L’amour, un fruit de l’esprit ! par Éliane

L’amour est le plus grand de tous les fruits de l’Esprit ou tous les autres fruits en découlent.

L’amour, dans sa perfection qui vient du divin, semble comprendre tous les fruits de l’Esprit et les faire resplendir comme des reflets de la gloire suprême de Christ !

L’amour humain aime ce qui est à lui, et veut des choses en retour. Il est souvent rempli de tolérance « humaniste », car il réclame la même tolérance humaniste en retour pour couvrir ses péchés. Mais cet amour-là n’est pas le don suprême du sang de l’Agneau, qui seul peut couvrir nos péchés.

Il y a aussi l’amour philiae, l’amour sympathie, basé sur les goûts que l’on a en commun, les cultures, les traditions, le milieu, l’éducation, etc. Dieu n’est pas contre, mais ce n’est pas l’amour agape qui vient du cœur de Dieu.

L’amour humain est souvent égoïste.

L’amour divin dépasse tout : Il produit même l’amour pour ses ennemis. Lui seul peut nous pousser à rendre le bien pour le mal.

DIEU EST AMOUR !

Cet amour transforme le mal en bien.

Et Christ nous demande de répandre un tel amour ! Pas trois gouttes ! Des fleuves…


MATT. : 5 : 46-47 :

 »{{Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains n’agissent-ils pas de même ? Et si vous saluez seulement vos frères que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens aussi n’agissent-ils pas aussi de même ?}} »

Cette grâce nous est donnée par l’Esprit de Christ en nous (Rom 5:5).

Cet amour divin (fruit de l’Esprit) fut pleinement révélé lorsque Jésus priait le Père sur la croix de Golgotha : Père pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font.

Etienne priait pendant que ses ennemis le lapidaient : Seigneur ! ne leur impute pas ce péché.

C’est un amour qui ne change pas, parce qu’il est pur.

C’est un amour qui se sacrifie !

Il n’y a pas de plus grand amour que donner sa vie pour ses amis., a dit Jésus.

Mais l’amour divin fait encore mieux. Jésus a aussi donné sa vie en nous aimant le premier, et même pour ceux qui le haïssaient et dont Il savait d’avance qu’ils continueraient à Le haïr et à Le rejeter !


ROM. 5 : 7-8

À peine mourrait-on pour un juste ; quelqu’un peut être mourrait pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

Cet amour accomplit le plus grand de tous les sacrifices, pour ceux qui en sont indignes.

L’amour de Dieu peut même transformer les cœurs les plus durs. Rappelons-nous Paul, qui persécutait et martyrisait les chrétiens avec une bonne conscience religieuse. C’est ce même Paul qui écrira plus tard, en parlant des chrétiens (entre autres !):

1 THESS. 2 : 7-8 :

 » »mais nous avons été pleins de douceur au milieu de vous. De même qu’une mère prend un tendre soin de ses enfants, Nous aurions voulu, dans notre vie affection pour vous, non seulement vous donner l’Evangile de Dieu, mais encore notre propre vie, tant vous nous étiez devenus chers. » »

 

Alors, ne préjugeons jamais de la manière dont un cœur va accueillir l’Evangile du Royaume. Même Dieu dit qu’il préfère les froids aux tièdes (Apoc 3:16). Les froids peuvent être dégelés ! Mais les tièdes sont convaincus d’être justes ! L’amour agapé, lui, est un feu. celui qui le possède est bouillant pour Christ !

Il s’oublie et oublie tout intérêt personnel.

Dans le monde on dit : l’amour est aveugle !

Mais l’amour de Dieu ouvre les yeux, et agit en conséquence !

COLOSS. 3 : 14 :

Mais par-dessus toutes choses, revêtez-vous de l’amour, qui est le lien de la perfection.



1 CORINT. 13 : 13 :


maintenant donc ces trois choses demeurent : La foi, l’espérance, l’amour ; Mais la plus grande de ces choses, c’est l’amour.


E.P.

Laisser un commentaire