmes, à intercécéder de tout notre coeur pour nos familles, nos amis, nos collègues. Je prie que le Seigneur use encore de patience envers nous et nous accorde sa misécorde.

    Michelle

    : AMEN !

  2. un paumé   •  

    Quand je lis cet article j’ai un sentiment d’impuissance suivi d’une envie de quitter la page.
    Non par colère mais par un sentiment qui dit : "faudrat-il donc toujours pleurer ?" Et je vais encore plus loin en me disant : Ca change quoi…

    Ca fait quelques années que j’ai arrêté toute fréquentation d’assemblée justement à cause de ca. Nous priions, des nuits, des jours, nous chantions des louanges à n’en plus finir, nous mettions le coeur à l’ouvrage comme on dit. Le résultat ? l’éclatement de l’assemblée, les malades qui ne guérissaient pas, et les fausses doctrines qui se sont infiltrées.

    Parfois je me dis : Mais Seigneur veux tu vraiment nous voir par-terre comme ca ? Je n’en peux plus. Je vois des gens mourir autour de moi et je n’ai plus rien à leur dire que : Dieu existe ! et je leur annonce l’évangile. Mais pour ce qui est du réveil, ou des réveils, ou de DIeu qui oeuvre dans la vie des gens, je tremble à la pensée de tous les échecs. Tu me diras : pourquoi restes tu accroché aux échecs ? En fait il ne s’agit pas d’un seul, mais de multiples. Je tremble à la vue de tous les cancers qui se déclarent autour de moi, dont moi même j’étais frappé. Je tremble à l’idée qu’il n’y a rien à faire. C’est la pire des pensées que je puisse avoir, car je crois en Christ, mais je ne sais plus comment m’y prendre. Tout se met à tourbillonner dans ma tête, et c’est le chaos total. Mon coeur est malade, mon âme n’a plus de force. On dirait que DIeu n’est pas là (je sais que ce n’est pas vrai), ou qu’il ne veut pas agir (ca non plus ce n’est pas biblique). Je ne comprends plus rien.
    C’est à toi que j’écris MIchelle, ne fais pas paraitre ce texte, pour ne pas en décourager certains.
    Mais je voulais te le dire ; peut être as tu une réponse…
    Merci

    Michelle : Une réponse ? Bien sûr: MON DIEU EST VIVANT ! Je désespérais de guérir car la médecine m’avait abandonnée : « non guérissable »… Dieu m’a envoyé par l’intermédiaire de mon blog la seule personne qui pouvait me dire qui était la seule personne qui saurait me soigner (un toubib): je suis en train de guérir : « La prière de la foi sauvera le malade »… et « La prière du juste est d’une grande efficacité ». Tu connais ? Alors, dévore la Bible ! Elle te dira qui est MON DIEU, LE TOUT PUISSANT, CELUI QUI EST TOUJOURS LE MÊME…

    ET SI TU REGARDAIS À DIEU AU LIEU D’AVOIR TES REGARDS SUR TOUT CE QUI VA MAL ! CAR DIEU L’A DIT QUE TOUT IRAIT MAL dans les temps de laa fin !

    L’éGLISE VA MAL ? BIEN SÛR: DIEU EST JUSTEMENT EN TRAIN DE LUI DIRE, À CETTE ÉGLISE, QUE SI ELLE EST SANS PUISSANCE, C’EST QU’ELLE MARCHE À CÔTÉ DES SENTIERS DE LA JUSTICE;

    PAS DE RÉPONSE AUX PRIÈRES ? MAIS DIEU N »A-T-IL PAS DIT QU’IL N’EXAUçAITPAS LES PÉCHEURS, et de ne pas prier POUR ASSOUVIR NOS PASSIONS ? ALORS, QU’IMPORTENT LES HEURES DE PRIÈRES SI LES GENS QUI LES ÉMETTENT NE MARCHENT PAS DANS LA SAINTETÉ, NI DANS LA CRAINTE DE DIEU: ALORS, LA PRIÈRE SERT SEULEMENT DE RÉVÉLATEUR POUR MONTRER QUE LES ÉGLISES SONT EN GUENILLES, ET NON VÊTUES DE FIN LIN BLANC, qui sont les œuvres justes des saints !

    Dis juste: « Seigneur Merci ! Tu m’as montré que je marchais au milieu de pécheurs et d’hypocrites, et tu m’en as écarté ! Amen ! Maintenant, Seigneur, montre-moi ce qui n’est pas juste en moi, car je veux aussi marcher en sainteté de vie pour que ta vie abondante se déverse sur moi et que des fleuves de vie coulent de mon sein ! »…

    C’est juste cela, le début du réveil: cela commence par soi ! Après, au lieu d’attendre des autres qu’ils nous apportent la vie, c’est nous qui devenons des sources de vie, simplement en marchant dans la sainteté et dans l’humilité. C’EST TOUT CE QUE TON DIEU TE DEMANDE POUR FAIRE DÉFERLER SA VIE À TRAVERS TOI !

    Je pense avoir répondu à ta question. Et bien sûr que je vais laisser cet article. Tant mieux s’il dérange les consciences bien huilées, mais qui sont en guenilles selon Dieu !

  3. Patricia   •  

    Je me permet de réagir au commentaire de "un paumé" car il me touche beaucoup. Effectivement, les programmes bien huilés nous induisent en erreur: nuits de prière, d’excellents messages, des études biliques…pourtant nous ne voyons pas le Seigneur agir. Je pense que bien souvent nos programmes ne sont pas toujours conduits par l’Esprit de Dieu. Il y a une très grande tendance à l’activisme dans nos assemblées, il faut garder les gens occupés. "Faire" pour plaire à Dieu (ou aux hommes, c’est selon), plutôt que de chercher le Seigneur et faire ce qu’il nous demande de faire, d’agir selon sa volonté. Et une grande part de nos activités nous donne l’illusion d’avoir gagné notre salut (même si on ne se l’avoue pas toujours), et satisfait notre chair, notre égo. Je t’encourage à ne pas regarder les échecs, c’est aussi un moyen de fixer davantage son regard sur Christ. Si les échecs (les nôtres ou ceux des autres) nous empêchent d’avancer, alors cela montrent que nous mettons notre confiance en les Hommes. Attache-toi à Dieu et pratique sa justice, et je crois de tout coeur que le Seigneur répondra aux prières de ton coeur. Le Seigneur ne repond pas aux prières de ceux dont les paroles qui sortent de leur bouche ne reflètent pas les pensées de leur coeur. Tu liras Ésaie 1:15-17. Parfois Dieu tarde à répondre pour nous encourager à persévérer dans la prière et la méditation, parce qu’il ya toujours quelque chose à apprendre d’une situation bonne ou mauvaise. Sois encouragé, persévère et ne te laisse pas mettre à l’écart par le malin qui cherche à nous isoler en nous décourageant, afin de mieux nous "dévorer".Sois béni, bien aimé.

  4. paumé   •  

    J’abandonne. Je ne trouverai pas de réponse. Pas chez les humains en tous cas. A part les jugements, et les réponses toutes faites, je ne trouve rien. La bible je la connais pour l’avoir lue pendant des années. Le mur est là et bien là. Je verrai bien ce qui va m’arriver à moi et à ma famille. Moi j’ai été guérie, mais les autres, ceux qui m’entourent et qui ne connaissent pas Dieu plus qu’un enfant ne connait les exigences du bac et qui se meurent ? Moi j’ai eu tout ce que je lui ai demandé. Mais eux ? C’est une question sans réponse.
    Salut à vous et merci de votre solicitude.

    Michelle

    Tu as lu la Bible, mais je crois sincèrement que tu ne l’as pas reçue dans ton coeur ! Car toutes tes questions y trouvent des réponses limpides;

    Mais tu parles justement comme quelqu’un qui n’a pas eu la Révélation de qui est Dieu. Si tu as lu la Bible, ne sais-tu pas que des enfants peuvent mourir parce que leurs pères ont péché ? Parce que leurs autorités font des lois immondes ?

    N’as-tu pas compris l’immense responsabilité que nous avons, une responsabilité donnée par Dieu qui nous confie des enfants, pour que nous les bénissions et que nous les conduisions à la vie éternelle ?

    Au lieu de cela, parce que le monde entier, sous la puissance du Malin, pèche de plus en plus, il y a de plus en plus de détresse chez les enfats et chez les plus faibles ! Mais nous devrons tous rendre compte de nos actes !

    Sais-tu aussi que dans SA JUSTICE, qui est toujours en faveur du salut et de la bénédiction, Dieu bénit jusqu’à mille générations ceux qui lui obéissent ? Et pourtant, si peu lui obéissent car l’homme est orgueilleux et profondément rebelle.

    Alors, range ton amertume, cherche Dieu de tout ton coeur, et tu rencontreras Jésus… alors tu commenceras à tout comprendre, y compris cette Bible qui encore pour toi un livre fermé. Sinon, tu ne dirais pas que tu l’as lue et que tu la connais

    Car ceux pour qui ce livre est ouvert peuvent le lire pendant mille ans: cette parole sera tous les jours nouvelle !

  5. martine   •  

    je regarde au fond de moi et me rends compte que toute ma vie j’ai cherché à me faire aimer. il n’y a que notre Seigneur qui peut nous donner tout l’amour que nous recherchons et à presque 50 ans je m’en rends compte, merci mon Dieu : j’ai été pleine de crainte envers les hommes et Tu m’as fait comprendre qu’il faut craindre Dieu. aide moi mon Dieu à mieux te servir et à t’aimer et te louer avant tout, te remercier pour ton amour pour moi et les miens, ton sacrifice sur la croix pour mes péchés
    le Seigneur me guérit de mes blessures petit à petit et il me soutient dans toutes mes détresses.
    je suis si misérable pécheur merci au Seigneur Jésus Christ d’avoir endossé mes fautes sur la croix. oui, je suis consciente de mon orgueil ! Seigneur pardonne-moi, délivre-moi de tout le mal qui est en moi.

    merci michelle pour le droit de nous exprimer sur votre blog.
    je n’ai pas beaucoup de gens chrétiens autour de moi
    et j’ai vraiment connu l’extrémisme d’un père né de nouveau pour finalement avoir peur de notre Dieu. grâce à votre blog michelle, j’ai un lien avec des gens croyants. il n’y a pas de petits ou de grands pécheurs, pour notre seigneur nous sommes tous pécheurs alors que j’ai toujours cru que j’étais responsable de tous les malheurs de mon entourage, parce que j’ai été un enfant désobéissant et de la pire espèce , merci mon Dieu de m’aimer autant. tu m’as permis de voir au fond de mon coeur et tu m’as sauvée. je recherche de tout mon coeur l’aide de mon Seigneur pour vivre ma foi et je suis persuadée que le seigneur écoute et entend ma prière.
    que dieu vous bénisse et vous encourage dans votre ministère.

  6. paumé   •  

    Je suis déçu. MAis ce n’est qu’une fois de plus. Michelle, tu n’es pas Dieu. Tu ne connais rien de ceux qui écrivent sur ton blog… et tu es dure. Tu es dure sans savoir à qui tu t’adresse. Je ne crois plus que tu aies un don de discernement. Je connais la bible même si tu émets un doute là dessus. Ne me dis pas que Dieu exauce toutes les prières. Et ce n’est pas obligatoirement des gens iniques qui ne reçoivent pas ce qu’ils demandent ardamment à Dieu.
    Tu as oublié (comme tant d’autres) d’ou tu as été tirée. A se demander si tu es meilleure que certains qui osent écrire ce qu’ils ressentent dans le plus profond de leur ame. Ce n’est pas tant ta dureté que je te reproche, mais ton indifférence ; et surtout tu crois que Dieu peut retenir l’exaucement pour des raisons qui te dépassent. Que l’Eglise soit corrompue je le sais. Mais que l’imperfection est partie intégrante de ta vie et de la mienne, tu ne le sais PLUS.
    Je te respecte. Mais tu ne respecte pas le désarroi de tes semblables et tu leur jettes la bible à la figure. C’est triste. La bible, même si tu ne le crois pas, je la connais.

    J’imagine la difficulté de ton ministère, mais tu as tendance à le magnifier, comme tant d’autres.
    Je pense que tu ne traduiras pas ce mot sur ton blog. Je cherchais de l’aide, tu as jeté ma souffrance comme une pature. Tant pis. Je croyais que tu allais m’aider.
    Réfléchis bien. Tu n’es pas Dieu, et tu ne connais pas les souffrances profondes de certains. Job avait les mêmes conflits avec ses amis, qui se sont contentés de lui jeter leurs connaissances à la figure pour se justifier.
    Ca aussi je connais et ce n’est pas nouveau.
    Il y a de ces souffrances qui n’ont aucune réponse humaine…

    Michelle

    : Paumé, c’est toi qui rejettes Dieu, qui rejettes les chrétiens et qui rejette la Bible. Bien difficile dans ces conditions de t’aider; Tu l’as dit: je ne suis pas Dieu: je fais juste ce que je peux … Mais je sais par expérience que ceux qui reprochent toujours aux autres de manquer d’amour cultivent souvent le rejet et l’amertume et ne donent d’amour à personne… sinon ils s’oublieraient un peu eux-mêmes. Crois-tu être le seul à souffrir ? Ceux qui souffrent sont souvent si repliés sur eux-mêmes qu’ils ne perçoivent meme pas les autres autour d’eux, s’enfoncent dans la souffrance et la colère, et en veulent à tout le monde; Suis-je l’auteur de ta souffrance ? Alors pourquoi viens-tu m’agresser ? CE N’EST PAS LA SOLUTION, POUR TOI, DE VENIR ME MORDRE ! La solution est de chercher Jésus de toute ton âme.

  7. Michelle d'Astier de la Vigerie   •  

    Pour Paumé: j’ai supprimé ton commentaire suivant, car c’était une redite de tes récriminations, et arrête de te servir des enfants qui souffrent pour nourrir ta pitié de toi et pour démontrer que toi seul connais la souffrance: et tu t’en sers, de cette souffrance et de la tienne, pour accuser tout le monde. Qui peut t’en sortir si c’est devenu ta raison de vivre et te penser meilleur que les autres ? Tu m’as accusé d’avoir mis en ligne le commentaire ci-dessus, disant que tu m’avais demandé expressément de ne pas le faire: mensonge: tout le monde peut lire ce que tu as écrit. Je ne marche pas au chantage de la pitié de soi et du : « tous les pasteurs manquent de coeur, mais moi j’en ai ». Commence par lacher cette amertume, ton agressivité et tes accusations (bizarre que tu dit que je t’accuse avec la parole de Dieu, et que je m’en sers comme de paroles meurtrières, alors que tout ton message était composé d’insultes contre moi). Le jour où tu voudras vraiment être aidé, change de comportement ! Cela implique une totale remise en question. Mais si tu aimes te vautrer dans la pitié de toi-même, alors personne ne peut rien pour toi … Reviens sur ce blog quand tu auras décidé de changer !

  8. martine   •  

    pour paumé:
    j’ai été maltraitée ainsi que ma maman, mon frère et mes soeurs autant psychologiquement que physiquement par un père qui est croyant. il croit que son devoir et de remplacer dieu sur terre par ses propres moyens, menaces d’aller en enfer etc…. j’ai passé ma vie à douter et surtout essayer de faire comprendre ma souffrance intérieur. j’ai souvent voulu me supprimer parce que je pensais que je n’avais aucune valeur que je rends tout le monde malheureux. Dieu dans son immense amour pour moi me relève après chaque chute et me fortifie. nous prions pour notre père afin qu’il puisse nous aimer simplement sans nous juger et Dieu entend notre prière. je n’ai aucun doute de l’amour de mon sauveur. grâce à la souffrance je me suis rapprochée de mon sauveur avec un coeur humble c’est à moi d’arrêter de me dévaloriser et d’en vouloir au monde entier. personne ne peut vivre une vie sereine avec de l’amertume dans son coeur nous sommes responsable de notre pensée. accroche toi à ton sauveur jésus christ qui est le chemin la vérité et la vie.
    plus je prie moins je souffre.
    peut-être remercieras-tu un jour michèle pour ses réponses pertinantes.
    que dieu te bénisse

  9. boris   •  

    je réagis peut etre un peu tard, mais le message de paumé m’a bcp touché. J’aurais tellement aimer avoir pu trouver des paroles réconfortante pour cette ame meurtri. Il es t vrai que la pitié de soi est mauvaise et nous fais oublier les gloires de notre Seigneur. "te vautrer dans la pitié de toi-même, alors personne ne peut rien pour toi",peut etre trouve tu Michelle un peu dure, mais nous sommes nombreux àavoir besoinsde coup de pieds au cul, et auu coeur égallement… cela est sur, Mais paumé ne pleurais pas q sur lui; il pleure sur le monde qui souffre et meurt, ses larmes sont du miel q’il ne faut pas jetter! "Je n’en peux plus. Je vois des gens mourir autour de moi" "Moi j’ai été guérie, mais les autres, ceux qui m’entourent et qui ne connaissent pas Dieu plus qu’un enfant ne connait les exigences du bac et qui se meurent ? Moi j’ai eu tout ce que je lui ai demandé. Mais eux ? " Je voulais te dire que je comprend ta douleur paumé, meme si tous ces malheurs te déchire le coeur, ne les laisse pas t’abattre! Sert t’en! déchire ton coeur complètement!! ca fait mal, tres mal, mais c salutaire je t’assure! dis toi que notre Seigneur et Bon et q’il prendra soin des justes qui partent. Ne cesse pas de croire, fortifie ta foi dans l’adversité.. sert toi de tes larmes pour briser toutes les malédictions que nous avons semer. TOUT EST DE NOTRE FAUTE !!! meme si ca fait mal! nous ne pouvons demander la justice QUE quand cela nous arrange. pleur mon frere, pleure des ruisseau de larmes et repent toi pour nos fautes et celes de nos père, n’oubli jamais q notre Seigneur est Bon et Juste.Et ensuite, ouvre les yeux et vois toutes les graces q le seigneurs continu à nous envoyer malgrés nos fleuves d’iniquités. Ne te trompe pas de colère. Mon orgueil a cru pouvior te consoler.. exuse moi, j’aurais tellement aimer le fdaire, mais seul TON COEUR qui est celui DU CHRIST notre Seigneur pourra le faire si tu ouvre ton coeur. continu le combat , pour toi, pour tes freres et soeur en souffrances , c’est a dire…pour notre Seigneur Christ

  10. marguerite   •  

    chers vous tous(tes),si nous sommes sur ce blog c est parce que le seigneur est venu pour nous qui faisions ou faisons partie des perdus et malades comme il l a dit ,
    les longs discours ou discours vains ne sont plus ma tasse de thé .
    Ce qui me parle c est une parole venant de la bouche de Dieu (versets bibliques) et que je me laisse conduire , reprendre , consoler, encourager, guerir, aimer, fortifier dans cette puissance qui vient comme un doux mumure, ou avec puissance comme un feu brûlant (cette puissance veritable qui vient de Dieu comme promis « la Rouag Hakodesh »l Esprit le consolateur.
    je respecte et suis a l ecoute de ceux qui recoivent et partagent par l Esprit la parole de Dieu, qui elle seule convainc de péchés , cette parole vivante de l EVANGILE « bonne nouvelle du Royaume .
    ajoutons a cela la priere pour tous ceux qui perissent ou qui sont au bord du precipice ,en criant et cherchant le secours de Dieu pour eux , afin de ne pas nous jeter a l eau pour sauver un noyé si on ne sait pas nager , mais reconfortons les en leurs disant tout en les encourageant d attendre le secours qui arrive .
    Shalom a tous(es).
    A Dieu la gloire et la puissance .

Laisser un commentaire