11Comments

  1. Jake   •  

    Ahaha !
    J’aime beaucoup ! Je crois reconnaître Rav Ron Chaya, non ?
    Ce genre de petit discours fait beaucoup de bien! C’est tellement dommage que la plupart des chrétiens ne supporte pas ce genre de démonstration, souvent ils répondent (et souvent avec mépris!) « Ce sont des philosophies humaines ! Tu ne cites même pas la Parole ! »…

    Blague à part, c’est très français de penser que « ne pas croire en Dieu » est la base de l’homme et ensuite il y a « ceux qui croient en quelque chose pour se rassurer ».
    Alors, que, il suffit de méditer sur la vie, le monde autour, l’esprit dans l’homme, le monde spirituel (et même artistique) et il devient évident que Dieu existe!
    En France, si tu crois en Dieu, tu es forcément superstitieux et/ou stupide… Alors que même les philosophes grecs qui ont révélé les bases de notre système mathématique et scientifique étaient croyants! Ce n’était pas simplement culturel, à force d’observer et de constater toutes ces lois naturelles et métaphysiques, il était ÉVIDENT pour eux que quelque chose était là; quelque part!

    Les athées sont vraiment les croyants de la religion la plus délirante! (et pourtant des religions délirantes il y en a BEAUCOUP!). Ils croient que l’humanité n’a pas de but… où y-a-t-il sur la terre quelque chose qui n’a ni origine ni but précis !?
    Après ils saupoudrent leurs discours de faits scientifiques, et fièrement en plus, mais, j’aimerais qu’on m’explique… en quoi le fait de pouvoir décrire quelque chose chimiquement fait qu’il n’est pas chargé de spirituel ou qu’il ne cache pas un mystère divin ?

    Je m’autorise un témoignage :
    Un jour je méditais sur la fumée qui remonte de la nourriture quand elle cuit… (Avant de m’envoyer en thérapie, relisez : Gn 24.63)
    J’imaginais dans ma tête un nuage de fumée monter, depuis un morceau de viande, vers le ciel, et le St Esprit m’interrogea tout à coup : « qu’est-ce que tu vois ? »
    j’ai répondu : « euh… de la fumée qui monte dans les airs »
    il insista : « pourquoi monte-t-elle ? »
    j’ai dit : « parce que l’eau à l’état solide devient gazeux en chauffant et donc plus léger que l’air?… »
    et là, à ma grande surprise l’Esprit demanda à nouveau : « Pourquoi ? »
    Je commençais un peu à me questionner. Pour moi j’en étais arrivé à la fin de ce qu’il était possible de comprendre et d’expliquer ! Je réfléchis encore quelques secondes jusqu’à ce que cette révélation me vienne :
    « Elle remonte vers toi parce que toute gloire provenant de ce qui est consumé te revient ? Comme pour l’odeur agréable des sacrifices ? »
    Il conclut : « Tu as compris… »

    Je réalisais alors que ce que je savais scientifiquement de ce que je voyais ne devait JAMAIS devenir une finalité en soi…

    Je n’ai plus jamais regardé le monde de la même manière après ça, le moindre ruisseau qui coule, le plus petit oiseau qui siffle, un simple nuage qui se forme, tout devient un élément chargé de mystère et de gloire et qui m’attire encore et encore vers la connaissance de mon Créateur, qui me pousse à louer sa sagesse et sa puissance.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      C’est aussi ce que dit Roms 1, tous les psaumes, et au final toute la Bible ! 🙂

  2. michele   •  

    à Jake,
    Non, ce n’est pas Ron Chaya mais Benchetrit toujours aussi drôle !

    Un petit témoignage pour regarder la louange et la prière d’une toute autre manière aussi.
    Voici.

    C’était tout au début de ma conversion il y a bien des années….
    L’assemblée que je fréquentais alors avait invité (à moins que ce ne soit l’inverse mais soit) une assemblée italienne des environs. Ils étaient venus avec des visiteurs d’Italie pour faire un concert. C’étaient de tout jeunes hommes, des musiciens, habillés de façon « relax », l’un d’entre eux avait de longs cheveux qu’il avait coiffé en catogan…mmmhhhh.
    Fraîche émoulue de l’évangile, j’avais bien lu que les hommes devaient avoir les cheveux courts…
    Au moment-même de la première note, l’onction du Seigneur est là, palpable.
    Une soirée magnifique, des musiciens et chanteurs hors pair, qui avaient tous fait le Conservatoire et interprétaient surtout les Psaumes.
    A la fin du concert, les pasteurs invitent la salle à se lever et à entonner le chant  »Alléluia » connu de tous.
    Instants mémorables mais je suis au bord des larmes. Je dis au Seigneur:  »c’est bientôt fini et je voudrais tellement que cela se prolonge. » C’était un chagrin insupportable que de devoir quitter cette présence si forte du Seigneur.
    Aussitôt, devant moi, je vois au-dessus des têtes des frères et sœurs, comme un ruban, une volute comme nous pourrions voir à la cuisine lors de préparations culinaires ou au-dessus des plats.
    Surprise, je m’exclame:  »oh ! c’est beau ! »
    Je lève la tête pour voir les volutes monter et là,…. il n’y a plus de plafond ! le ciel est ouvert !
    Au-dessus de nos têtes, un ciel rempli d’anges tout habillés de blanc mais clairs comme la lumière et avec un visage d’une très grande beauté.
    On pourrait penser qu’à une chanson correspond une volute mais ce n’est pas comme ça, non !
    C’est tronçon par tronçon qu’un ange vient récolter la louange. Chaque ange recueille dans ses mains l’équivalent d’une dizaine de cm de volute et remonte à une vitesse incroyable… Il y a plusieurs anges pour chaque ruban de louange aussi longtemps que dure le chant.
    Des centaines d’anges (des milliers ?) au-dessus de nos têtes montent et descendent. Nous étions plus d’une centaine de personnes.
    Quand ils descendent, ils plongent et regardent émerveillés à leur gauche et à leur droite, ce que les autres anges ont pu récolter dans leurs mains.
    Mais les anges qui remontent ne se regardent pas du tout. Ils montent en flèche et lèvent les bras et les mains avec un visage rayonnant de joie pour montrer ce qu’ils apportent au Très-Haut.
    Comme le spectacle était absolument extraordinaire, je fais un pas en avant pour mieux tourner la tête et mieux voir toute la scène au-dessus de la salle.
    Et réflexion très humaine:  »mince alors, et ils ne se cognent même pas ! »
    Sur la route du retour, dans la voiture, j’entends les autres sœurs qui m’accompagnaient dire que le concert était merveilleux. ( oh ! que oui !) Je ne dis rien encore toute imprégnée par la vision. Et elles poursuivent: » tu as vu ? il y en avait un avec des longs cheveux …quand même… »
    Silence de ma part. Elles n’avaient pas vu les anges. Et pour ma part, je m’en fichais éperdument: ces jeunes étaient agréables à Dieu et pouvaient tous avoir les cheveux longs… et moi, j’avais vu les anges!
    Leurs visages rayonnant de joie à la perspective d’apporter un cadeau au Seigneur de la terre et des cieux étaient inoubliables.
    La louange : parfum de bonne odeur, agréable à l’Éternel !

  3. Jake   •  

    à tous,
    merci de m’avoir corrigé je pensais qu’il s’agissait de Rav Ron Chaya…

    à Michelle,
    woaw quelle vision! Pendant les quelques minutes de lecture j’y étais avec vous et ça m’a fait beaucoup de bien. Merci, soyez bénie et que le Seigneur continue de vous conduire dans de nombreuses nouvelles visions de ce genre.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Cette vision, c’est Michèle H, pas moi, qui l’ai reçue. Elle est messianique, comme toi.

      • Jake   •  

        Shalom Michelle,

        oui j’ai oublié d’enlever un « L » dans le prénom, mais j’avais compris que vous n’étiez pas les mêmes personnes. D’ailleurs je me permets de te tutoyer (puisque tu m’as dit que je le pouvais), mais pas Michèle avec qui c’est la première fois que je communique.

        Cela étant dit, je suis heureux d’avoir fait la connaissance rapide d’une sœur messianique!

        • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

          Je peux vous mettre en connexion. Elisabeth la connaît bien et nous avons travaillé ensemble durant de longues années. Elle est en Belgique. Très engagée dans l’oeuvre de Dieu avec toute sa famille….

          Pour Michele. Je connais Jake, il fait un groupe de prière avec Elisabeth dans le Sud de la France. Serais-tu d’accord pour que je mette une connexion entre vous ? J’aime bien mettre en relation ceux qui marchent dans le même esprit !

            • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

              Je lui dis

Laisser un commentaire