Le Washington Examiner (1) a dressé une liste de 289 accomplissements du président Trump après 20 mois de présidence, par Jean-Marc Grumberg

Note MAV: je n’ai retranscris qu’une partie de ce très long et riche article. Mais j’en conseille la lecture complète surtout pour ceux qui comprennent que l’avenir du monde est en train de se jouer, en grande partie, autour de l’acharnement haineux de la Gauche américaince contre D. Trump, avec l’appui sans faille, mais honteuse, des medias français : De la Trump Tower au Trump Power

Le Washington Examiner (1) a dressé une liste de 289 accomplissements du président Trump après 20 mois de présidence, et l’a qualifiée « d’acharnement à tenir ses promesses ».

J’ai passé cette liste en revue, et j’ai validé l’exactitude de chacune des lignes. Parce que je suis la présidence Trump au jour le jour depuis son élection, je me considère comme un expert de Trump – je connais le sujet sur le bout des doigts. Je sais aussi que les formidables résultats de Trump sont soit totalement occultés par les journalistes, soit évoqués du bout des lèvres, soit pire encore, attribués à son prédécesseur, Barack Obama. …

Promesses tenues … 289 fois

Le jour de son investiture, un journaliste du Huffington Post, un journal clairement à gauche, a déclaré :

« Comment le public peut-il penser qu’un président pour qui la vérité semble n’avoir presque aucun poids tiendra ses engagements ? »

Engagement non tenu, vraiment ? : trois chiffres viennent de tomber rapporte CNBC (7) le 2 novembre :

    1. Le nombre d’emplois non agricoles a augmenté de 250 000 en octobre, soit bien plus que les 190 000 attendus.
    2. Les salaires moyens ont progressé de plus de 3,1 % pour la première fois depuis la récession de 2009
    3. Le taux de chômage est inchangé à 3,7 %, son plus bas niveau depuis décembre 1969.

Engagements non tenus, vraiment ?

Croissance économique

  • 4,2 % de croissance au deuxième trimestre de 2018.
  • Pour la première fois en plus d’une décennie, la croissance devrait dépasser 3 % au cours de l’année civile.

Emploi

  • 4 millions de nouveaux emplois ont été créés depuis l’élection, plus de 3,5 millions depuis l’arrivée au pouvoir de Trump.
  • Plus d’Américains ont aujourd’hui un emploi que cela s’est produit dans toute l’histoire des Etats-Unis :
    • Le nombre de chômeurs n’a jamais été aussi bas depuis 50 ans.
    • Les taux de chômage des Afro-Américains, des Hispaniques et des Asio-Américains ont tous atteint des creux records.
    • Le taux de chômage des Afro-Américains a baissé au chiffre record de 5,9 % en mai 2018.
    • Celui des Hispaniques est tombé à 4,5 %.
    • Le taux de chômage des Américains d’origine asiatique a atteint le niveau record de 2 %.
    • Le taux de chômage des femmes a atteint son plus bas niveau depuis 65 ans.
    • Le taux de chômage des femmes a chuté à 3,6 % en mai 2018, soit son plus bas niveau depuis octobre 1953.
    • Le chômage des jeunes a atteint son plus bas niveau en plus de 50 ans.
    • Le taux de chômage des jeunes de juillet 2018, soit 9,2%, est le plus bas depuis juillet 1966.
    • Le taux de chômage des anciens combattants a récemment atteint son plus bas niveau en près de deux décennies.
    • En juillet 2018, le taux de chômage des anciens combattants, qui s’établit à 3%, a atteint son taux le plus bas depuis mai 2001.
    • Le taux de chômage des Américains non diplômés a récemment atteint son niveau le plus bas.
    • Le taux de chômage des Américains handicapés a également atteint un plus bas niveau record.
    • L’emploi des « cols bleus » a connu sa croissance la plus rapide depuis plus de 30 ans.
  • L’économie a connu la plus longue période de croissance positive continue de l’emploi jamais enregistrée dans toute l’histoire des Etats-Unis.
  • Le nombre d’offres d’emploi atteint un sommet historique, et dépasse pour la première fois de notre histoire le nombre de demandeurs d’emploi enregistrés.
  • Le nombre de personnes qui ont demandé une assurance-chômage est au plus bas niveau depuis 50 ans.
  • Les sondages ont révélé que 85 % des ouvriers de l’industrie pensent que leur vie va « dans la bonne direction ».
    68% ont déclaré avoir eu une augmentation de salaire au cours de la dernière année.
  • L’an dernier, la satisfaction professionnelle des travailleurs américains a atteint son plus haut niveau depuis 2005.
  • Près des deux tiers des Américains estiment que le moment est propice pour trouver un emploi de qualité.
  • L’optimisme quant à la disponibilité de bons emplois a augmenté de 25 %.
  • Plus de 400 000 emplois dans le secteur manufacturier ont été créés depuis l’élection de Trump.
  • L’emploi dans le secteur manufacturier a crû à son rythme le plus rapide depuis plus de 20 ans.
  • 100 000 nouveaux emplois dans le domaine géopolitique crucial de la production et du transport du pétrole et du gaz naturel ont été créés.

Pendant sa campagne, Trump déclarait flamboyant : « vous allez tellement gagner, vous allez finir par être fatigués de gagner ».

Revenu

  • Le revenu médian des ménages a atteint 61 372 $ en 2017, meilleur chiffre depuis la récession de 2009.
  • En août, les salaires ont vu leur taux d’augmentation le plus élevé depuis juin 2009.
  • Les salaires ont augmenté de 3,3 % entre 2016 et 2017, soit la plus forte hausse en dix ans.
  • Le Council of Economic Advisers a constaté que la rémunération salariale réelle a augmenté de 1,4 % au cours de la dernière année.
  • Quelque 3,9 millions d’Américains n’ont plus réclamé de bons d’alimentation, cette aide pour les plus démunis sans travail, depuis les élections.
  • Le revenu médian des Hispano-Américains a augmenté de 3,7 % et a dépassé les 50 000 $ pour la première fois de toute l’histoire des Etats-Unis.
  • Le taux d’accession à la propriété chez les Hispaniques est le plus élevé depuis près de 10 ans.
  • Le taux de pauvreté des Afro-Américains et des Hispano-Américains a atteint son plus bas niveau jamais enregistré.

Optimisme

  • L’optimisme des petites entreprises a atteint des sommets historiques.
  • L’indice d’optimisme des petites entreprises a battu son record vieux de 35 ans en août.
  • Le sondage de SurveyMonkey/CNBC sur la confiance des petites entreprises pour le troisième trimestre de 2018 a atteint son plus haut niveau historique.
  • Les fabricants sont plus confiants que jamais.
  • 95 % des fabricants américains sont optimistes quant à l’avenir, le plus élevé jamais atteint.
  • La confiance des consommateurs est à son plus haut niveau en 18 ans.
  • 12 % des Américains estiment que l’économie est le problème le plus important auquel notre pays est confronté : c’est le niveau le plus bas jamais enregistré.
  • La confiance dans l’économie est proche de son meilleur chiffre depuis 20 ans : 51% des Américains jugent l’économie bonne ou excellente.
  • Les investissements reviennent en masse aux États-Unis en raison des réductions d’impôt.
  • Plus de 450 milliards de dollars ont déjà été injectés aux États-Unis, dont plus de 300 milliards au premier trimestre de 2018.
  • Les ventes au détail ont fait un bond. Les chiffres du Département du Commerce d’août montrent que les ventes au détail ont augmenté de 0,5 % en juillet 2018, soit une augmentation de 6,4 % par rapport à juillet 2017.
  • L’indice manufacturier a atteint son plus haut niveau en 14 ans.
  • La productivité n’a jamais été aussi élevée depuis plus de 3 ans.
  • Des producteurs d’acier et d’aluminium rouvrent leurs portes.
  • Le Dow Jones, le S&P 500 et le NASDAQ ont tous atteint des sommets records.
  • Le Dow Jones a atteint des sommets records plus de 70 fois en 2017, le nombre de fois le plus élevé jamais enregistré en un an.

Comment Trump est arrivé à de si bons résultats, et pourquoi Obama ne peut pas se les approprier

Deux obstacles entravent énormément la progression des entreprises, et Trump, qui vient du milieu des Affaires, les connaît très bien et les a supprimés. Il s’agit des impôts et taxes, et de la réglementation, casse-tête des entreprises.

Pour tout vous dire, lorsque Trump a parlé de déréglementation, les politiciens de métier se sont regardés en se grattant la tête et en se demandant quelle mouche avait piqué Trump : sans expérience de l’entreprise, jamais ils ne se sont doutés que la bureaucratie est un frein au développement économique – sans quoi il y a bien longtemps qu’ils auraient agi efficacement.

Déréglementation

  • Trump a procédé à une déréglementation massive à un rythme rapide, supprimant 22 réglementations pour chaque réglementation nouvelle au cours de sa première année au pouvoir.
  • Il a signé un projet de loi visant à abolir les dispositions coûteuses et néfastes de la loi Dodd-Frank, qui aide les organismes de crédit et les banques communautaires et régionales.
  • Parce que la surveillance des réglementations coûte cher, les organismes fédéraux ont réalisé une économie nette de plus de 8 milliards de dollars sur l’ensemble des réglementations.
  • Trump a abrogé plus de règlements que cela n’a jamais été fait dans l’histoire.

Réductions d’impôt

C’est le nerf de la guerre : plus vous gardez une part importante de l’argent que vous avez gagné, mieux vous vivez, et plus vous pouvez investir et dépenser pour votre famille. Pour les entreprises, moins elles payent d’impôts, plus elles peuvent investir, se développer, embaucher, innover, améliorer la qualité de leurs produits et de leur service, ce qui crée un cercle vertueux auprès des consommateurs qui sont plus enclins à dépenser plus pour un bon produit.

  • Trump a signé les plus importantes réductions d’impôt et réformes de l’histoire des États-Unis.
  • Plus de 5,5 billions (5,5 mille milliards) de dollars ont été accordés en réductions d’impôt brutes, dont près de 60% aux familles.
  • L’exemption de l’impôt sur l’héritage a permis d’aider à sauver les exploitations agricoles familiales et les petites entreprises.
  • Les déductions standard pour les particuliers et les familles a presque doublé.
  • La grande majorité des familles américaines seront maintenant en mesure de remplir leurs déclarations d’impôts sur une seule page.
  • Le crédit d’impôt par enfant a été doublé afin d’alléger le fardeau financier de l’éducation d’une famille.
  • Le taux d’imposition des sociétés a été abaissé afin de permettre aux entreprises américaines d’être concurrentielles et de gagner par rapport aux pays étrangers.
  • Les petites entreprises peuvent maintenant déduire 20 % de leur revenu d’entreprise.
  • Des douzaines d’allégements fiscaux pour les intérêts spéciaux et les niches fiscales pour les plus riches ont été supprimées.
  • 9 travailleurs américains sur 10 devraient voir leur salaire encore augmenter grâce aux réductions d’impôts, selon le département du Trésor.
  • Plus de 6 millions de travailleurs américains ont reçu des augmentations de salaire, des primes et des avantages sociaux accrus grâce aux réductions d’impôts.
  • Plus de 100 entreprises de services publics ont réduit leurs tarifs d’électricité, de gaz ou d’eau grâce à la Loi sur les réductions d’impôt et les emplois.
  • Ernst & Young a constaté que 89 % des entreprises prévoyaient d’augmenter la rémunération des travailleurs grâce aux réductions d’impôt de Trump.
  • Des avantages fiscaux aux établissements qui s’installent dans les zones défavorisées ont été créés pour stimuler l’investissement dans les communautés laissées pour compte.

Formation permanente

  • Trump a établi un Conseil national pour les travailleurs américains afin d’élaborer une stratégie nationale de formation et de recyclage des travailleurs américains pour les industries à forte demande.
  • Les employeurs ont signé l’ »Engagement envers les travailleurs américains », s’engageant à former ou à recycler plus de 4,2 millions de travailleurs et d’étudiants.
  • Trump a signé la première autorisation de renouvellement de « l’ECC Perkins » depuis 2006, autorisant les États à financer des programmes de formation professionnelle et d’éducation à hauteur de plus d’un milliard de dollars par an.
  • Le président a signé un décret exécutif élargissant les possibilités d’apprentissage pour les étudiants et les travailleurs.

Infrastructures nationales

  • Le plan d’infrastructure proposé -et qui sera mis en œuvre si la Chambre des représentants ne passe pas aux Démocrates le 8 novembre 2018 – utilisera 200 milliards de dollars de fonds fédéraux pour stimuler des investissements privés d’au moins 1,5 milliard de dollars dans l’infrastructure partout au pays.
  • Trump a signé un décret accélérant l’examen et l’approbation des projets d’infrastructure hautement prioritaires en matière d’environnement.
  • Les organismes fédéraux ont signé le protocole d’entente sur la « décision fédérale unique » qui simplifie le processus fédéral de délivrance de permis pour les projets d’infrastructure.
  • Le groupe de travail sur la prospérité rurale a signé un décret pour aider à étendre l’accès internet à haute vitesse dans les régions rurales.

Loi sur l’assurance santé

C’est le sujet épineux. Après avoir promis pendant 6 ans que dès qu’ils auraient le pouvoir, les Républicains annuleraient Obamacare, ils ont refusé de voter sa suppression promise par Trump lors des élections, et donc demandé par le peuple américain – un comportement anti-démocratique. Les soins de santé restent un sujet de stress, beaucoup de petits dirigeants d’entreprises et de chefs de famille craignent la faillite si une maladie grave et coûteuse s’abat sur un des membres de leur famille.

  • Trump a signé un décret visant à réduire le fardeau financier des ménages américains.
  • Il a signé une loi visant à améliorer la ligne d’assistance téléphonique nationale en cas de suicide.
  • Signé la loi la plus complète jamais promulguée sur le cancer chez les enfants, qui fera progresser la recherche sur le cancer chez les enfants et améliorera les traitements.
  • Trump a signé une loi sur le « droit d’essayer », qui élargit la possibilité, pour les patients en phase terminale, de tester des solutions médicales qui n’ont pas encore été totalement validées.
  • Trump a modifié le programme Medicare 340B, ce qui a permis aux retraités d’économiser environ 320 millions de dollars en médicaments en 2018 seulement.
  • La FDA, équivalent du ministère de la Santé, a établi un nouveau record d’approbations de médicaments génériques en 2017, permettant aux consommateurs d’économiser près de 9 milliards de dollars.
  • Trump a établi un plan directeur visant à faire baisser les prix des médicaments, ce qui a amené plusieurs grandes sociétés pharmaceutiques à annoncer qu’elles allaient geler ou annuler leurs augmentations de prix.
  • L’administration Trump a élargi les régimes d’assurance-maladie à court terme et à durée limitée.
  • Il a permis à un plus grand nombre d’employeurs de former des coopératives d’assurance-maladie, permettant ainsi à un plus grand nombre de petites entreprises de se regrouper et de fournir une assurance-maladie abordable à leurs employés.
  • Trump a supprimé la lourde pénalité imposée par Obamacare à ceux qui refusaient de s’assurer.
  • Signature d’une loi abrogeant l’Independent Payment Advisory Board d’Obamacare, aussi connu sous le nom de « death panels ».
  • Le ministère de l’Agriculture, l’USDA, a investi plus d’un milliard de dollars dans les soins de santé ruraux en 2017, améliorant ainsi l’accès aux soins de santé pour 2,5 millions de personnes dans les communautés rurales de 41 États d’Amérique.
  • Trump a proposé la règle du titre X pour faire cesser que les contribuables financent l’industrie de l’avortement.
  • Il a réintroduit et élargi la « réglementation de Mexico » pour empêcher l’aide étrangère de soutenir l’industrie mondiale de l’avortement.
  • Le ministère de la Santé et des Services aux citoyens (HHS) a formé une nouvelle division sur la protection des droits de conscience et de liberté religieuse.
  • Trump a annulé la réglementation signée par l’administration Obama juste avant son départ, qui interdisait aux États d’arrêter de financer certains services d’avortement.
  • Il a signé un décret exécutif pour que les organisations religieuses ne soient pas forcées de choisir entre violer leurs croyances religieuses et financer la contraception imposée par Obamacare, ou fermer leurs activités.

Lutte contre les ravages des opioïdes

72 000 personnes sont mortes d’overdoses en 2017, soit plus que des armes à feu, des meurtres ou des accidents de voiture, rapporte The Washington Examiner (8) dans un article publié le 2 novembre :

  • 40 100 personnes sont mortes dans des accidents de la route,
  • 15 549 ont été tuées par balle, sans compter les suicides,
  • 17 284 ont été victimes d’homicides,
  • et près de 45 000 se sont suicidées.

Donald Trump, qui a souvent indiqué n’avoir jamais fumé de cigarette, qu’il ne boit pas d’alcool, et ne s’est jamais drogué, tout comme l’auteur de ces lignes, a été marqué par le décès de son frère Fred pour alcoolisme, qu’il admirait beaucoup. Il est donc personnellement très sensible au sujet.

  • Il a présidé la réunion de la 73e Session générale des Nations Unies sur le problème mondial de la drogue avec les dirigeants internationaux.
  • Afin de mettre fin à l’abus d’opioïdes et réduire l’offre et la demande de drogues, il a introduit de nouvelles mesures pour tenir les drogues dangereuses à l’écart de nos collectivités :
    • 6 milliards de dollars de nouveaux fonds pour lutter contre l’épidémie d’opiacés.
    • En avril 2018, la DEA a procédé à une vague d’arrestations de 28 professionnels de la santé et a révoqué 147 inscriptions pour prescription d’un trop grand nombre d’opioïdes.
  • Il a fait transporter le monument commémoratif « Prescribed to Death » au President’s Park, près de la Maison-Blanche, pour aider à sensibiliser le public aux conséquences humaines de la crise des opioïdes.
  • Il a aidé à réduire de 16 pour cent les ordonnances d’opioïdes à forte dose en 2017.
  • Trump a lancé une campagne nationale de sensibilisation du public aux dangers de la dépendance aux opiacés.
  • Il a créé une Commission de lutte contre la toxicomanie et la crise des opioïdes qui a recommandé un certain nombre de moyens pour s’attaquer à la crise des opioïdes.
  • Il a dirigé deux journées nationales de reprise des médicaments d’ordonnance en 2017 et 2018, recueillant un nombre record de médicaments d’ordonnance périmés et inutiles.
  • 485 millions de dollars de subventions ciblées au cours de l’exercice 2017 ont été dépensés pour aider les régions les plus durement touchées par la crise des opioïdes.
  • Il a signé la loi « INTERDICT », qui renforce les efforts visant à détecter et à intercepter les opioïdes synthétiques avant qu’ils n’atteignent les collectivités.
  • Le Ministère de la Justice a obtenu ses toutes premières inculpations contre des fabricants chinois de fentanyl.
  • Une équipe mixte de lutte contre la criminalité liée aux opioïdes (J-CODE) a été constituée afin de perturber les ventes illicites d’opioïdes en ligne.
  • En octobre 2017, la crise des opioïdes a été déclarée Urgence nationale de santé publique.

Et bien entendu, la construction d’un mur de séparation avec le Mexique a également pour but d’entraver fortement le trafic de drogue.

Application de la loi et respect de l’ordre public

L’application de la loi et de l’ordre public étaient un des thèmes importants de la campagne présidentielle. C’est de nouveau un thème important du président pour les élections de mi-mandat.

  • Un plus grand nombre de juges (conservateurs) ont été confirmés au cours de la première année de leur mandat que jamais auparavant.
  • Trump a confirmé plus de deux douzaines de juges fédéraux.
  • Trump a respecté sa très importante promesse de nommer des juges à la Cour suprême qui respecteront la Constitution.
    • Il a procédé à la nomination et la confirmation des juges Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh à la Cour suprême.
  • Il a signé un décret ordonnant au ministre de la Justice d’élaborer une stratégie visant à poursuivre plus efficacement les personnes qui commettent des crimes contre les agents d’application de la loi.
  • Trump a lancé une évaluation des programmes de subventions pour s’assurer qu’ils accordent la priorité à la protection et à la sécurité des policiers.
  • Création d’un groupe de travail chargé de réduire la criminalité et de rétablir la sécurité publique dans les collectivités de l’ensemble du pays.
  • Le président a signé un décret exécutif visant à consacrer davantage de ressources fédérales au démantèlement des organisations criminelles transnationales telles que les cartels de la drogue et MS13.
  • Les crimes violents ont diminué en 2017 selon les statistiques du FBI.
  • 137 millions de dollars de subventions ont été versés dans le cadre du Programme d’embauche de policiers pour préserver les emplois, accroître les capacités de la police dans les communautés, et appuyer les efforts de prévention de la criminalité.
  • Trump a travaillé à l’amélioration et à la mise à jour du projet Quartiers sécuritairesafin d’aider à réduire les crimes violents dans les quartiers à haute criminalité.
  • Signature d’une loi facilitant le ciblage des sites Web qui permettent l’exploitation sexuelle et renforcement des peines imposées aux personnes qui encouragent ou facilitent la prostitution.
  • Création d’un groupe de travail inter-institutions travaillant 24 heures sur 24 pour poursuivre les trafiquants, protéger les victimes et prévenir la traite des personnes.
  • Conduite de l’opération Cross Country XI pour lutter contre la traite des êtres humains. 84 enfants ont été secourus, 120 trafiquants d’êtres humains ont été arrêtés.
  • Trump a encouragé les procureurs fédéraux à recourir à la peine de mort lorsque cela est possible dans la lutte contre le trafic de drogues mortelles.
  • Après la tuerie de Las Vegas qui a fait 59 morts – et dont le mystère sur les motifs du tueur n’ont toujours pas livré leurs secrets – Trump a signé une réglementation interdisant l’usage d’accessoires qui permettent de rendre une arme semi-automatique, automatique.

Sécurité des frontières et immigration

Avec la caravan de milliers de migrants illégaux composée à 70% d’hommes venant du Honduras et organisée pour nuire à la fois au président américain et au président du Honduras, l’immigration est au centre des arguments de la campagne de Trump destinée à motiver les gens à aller voter début novembre.

Mais le président a beaucoup fait pour le respect des frontières et lutter contre la politique d’immigration illégale engagée par Obama et la gauche « no border ».

  • Obtention de 1,6 milliard de dollars pour la construction de murs frontaliers dans le projet de loi de mars 2018. Ce n’est pas suffisant, mais le Congrès refuse jusqu’à présent de respecter la volonté du peuple et de voter les lois pour lesquelles Trump a été élu.
  • Construction d’une section de 20 km de mur frontalier près de San Diego.
  • Trump a travaillé pour protéger les communautés américaines de la menace posée par le gang MS-13.
  • La Division des enquêtes de la sécurité intérieure de l’ICE (police fédérale de l’immigration) a arrêté 796 membres du gang MS-13 au cours de l’exercice 2017, soit une augmentation de 83 % par rapport à l’année précédente.
  • Le ministère de la Justice a collaboré avec des partenaires en Amérique centrale pour obtenir des accusations criminelles contre plus de 4 000 membres de MS-13.
  • Les agents de la police des frontières ont arrêté 228 étrangers illégaux affiliés à MS-13 au cours de l’exercice 2017.
  • Lutte contre le fléau des drogues illicites à notre frontière.
    • ICE a saisi plus de 44 tonnes de stupéfiants au cours de l’exercice 2017, dont plus d’une tonne de fentanyl et plus de 3 tonnes d’héroïne.
    • ICE a consacré près de 630 000 heures d’enquête à la lutte contre l’importation illégale de fentanyl.
    • ICE a procédé à 11 691 arrestations liées aux stupéfiants au cours de l’exercice 2017.
  • Trump a introduit de nouvelles mesures pour empêcher les drogues dangereuses d’entrer aux États-Unis.
    • Signature de la loi INTERDICT, qui renforce les efforts de détection et d’interception des opioïdes synthétiques.
    • Le Ministère de la Justice a obtenu ses toutes premières inculpations contre des fabricants chinois de fentanyl.
    • Le département de la Justice a créé une équipe mixte d’application de la loi sur les opioïdes criminels (J-CODE), qui vise à perturber les ventes illicites d’opioïdes en ligne.
  • L’administration Trump a publié un cadre d’immigration qui comprend les ressources nécessaires pour sécuriser nos frontières et combler les lacunes juridiques, et elle a demandé à maintes reprises au Congrès de corriger les lois sur l’immigration illégale. Le Congrès n’a pas bougé.
  • Trump a autorisé le déploiement de la Garde nationale pour aider à sécuriser la frontière.
  • L’administration Trump a augmenté les vérifications approfondies des personnes qui entrent aux États-Unis en provenance de pays qui ne respectent pas les normes de sécurité, afin de s’assurer que les personnes qui représentent une menace pour le pays soient identifiées avant leur entrée dans le pays.
  • Ces procédures, qui ont été attaquées par des juges fédéraux gauchistes, ont été confirmées lors d’une audience de la Cour suprême en juin 2018.
  • ICE a expulsé plus de 226 000 étrangers illégaux des États-Unis en 2017.
  • ICE a secouru ou identifié plus de 500 victimes de la traite des êtres humains et plus de 900 enfants victimes d’exploitation sexuelle en 2017.
  • En 2017, ICE a arrêté plus de 127 000 étrangers ayant fait l’objet de condamnations ou d’accusations criminelles, lesquels se sont rendus coupables de :
    • Plus de 76 000 délits dangereux liés à la drogue.
    • Plus de 48 000 agressions.
    • Plus de 11 000 délits liés aux armes.
    • Plus de 5 000 agressions sexuelles.
    • Plus de 2 000 délits de kidnapping.
    • Plus de 1 800 homicides.

De plus, Trump a présidé à :

 

  • La création du Bureau d’aide aux victimes de la criminalité liée à l’immigration (VOICE) afin de venir en aide aux victimes et aux familles touchées par la criminalité illégale liée aux étrangers.
  • Plus que doublé le nombre de comtés participant au programme 287 (g), qui permet aux prisons de détenir des étrangers criminels jusqu’à ce qu’ils soient transférés à l’ICE.

Note MAV: Et ce n’est pas fini ..https://www.dreuz.info/2018/11/04/de-la-trump-tower-au-trump-power/3/- Vous aimeriez voir un équivalent Trump en France pour remettre de l’ordre dans le F… laissé par 35 ans de socialisme, avec son inéluctable appauvrissement généralisé  ? Intercédez, pleurez, suppliez Dieu. Car la cocotte-minute France est sur le point d’exloser !

 

Laisser un commentaire