Source = http://connaitrechrist.net/Site/CB/Prophetique/Reste04.htm

Suite de http://www.michelledastier.org/index.php/2009/11/22/1625-le-principe-du-reste-partie-1, http://www.michelledastier.org/index.php/2009/11/25/1630-le-principe-du-reste-partie-2-par-chip-brogden et http://www.michelledastier.org/index.php/2009/11/26/1629-le-principe-du-reste-partie-3-par-chip-brogden

 »  Les Cieux dominent.  » (Daniel 4:26b)

Dans les trois premiers chapitres de Daniel, nous voyons l’esprit de l’antichrist passant à  l’offensive contre le Reste. Dans le chapitre un, l’objet du conflit porte sur leur refus de se souiller avec la viande et le vin du roi. Dans le chapitre deux, ils sont menacés de mort, avec tous les sages de Babylone. Au chapitre trois, ils sont jetés dans une fournaise ardente à  cause de leur refus de se prosterner et d’adorer l’idole.

Dans chacune de ces circonstances, l’Ennemi s’attaque au Reste, et dans chaque cas, le Seigneur délivre le Reste et préserve le Témoignage.

En fait, l’attaque de l’Ennemi est le fondement sur lequel le Témoignage est établi. De même qu’il n’y a pas de victoire sans bataille, pas de Couronne sans Croix, hé bien, il n’y a pas de Témoignage sans diable.

Notre Témoignage n’est pas seulement «  Alléluia, je suis sauvé  ! « .

Ce n’est pas une chose qui est dite, mais une VIE qui est vécue.

Nous avons la victoire sur le Dragon par la parole de ce Témoignage. Ce Témoignage démontre la prééminence de Christ sur le péché, le Moi, et Satan. Et c’est une chose violente, une chose dynamique, ce n’est pas une chose passive. Le Témoignage du Seigneur est réellement renforcé quand l’Ennemi vient l’affronter, parce que finalement, nous voyons que Christ est, en vérité, prééminent. Si nous démontrons cela dans la réalité, alors nous deviendrons de plus en plus forts spirituellement.

Cela ne veut pas dire que nous nous sentirons bien en permanence, que nous aurons toujours le sourire alors que nous serons face à  l’Ennemi. Mais quelle que soit notre situation extérieure, notre condition intérieure ira en se fortifiant à  mesure que nous porterons le Témoignage de Jésus.

LES CIEUX GOUVERNENT LA TERRE AU MOYEN DU RESTE

Le quatrième chapitre de Daniel marque un tournant dans notre étude. A partir d’ici nous voyons que le Témoignage de Jésus n’implique pas toujours une attitude défensive. Nous avons déjà  vu que Christ, la Pierre, est destiné à  remplir la terre, brisant et consumant tous les royaumes qui s’opposent à  Lui (cf. Daniel 2:44).

Manifestement cela appelle à  la destruction.

« Il doit grandir, mais je dois diminuer «  (Jean 3:30).

C’est une chose très douloureuse – de soumettre toutes choses à  Christ, de les jeter à  terre, de les briser, de les consumer, de les faire diminuer. Regardez simplement combien le Seigneur doit travailler longuement et durement pour obtenir la prééminence en VOUS, et en MOI; et donc imaginer le même processus à  l’échelle de l’univers est presque hors de notre portée. Cependant nous avons l’assurance qu’ «  Il a le pouvoir de s’assujettir toutes choses  » (Philippiens 3:21b).

Quel Dieu puissant nous servons  !

De quelle façon préci- sément, le Seigneur amène-t-Il toutes choses à  Lui être soumises… comment pourrions-nous décrire cela  ?

C’est un art. C’est une science. Il y a un processus qui est à  l’œuvre dans cet univers. Le voyez-vous  ? À travers ce processus le Seigneur affine, purge, modèle, purifie, discipline, juge, et conforme continuellement toutes choses.

Ce processus agit à  différents niveaux, depuis les galaxies, jusqu’aux nations, jusqu’aux recoins les plus profonds de l’âme humaine, jusqu’au fond du dernier disciple ou pêcheur.

Jetez-vous vous-même sous la Pierre et soyez brisés; ou attendez qu’elle vous tombe dessus et que vous soyez réduits en poussière (cf. Luc 20:18, Daniel 2:34, 35).

De toute façon, tôt ou tard, la Pierre gagnera, parce qu’  »  Il DOIT grandir, mais je DOIS diminuer  » (Jean 3:30).

Dieu a clairement délégué une partie de ce travail au diable. Il n’a pas seulement permis, mais pratiquement invité le diable à  éprouver Job. À la fin, le sort de Job a été meilleur qu’au début, mais entre les deux, par quels moments affreux il a dû passer  !

C’est l’Esprit de Dieu qui a conduit Jésus dans le désert – non pour l’amener dans une retraite personnelle, ou dans l’expérience d’un réveil glorieux, mais pour être tenté par le diable (cf. Matthieu 4:1).

Jésus a prié pour Pierre, mais il est intéressant de voir qu’Il n’a pas empêché le diable de le cribler comme le froment (Luc 22:31,32).

Et quand Paul a prié trois fois pour que le Seigneur éloigne de lui le messager de Satan chargé de le souffleter, le Seigneur n’a pas exaucé sa prière, mais lui a donné la Grâce (2 Corinthiens 12:8,9).

Quelle est Sa Finalité  ? Quel est Son Dessein  ?  »  RÉUNIR TOUTES CHOSES EN CHRIST  » (Ephésiens 1:10ff).

Quelle bataille  ! Quel tumulte  ! Imaginez le brisement qui doit se mettre en place, le déchirement, la répétition des coups, le processus continuel d’émondage, de réduction, de diminution, et de crucifixion. À mesure que vous avancez vers l’Issue du Chemin Étroit, il ne reste plus rien de vous-même.

Mais n’est-ce pas là  en résumé l’objectif de Dieu  ?

 »  Pas moi, mais Christ «  (Galates 2:20ss).

Il nous reste encore un long chemin à  faire. Mais Il DOIT grandir; en conséquence, nous DEVONS diminuer. Et nous pouvons regarder dans Daniel 4 et voir de quelle manière le Seigneur accomplit Son Dessein.

Ce que Nebucadnetsar dut apprendre, nous aussi nous devons l’apprendre: les Cieux dominent. Les Cieux gouvernent la Terre.

Pour nous qui sommes encore liés à  la Terre, il peut sembler que nous avons beaucoup d’autorité, notre mot à  dire, beaucoup à  faire avec ce qui se passe ici. Mais le contrôle est une illusion. Nous ne contrôlons rien. En réalité, nous ne l’avons jamais eu.

Il y a Quelqu’un Qui domine sur les Cieux et la Terre.

Il est Souverain.


LE DÉCRET DES VEILLEURS APPORTE SUR TERRE LA VOLONTÉ DES CIEUX

Bien évidemment, pour Nebucadnetsar, les Cieux sont fermés. Il ne connaît pas le Dieu des Cieux; il ne sait même pas qu’il y a des Cieux. Il est un Habitant de la Terre et un Souverain Terrestre. Il est un modèle de l’homme naturel, de l’homme adamique.

 »  il tuait qui il voulait, et il conservait en vie qui il voulait; il exaltait qui il voulait, et il abaissait qui il voulait «  (Daniel 5:19b).

L’homme naturel, l’homme charnel, fait simplement tout ce qui lui plait, ce qui est juste à  ses propres yeux, tout ce qui LUI profite.

Il se permet même de jeter des gens dans la fournaise ardente, s’ils osent lui déplaire.

Puis-je me permettre de dire, qu’il y a quelque chose de Nebucadnetsar qui vit en nous tous, ce mal qui réside en nous et qui ne vit que pour lui-même, le Moi.

Au début, le Moi fleurit comme un arbre puissant: fort et grand, avec un beau feuillage et un fruit abondant, un endroit accueillant pour les oiseaux du ciel et les bêtes des champs.

Tel était le rêve de Nebucadnetsar, une image de lui-même. Quel joli rêve  ! Quelle belle parole prophétique  !

Il a dû être assez satisfait par l’interprétation qui est venue ensuite. Mais comme aurait dit Jean-Baptiste

 »  Déjà  la cognée est mise à  la racine des arbres: tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu «  (Matthieu 3:10).

La trajectoire du Moi rentre en collision avec celle de l’Axe, et plus le Moi est grand, plus il tombera de haut….

 »  Abattez l’arbre et détruisez-le. «  (Daniel 4:23ss)

Il a été décidé que cet arbre devrait être abattu et  »  ses  » (notez l’usage subtil du pronom personnel alors qu’il s’agit d’un arbre et non d’une personne, en anglais  »  his  » au lieu de  »  its « ) branches coupées, et  »  ses  » feuilles dépouillées.

Il reste encore le tronc, attaché à  la terre par des chaînes de fer et d’airain, vivant dans les champs, mangeant de l’herbe comme un animal. Et ce sera  »  son  » sort jusqu’à  ce que  »  sept temps  » passent sur  »  lui « .

Sept représente évidemment le chiffre de la  »  complétude « . Ce sera une œuvre très profonde destinée à  amener Nebucadnetsar à  la fin de lui-même – et nous ne pouvons pas dire de façon certaine si cela a pris 7 jours, 7 mois, ou 7 ans.

Il s’agit bien d’un jugement. Cela laisse peu de place à  l’imagination. Mais qui a pris cette décision  ? Qui a publié ce décret  ?

 »  Cette sentence est un décret de ceux qui veillent, cette résolution est un ordre des saints «  (Daniel 4:17a).

Est-ce le décret des veilleurs du verset 17 qui devient le décret du Très Haut dans le verset 24  ? Est-il possible que les saints et les veilleurs aient pris le décret parce que le Seigneur Lui-même l’avait déjà  décrété  ? Nous le croyons. Nous croyons que la prière d’autorité n’est pas l’expression de ce que nous voulons, mais de ce que le Seigneur veut. Et s’il en est ainsi, alors les saints et les veilleurs ne font qu’annoncer ce que les Cieux ont déjà  décidé, et ils réclament que ces choses se réalisent.

Dans son essence même, cela représente le ministère de prière de l’Église. Cette sorte de prière appelle la destruction. Il ne s’agit pas pour moi d’obtenir ce que je veux, mais pour le Seigneur d’obtenir ce qu’Il désire. Le Moi, le terrestre,  »  l’égotique « , le charnel, et la chair ne peuvent pas prier ainsi. Mais les veilleurs savent comment prier.

Les Vainqueurs ont le pouvoir, l’autorité sur les nations (cf. Apocalypse 2:26). Daniel lui-même est un de ces saints, un des veilleurs. En tant qu’ambassadeur des Cieux sur Terre, il est celui qui descend des cieux (spirituellement parlant) pour délivrer ce message à  Nebucadnetsar.

Pour la première fois de sa vie, Nebucadnetsar va être personnellement confronté à  un Pouvoir qui est plus grand que lui, et à  un Royaume qui est plus grand que le sien – un Royaume Céleste, qui a l’intention de s’imposer par la force et de rejeter son royaume Terrestre.

Il est la  »  Pierre qui remplit toutes choses  » (Daniel 2:34,35ss).

Nous voyons en cela à  la fois la bonté et la sévérité de Dieu. L’Amour est ardent. L’Amour ne sera pas renié. L’Amour n’échouera jamais. Et le Seigneur aime tant ce roi païen qu’Il va en venir à  de grandes extrémités pour le briser. Et pas seulement dans son intérêt, mais pour démontrer Sa prééminence dans le monde.

 »  Le Seigneur châtie celui qu’Il aime «  (Hébreux 12:6).

Quel est le but de cela  ? Le but est le même, que vous soyez un pécheur ou un saint. Le Seigneur a l’intention de vous réduire à  Christ; plus de Lui, et moins de vous.

LA SOUMISSION DE LA TERRE AUX CIEUX N’EST PAS UNE OPTION

 »  Jusqu’à  ce que tu saches que le Très-Haut domine sur le règne des hommes. «  (Daniel 4:25ss)

Quel est le but de cela  ? Que les vivants – Nebucadnetsar et tous les habitants de la terre – sachent que le Très-Haut domine. Il est Seigneur, Il est Souverain, Il est Prééminent, bien que le Roi Céleste ne domine pas toujours ouvertement.

 »  Nous ne voyons pas encore que toutes choses Lui soient soumises «  (Hébreux 2:8b).

Cependant, toutes les choses SONT sous Ses pieds (Ephésiens 1:22a). Ce n’est pas toujours une démonstration extérieure de puissance, mais c’est à  coup sûr un dessein intérieur, invisible, éternel qui est à  l’œuvre sous la surface, rassemblant  »  TOUTES CHOSES EN CHRIST « , à  la fois celles qui sont dans les cieux, et celles qui sont sur la terre; en Lui  » (Ephésiens 1:10b).

Et tout cela va être démontré dans la plus improbable des personnes: Le roi païen Nebucadnetsar.

Cela va frapper Daniel avec une telle force qu’il ne fut plus capable de parler, mais il se tint là  simplement, dans la stupéfaction pendant  »  une heure, et ses pensées le trou- blèrent  » (Daniel 4:19a).

Pour finir, il s’employa à  donner l’interprétation au Roi, lui conseillant d’arrêter de pécher et de commencer à  démontrer de la miséricorde, dans l’espoir que se jugeant lui-même, il ne serait pas jugé par le Seigneur.

Mais bien qu’ayant reçu cette Parole claire du Seigneur et ce sage conseil, pensez-vous que Nebucadnetsar a écouté  ? Pensez-vous qu’il a réellement pris cela à  cœur  ?

Nebucadnetsar ressemble à  certaines personnes que je connais. Elles aiment être entourées de prophètes et d’hommes sages. Elles disent qu’elles veulent connaître ce que Dieu est en train de faire et entendre ce que Dieu a à  dire. Elles aiment la parole prophétique, et elles aiment le prophète – à  distance, évidemment.

Elles sont résolument favorables à  la confrontation, la réprimande, et la correction aussi longtemps que ce n’est pas elles qui les reçoivent. Mais dès que cela s’approche trop de leur maison, elles ne sont plus du tout intéressées par le prophète ou la prophétie. Cela présenterait trop d’inconvénients pour elles que de changer de vie pour vivre conformément à  la vérité qui leur a été montrée, elles ignorent donc la vérité, et continuent comme auparavant.

Nebucadnetsar a eu le même problème. Nous ne sommes donc pas surpris de lire que  »  toutes ces choses se sont accomplies sur le Roi Nebucadnetsar. Au bout de douze mois…  » (Daniel 4:28,29a).

Il avait probablement oublié tout ce que Daniel lui avait dit juste une année plus tôt.

Mais il n’oublierait jamais ce qui allait se passer ensuite.

 »  Le roi prit la parole et dit: N’est-ce pas ici Babylone la grande, que j’ai bâtie, comme résidence royale, par la puissance de ma force et pour la gloire de ma magnificence  ? La parole était encore dans la bouche du roi, qu’une voix descendit du ciel  : Apprends, roi Nebucadnetsar, qu’on va t’enlever le royaume. «  (Daniel 4:30,31)

Le Seigneur permettra au Moi de suivre son propre chemin, comme l’arbre dont les branches remplissaient la terre et dont la cime touchait les cieux. Mais le jour du jugement viendra. Alors, ceux qui aiment le Moi haïront le jugement; mais ceux qui haïssent le Moi aimeront le jugement.

Si notre coeur est  »  pas moi, mais Christ « , alors nous nous réjouirons chaque fois que nous sommes diminués et que Christ grandit.

Nous nous soumettrons à  l’action du Seigneur en nous. Nous ne nous focaliserons pas sur ce que le Moi perd, mais sur ce que Christ gagne, parce que notre perte est Son gain. Avec moins de moi, il y aura plus de Lui dans ma vie, alors pourquoi résister à  cela  ? Il devrait y avoir moins de moi aujourd’hui qu’il n’y en avait hier, et il devrait y avoir plus de Lui maintenant que dans le passé.

Si je me soumets à  Lui aujourd’hui, alors demain il y aura encore un peu plus de Lui et un peu moins de moi. Loué soit Dieu  !

La croissance spirituelle ne réside pas dans une onction plus forte, une puissance plus grande, ou une connaissance supérieure.

La croissance spirituelle c’est  »  Il doit grandir et je dois diminuer  » (Jean 3:30).

Quand nous voyons que le Moi est le plus grand obstacle pour connaître Christ, alors nous sommes heureux d’abandonner le Moi. Nous n’attendons pas le jugement, mais nous demandons à  Dieu de nous juger tout de suite.

Mais nous devons d’abord voir que la chair est notre ennemie.

Quand c’est le cas, non seulement nous haïrons la chair en nous-mêmes, mais nous la haïrons aussi chez les autres. Les manifestations de notre Moi nous seront en horreur, et nous serons rendus malades par les manifestations du Moi chez les autres. Paul dit  :

 »  Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à -dire dans ma chair «  (Romains 7:18).

Paul savait cela. Comment l’a-t-il su  ? En essayant et en échouant suffisamment de fois pour apprendre la leçon. Au bout d’un certain temps, il a été finalement capable de  »  se réjouir en JÉSUS-CHRIST et de ne pas mettre sa confiance dans la chair  » (Philippiens 3:3b).

Maintenant, qu’en est-t-il de nous  ? Allons-nous nous réjouir en Christ, ou mettre notre confiance dans la chair  ?

Notre problème est que nous avons encore confiance en notre chair. C’est pourquoi nous marchons par la chair.

Nous rendons notre chair religieuse. Nous la rendons spirituelle. Mais aussi bonne, religieuse, ou spirituelle qu’elle soit,  »  la chair ne sert de rien  » (Jean 6:63ss). La question n’est pas de savoir si notre chair est bonne, religieuse, spirituelle ou meilleure que celle des autres. La question est: est-ce la chair  ? Si c’est la chair, alors cela ne sert à  rien.

Chacun de nous – pêcheur ou saint – rentre, tête la première, en collision avec la Pierre. Encore aujourd’hui, la hache est mise à  la racine de l’arbre. Je voudrais que nous voyions que la Voix venant des Cieux couvre toute parole qui voudrait sortir de notre bouche.

Nous ne sommes peut être pas aussi fiers que Nebucadnetsar, leader des païens. Notre orgueil est peut être un peu plus subtil que le sien. Cependant la Voix venue des Cieux nous révèle qui nous sommes.

Le Dessein de Dieu concernant le jugement est de soumettre toutes choses à  Christ, d’amener toutes choses à  la fin du Moi, afin que CHRIST remplisse toutes choses (Ephésiens 4:10).

LES CIEUX ONT L’INTENTION DE SOUMETTRE LA TERRE, LA CHAIR, ET LE MOI

 »  Au même instant la parole s’accomplit sur Nebucadnetsar: il fut chassé du milieu des hommes, et il mangea de l’herbe comme les bœufs, et son corps fut baigné de la rosée des cieux, jusqu’à  ce que ses cheveux fussent devenus longs comme les plumes de l’aigle, et ses ongles, comme ceux des oiseaux. «  (Daniel 4:33)

Il apparaît que c’est à  ce moment là  que Nebucadnetsar perdit la raison. Ce moment de démence n’était pas le résultat d’un déséquilibre chimique, ou d’une prédisposition à  la dépression. Rappelons-nous que ce jugement a eu lieu par  »  un décret de ceux qui veillent, une résolution par un ordre des saints  » (Daniel 4:17a).

Le Reste domine  !

Pendant combien de temps cette sentence va-t-elle s’appliquer à  lui  ?

 »  Jusqu’à  ce que tu saches que le Très-Haut domine sur le règne des hommes et qu’Il le donne à  qui Il Lui plaît «  (Daniel 4:25b).

C’est la souveraineté de Dieu et la prééminence du Seigneur Jésus-Christ que nous avons à  l’esprit ici. Chaque fois qu’un événement fâcheux se produit dans le monde, gardons à  l’esprit que  »  Dieu garde le contrôle « . Nous avons toujours besoin de nous rappeler que la Pierre a le contrôle (combien de rappels nous faudra-t-il encore ?).

Nebucadnetsar était une sorte de croisement entre Hitler et Saddam Hussein. Je trouve qu’humilier quelqu’un comme Nebucadnetsar est une grande chose, mais pas trop grande pour Dieu. Sur cette Pierre, bien des choses se briseront, et sous cette Pierre, d’autres seront écrasées; mais que vous soyez réduits en pièces ou broyés en poussière, la Pierre finira toujours par gagner.

Faites bon usage de cela  ! Embrassez-le  ! Soumettez-vous-y  ! Cédez-lui  ! On ne peut pas toucher Dieu et rester intact, parce que  »  notre Dieu est un feu dévorant  » (hébreux 12:29). Et Celui Qui est un Feu Dévorant vous appelle par votre nom, vous cherche, et tente de vous amener plus près de Lui  ! Si vous voulez aller plus profondément en Dieu, cela deviendra aussi plus chaud.

Les pentecôtistes aiment à  parler du  »  feu  » du Saint-Esprit en terme de puissance, de don et d’onction. Puis-je dire que le feu du Saint-Esprit n’a qu’un seul but, c’est notre affinage. Ce processus visant à  nous affiner, nous purger, nous épurer, et nous conformer à  l’image de Christ est la raison expresse pour laquelle le Seigneur Jésus nous baptise  »  du Saint-Esprit et de feu  » (Matthieu 3:11b).

Le  »  baptême du Saint-Esprit  » dans l’Écriture est évoqué dans le contexte du jugement, de l’affinage et de la purification – et non de puissance, de don et d’onction.

Êtes-vous bien sûrs de vouloir être remplis par l’Esprit  ? Combien de gens se qualifiant eux-mêmes de  »  baptisés du Saint-Esprit  » sont tout aussi têtus, orgueilleux, et inflexibles que Nebucadnetsar ?

Ils ne sont pas encore passés par le feu, quelle que soit l’expérience dont ils se réclament.

Le résultat final d’un vrai baptême du Saint-Esprit est moins de moi et plus de Christ.

 »  Et à  la fin de ces jours, moi, Nebucadnetsar, j’élevai mes yeux vers les cieux, et mon intelligence me revint, et je bénis le Très haut, et je louai et magnifiai Celui qui vit éternellement… » Daniel 4:34a)

Une fois que le feu a consumé chaque parcelle du Moi; une fois que la Pierre a brisé en pièces et réduit en poussière tout ce qui lui résiste; une fois que les choses ont été secouées et encore secouées, puis enlevées; alors le résultat de tout cela sera comme le fils prodigue qui finalement  »  rentra en lui-même  » un jour, et voyant la Vérité, battit en retraite précipitamment vers la maison de Son Père (Luc 15:17,18).

Le Seigneur, Qui dit,  »  J’attirerai tous les hommes à  Moi  » (Jean 12:32ss); Le Seigneur, Qui  »  ne veut qu’aucun périsse mais que tous arrivent à  la repentance  » (2 Pierre 3:9ss); Le Seigneur, Qui  »  veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à  la connaissance de la Vérité  » (1 Timothée 2:4). Le Seigneur, par Qui, Dieu  »  réconcilie tout avec Lui-même  » (Colossiens 1:20ss). Le Seigneur, devant Qui  »  tout genou fléchira… et toute langue confessera… Jésus Christ…Seigneur  » (Philippiens 2:10,11ss). Il est Celui Qui tient Nebucadnetsar maintenant  !

Nebucadnetsar, souverain païen du grand empire de Babylone, a été soumis. Voilà  la prééminence  !

ET CELA S’EST PRODUIT PAR LE DÉCRET DES VEILLEURS – Le Reste  !

Auparavant, Nebucadnetsar pouvait honorer de ses lèvres le Très Haut tout en conservant des choses appartenant à  son Moi. Mais plus maintenant. Un vent dévastateur a soufflé sur son orgueil en l’amenant à  vivre comme un animal, mais à  la fin, il a  »  levé les yeux vers le ciel « . Dès qu’il eut levé les yeux vers le ciel, il a retrouvé la raison. Il  »  est revenu à  lui « , et il a immédiatement loué Dieu.

C’était le début de la fin du jugement, parce qu’il avait accompli son but initial. Maintenant il savait que  »  les Cieux dominent « , et il s’y soumettait, et Dieu était satisfait. Glorieuse reddition  !

Sachant ce que nous savons maintenant, qui oserait dire que le coût était trop élevé  ? Dieu est-Il allé trop loin  ? A-t-Il été trop sévère  ?

Demandez à  Nebucadnetsar  ! Il dit  :

 »  J’ai béni le Très-Haut, j’ai loué et glorifié Celui qui vit éternellement, Celui dont la domination est une domination éternelle, et dont le règne subsiste de génération en génération. Tous les habitants de la terre ne sont à  ses yeux que néant: Il agit comme Il lui plaît avec l’armée des cieux et avec les habitants de la terre, et Il n’y a personne qui résiste à  Sa main et qui Lui dise:  »  Que fais-Tu? «  (Daniel 4:34b,35).

C’est une authentique révélation de la souveraineté de Dieu, du type de celles que l’on ne peut recevoir que si  »  sept temps  » sont passés sur nous. Il n’y aura plus, de la part de Nebucadnetsar, d’adoration forcée d’idole, ou d’exécutions en masse, ou «  regardez ce que j’ai construit « .

Les Cieux dominent (ils ont toujours dominé), mais maintenant il le sait.

Et ce Royaume des Cieux grandit et s’étend – individuellement dans chaque disciple, corporativement dans l’Église, et collectivement dans la création tout entière – jusqu’à  ce que Christ manifeste Sa prééminence sur toutes choses (Colossiens 1:18b).

Quel Dieu puissant nous servons  !

 »  Maintenant, moi, Nebucadnetsar, je loue et j’exalte et je magnifie le Roi des cieux, dont toutes les œuvres sont vérité, et les voies, jugement, et Qui est puissant pour abaisser ceux qui marchent avec orgueil. «  (Daniel 4:37)

On me demande parfois comment Dieu accomplira Son Dessein de réunir  »  Toutes Choses en Christ  » (Ephésiens 1:10ss). Les amis, je ne peux pas dire comment cela va se passer. Humainement parlant, c’est tout à  fait impossible. Théologiquement parlant, cela peut entraîner dans une situation délicate. Cela dépasse notre compréhension, notre capacité d’expression.

Mais la question n’est pas de savoir si nous sommes suffisamment intelligents pour expliquer comment cela va se passer, mais si Christ est suffisamment grand pour y arriver. Et je suis convaincu que même si je ne peux pas dire de quelle manière cela se passera, je sais que Christ est plus haut, plus profond, et plus grand que ce dont nous le créditons. Avec Lui, toutes les choses sont possibles. Et  »  Il opère toutes choses d’après le conseil de Sa propre Volonté  » (Ephésiens 1:11b).

Ainsi les Écritures affirment qu’Il a le pouvoir de s’assujettir toutes choses (Philippiens 3:21). La question n’est pas de savoir s’Il  »  peut « , ou s’Il  »  veut « . Nous n’avons pas à  nous demander  »  si  » cela va se passer.

Et QUAND  »  toutes choses Lui auront été soumises, alors le Fils Lui-même sera soumis à  Celui qui Lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit Tout en Tous «  (1 Corinthiens 15:28).

 »  Quand toutes choses Lui auront été soumises…. « , ce n’est donc qu’une question de temps. Nous avons vu cela se produire chez la personne la plus improbable, le roi Nebucadnetsar. Nebucadnetsar, peut être n’importe qui. Et que dit-il maintenant  ?

 »  Il est capable d’abaisser ceux qui marchent avec orgueil « .

C’est là  que réside le secret. Dieu est capable  ! Et c’est le même Dieu qui travaille en nous, et Son Dessein est le même.

LA RÉSISTANCE DE LA TERRE A L’ACTION DES CIEUX EST VAINE

Le chapitre quatre de Daniel marque un tournant dans l’histoire du Reste. Les Cieux sont passés à  l’offensive maintenant, et le rythme s’intensifie. Quelque chose a jailli au milieu de Babylone, et le Reste est au centre de tout ce qui se passe.

Alors que nous progressons dans le chapitre cinq, le conflit s’accélère. Nous rencontrons le Roi Belschatsar, et nous voyons une fois encore que  »  les cieux dominent « ; mais cette fois-ci, le dénouement est un peu différent.

 »  Et toi, son fils Belschatsar, tu n’as pas humilié ton cœur… et tu n’as pas glorifié le Dieu qui a dans Sa main ton souffle et toutes tes voies… «  (Daniel 5:22,23ss)

Quelques années plus tard, Daniel est une fois de plus devant un roi pour donner une interprétation. L’occasion, cette fois, est la  »  fameuse main écrivant sur un mur  » un message crypté qui dit  »  MENE MENE TEKEL UPHARSIN. « 

Nous pouvons noter l’audace de Daniel devant Belschatsar, qui contraste avec son humilité devant Nebucadnetsar.

En apportant la parole à  Nebucadnetsar, il était resté  »  stupéfait  » pendant une heure, et s’était écrié,  »  que le songe soit pour tes ennemis, et son explication pour tes adversaires ! « . Mais devant Belschatsar, il ne mâche pas ses mots. Belschatsar va mourir cette nuit même. Il n’y a rien à  sauver. Et selon l’humeur de Belschatsar, Daniel aurait très bien pu être exécuté pour avoir tenu un tel langage.

Daniel refuse d’abord la récompense du roi pour lui avoir fourni l’interprétation.

 »  Garde tes dons, et accorde tes présents à  un autre «  (Daniel 5:17ss).

Quelle impertinence  ! Ensuite il répète l’histoire de Nebucadnetsar, et rappelle de quelle façon le Dieu des Cieux a humilié le roi. Puis il pointe son doigt vers Belschatsar, et dit  :

 »  Et tu n’as pas humilié ton cœur, bien que tu aies su tout cela. « 

Il l’accuse d’adorer des idoles qui ne voient, n’entendent, et ne comprennent point, et de ne pas glorifier le Dieu qui a dans Sa main son souffle et toutes ses voies. C’est une parole puissante!

Après avoir réussi à  accuser Belschatsar, il est prêt à  lui fournir l’explication des mots. Le sens littéral est  »  COMPTÉ, COMPTÉ, PESÉ, DIVISÉ « . Mais, même en ayant le sens des mots, on ne peut pas comprendre le message. Traduire est une chose, mais interpréter en est une autre.

Nous avons dans la Bible quantité de mots issus de l’Hébreu, du Grec, ou de langues araméennes. On peut choisir entre plusieurs traductions. Supposons que l’on puisse prendre un passage des Écritures avec la bonne traduction. Parfait, mais une traduction correcte ne suffit pas. L’interprétation vient de Dieu.

La capacité à  voir derrière les mots, et à  réellement lire le message, vient du Saint Esprit. Connaître la Bible (comme une chose) ne signifie pas nécessairement que l’on connaît le Verbe (comme une Personne). Daniel connaissait la Parole du Seigneur parce qu’il connaissant le Seigneur de la Parole.

 »  Dieu a compté ton règne, et y a mis fin… Tu as été pesé dans la balance, et tu as été trouvé léger… Ton royaume sera divisé, et donné aux Mèdes et aux Perses. «  (Daniel 5:25-28ss)

Voilà  ce que je veux souligner:

Avons-nous une  »  parole de Dieu  » ou avons-nous Dieu Lui-même  ?

Sommes-nous si absorbés par la chose  »  prophétique  » que nous avons oublié le Seigneur  ? Tout le monde voit l’écriture faite par la main sur le mur. Quantité de gens peuvent la traduire – mais cela ne fait pas d’eux des prophètes. Seul un Reste peut en donner la signification. Le Reste, parce qu’il discerne clairement le Dessein de Dieu, peut interpréter correctement toutes choses à  travers le filtre de ce Dessein.

 »  C’est la vérité concernant Jésus qui inspire toute prophétie «  (Apocalypse 19:10, Knox)

Comprendre la Volonté de Dieu signifie voir que toutes les choses que Dieu a faites, celles qu’Il fait en ce moment, et celles qu’Il fera dans le futur; toutes les choses que Dieu a dit, celles qu’Il dit actuellement, et celles qu’Il dira; tout est en relation avec ce Dessein Éternel qui existe en Jésus-Christ.

 »  Compté, compté, pesé, divisé « .

Que signifie cela? Cela reste un mystère tant que l’on n’a pas vu cette Pierre dont nous parle Daniel, qui remplit la terre. Et cette Pierre, c’est Christ. Ici c’était un message adressé au Roi Belschatsar. Mais on pourrait aller vers un certain nombre de personnes pour leur adresser les mêmes paroles. Pourquoi  ? Parce que Christ grandit, et elles diminuent.

Ce qui est jugement pour un pécheur est salut pour un saint.

Si je suis en Christ, alors la fin du  »  moi-même « , la destruction du royaume du Moi, est un sujet de réjouissance! Parce qu’alors, Christ aura la prééminence et je pourrai dire  »  Plus moi, mais Christ  » (Galates 2:20ss).

Puis-je dire que la sentence écrite sur le mur est partout où nous regardons. Que dit-elle  ?

 »  Il doit grandir, mais je dois diminuer «  (Jean 3:30).

C’est juste une autre façon de dire «  Compté, compté, pesé, divisé « . Je vois cette sentence sur les murs de nos gouvernements, de nos systèmes éducatifs, de nos institutions financières, des nations de ce monde. Elles sont toutes en train de diminuer.

Mais comment suis-je capable de le voir si clairement  ? Parce que le même processus est à  l’œuvre à  l’intérieur de moi! La même chose est en train de se produire en vous  ! Alors qu’Il grandit, toute autre chose diminue. Le comprenez-vous  ? Si vous comprenez cela réellement, alors vous êtes une minorité. Vous faites partie du Reste.

 »  Cette même nuit, Belschatsar, roi des Chaldéens, fut tué. Et Darius, le Mède, s’empara du royaume, étant âgé de soixante-deux ans. «  (Daniel 5:30,31).

TENSION CROISSANTE ENTRE LES CIEUX ET LA TERRE

Ainsi les Cieux DOMINENT. C’est le point central du Livre de Daniel. Mais comment les Cieux exercent-ils cette domination sur la terre  ? Comment la Volonté de Dieu s’accomplit-elle  ? Comment le Royaume de Dieu est-il établi  ?

Cela ne se fait pas directement, mais au moyen d’un Reste.

Non par des anges, mais par des hommes et des femmes qui sont  »  dans le monde  » mais pas  »  du monde « .

Rappelez-vous de notre définition du Reste. Un Reste est une personne ou des personnes qui accomplissent le Dessein de Dieu en lieu et place de l’Ensemble quand l’Ensemble n’a pas pu ou n’a pas voulu l’accomplir. Ils sont les Vainqueurs.

Jusque là  nous avons suivi le Reste depuis Israël jusqu’à  Babylone. Presque soixante dix années ont passé depuis qu’Israël a été conduit en exil et que les enfants des Hébreux ont refusé le vin et la viande du roi. Daniel a maintenant dans les 80 ans, il a passé la plus grande partie de sa vie sur un sol étranger, soutenant un Témoignage qui semble ridicule: que les Cieux dominent.

Si les Cieux dominent, demandaient la plupart des Juifs, pourquoi Dieu permet-Il que nous soyons défaits  ? Pourquoi le Temple et notre nation ont-ils été détruits  ? Pourquoi nous faut-il élever nos enfants dans cette société païenne, bien loin de la Terre Promise  ? Et qu’en est-il du Messie  ? Quand va-t-Il venir  ? Ou peut-être ne viendra-t-Il pas  ?

Ils ont bien vite oublié que la raison de leur exil était leur idolâtrie et leur adultère spirituel. Cependant, Dieu s’est réservé pour Lui-même un Reste qui ne sera pas souillé. Et par ce Reste, Il démontre Sa souveraineté.

Nous avons vu le Reste être délivré d’une exécution et d’une fournaise ardente. Et nous avons vu le Reste exercer un pouvoir surnaturel sur ceux-là  même qui les avaient asservis, décrétant l’humiliation de Nebucadnetsar et l’élimination de Belschatsar.

Les tensions augmentent. L’esprit de l’antichrist est sur le point de se mettre à  nouveau en mouvement. Dans le même temps, les Cieux aussi sont à  l’œuvre. Que se passe-t-il quand un objectif inébranlable rencontre une force irrésistible?

Nous arrivons maintenant à  la crise et au conflit spirituel les plus importants qui nous sont relatés dans le Livre de Daniel. Toutes les choses nous conduisent jusqu’à  ce moment; l’éternité dépend du résultat. Les Cieux et la Terre s’étreignent dans une bataille qui nous coupera le souffle si on en comprend les implications. Et tout est centré sur un Daniel âgé, seul survivant du Reste.

PARTIE 5

petite-pierreIl pourrait être utile pour nous de passer en revue les principes que nous avons appris jusque là . Premièrement, le Seigneur a un Dessein, à  savoir que Christ ait la prééminence en toutes choses. Dans la vision de Daniel, une Pierre qui s’est détachée sans l’aide d’aucune main, consumera et brisera en pièces tous les autres royaumes, remplissant la terre, et s’établissant à  jamais.

Alors un Royaume, qui n’a pas de fin, s’établira (Cf. Daniel 2). Sur cette PIERRE, Qui est Christ, JESUS bâtit Son Eglise.

Cela nous ramène directement au présent. Ce Dessein est aussi valide aujourd’hui qu’il l’était 600 années avant J.C.

S’il vous plait, ne reléguez pas cet enseignement au passé, parce que si vous le faites, vous passerez à  coté et raterez la bénédiction. Le Livre de Daniel nous apprendra à  vivre d’une manière conforme au Dessein de Dieu MAINTENANT.

Deuxièmement, quand l’Ensemble ne peut pas ou ne veut pas accomplir le Dessein de Dieu, le Seigneur prélève un Reste du milieu de cet Ensemble afin de préserver Sa Volonté en dépit de l’Ensemble. Parmi toutes les nations du monde, Il a choisi Israël pour être le Reste. Du milieu d’Israël, Il a choisi une poignée de fidèles pour porter le Témoignage. De tous les gens qui ont été déportés en Babylone, Daniel et ses trois amis furent les seuls qui ne se souillèrent pas eux-mêmes. L’Eglise est un Reste par rapport au monde, et les Vainqueurs sont un Reste par rapport à  l’Eglise.

«  Il a donné certains … jusqu’à  ce que TOUS  » (Ephésiens 4:11-13ss).

Le Seigneur utilise CERTAINS jusqu’à  ce qu’Il gagne TOUS. C’est le Principe du Reste.

Troisièmement, quand nous touchons quelque chose du Dessein de Dieu, quand nous saisissons en vision quelque chose appartenant au Ciel, quand nous voyons quelque chose concernant le Royaume de Dieu et Sa Volonté, nous rentrons en conflit. Aussitôt que nous saisissons quelque chose de la signification de la Volonté Ultime de Dieu, et que nous commençons à  manifester un Témoignage Céleste sur la terre, nous devenons le sujet d’une intense résistance de la part d’éléments de cet univers qui sont opposés à  ce Témoignage. C’est cette résistance que le Bible appelle  » antichrist « . Elle essayera toujours de polluer ou de compromettre le Témoignage. Si cela ne marche pas, elle essayera alors de le détruire. Rappelez-vous que le Témoignage ne se limite pas à  proclamer  » Jésus est Seigneur « .

Le Témoignage est la DÉMONSTRATION de la Seigneurie de Jésus sur notre façon de vivre – en ayant la victoire sur le péché, le Moi, et Satan. Si nous ne vivons pas de cette manière, en démontrant la prééminence de Christ sur ces trois ennemis, alors les mots sont de peu d’utilité.

Mon Témoignage n’est pas quelque chose que JE DONNE, mais quelque chose que JE VIS.

Quatrièmement (et nous DEVONS saisir cela), quand quelqu’un s’ajuste au Dessein de Dieu et commence à  prier en faveur du Royaume de Dieu et de la Volonté de Dieu, le Ciel entier se met en mouvement pour soutenir, fortifier, encourager, protéger, pourvoir, et combattre en faveur de ces disciples soumis.  » Les Cieux dominent  » (Daniel 4:26b). Le Seigneur, immédiatement et d’une façon décisive, va s’employer à  protéger ce Reste.

Daniel est un livre de victoire. C’est un livre de triomphe. Pourquoi? Parce que vaincre est la vie chrétienne normale de tout saint faisant passer le Royaume et la Volonté de Dieu au-dessus de son propre royaume et de sa volonté.

Prenez donc ces quatre principes, mettez les ensemble, et vous obtiendrez une guerre dans les cieux, un conflit incessant, et une tension presque insupportable dans le monde spirituel.

Cette tension existe jusqu’à  ce que le Royaume de Dieu et la Volonté de Dieu soient pleinement établis. Ce qui EST résiste toujours à  ce qui SERA. Ainsi, le Seigneur Jésus ne nous dit pas d’attendre simplement Son retour d’une façon passive, mais nous ordonne de prier:  » Que Ton Royaume vienne, que Ta Volonté soit faite: sur Terre comme au Ciel  » (Matthieu 6:10). Evidemment, le Royaume de Dieu n’est pas encore pleinement établi et la Volonté de Dieu n’est pas encore parfaitement accomplie parce que la vie que nous connaissons ici sur Terre n’est pas encore  » comme au Ciel « . Elle en est bien loin! Christ est prééminent, mais Il n’a pas une prééminence manifeste; c’est à  dire que Jésus est Seigneur, mais  » nous ne VOYONS pas encore que toutes choses Lui soient soumises  » (Hébreux 2:8b). Ainsi le Ciel et la Terre sont en désaccord jusqu’à  ce que la Terre s’aligne sur le Ciel.

Copyright ©1997-2008 TheSchoolOfChrist.Org Distribution (libre) non commerciale possible à  condition que cette mention apparaisse

===============================

À LIRE AUSSI:

LES SEPT MILLE FIDÈLES, par David Wilkerson

http://www.michelledastier.org/index.php/2009/01/08/1332-les-sept-mille-fideles-par-david-wilkerson