LES CHRÉTIENS DANS L’ERREUR DES ISRAÉLITES, par Jean-Pierre Nokam

Chers amis dans le seigneur, shalom.

C’est pour moi un plaisir renouvelé de revenir sur ce blog déposer le paquet que l’Eternel a préparé pour nous. Nous allons voir ici particulièrement comment les Israélites s’étaient trompés et comment les chrétiens leur ont emboîté le pas.

L’erreur des israélites

À la sortie des Israélites de l’Egypte, L’Eternel D.ieu se présenta à son peuple comme leur seul Roi et leur guide.

 »« L’Eternel allait devant eux, le jour dans une colonne de nuée pour les guider dans leur chemin, et la nuit dans une colonne de feu pour les éclairer, afin qu’ils marchassent jour et nuit. La colonne de nuée ne se retirait point de devant le peuple pendant le jour, ni la colonne de feu pendant la nuit » (Exode 13 :21-22).

L’Eternel s’occupait de leurs vêtements (lavage et repassage), de leurs chaussures et de leur nourriture. Pendant 40 ans, Le peuple n’eut jamais besoin d’aller faire le marché. Il n’eut non plus besoin d’aller faire les réparations chez un cordonnier ou un couturier.

D.ieu s’occupait de tous les besoins de son peuple.

Malgré la désobéissance de ses enfants, HaShem ne se fatigua point. Il fut le seul à décider sur le sort de chacun d’eux. Prenant la direction de toutes sentences, le peuple ne faisait rien sans le consulter. Pour punir l’homme qui transgressait le shabbat, il fallut consulter Dieu (nombre 15 :32-36).

Pour punir ACAN de son crime, c’est Dieu qui décida (Josué 7 :13-15) ; etc… Le peuple fut sous la garde et la direction de l’Eternel jusqu’au jour où il décida de le rejeter comme leur roi.

En effet, voici ce que dit le peuple :

 »« Tous les anciens d’Israël s’assemblèrent, et vinrent auprès de Samuel à Rama. Ils lui dirent : voici, tu es vieux, et tes fils ne marchent point sur tes traces ; maintenant, établis sur nous un roi pour nous juger, comme il y en a chez toutes les nations ». (1Samuel 8 :4-5).

‘’Comme chez les autres’’ est la pensée qui a toujours détourné les enfants de D.ieu, les conduisant dans l’idolâtrie et dans d’autres péchés.

Et aujourd’hui aussi, beaucoup de chrétiens tombent parce qu’ils veulent faire comme chez les autres. Ils importent le monde dans leur vie, au point qu’il devient impossible de les distinguer du mondain.

C’est pour cela que Pierre s’est écrié :

« Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance. Mais puisque celui qui vous a appelé est Saint, vous aussi soyez saint dans toute votre conduite. (1Pierre 1 :14-15)

Après avoir entendu son peuple, l’Eternel mit devant ce dernier ce qu’il devait souffrir s’il changeait de roi.

Il dit à Samuel :

« …écoute la voix du peuple dans tout ce qu’il te dira : car ce n’est pas toi qu’ils rejettent, c’est moi qu’ils rejettent, afin que je ne règne plus sur eux. Ecoute donc leur voix ; mais donne-leur des avertissements, et fais leur connaître le droit du roi qui régnera sur eux. » (1 Samuel 8 :7,9).

L’Eternel prévient toujours ses enfants de ce qu’ils peuvent souffrir s’ils ne se confient pas en lui, et de ce qu’ils gagnent en restant fidèle à lui. Nous pouvons lire à cet effet Deutéronome chapitre 28 tous les versets (Bénédictions et malédictions). A chacun son choix.

Le peuple reçut tous les avertissements que Dieu leur donna (voir 1 Samuel 8 :11-18)

« Dieu dit : voici quel sera le droit du roi qui règnera sur vous. Il prendra vos fils et il les mettra sur les chars et parmi ses cavaliers, afin qu’ils courent devant son char ; Il s’en fera des chefs de mille et des chefs de cinquante, et il les emploiera à labourer ses terres, à récolter ses moissons, à fabriquer ses armes de guerre et l’attirail de ses chars. Il prendra vos filles, pour en faire des parfumeuses, des cuisinières et ses boulangères. Il prendra la meilleur partie de vos champs, de vos vignes et de vos oliviers, et donnera à ses serviteurs …Il prendra la dîme de vos troupeaux, et vous-mêmes serez ses esclaves. Et alors vous crierez contre votre roi que vous vous serez choisi, mais l’Eternel ne vous exaucera point ».

« Le peuple refusa d’écouter la voix de Samuel. Non ! Dirent-ils, mais il y aura un roi sur nous, et nous aussi nous serons comme toutes les nations ; notre roi nous jugera, il marchera à notre tête et conduira nos guerres. » (1 Samuel 8 :19-20).

Voilà un peuple qui, sous la conduite du Seigneur a gagné des guerres sans combattre (1Chronique 14 :15).

Il veut maintenant un roi charnel pour conduire ses Guerres. Quelle folie ! Mais le fait est là.

En continuant avec l’histoire de ce peuple, nous verrons que leurs désastres ne furent que les conséquences de l’abandon de celui qui les avait sortis du pays d’Egypte.

Les chrétiens aussi souffrent des conséquences de leur choix.

Aujourd’hui encore, les chrétiens aussi tombent dans cette décision malheureuse. Plusieurs ont choisi un roi et ne veulent plus écouter celui qui les a rachetés.

En effet, les conducteurs religieux ont attiré et attirent les regards de leurs fidèles sur eux.

Ils se présentent comme la voie du bonheur. Ils emprisonnent les consciences des fidèles et les détournent de l’objectif qui est de former des enfants de D.ieu libre : une liberté d’examiner les Saintes écritures ; Une liberté de demander à D.ieu l’explication d’un verset biblique ; une liberté d’écouter parler le Saint-Esprit ; une liberté d’aller là où l’Esprit de D.ieu les envoie.

Ces conducteurs font croire que D.ieu appartient à leur dénomination et que celui qui se retire perd la vie éternelle.

En effet, les dieux des dénominations comme je l’avais déjà dit une fois, ont aveuglé les hommes de ce siècle. Ils sont faits prisonniers par leurs conducteurs. Même lorsque les Saintes écritures présentent une vérité, les religieux ne s’appuient que sur le credo de leur appartenance religieuse pour se défendre, même s’il faut tordre le sens des écritures (2 Pierre 3 :16).

Chaque Église a un manuel dans lequel toutes les croyances sont consignées. Tout ce qui est hors de ce livre est anathème.

Or, depuis la naissance du christianisme, la connaissance de la vérité est progressive. Après la mort des témoins oculaires, le fils de la perdition a pris la commande des rênes.

Aucun réformateur n’eut jamais la totalité des vérités.

La lumière étant progressive (Daniel 12 :9-10), nous devons tous les jours scruter la Bibliothèque divine pour grandir.

Nous devons avoir des serviteurs comme Moise, Josué, étc…, qui s’exprimaient toujours par : « Ainsi parle l’Eternel ». Ces derniers étaient des transmetteurs et non des rois. Ils ne pressaient pas sans arrêt les mamelles des brebis pour y sortir du lait, mais ils attendaient d’être nourris par celui qui les a appelés, à savoir Adonaï.

Les souffrances que l’Eternel énuméra pour les Israélites qui voulaient un roi charnel sont celles dont souffrent les chrétiens qui se confient en un homme. Ils sont placés dans un pressoir.

Sous pression, ils servent leur roi, parfois avec des larmes ,et à la limite ils sont réduits en esclaves.

Certains de ces rois vont jusqu’à décider sur les mariages. C’est eux qui décident à la place des âmes et imposent un mari ou une femme à leurs oies, alors que pour une union, seul l’Eternel doit parler dans le cœur des prétendants. Au nom de la grâce, certains de ces rois commettent adultère avec des malheureuses sous leur pouvoir. Hélas ! Non, la grâce n’autorise pas le péché.

Les hommes aiment voir leur conducteur.

Mais il faut comprendre que c’est le D.ieu d’Israël qui est le meilleur, car en vous conduisant, il veille sur vous et pourvoit à tous vos besoins, contrairement aux conducteurs charnels qui vous oppriment.

Tout serviteur de D.ieu a pour but de mettre à la lumière les vérités que Satan cache.

Il s’efface quand il faut rendre gloire à D.ieu. Il n’impose pas au néophyte une autre hiérarchie en dehors de christ qui est la tête de l’Église. Car nous sommes tous frères.

En effet, lorsqu’une Église a un chef charnel, elle n’avale que ce que cette hiérarchie façonne. C’est une erreur. Chaque enfant de D.ieu doit avoir pour seul chef le Seigneur. L’enseignant à coté de lui n’est qu’un serviteur du Christ. C’est dans cet élan que le Sauveur rempli son Église des dons spirituels, pas pour montrer ceux qui sont plus grand que les autres, mais pour l’édification de son Église. ( 1 Corinthiens 12 :4-25).

Chaque enfant de D.ieu doit avoir une indépendance dans le choix de son conducteur.

Lorsque nous regardons l’histoire des serviteurs de D .ieu, chacun exerçait uniquement sous la conduite du Saint Esprit. Aucun ne fut soumis à une hiérarchie mondaine.

Quand Elisée reçut l’appel pour servir son créateur, il ne demanda l’avis de personne (1 Rois 19 : 19-21).

Quand l’eunuque éthiopien reçu la révélation sur le baptême, il ne consulta pas ses anciennes croyances, de peur d’être détourné. (Actes 8 :26-40)

Quand Paul fut appelé par le Seigneur, il ne consulta pas ses conducteurs religieux pour savoir s’il fallait répondre à cet appel. (Actes 9 :1-22).

L’amour de D.ieu nous presse. Oui, nous n’avons plus de temps à perdre. D.ieu est vivant. Il nous tient par la main et nous dit : « venez mes enfants, avancez, n’ayez peur de rien. Je prendrai charge de vous. Vous ne manquerez de rien.

On n’est pas formé pour rester derrière le formateur. On est formé pour aller faire des disciples (Matthieu 28 :19). Chacun devra rendre compte de la vérité qu’il a reçue. Pour ceux qui ne bougent pas à cause du ‘’ Qu’en dira-t-on’’, qu’ils s’inspirent de l’histoire de Nicodème (Jean 3 :1-6).

L’Église de D.ieu se forme déjà. Elle sortira de toutes les dénominations pour former un troupeau dont Christ sera le seul berger.

Elle comporte des hommes et des femmes engagés pour la cause du Seigneur. Soumis à la volonté du Sauveur, elle a et aura pour seul chef, conducteur et Roi Jésus-Christ.

Du jardin d’Eden à nous aujourd’hui, l’homme a toujours souffert et souffre des conséquences de son choix. Mais celui qui se repent obtient miséricorde.

Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses avenir, ni les puissances, ni la hauteur ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur (Romains 8 :37-39)


© Shaliah Jean-Pierre Nokam

  6Comments

  1. christine   •  

    ho oui AMEN, merci Seigneur, cela confirme ceratine visions que j’ai eu, merci Seigneur car vraiment tu prépare ton Eglise, ton Epouse, merci Seigneur car a ton appel ils viendront de toute par, de toute dénomination, quand dans leur coeur le Seigneur leur diront sortez d’elle mon peuple, oui sortez avant que mon couroux ne descende sur toutes ces dénominations, je n’habite pas dans une maison faite de mains d’hommes, mais dans chacun de mes enfants je me trouve, voilà le cri, car il vas faire tomber son couroux (qu’il a dèjà commencé) sortez pour ne pas recevoir ces plaies, ne pas participer à ces pachés. ho oui que chacun entende la vois de notre Seigneur, car ces lui notre bergé, ces lui notre Roi des Roi. lui seul AMEN

  2. Sylvie   •  

    Oui beaucoup de conducteurs n entrent pas dans le Royaume et empêchent les autres d y entrer, ils ont enlevé la clé.
    La véritable Eglise est formée de celles et ceux qui sont sortis spirituellement ou physiquement de ces systèmes corrompus Je suis affolée de voir le "panurgisme" de la plupart; celà me rappelle un jeu d enfance: "jacques a dit" et celui qui ne faisait pas ce que jacques avait dit était éliminé!
    Maintenant , c est:" le pasteur a dit" et malheur à celui qui préfère ce que Jésus Christ a dit!
    Thomas Roberts , un homme de réveil disait: quand je vois dans mon système quelque chose qui va à l encontre de la Parole de Dieu,je dis: tant pis pour mon système et vive la Parole de Dieu!
    Maintenant, ce serait plutôt:tant pis pour la Parole de Dieu et vive notre système.Quelle folie!

    Liliane: Une forte pensée d’encouragement aux pasteurs qui font avec zèle et humilité leur boulot…et n’oublions pas que la parole de D.ieu nous invite sérieusement à prier pour eux parce qu’ils auront des comptes à rendre bien plus conséquents que nous…alors je veux les encourager ceux et celles qui sont justes devant l’Eternel!

  3. Sylvie   •  

    Oui bien sûr je crois qu il y a un reste fidèle tant parmi les pasteurs que parmi le peuple et ceux là ont besoin d encouragment pour persévérer.

  4. le fils   •  

    Gloire soit rendu a jesus christ, car il a dit lorsque le saint-Esprit viendra il vous convaincra du peche et non il vous donnera le plein pouvoir de faire ce que vous voulez.Ces esprits de controle nous promettent succes,reussite et suprematie dans toutes choses tout en nous liant a la mort. Les chretiens oublient l’action du St-Esprit pour s’attacher aux doctrines des demons.Le saint-Esprit est le doigt de l’eternel.

  5. Mestchersky Boris   •  

    La pyramide !
    Que sorte de là, tout être de bien, qu’ils soit ancien, pasteur, prophête, apôtre, diacre ou simple âme vivante dans la communauté.
    Car on est là, pour servir et non pour être servit !

    L’ordre pyramidale, l’hierarchie du haut, d’un petit nombre vers le plus grand nombre pour les " guider "

    Symbole des illuminatis !

    Tous ce qui est caché sera mis a découvert.
    Les oeuvres infructueuses des ténébres, car le monde et le monde "chrétien " préférent les ténébres à la lumière, à la véritable Lumière, qui est le Seigneur Jésus-Christ et sa Parole.
    Leurs oeuvres en témoignent puisqu’ils rejéttent pour la sauve-garde de leurs " églises " celui qui devrait en être la tête et la seule autorité, notre Seigneur Jésus de Nazareth, le Christ du D.ieu vivant et son Père, le D.ieu d’Israël, le seul vrai D.ieu, l’Eternel des armées, le Trés-Haut, le Tout-puissant.

    Les accros de l’oeucuménisme à tout crain, doivent être dans leurs petits souliers, içi en Belgique !
    Malheur par qui le scandale arrive, malheur aussi a ceux et celles qui s’y assoscient !

    C’est un exemple parmis tant d’autres, mais je parle de ce que je connais.

    Sans la personne de Jésus de Nazareth, le Christ mon Seigneur et Sauveur, je suis capâble du pîre et je ne le sais que trop !
    Qu’Il use de patience envers moi, que sa miséricorde et son amour me rammène à Lui; par des liens d’affection et des cordâges d’amour !

    Mais il est vrai que nous devons sortir, au risque de mourrir étouffés, dans notre désappointement, dans notre désillusion, et par révolte.

    D.ieu n’est pas coupable, ni responsable des agissements humains !

    On prônne dans nos sociètés contemporaines le libre arbître, mais la Loi de D.ieu nous démontre l’impossibilité humaine d’y adhérer pleinement et entièrement.
    Car cette liberté là, ne peut s’accomplir qu’en connaissance de D.ieu, pour Lui, par Lui et en Lui.
    Et par le lien incroyable qui le liait sur terre à son Fils unique par l’accomplissement de son merveilleux ministère de Salut, par la Justice exprimée entièrement sur le mont Golghota à la croix, pour que nous connaissions le pardon et par là, la réconciliation.
    Cela nous incitent, enfin, a faire le bon choix.
    Sans cela nous sommes que des aveugles qui veulent conduires des aveugles !

    Affectueusement en Christ,

    Boris Mestchersky.

    Ps: pour l’instant sur Paris rue de Seine, à la " Petite Galerie ", à lieu mon exposition, j’y serais jeudi pour le vernissage, à partir de 18 h.
    Un semaine d’expo qui a débuté hier, et mon frère Anastasio tiens pour l’intant la permanence dés 11h.

Laisser un commentaire