L’EUTHANASIE, ou l’assassinat déguisé sous des raisons « humanistes », par Michelle d’Astier de la Vigerie

France Soir Octobre 2011 :

Un nouveau sondage favorable à l’euthanasie a été dévoilé. Il s’agit d’une étude publiée ce vendredi par le magazine VSD et réalisée par l’institut Harris Interactive. 92% des personnes interrogées se disent favorables à une loi autorisant l’euthanasie active pour les patients atteints de maladies incurables. Parmi elles, 54 % d’entre elles veulent que l’euthanasie soit liée à « l’existence de douleurs que la médecine ne peut plus soulager ». Confrontés à une telle situation, 83 % des Français demanderaient un recours à l’euthanasie pour eux-mêmes.

Quand j’ai entendu ces chiffres, j’ai été épouvantée.

Exactement comme ce fut le cas pour légiférer en faveur de l’avortement, l’opinion publique a été longuement préparée par la mise en exergue de quelques cas dramatiques. À l’époque, on proclamait que l’avortement resterait l’exception, que n’auraient recours à l’avortement que des femmes dans des situations dramatiques. Il n’a pas fallu dix ans pour qu’il y ait plus de 230.000 avortements en France par an, et que, peu de temps après, la Sécurité Sociale les rembourse, comme si le fait de jeter volontairement son enfant à la poubelle était une maladie et non un meurtre.

Combien a-t-on tué d’enfants depuis 30 ans ? Bien plus que la Shoah … Bien plus qu’Hitler….

Et maintenant, au tour des vieux jugés inutiles, comme les enfants. Car ne nous y trompons pas, la façade d’humanisme et de « droit de mourir dans la dignité » prépare tout autre chose : le moyen de supprimer les personnes devenues inutiles économiquement, et qui pèsent lourd sur le budget de la Sécurité Sociale et des caisses de retraite.

Et le moyen d’envoyer en enfer des personnes qui, à cause de leur souffrance même, auraient eu une chance de se convertir avant qu’il soit trop tard.

Je sais ce dont je parle, ayant vécu cela au sein de ma famille. Oh ! Tout le monde voulait qu’un de mes proches puisse partir « sereinement » alors que les souffrances du cancer atteignaient leur paroxysme. Un certain weekend, certains membres de la famille, convaincus d’être « bons », s’étaient démenés pour obtenir de la morphine à haute dose. Mais moi, je priais pour que ce proche ne meure pas avant qu’il ait eu le temps de rencontrer son Sauveur. Le dimanche soir, alors qu’il était dans le coma – grâce aux pilules de morphine- depuis plusieurs heures, moi étant en mission pour Jésus à des centaines de Km de là (mais dans l’intercession !), ce proche est sorti presque miraculeusement de son inconscience. On lui a aussitôt tendu diverses pilules, dont la pilule de morphine qu’il ignorait qu’on lui administrait « pour son bien »- De fait, pour l’euthanasier « en douceur ». Pris d’une autorité surnaturelle, vu son état de faiblesse, il s’est écrié d’une voix forte :

– Je ne veux pas de cette pilule ; elle me donne la mort !

Cette voix autoritaire a paralysé tout le monde, on a retiré la morphine des médicaments…

Le lendemain, il avait retrouvé assez de lucidité pour pouvoir parler et écouter quand je suis arrivée… Une demi-heure plus tard, je pouvais le conduire au Seigneur.

Il s’est éteint paisiblement cinq jours plus tard, alors que toute souffrance avait disparu… sans qu’on ait besoin de morphine ! Il est une chose que je sais : sans ces mois de souffrance, jamais il n’aurait plié le genou devant le Seigneur. Dieu ne fait jamais rien d’inutile !

Job 36:15 Mais Dieu sauve le malheureux dans sa misère, Et c’est par la souffrance qu’il l’avertit.

Oui, ce qui se prépare sur notre pays, c’est terrifiant, et Jésus nous en a avertis comme un des signes des derniers temps :

Marc 13:12 Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant ; les enfants se soulèveront contre leurs parents, et les feront mourir.

Nous avons tué nos enfants par millions. Nos enfants vont se soulever contre nous et nous mettre à mort, par millions, puisqu’on leur a démontré que la vie n’était d’aucune valeur, et puisque nous avons mis à la poubelle et dans l’incinérateur, sans état d’âme, leurs frères et sœurs.

Eux, les survivants, vont se voir contraints de travailler jusqu’à soixante-dix ans ou plus, pour porter une génération d’égoïstes qui a voulu sa retraite à 60 ans, sans se soucier du poids que cela représenterait pour la génération suivante, et qui s’est en sus débarrassé des enfants qui pouvaient aliéner un peu de sa liberté… ces mêmes enfants qui auraient pu travailler pour porter leurs aînés ne sont même pas dans les cimetières : on les a jetés au feu ! Exactement comme les Cananéens qui jetaient leurs enfants dans le feu de Moloch pour « agrandir leur territoire ».

Le plus étonnant, c’est que cette génération, aveugle, qui va être assassinée par ses propres enfants, est justement celle qui veut légiférer sur l’euthanasie. Quoique, dans ces 92 %, il y a sans doute bien des jeunes qui prévoient l’avenir et, plus ou moins consciemment, veulent se donner les moyens de ne pas être asphyxiés par le poids économique grandissant des vieux !

Que feront-ils, ces vieux, affaiblis par l’âge et/ou la maladie, quand leurs enfants pleins d’humanité et d’amour filial, mais avant tout soucieux de récolter plus vite l’héritage s’il y en a un, ou pour ne plus avoir à porter financièrement ces vieux encombrants (il y a une bonne chance pour que les caisses de retraite explosent dans les années qui viennent), viendront leur dire :

– Papa, maman, on ne veut plus que tu souffres, et puis il faut que tu puisses partir dans la dignité. Tu as juste à mettre ta signature au bas de la feuille…

Ils ne pourront même pas protester, ce serait franchement pas correct, ce serait franchement du manque d’amour pour leurs enfants si prévenants….

Et hop ! une petite signature pour aller directement en enfer ….

Alors, nous, Chrétiens, allons-nous voter pour ceux qui veulent récupérer au maximum les votes de ces 92 % ou 94 % de « pro euthanasie » et qui s’apprêtent à légiférer ainsi pour satisfaire leur électorat insensé ?

Dieu a écrit de son doigt, sur une table de pierre, à deux reprises : TU NE TUERAS POINT !

Oh oui, nous pouvons crier à Dieu pour qu’Il bouleverse le plan de Satan… Car ce sont bien des agents de Satan qu’on s’apprête à élire !

Mais ce que ces agents de Satan ne savent pas, eux qui croient que les dés sont déjà jetés, c’est que LA PRIÈRE DU JUSTE EST D’UNE GRANDE EFFICACITÉ. C’est écrit !

Moi, je veux voter pour Jésus, Roi de France ! Hé oui, je suis royaliste, fan du Roi des rois… et notre grand Roi peut mettre en place des hommes qui craindront son nom. Pour cela, il suffit que les Chrétiens de France (et d’ailleurs !) se lèvent et prient !

Avec Dieu, il n’est jamais trop tard !

  31Comments

  1. Maurice   •  

    Bonjour,
    Comme j’aime ce verset de Job 36:15
    merci Michelle.
    Il y à longtemps que le Seigneur m’a montré qu’un cancer (par exemple) pour le malheureux dans sa misère était de l’amour de Sa part.
    Le directeur de la maison de retraite, où se trouvait ma maman, me disait un jour que la personne âgée ne doit pas souffrir. Ils sont bourrés de médicaments, drogués et incapables de se tourner vers notre Seigneur. Quelle grave erreur de la part de notre société. La Parole de Dieu ne dit elle pas : faute de connaissance le peuple se meurt.
    Merci pour cet excellent article que je vais faire suivre.
    Shalom.

  2. Cécilou   •  

    AMEN !

    Depuis peu, j’apprends à m’occuper des personnes âgées et nous sommes nombreuses pendant ma formation à constater que ces personnes sont malheureusement seules ; qu’elles soient chez elles ou en structure, peu reçoivent des visites de leurs proches et combien, ô combien sont victimes de maltraitances de la part de personnels soignants (tout cela à cause du manque d’effectifs)!

    Ci-dessus, le lien du CPDH nous montre les opinions de chaque candidat présidentiel concernant l’euthanasie, l’avortement… Pour vous donner une idée :

    http://www.cpdh.info/npds/sectio...

    Oui, Michelle, entièrement d’accord avec toi sur ce sujet ; n’importe qui est prêt à faire mourir une personne âgée soi-disant "pour éviter qu’elle souffre.."

    Un article que je vais aussitôt mettre sur mon blog…

  3. Michel-André   •  

    Même si une maladie est déclarée incurable par la médecine, rien ne prouve que la personne ne peut pas guérir ou voir son état s’améliorer au dernier moment…il y a eu des cas extraordinaires de guérisons inattendues que les médecins ne peuvent expliquer.
    Le Seigneur connaît tout d’avance et il est bien présomptueux de condamner un malade d’avance.
    Seule la bêtise humaine semble vraiment incurable! Et encore là aussi il peut y avoir miracle…

  4. Touctouctouc   •  

    Je trouve votre article très juste, à une lacune près : vous soulignez le fait que la décision d’euthanasier est souvent motivée par l’argent ou l’envie de se débarrasser de quelqu’un d’encombrant. Mais vous semblez ne pas considérer les cas, à mon avis nombreux, où les personnes souhaitant l’euthanasie active pour elles-mêmes ou pour leurs proches, sont dans une situation de profonde détresse.
    Cela n’enlève rien à la gravité de la chose, mais réellement, je crois que les Français manquent tellement de repères selon la Vérité, qu’ils sont dans une détresse immense face à la mort. Beaucoup pensent réellement agir par altruisme (je donne la mort pour le bien de l’autre – je la réclame pour moi pour ne pas être un fardeau pour d’autre), alors qu’ils sont victimes d’un mensonge et de l’égoïsme.
    Bref, ne sous-estimons pas la souffrance des perdus.

    Michelle : Et n’édulcorons jamais la Parole de Dieu: « Tu ne tueras point ». Sinon, au nom de sentiments, de l’humanisme, toutes les dérives sont permises.. heureusement que Dieu a DIT.Car les hommes sont toujours remplis de fausses motivations pour désobéir à cette parole ! Attention Touctouctouc,c ‘est toujours l’esprit de Reine du ciel qui agit quand on met les sentiments au-dessus de la Parole de Dieu! Jésus a répondu de façon MAGISTRALE aux « bons sentiments » de Pierre « ARRIÈRE DE MOI, SATAN,TU M’ES EN SCANDALE, CAR TES PENSÉES NE SONT PAS CELLES DE DIEU, MAIS CELLES DES HOMMES » (Mt 16/) cela mérite des heures de réflexion. Cela m’a fait méditer des années durant, et me repentir de mes « bons sentiments » qui venaient de la chair,et non de Dieu !

  5. Betty   •  

    cet article est excellent, Michelle
    j’ai aimé le côté arroseur arrosé auquel je n’avais jamais réfléchi, en effet je suis contre l’avortement et contre l’euthanasie mais je n’avais pas fait le lien entre les deux.
    je le fais suivre.

  6. Michèle H   •  

    J’ai été très surprise de voir cet article sur le blog de notre ami Nicolas.
    Pas tant qu’il y figure ou y soit repris, non ! Mais plutôt parce que la source en serait inconnue. Et de plus, que le cri du coeur soit attribué à Charlotte, pseudo ou pas ….
    Bon, alors en attendant que cela soit tiré au clair, voilà qui est signalé !
    à  »Charlotte », pas difficile de trouver l’auteur avec un moteur de recherche surtout si on sait inclure un graphe dans le texte qui est d’un autre aussi …….
    Là, on a cru bon rectifier l’affaire…. Mais que tout cela est maladroit !

    Michelle: en fait, je suis profondément choquée ! Jamais je n’avais vu un tel acte se commettre entre blogs chrétiens ! Attribuer à un auteur imaginaire un article d’un auteur que l’on connaît d’autant mieux qu’on a déjà mis plusieurs de ses articles sur le blog. Je ne sais si Nicolas est au courant, ou si un de ses webmasters a choisi de gommer mon nom et d’attribuer l’article à une « Charlotte » imaginaire pour éviter de citer mon nom .. Oui, je suis vraiment choquée par un tel manque de respect et de correction ! Même dans le monde, on ne joue pas à ça… par crainte des magistrats, car le plagiat est condamnable !

    http://www.blogdei.com/19459/pre...

    Je suis d’autant plus choquée que j’ai posté un commentaire pour signaler cet « oubli » de mentionner l’auteur de l’article, et le commentaire a été sucré, et mes mails sont restés sans réponse. Donc il semble bien qu’il s’agisse d’un acte volontaire. Décidément, le mépris des autres, cela va grandissant dans le monde qui se dit chrétien …

  7. Cécilou   •  

    "Euh… Qui donc a écrit cet article finalement et qui parle de la sorte? Je l’ai reçu d’une certaine « Charlotte » à fins de publication et je n’ai pas vraiment cherché à enquêter plus. Qui donc est l’auteur?"

    Voici la réponse de Nicolas à un commentaire.
    Michelle, apparemment, il n’était pas au courant que l’article était de toi.

    Michèle H : maintenant, il l’est !
    Et l’article ayant été publié la veille ici, il n’a pas eu le temps de faire le tour de la planète et je doute que Charlotte n’en connaisse pas la source ! Le blog est bien visible mais de là à ce que le nom de l’auteur soit déjà perdu ……
    Et puisque c’était mêlé aux élections: Allez, France, courage pour le 2e tour de scrutin !.
    .
    Michelle: Et qui se cache sous le pseudo « Charlotte » ? Qui l’a inventé ?

  8. nicolas   •  

    hello michelle, je corrige dès que j’ai 2 secondes, je ne savais pas que c’était de toi, l’ayant reçu par mail.

  9. Michelle d'Astier   •  

    Evelyne nous envoie ceci. ça cogne, surtout quand on sait que celui qui parle… c’est :

    un Conseiller de la DIRECTION DE CAMPAGNE de François HOLLANDE vous parle !:

  10. dany   •  

    Malek Boutih rejoint les diatribes de Melanchon qui idolâtre le multiculturalisme:
    J-L Melanchon parlait du brassage des populations de la Méditerranée, c’est peut-être vrai mais il a oublié que les populations, qui venaient dans les siècles passés en France, se fondaient dans la civilisation française et s’y intégraient.
    Tout n’est pas parfait en France, nos nations sont dans la rebellion vis-à-vis de D.ieu et nous allons -si nous ne nous repentons pas- avoir le jugement de D.ieu sur nous:
    que des sentinelles se tiennent sur la brèche pour réveiller les chrétiens assoupis, que nos lampes brillent pour éclairer ce monde qui s’enfonce dans les ténèbres du péché.

  11. BdJ   •  

    Oh merci Michelle, rares sont les personnes qui parlent réellement selon l’intégralité de la Parole de Dieu.
    Entendre que nous sommes le pays arabe le plus grand en dehors des pays arabes, cela ne me fait pas peur s’ils viennent au Vrai Seigneur ; mais si c’est pour un autre style de vie… je préfère prier mon Dieu, Lui connaît le Temps du Changement selon Son Coeur, car la Terre est dans bien des endroits à feu et à sang, tôt ou tard IL aura le dernier mot. Idem sur l’euthanasie… C’est une honte là où nous en sommes !
    Ne trouvez-vous pas que le mal est appelé bien déjà depuis bien des années… j’arrive doucement vers… et si mon enfant-adulte me disait cela un jour : "Maman, c’est l’heure !"
    Je n’ose y penser, d’autant que j’ai été dans le coma, je n’avais pas l’air ‘dans mon assiette’ et les infirmières ne se gênaient pas pour parler. Seulement à mon réveil 2 jours plus tard, elles étaient dans la confusion quand je leur ai retracé leurs propos.
    En tout cas, merci de dénoncer tout cela au vu de la Parole de Dieu.
    Que Dieu vous bénisse.

    Michelle: intéressant, ton témoignage. Pourrais-tu le développer un peu ? Je pense qu’il est très parlant ! Et pour le reste, ce matin j’ai reçu Esaïe 24: je crois que de terribles bouleversements se préparent, et ces sinistres élections en sont un signal…

    Bien des chrétiens risquent de se réveiller la bouche pâteuse, en réalisant qu’ils auraient pu peut-être changer le cours des événements en prenant au sérieux la Parole de Dieu et en criant à Dieu.. Je crois qu’ils ne réalisent pas le cataclysme spirituel qui se prépare pour le pays si ce pays agrée l’euthanasie et le mariage homo … Pourquoi tant de pays d’Europe sont-ils en train de s’écrouler financièrement ? Exactement pour cela: car son immoralité a dépassé toutes les bornes….

    Voici une partie d’Esaie 24:

    24:3 Le pays est dévasté, livré au pillage ; Car l’Éternel l’a décrété. 24:4 Le pays est triste, épuisé ; Les habitants sont abattus, languissants ; Les chefs du peuple sont sans force. 24:5 Le pays était profané par ses habitants ; Car ils transgressaient les lois, violaient les ordonnances, Ils rompaient l’alliance éternelle. 24:6 C’est pourquoi la malédiction dévore le pays, Et ses habitants portent la peine de leurs crimes ; C’est pourquoi les habitants du pays sont consumés, Et il n’en reste qu’un petit nombre. 24:7 Le moût est triste, la vigne est flétrie ; Tous ceux qui avaient le coeur joyeux soupirent.
    24:16 De l’extrémité de la terre nous entendons chanter : Gloire au juste ! Mais moi je dis : Je suis perdu ! je suis perdu ! malheur à moi ! Les pillards pillent, et les pillards s’acharnent au pillage. 24:17 La terreur, la fosse, et le filet, Sont sur toi, habitant du pays ! 24:18 Celui qui fuit devant les cris de terreur tombe dans la fosse, Et celui qui remonte de la fosse se prend au filet ; Car les écluses d’en haut s’ouvrent, Et les fondements de la terre sont ébranlés. 24:19 La terre est déchirée, La terre se brise, La terre chancelle. 24:20 La terre chancelle comme un homme ivre, Elle vacille comme une cabane ; Son péché pèse sur elle, Elle tombe, et ne se relève plus. 24:21 En ce temps-là, l’Éternel châtiera dans le ciel l’armée d’en haut, Et sur la terre les rois de la terre. 24:22 Ils seront assemblés captifs dans une prison, Ils seront enfermés dans des cachots, Et, après un grand nombre de jours, ils seront châtiés. 24:23 La lune sera couverte de honte, Et le soleil de confusion ; Car l’Éternel des armées régnera Sur la montagne de Sion et à Jérusalem, Resplendissant de gloire en présence de ses anciens.

    Es 26:20 Va, mon peuple, entre dans ta chambre, Et ferme la porte derrière toi ; Cache-toi pour quelques instants, Jusqu’à ce que la colère soit passée. 26:21 Car voici, l’Éternel sort de sa demeure, Pour punir les crimes des habitants de la terre ; Et la terre mettra le sang à nu, Elle ne couvrira plus les meurtres.

    Ezéchiel 22:30 Je cherche parmi eux un homme qui élève un mur, qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays, afin que je ne le détruise pas ; mais je n’en trouve point.[…]

  12. Cécile et Jean-marc   •  

    Voici un article très intéressant sur certains comportements médicaux afin d’obtenir des dons d’organes en cas de morts cérébrales : d’ailleurs, le patient n’est pas mort puisque toutes ses fonctions vitales continuent leur travail … On ne vérifie même pas que le patient pourrait se réveiller, l’euthanasie ce n’est pas nouveau en fait :

    Saviez-vous que, pour pouvoir prélever des organes, le « mort » doit souvent être… anesthésié ???

    Hé oui, c’est une réalité qui est rarement révélée aux donneurs, et à leur famille. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas faire de don d’organes, au contraire. Mais il est important de ne pas le faire aveuglément.

    Pour pouvoir être transplantés, les organes doivent être frais. Le cœur d’une personne morte depuis ne serait-ce que cinq minutes est inutilisable : il ne se remettra jamais à battre, y compris avec un pacemaker (un appareil qui donne des chocs électriques pour stimuler les pulsations). Il en va de même des autres organes vitaux (reins, foie, pancréas, poumons…)

    Pour que les organes soient bien frais, donc, il faut qu’ils soient encore en train de fonctionner au moment où ils sont prélevés. Ils ne peuvent donc pas être prélevés sur un « mort » réellement mort, mais sur une personne en état de « mort cérébrale », ce qui, nous allons le voir… est très différent.
    Revenu du séjour des morts

    Le journal anglais Daily Mail publie l’histoire d’un jeune britannique qui a eu la vie sauvée par son père qui s’était opposé à ce que ses organes soient prélevés pour servir à des transplantations. (1)

    L’affaire s’est produite à l’hôpital universitaire de Coventry, dans le nord de l’Angleterre :

    Stephen Thorpe, 17 ans, avait été gravement blessé à la tête lors d’un accident de voiture au cours duquel était mort son ami Matthieu, 18 ans, qui conduisait le véhicule.

    Les médecins le mirent sous coma artificiel et, deux jours plus tard, le déclarèrent en état de « mort cérébrale ». La « mort cérébrale » permet l’ouverture de la procédure de prélèvement d’organes. Mais les parents de Stephen, qui étaient auprès de lui, affirmèrent qu’ils « sentaient que leur fils était encore là » et qu’il réagissait à certaines paroles.

    Alors que quatre médecins de l’hôpital confirment la « mort cérébrale » et souhaitent que commence le prélèvement d’organes, les parents de Stephen font appel au Docteur Julia Piper, praticienne de médecines traditionnelles et alternatives. Celle-ci obtient l’autorisation de faire examiner Stephen par un neurochirurgien de confiance, qu’elle connaît.

    Celui-ci conclut que le jeune garçon n’est absolument pas « mort cérébralement ». Il demande qu’il soit au plus vite sorti de son coma artificiel. Et en effet, cinq semaines plus tard, Stephen rentre chez lui, entièrement remis.

    Aujourd’hui, Steven a 21 ans et étudie la comptabilité à l’université de Leicester. « Mon impression est que l’hôpital n’était pas très favorable à ce que mon père demande une contre-expertise médicale » a-t-il déclaré au Daily Mail.
    Ne pas confondre « mort » et « mort cérébrale »

    Le concept de « mort cérébrale » a été inventé en 1968. Jusque-là, on ne connaissait que deux états : vivant ou mort.

    Une personne était vivante tant que son corps restait chaud, que son cœur continuait à battre, qu’elle respirait et que son sang continuait à circuler.

    La mort, au contraire, était déclarée lorsque la vie avait quitté le corps. Un corps mort, au sens traditionnel du terme, devient froid, rigide. Il ne répond plus à aucun stimulus. Le cœur ne bat plus, la tension artérielle disparaît. Le patient arrête de respirer. La peau, les ongles et les muqueuses prennent une couleur bleutée. Mettre le cadavre sous respiration artificielle ne relance pas l’oxygénation du corps. Stimuler le cœur par une impulsion électrique (pacemaker) ne le fait pas recommencer à battre.

    Une personne morte ne peut tout simplement plus guérir. Ses organes vitaux, le cœur, le foie, les poumons, les reins et le pancréas ne fonctionnent plus. On ne peut plus les transplanter sur une personne vivante, car ils commencent à se décomposer aussitôt que l’oxygénation et la circulation sanguine s’arrêtent. Cinq minutes plus tard, ils sont inutilisables.

    Pour pouvoir prélever des organes encore vivants, et donc capables d’être transplantés sur une nouvelle personne, les médecins créèrent en 1968 le concept de « mort cérébrale ». Une personne dont le cœur fonctionne, le sang circule, et la respiration est régulière peut donc aujourd’hui être déclarée en état de « mort cérébrale ». On sait pourtant que, dans ce cas, la plupart des fonctions vitales continuent, dont la digestion, l’excrétion (évacuation des déchets), et l’équilibre des fluides.

    S’il a des blessures, on constatera que le « mort cérébral » cicatrise, et si c’est un enfant, qu’il continue à grandir. Il peut même traverser la puberté. Une femme enceinte en état de « mort cérébrale » peut continuer à porter son enfant : la plus longue période enregistrée est de 107 jours jusqu’à l’accouchement.

    En revanche, une fois que ses organes vitaux sont retirés pour être transplantés sur une autre personne, le « donneur » d’organe décède pour de bon.
    Pour prélever des organes, le « mort » doit d’abord être anesthésié

    Très souvent, la personne en état de « mort cérébrale » est sensible aux opérations chirurgicales. C’est ce que les médecins appellent l’effet Lazare, du nom de l’homme qui, dans les Evangiles, ressortit de son tombeau.

    Pour pouvoir prélever les organes vitaux, les médecins doivent donc pratiquer l’anesthésie, ou injecter des substances paralysantes pour éviter les spasmes musculaires, ou les changements brutaux de pression sanguine, de rythme cardiaque, et d’autres réflexes protecteurs.

    Dans la pratique médicale normale, de telles réactions de la personne opérée indiquent à l’anesthésiste que l’anesthésie est trop légère, et que le patient souffre.

    Ces informations, que n’importe quel médecin pourra vous confirmer, sont malheureusement mal connues du grand public. Il semble également que les familles à qui l’on demande d’autoriser un prélèvement d’organe ne soient malheureusement pas toujours informées objectivement.
    Le cas de Stephen n’est pas isolé

    Il existe des dizaines de cas similaires à celui de Stephen, dans lesquels une personne comateuse ou inconsciente est déclarée en état de « mort cérébrale » ou « sans espoir de guérison ». Bien souvent, les familles subissent alors des pressions pour autoriser les prélèvements d’organes.

    En 2011, l’Hôpital Sainte-Croix de Drummondville (au Québec), a demandé l’autorisation d’extraire les yeux d’une patiente qui s’était étranglée pendant son repas à l’hôpital en l’absence de personnel soignant, affirmant qu’elle était en état de « mort cérébrale ». Après que la famille eut demandé des preuves au médecin, elle se réveilla et retrouva l’essentiel de ses facultés. (2)

    En 2008, un Français de 45 ans s’est réveillé sur la table d’opération, tandis que les médecins s’apprêtaient à lui prélever ses organes, suite à un arrêt cardiaque. Lors de l’enquête menée par le « comité d’éthique », plusieurs médecins reconnurent que ce type de cas, bien que rare, leur était parfaitement connu. (3)

    La même année, Sack Dunlap, un Américain de 21 ans, « mort cérébralement », était sur le point de se faire retirer ses organes vitaux lorsque ses deux sœurs, toutes les deux infirmières, décidèrent de vérifier qu’il était en effet « mort cérébralement ». Discrètement, elles enfoncèrent une pointe sous son ongle de pied, ce qui provoqua une forte réaction de Dunlap, prouvant qu’il était conscient. Il se remit complètement et déclara plus tard qu’il était conscient et entendait les médecins autour de lui discuter des organes qu’ils allaient lui prélever !

    Alors, dans ce domaine comme dans tous les autres, cher lecteur, rappelez-vous qu’il s’agit de votre vie, votre santé, et jamais de celle ni des médecins, ni des personnes qui vous conseillent, même lorsque celles-ci sont de la meilleure volonté.

    Bien à vous,

    Jean-Marc Dupuis.( Santé et nutrition)

    Effrayant …
    Cécile.

    Michèle H : merci Cécile. Il y a tant de choses qui nous échappent dans le milieu médical et hospitalier !
    Lors d’une hospitalisation, toute personne est fragilisée et il est important de demander de la compagnie dans ces temps-là !
    Et demander le secours du Seigneur plus que jamais !

  13. Cécile et Jean-marc   •  

    Le Seigneur répond toujours car en fait, il y a de ça une semaine ou deux: nous avions avec mon mari une discussion sur le don d’organe. Mon mari avait d’avis qu’une fois mort, pourquoi ne pas donner ses organes ? j’étais d’avis contraire car justement je me disais que des fois le Seigneur pouvait décider de nous ramener à la vie. J’ai donc demandé au Seigneur Jésus Christ ce qu’il en pensait et j’ai donc eu ma réponse : Merci Seigneur! en fait pour tout don d’organe vous n’êtes pas réellement mort !
    Gloire à toi Seigneur !
    Cécile.

    Michèle H : c’est toujours réjouissant de voir comment le Seigneur peut nous répondre quand cela peut ne pas être clairement trouvé dans la bible.
    En réalité, nous ne nous appartenons plus : nous appartenons au Seigneur !

  14. Patrice   •  

    Il y a un aspect qui n’est pas abordé dans l’info sur les transplantations mais qui apparaît par ailleurs dans des reportages que j’ai pu voir à la télé.
    Des transplantés se retrouvent avec des souvenirs qui ne leur appartiennent pas. C’est à dire qu’ils ont en mémoire des visages ou des lieux qu’ils sont incapables de relier à un quelconque évènement de leur vie.
    Il semblerait qu’il n’y ait pas que l’organe qui soit prélevé. Peux-t-on se retrouver avec l’esprit d’un mort ?

    Michelle: la bible l’évoque en Lév 20:27 mais ne parle que de l’invocation des morts, pas de transplantation d’organes de morts, et pour cause,cela n’existait pas ! Donc je n’ai pas de réponse … Pourtant la bible dit de ne même pas toucher un animal mort sinon on devient impur (Lév 11), qu’en est-il lorsqu’on prend des organes d’un mort ? Honnêtement, pas de réponse claire dans la Bible à ma connaissance… Mais peut-être certains sauront trouver !!

    Michèle H : le coeur possède des cellules qui gardent la mémoire de faits. Exactement comme le cerveau ! Il existe des témoignages de personnes, ayant été au bénéfice de transplantation cardiaque, pour étayer cette hypothèse. Elles peuvent reproduire certains comportements et avoir des souvenirs de faits appartenant à la personne appelée donneur.
    J’ai lu un article à ce propos et pourrait le retrouver.
    La bible dit aussi que l’âme est dans le sang: serait-ce une autre piste pour expliquer le phénomène ? à examiner quand on considère le muscle cardiaque gorgé de sang !

  15. Patrice   •  
  16. Michelle d'Astier   •  

    Danielle m’envoie ceci:

    2012 4 22 /03 /Mars /2012 02:16
    « Mort cérébrale » et don d’organes : « l’une des racines de la culture de mort » volet 1

    Une interview du Dr Paul Byrne
    " MORT CÉRÉBRALE" et don d’organes

    http://www.chaos-mondial-organis...

  17. B.T   •  

    Shalom, vivant au Canada, le mariage gay est accepté ce qui est terrible et abominable. Le pire, c’est le Québec, je crois qu’il est la pire province anti chrétien, parrticulièrement anti évangélique. Pire, vous devriez voir les blogues, les chroniqueurs, éditorialistes, de journaux, ou de radio, dénigrer la France, la traiter presque de malade mentale, parce que des centaines de milliers de personnes, sont descendus dans les rues, manifester contre cette horreur.

    Ici, au Québec, pas moyen de faire valloir son opinion, tu es tout de suite taxé de raciste, haineux, d’intégriste et pour eux, tu ne vaux pas mieux que les islamistes !

    Pire, le Québec, a déposé un projet de loi pour avoir le droit "à mourir dans la dignité" !

    Sans oublier tous les scandales de corruptions qui pèsent au Québec… Franchement, j’ai peur et j’ai honte, de vivre dans cette province, Elle touche le bas-fond du fond ! et le pire, elle applaudit à 2 mains de ce nouveau projet de loi, disant les balises seront bien établies, le monde pourront pas faire mourir n’importe comment et n’importe qui… Faut tu être rendu égaré pour dire de telles choses ! l’avortement c’est encore une autre chose. ici l’avortement n’est même pas régi. Une femme peut se faire avorter jusqu’à la journée de son accouchement, et tout le monde ou presque trouve cela normal !
    Désolée du message un peu long, mais cela m’a fait du bien de vous en parler ! Je vous comprends de vous indigner pour la France, mais croyez-moi, le Québec est encore pire !
    Je crois même que le Québec est un cas perdu. Il est si anti D.ieu, qu’il n’a rien à faire…
    Y a-t-il d’autres québécois chrétiens, qui me lit ?

    Michelle: Oh combien je comprends en te lisant la lourdeur spirituelle que j’ai toujours ressenti au Québec. Mais un seul enfant de Dieu qui se tourmente jour et nuit, cela peut faire une gigantesque différence ! Et tu n’es pas tout seul !

  18. B.T   •  

    Shalom Michelle: ah ! je ne savais pas que vous étiez déjà venue au QC… pouvez-vous élaborer lorsque vous écrivez que vous avez toujours ressenti une lourdeur au québec.
    Je suis vraiment inquiète pour le Québec. Plus il va, plus il touche le fond du fond. la corruption gouvernementale est généralisée , ils détestent Harper, parce qu’il est évangélique, et surtout pro-Israel, très très difficile d’évangéliser ici. On dirait que la terre est brûlée !

    Merci de me lire, Brigitte.

    Michelle: Peux pas expliquer puisqu’il s’agit de sensations spirituelles.. Mais il n’y a pas qu’au QC, Hélas !

  19. B.T   •  

    Ok, merci Michelle. Oui, je comprends cette sensation de lourdeur, je le ressens…
    Merci pour votre réponse.

  20. Jocelyne   •  

    Bonjour,
    voici ce que j’avais déjà écrit Euthanasie des consciences
    Le samedi 22 septembre 2012 à 21:09, par Jocelyne

    *Euthanasie des consciences*
    c’est vraiment ce qui se passe et pour nous, Canadiens, maintenant le mal est déjà fait et les répercussions sont grandes.
    Nous sommes envahis par ce fléau tant à la télé québecoise, au gouvernement fédéral qu’au provincial. Il y a un gay, entre autres au Québec, qui fait le tour des écoles pour faire reconnaitre les gays aux ados….
    Résultats: famille éclatée, sexe, ivresse, tatous etc. etc. ah oui le manque flagrant de respect….
    il faut avoir travaillé dans des écoles pour voir toute l’ampleur de la déchéance de ces jeunes… (j’y ai travaillé quelques années et OUF! c’est terminé)
    Dieu est Souverain malgré tout,
    soyons vigilants et demeurons éveillés !
    soyez bénis !
    Jocelyne

    Voici les Québecois sont un peuple de mitaines et surtout ils n’ont pas de mémoire (par surcroit très catholique)

    La devise pour le Québec c’est: *Je me souviens*..
    Je me souviens de quoi? Ils ont la mémoire courte.

    Toutes les églises, enfin presquen c’est : *Ne viens pas marcher dans ma tale*.

    Pour faire un rassemblement comme le vôtre .. ici.. JAMAIS AU GRAND JAMAIS!

    Les étudiants au printemps en ont faite une… on avait jamais vu cela… à part que dans les années 50 et 60, un joueur canadien de MontréaL (Maurice Richard) avait été puni lors d’une joute de hockey… les Québecois avaient manifesté dans les rues.

    J’ai vu un reportage cet automne, je crois qu’il y avait une jeune fille (chrétienne..) qui avait accès au gouvernement d’Ottawa elle avait une carte privilège… quel rôle joue-t-elle ? etc je vais faire des recherches… a-t-elle fait des pressions? faudrait voir!

    Voilà!

    Comme le dit si bien Michelle … nous, vrais chrétiens, gardons notre province et notre pays en prières… je crois que sincèrement il y a beaucoup d’hommes et de femmes de Dieu qui prient pour le Québec mais de là à faire une manifestation… c’est vraiment trop leur demander (ils ont peur de s’afficher en compagnie de) car considérant qu’il y beaucoup d’ethnies ici et que de plus en plus notre langue française est en péril, il y a trop de résilience et je suis gentille lorsque j’écris cela…

    Dieu cherche une personne qui se tient dans la brèche, jusqu’à quel point sommes-nous conscients du danger qui nous guette et sommes-nous prêts à payer le prix? L’église dort au gaz.

    En passant…. juste une anecdote… pour parler de l’église catholique… je sais que tout le monde n’est pas d’accord avec cet homme mais je veux juste raconter un fait.. Saviez-vous que Billy Graham n’est jamais venu au Québec….. à cause du catholicisme…. il n’a jamais pu venir et lorsqu’il y a quelques années, tout était en place pour sa venue et bien il n’est pas venu, il avait eu un malaise et c’est son beau-frère qui est venu…

    Dieu est Souverain.
    (je m’excuse pour les termes employés)

    Jocelyne

  21. Jocelyne   •  

    Bonsoir,
    Je voudrais juste ajouter quelque chose… connaissez-vous *Le protocole*
    Lorsqu’une personne est en phase terminale, elle reçoit de fortes doses de morphine… et lorsque que ces mêmes personnes souffrent de plus en plus et que la morphine ne fait plus beaucoup d’effets, on demande à la famille s’ils acceptent qu’on leur donne un protocole pour faire arrêter le cœur de battre..eux disent qu’avec cela le patient arrêtera de souffrir, il va s’éteindre traquillement..
    eh bien, ma mère a été débranchée et ensuite ils ont fait le protocole et 10 minutes plus tard elle décédait… (je précise que ce n’est pas de l’avoir débranchée qui est la cause du décès.)
    Pour ma sœur (qui a refusé l’opération et les traitements) donc cet automne, elle a été 3 semaines aux soins palliatifs et elle a eu 31 protocoles, son cœur ne voulait pas lâcher prise. Ils n’avaient jamais vu cela.
    Elle est morte 2 jours après ma visite. Elle était tourmentée… Et malheureusement, elle n’était pas sauvée.
    Voilà… ce qui se passe chez nous.
    Les soins ici, au Québec, c’est comme la médecine de guerre, franchement ce n’est pas pour rien que nous ne voulons pas être des fardeaux…. Je décris notre système de santé == ATTENTION ZONE SINISTRÉE ==.
    Gloire à notre Dieu, de nous soutenir et de nous fortifier dans ces durs moments de la vie… La main de Dieu nous est essentielle et combien il est bon de pouvoir s’y blottir lorsque l’on est dans la souffrance et que l’on est laissé à soi-même. Dans un milieu défavorable et sans soins adéquats, j’ai crié à Dieu souvent et Il m’a toujours secourue …
    Faut le vivre pour y croire, comment les soins de santé sont pourris etc etc.
    Merci Seigneur de nous faire vivre des moments inoubliables en ta Présence considérant l’Amour que tu as pour tes enfants.

    Michelle: en tout cas, Jocelyne, nous on se réjouit oh combien de voir ta pugnacité ! L’ennemi avait voulu te tuer, il n’y est pas arrivé. Nous sommes beaucoup à avoir en mémoire notre Jocelyne arrivant à Valence du Quebec en chaise roulante et avec un appareil respiratoire, et le débranchant au bout de trois jours de séminaire, puis se levant et se mettant à marcher ! Ce jour-là, certains incrédules ont remisé leur incrédulité au vestiaire ! Alors, ce que le Seigneur a fait pour toi, il peut le faire pour le Quebec: le sortir de son asphyxie et le mettre debout ! Amen !

  22. Tiffanie   •  

    Jocelyne,

    Moi je rajoute à tes remerciements au Seigneur: Merci des gens qu’Il met sur notre route, qui nous fortifient, encouragent, soutiennent et nous témoignent de la Toute-Puissance éternelle de Dieu.
    Tu es une grande bénédiction pour moi ma petite Jocelyne.
    Et j’en suis plus que convaincue, tu seras debout"e" et complètement guérie.
    Le Seigneur T’aime.

  23. Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

    Elisabeth nous envoie ceci:

    Suisse: tragédie de l’euthanasie, sur erreur de diagnostic

    Un magistrat italien de 62 ans s’est fait supprimer en Suisse, à Bâle, après le diagnostic d’une maladie incurable: l’autopsie révèle qu’il était tout à fait sain.
    ….

    http://www.cpdh.info/npds/article.php?sid=2242&&thold=0

  24. dany   •  

    çà ne m’etonne pas les erreurs de diagnostic:il y a un an mon mari a eu des prises de sang disant qu’il avait le virus de l’hepatite A ……10 jours après :aucune trace d’hepatite….une cliente de 25 ans :vih quelques semaines après aucune trace de vih…(si elle avait été suicidaire en apprenant cette nouvelle ?)

Laisser un commentaire