Le  » Varennes  » de Macron ? Un songe de Michelle d’Astier de la Vigerie

Repris de Dreuz.info: Le « Varennes » de Macron ? Un songe de Michelle d’Astier de la Vigerie

Quand je me pose des questions par rapport à une situation confuse, je ne fais ni supputations ni divination.

Je demande à Dieu. N’est-il pas écrit : « Amos 3 : Ainsi, le Seigneur, l’Eternel, n’accomplit rien sans avoir d’abord révélé ses plans à ses serviteurs, les prophètes. »

Parfois Dieu me fait l’honneur de me répondre, pour que j’intercède dans le sens de Sa volonté. Parfois, Il se tait : ce n’est pas mon problème, mais le Sien, avec les hommes qu’Il a choisis et préparés d’avance pour accomplir Ses desseins.

J’ai su des mois, et même des années à l’avance, que certains hommes politiques allaient disparaître du devant de la scène, et Dieu m’a aussi révélé bien des choses qui doivent arriver dans la suite des temps. J’ai partagé toutes ces choses, parfois avec des amis proches, parfois publiquement sur mon blog. Entre autres, cela fait des années que j’ai reçu quantité de songes, que j’ai partagés publiquement, sur la vague révolutionnaire qui allait se lever en France, et je sais qu’elle va virer à la guerre civile. Cela, on peut aisément le vérifier ne cliquant dans la catégorie « prophétie » sur mon blog, où il y a de nombreuses confirmations en provenance d’autres chrétiens qui ont reçu des avertissements similaires. Le reste, ce que je n’ai partagé qu’à peu de personnes, je dois encore le taire, du moins pour l’instant.

J’ai demandé à mon Dieu ce qu’il allait advenir avec E. Macron. J’ai reçu des images en deux temps, hier et ce matin (6/1/19). Je voyais ce qui ressemblait à une barge, sans doute sur la Seine, mais une image de goélette s’est superposée. Dans la barge, il y avait E. Macron, entouré de plusieurs hommes jeunes qui s’affairaient. La barge était remplie à ras bord du «  trésor  » qu’E. Macron avait choisi d’emmener avec lui, depuis l’Elysée. Quel trésor ? C’étaient des jouets, des nounours, des peluches et des hommes jeunes …

En sortant du songe, j’ai réalisé que ceux qui disent d’E. Macron qu’il est juvénile sont au-dessous du compte. C’est son affect qui semble s’être bloqué à l’âge de quatre ou cinq ans (j’ignore pourquoi), d’où son incapacité à ressentir jusqu’à l’existence d’autres personnes que lui-même, d’où son narcissisme, et d’où sa forme d’autisme. Il ne se sent exister que lorsqu’il peut entasser ses « jouets », et c’est ce qu’il voulait sauver, avant tout.

La goélette ? J’ai compris que c’était son paraître. Une image d’élégance, de raffinement, mais ce n’était que du …vent.

La barge quittait le rivage, sans faire de bruit.

Fin de la première partie.

Ce matin donc (6/1/19), j’ai reçu une autre série d’images. La barge était en haute mer, mais elle était à moitié coulée. Elle était vide de personnes, mais sa cargaison de jouets flottait autour d’elle. Ses occupants ? Plus aucun. Ils avaient certainement été extirpés. En tout cas, il n’y avait manifestement aucun noyé. La goélette était dans le même état, à moitié immergée  côté proue. Là encore, cela sentait le naufrage, mais il n’y avait plus trace d’occupants.

Je transmets ce que j’ai ressenti, en étant prudente quant à mon interprétation.

Je pense qu’E. Macron va devoir à un moment s’enfuir de l’Elysée, discrètement, car il aura peur. Quand ? Je ne sais. Il emportera avec lui tout ce qui lui est précieux, ses jouets, y compris ses jouets humains. La mer, ou l’océan, évoque une retraite vers un pays non européen. Mais il sera arrêté en chemin, et ramené vers la France.

Voici, je livre cela avec une grande prudence. C’est l’avenir qui dira si cela venait bien de Dieu.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Michelle d’Astier de la Vigerie pour Dreuz.info.

Laisser un commentaire