Un autre Jésus, par Lars Wideberg

Note MAV: je me réjouis de cet article car ceux qui me connaissent et m’entendent dans les séminaires savent combien je répète que beaucoup de Chrétiens se sont fabriqués dans ces derniers temps « un autre Jésus », raison pour laquelle la crainte de Dieu a disparu de la plupart de nos églises, et ne touche même plus quantité de ministères qui s’égarent. L’absence de crainte de Dieu dans les assemblées chrétiennes, tout comme dans chaque chrétien individuellement, est un signe terrifiant de l’apostasie qui a envahi le Corps de Christ… comme prophétisé par Paul, hélas !

Je ne peux donc que me réjouir de voir que des voix s’élèvent pour lancer le même avertissement ! Ici, c’est à partir d’une légende. Mais légende pour qui ? Et l’esprit qui avait suscité cette légende a-t-il disparu ?

Cet article était dans mes brouillons depuis des années. En le relisant, je réalise sa profondeur. Pardon pour le mauvais  jeu de mot – chaque fois que l’article parle de Camelot, ce roi légendaire qui n’a sans doute jamais existé-, mon esprit glisse vers « chrétienté de camelote », celle qui se prosterne devant un autre roi que le Roi des rois, Jésus-Christ.

Demandons-nous si nous sommes si étrangers que cela à ces légendes moyennâgeuses ! Car la même illusion de spiritualité enchanteresse – alors qu’il s’agit d’une spiritualité dévoyée – se répand aujourd’hui partout dans le monde, sous des formes diverses, imagées, ou non imagées ! Laodicée (Apoc 3) est d’ailleurs la description d’une Eglise devenue aveugle et qui marche dans l’illusio n’est l’Eglise des derniers temps, qui glisse rapidement vers la Grande Prostituée d’Apoc 17/18

« Car si quelqu’un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous vous avons prêché, ou si vous recevez un autre esprit que celui que vous avez reçu… vous le supportez fort bien«  (2 Corinthiens 11:3-4).

Continue reading…

Le Golan est à Israël !

 »Editorial du Pasteur Gérald Fruhinsholz, avec permission »

« Encore une fois, les nations sont prêtes à dépecer Israël encore un peu plus sur « l’autel de la paix » en réduisant ses frontières à l’extrême, notamment en laissant à la Syrie le droit de prendre le Golan. Plusieurs avaient déjà tenté de faire pression sur l’Etat hébreu…

Continue reading…