Le véritable évangile 

Dans l’évangélisation moderne, on a dit aux gens qu’il suffit de croire en Jésus pour être sauvé. Mais cela n’est pas vrai. J’aimerais vous dire que croire en Jésus (seulement) n’a jamais sauvé personne.

Bien des philosophes et des théologiens croient en Jésus mais sont perdus. Beaucoup de gens dans la religion chrétienne traditionnelle croient en Jésus et ils ne sont pas plus sauvés que ceux qui sont en enfer aujourd’hui. Les démons croient en Jésus et sont tout aussi perdus. « Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent » (Jacques 2:19).

Aujourd’hui, on prêche aux gens qu’ils sont mignons et gentils. On leur dit qu’ils sont super. On leur dit qu’en croyant en Jésus ou en l’acceptant, ils seront encore plus mignons, gentils et super. Mais comme nous l’avons déjà dit, ils sont perdus, ennemis de Dieu et terriblement rebelles à son autorité.

Si nous ne mettons pas les gens devant leurs péchés, comment pourront-ils s’en repentir ? Ils ont besoin de comprendre que dans leur condition, même s’ils ont foi en Jésus, ils sont perdus. Rappelons-nous que des millions de gens qui croient en Jésus prient des morts et ne se sont jamais repentis de leurs péchés.

Face à la femme adultère, Jésus lui dit : « Je ne te condamne pas, mais va et ne pèche plus » (Jean 8:11). Devant la femme samaritaine, Jésus la met également face à sa condition de péché en lui faisant comprendre que sa vie amoureuse est dissolue. Ce n’est pas la foi seule qui sauve ! Jacques dira une puissante vérité : «  Mes frères et soeurs, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les oeuvres ? Cette foi peut-elle le sauver ?.. Il en va de même pour la foi : si elle ne produit pas d’oeuvres, elle est morte en elle-même » (Jacques 2:14-17).

Quelqu’un qui n’a pas les oeuvres de la foi, c’est-à-dire la foi réelle du salut, mourra dans ses péchés et ira en enfer. Cela fait partie intégrante du message de l’Évangile.

Jérémy Sourdril


Note MAV: J’adhère totalement à cet enseignement. Je vais y ajouter quelque chose. Sans le Saint-Esprit qui demeure en nous, nous resterons des pécheurs, quoi que nous fassions, « Gal 5:17 Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. ».

C’est l’Esprit de Dieu qui grave dans notre coeur les lois divines, et qui nous convainc de péché, de justice et de jugement. Hélas, bien des chrétiens prétendent marcher par l’Esprit mais ce qui peuple leurs pensées et qui se manifeste dans leurs actes, surtout leurs actes secrets, est une démonsatration qu’ils ne marchent pas par L’Esprit, mais dans une forme d’hypocrisie: deux visages, un pour l’assemblée chrétienne, un tout autre visage dans leur travail, dans leur famille, et dans les pensées qui les habitent. Ils ont juste des apparences de chrétiens, connaissent le patois de Canaan, et se pensent justes devant Dieu.

L’Église visible d’aujourd’hui ne fabrique quasiment aucun disciple, uniquement des croyants du dimanche qui se pensent sauvés parce qu’ils vont dans une bâtisse nommée « église » et qu’ils y laissent une obole après avoir écouté une prédication lénifiante et qui ne dérange pas leur conscience.

Ce sont justement ceux-là, convaincus d’être sauvés alors qu’ils ne le sont pas, qui démontrent par leur absence de fruit, de dons spirituels et de puissance spirituelle qu’ils n’ont pas la foi qui sauve Ce sont sont les plus difficiles à convaincre qu’ils ont besoin de passer par la croix et de mourir à eux-mêmes pour être sauvés. Ils ne savent même pas ce que cela signifie: is connaissent les mots par coeur, mais ne les vient pas. Ils ont si souvent entendus qu’ils étaient sauvés par des pasteurs qui, parfois, ne l’étaient même pas eux-mêmes, qu’ils sont imperméables à une prédication de feu qui pourrait les conduire dans le royaume. C’est terrible.

Laisser un commentaire