Dans un commentaire derrière l’article: « LES PÉRILS DE LA PASSIVITÉ, par Frank Hammond », Martine avait écrit:

 

Quand j’ai quitté l’église où j’étais, le Seigneur a beaucoup agi. Notamment, une fois, j’ai vu quelque chose de très fort : je rentrais dans une maternité et je voyais plein de petits berceaux tous mignons avec tout ce qu’il fallait autour. C’était un endroit très aseptisé et très propre .
J’avançais dans la maternité pour regarder les bébés

et là  ce fut l’horreur, il me tardait que la vision finisse.


Les bébés avaient, soit des malformations et étaient en train de mourir, soit ils étaient déjà  morts, certains étaient comme fossilisés, et il n’y avait AUCUN personnel soignant .


La maternité par ailleurs continuait son train train comme si tout allait bien .


J’ai été conduite au fond de la maternité et là , il y avait un nourrisson très mal en point mais encore vivant. J’ai demandé  »
Seigneur, c’est quoi ce désastre ?  « 


Et j’ai eu la pensée-   » Celui là  mourra aussi si personne ne le sort de là    » . Et tout s’est arrêté.


Il m’a fallu un peu de temps pour comprendre ce que j’avais vu car je venais moi-même de sortir d’une de ces  »  maternités spirituelles   » où l’on fait des éternels bébés spirituels passifs qui se meurent si on ne les en sort pas en leur disant LA vérité et en leur donnant de LA bonne nourriture …

MAV : Quand j’ai lu cette vision, cela m’a donné un choc ! Si terriblement vrai ! On comprend mieux pourquoi il ne se lève jamais aucun disciple dans ces églises pour nourrissons spirituels, sans cesse abreuvés de lait non vitaminé (et encore, quand ils reçoivent du lait, et non du poison, style évangile de prospérité !), sans jamais la moindre nourriture solide qui les aiderait à  grandir dans la foi. Et quand ils sont mal portants spirituellement, ou sur le point de mourir, personne pour les soigner et les ramener à  la vie….

Dramatique…

Cette vision m’a fait penser à  ces orphelinats retrouvés dans certains pays de l’Est, après la disparition de certains despotes.   Non seulement les enfants y étaient souvent attachés à  leur pot, parce qu’il n’y avait personne pour les changer, non seulement ils étaient la plupart du temps dans un état tragiquement visible de mauvaise santé   et de malnutrition, mais beaucoup mouraient, en premier lieu, de l’absence totale d’amour … C’était la première cause de décès …

ça l’est aussi dans beaucoup de nos églises aujourd’hui et Jésus l’a prophétisé:

Matthieu 24:12

Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira.[…]

C’est le mot « agapé » qui est utilisé, qu’il soit traduit par charité ou amour. L’amour agape vient du coeur de Dieu. C’est de cet amour-là  dont Jésus a parlé en disant: « C’est à  l’amour que vous aurez les uns pour les autres qu’on vous reconnaîtra« . Hormis ce type d’amour que l’on peut trouver, par exemple, entre une mère et son enfant, un amour surnaturel et qui se donne   sans condition, le monde ne peut donner cet amour: l’amour (philiae ou eros)   est quasiment toujours une forme d’échange. Jésus, Lui, nous a aimés le premier, même quand on le haïssait encore, et Il a donné sa vie pour nous ! Dieu est amour !

Dans le contexte de Matthieu 24, entièrement consacré aux derniers temps des nations, Jésus, en utilisant le mot AGAPÉ, parlait bien du refroidissement de l’amour au sein de s’on Église.   Il disparaît, car l’iniquité s’accroît. Avec l’iniquité et l’absence d’amour, le corollaire automatique, c’est l’égoïsme, et cela aussi Paul l’a prophétisé:

2Timothée 3:2
Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à  leurs parents, ingrats, irréligieux,

Il termine en disant que ces « hommes » aimeront leur plaisir plus que Dieu, et qu’ils auront l’apparence de la piété. Il parle donc des « chrétiens de nom » (car le mot « chrétien » veut dire « comme Christ »= disciple), qui seront tout, sauf des disciples aux yeux de Dieu… Il parle ses DERNIERS JOURS et de la dernière Église du monde, alors que se constitue déjà  la grande prostituée, Babylone. Il parle de Laodicée, et de ses membres…

Oui, les nouveaux-nés spirituels crèvent encore plus du manque d’amour agape, dans Laodicée, que de l’absence de biberon, ou de nourriture solide. En tout cas, ils en meurent plus vite … Comme dans le naturel, ces bébés spirituels vont rapidement dépérir, leurs os décalcifiés vont se tordre quand le corps va grandir, comme ces enfants que l’on voit dans les régions de famine: des têtes énormes surplombant un corps chétif et sans force, des bébés déjà  condamnés même s’il leur reste encore un souffle de vie. À moins d’un miracle …

Dieu ne nous a pas demandé de faire des avortons, des morts-nés, ou des bébés condamnés à  vie au biberon spirituel et accumulant donc les malformations quand ils tentent de se développer…

IL NOUS A DEMANDÉ DE FAIRE DES DISCIPLES DE CHRIST !

Jésus a mis la barre très haut pour exposer ce que devraient être des disciples, des gens qui ont choisi de ne plus être du monde et de suivre Christ sur un chemin étroit que peu trouvent, en renonçant à  eux-même et à  tout, pour être serviteurs du Dieu Très Haut, afin d’être une source de bénédiction pour leurs frères, et un source de vie pour les perdus.

Jean 7:38 Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture.

Un disciple, c’est D’ABORD une personne rattachée directement à  Jésus, non à  un pasteur ou à  des murs de pierre (« Je suis le cep et vous êtes les sarments« ): chaque sarment est relié directement au Cep, et c’est ce qui lui permet d’en recevoir la sève. À qui rattache-t-on les nouveaux convertis aujourd’hui ? Au Seigneur ? Ou bien au pasteur, à  l’église locale, à  la dénomination, à  des doctrines et traditions maison… ? Comprenons que tout cela peut ne pas être mauvais, ce peut être des outils nécessaires, mais si c’est une finalité, en soi, c’est MORTEL ! Le simple fait de voir certaines églises faire signer une lettre d’engagement envers leur assemblée locale est symptomatique du fait que l’on ne nous rattache pas au Royaume de Dieu, mais à  des œuvres d’hommes qui vont enchaîner les brebis prises au piège à  un piquet.   Et là , bientôt, toute l’herbe aura été broutée, foulée, il n’y aura plus que de la boue, ou une terre dure et sèche ! Et il n’y a pas besoin d’une signature sur papier pour attacher les brebis au piquet: il suffit de leur faire croire qu’accéder au Royaume, c’est faire partie d’une assemblée déterminée. d’un groupe « reconnu », d’une dénomination, d’un mouvement « hors de nous point de salut ». C’est aussi vieux que le monde, et cela fonctionne toujours parce que l’homme cherche des repères terrestres, au lieu de chercher ses repères CÉLESTES !

1Jean 2:15
N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui ;

LES   ORGANISATIONS ECCLÉSIALES FONT PARTIE DU MONDE !

les disciples, eux, ne sont pas de ce monde

 

 Jean 17:14 Je leur ai donné ta parole ; et le monde les a haïs, parce qu’ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal. Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.

Chaque disciple de Christ peut s’entendre dire par son Maître: suis-moi et je te ferai pêcheur d’homme  « … ou  »  va par toute la Gadarée et témoigne de ce que j’ai fait pour toi  « …. ou  »  sors de cette bergerie   » (Jn 10), car ici il n’y a que des mercenaires  « ….

On comprend mieux pourquoi « ils » mutilent les nouveaux-nés, ces mercenaires : IL NE FAUT SURTOUT PAS QUE CES DIMES AMBULANTES ET QUE CES MEMBRES QUI FONT « NOMBRE », PUISSENT SE LEVER ET ALLER Où LE SEIGNEUR VEUT LES ENVOYER !

Nul ne peut servir deux Maîtres : quand l’un dit: « LÈVE-TOI ET MARCHE  » tandis que l’autre dit   « ASSIEDS-TOI ET SOUMETS TOI », il faut choisir …. Le problème est que le deuxième maître prétend toujours parler au nom du Premier, en tordant la Parole de Dieu pour justifier un système ecclésial qui n’a RIEN de biblique !… Alors, c’est la confusion, une confusion qui conduit souvent ces malheureux à  peine nés de nouveau à  la mutilation, à  la sclérose et à  la mort …

Comme c’est Jézabel, l’esprit de contrôle, qui règne dans ces lieux, la sentence céleste arrive:

Apocalypse 2:23 Je ferai mourir de mort ses enfants ; et toutes les Églises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les coeurs, et je vous rendrai à  chacun selon vos oeuvres.[…]

Le problème, je le connais bien. J’ai dû m’enfuir de l’église qui m’avait vu naître et où j’aimais tellement être, simplement pour OBÉIR À L’APPEL IMPÉRIEUX DU SEIGNEUR, appel que tous mes pasteurs (trois!) et anciens voulaient étouffer sous tous les prétextes possibles et inimaginables: «   T’es trop jeune dans la foi… t’es une femme et Dieu ne peut appeler des femmes au ministère… t’es pas encore suffisamment sanctifiée, pas assez instruite dans la Parole, pas assez   formée en restant des années assise… t’es trop vieille (j’avais 52 ans)…. tu dois d’abord faire une école biblique… tu dois te soumettre à  tes pasteurs (Ah ! le grand argument est lâché: il m’a fallu dix ans pour m’apercevoir qu’il n’était pas biblique !)… t’es une rebelle … »n’abandonne pas ton assemblée, c’est écrit » (celui-là  aussi il m’a fallu comprendre que l’assemblée, ce n’était pas une église locale mais le Corps de Christ )… » .

J’en passe.

Pourtant c’était à  l’époque une des meilleures églises qui soient, avec des anciens formidables, deux pasteurs que j’aimais beaucoup, une assemblée connue dans toute l’Europe pour sa puissance spirituelle et les miracles qui s’y vivaient ! En fait, il a fallu que le Seigneur envoie une persécution monstrueuse contre moi, de la part d’un groupe de jeunes de ma propre église, groupe soutenu par deux de mes pasteurs, pour que je coupe le cordon ombilical, que je m’enfuie ÉPOUVANTÉE par la méchanceté de ceux que je prenais pour des frères, et que j’apprenne à  ne m’attacher qu’à  Jésus, A  JÉSUS SEULEMENT !

Quand je me suis posée la question de savoir si je devais partir ou non de cette église que j’avais tant aimée, j’ai demandé au Seigneur: « Donne -moi une indication »… C’était tellement impensable, d’avoir à  quitter une assemblée aussi formidable, celle où j’avais trouvé la vie …

C’était un dimanche matin. Et dans la bouche du prédicateur s’est trouvée, quelques minutes après mon interrogation, cette parole:

Nombres 9:17
Quand la nuée s’élevait de dessus la tente, les enfants d’Israël partaient ; et les enfants d’Israël campaient dans le lieu où s’arrêtait la nuée.

 

Pour le cas où je n’aurais pas compris- je savais que Dieu me répondait en direct !-, la sœur qui était assise près de moi m’a donné un coup de coude en disant: « C’est pour toi » ! Je l’ignorais alors, mais la nuée était effectivement en train de partir de ce lieu ! Cela ne s’est vu, de manière évidente, que des années plus tard, progressivement. Sur le moment, quand j’ai obtempéré, je suis partie avec une profonde tristesse. La douleur a été décuplée, centuplée, quand j’ai vu soudain tous mes frères et sœurs de la veille me battre froid, comme si j’étais devenue leur ennemie …

J’ai eu pourtant très vite autour de moi quantité de pasteurs, d’évangélistes, de prophètes, et tout simplement de vrais frères et sœurs en Christ d’autres églises, ou dans le désert, comme moi, et des aînés, pasteurs ou autres, qui m’ont aidée à  me relever. Certains m’ont ouvert des portes, d’autres ont corrigé mes livres, conseillée, soutenue   ….   et c’était réciproque. J’apprenais à  vivre la véritable Église, celle qui est cachée en Christ.

Alors, dix ans après ou presque,   ce sont les membres de mon ancienne église, quand elle s’est retrouvée brisée, éparpillée, avec tous ces pasteurs et anciens qui m’avaient persécutée, eux-aussi brisés et leur ministère envolé (Dieu ne révoque ni ses dons ni ses appels, alors, d’où venait leur « ministère » ?) qui sont, pour beaucoup, revenus me voir au fil des ans, renouant les liens cassés… Eux aussi, pour la plupart, avaient été brisés en même temps que l’assemblée…

Les systèmes humains produisent la mort ! Tous, sans exception… Et tout ce « système » ecclésial, bâti sur un « système pastoral » et non sur le Roc, va s’effondrer, parce que les temps sont là  … Ce n’est pas parce que tous les pasteurs sont mauvais: il en est beaucoup de formidables, vraiment appelés par le Seigneur, et qui sont les premiers à  souffrir d’un système qui les met dans un carcan d’esclavage. Car le système de clochers avec un pasteur à  la tête n’a rien de biblique… Onéreux, inefficace, replié sur lui-même, abusif, générant les esprits de contrôle ou au contraire la mise en esclavage des leaders qui se voient mettre toutes les responsabilités et   toutes les tâches sur le dos, et, corollaire, un système rigide, contraint de se mouler au monde,   et qui laisse trop souvent les agneaux sur leur faim, pire, dans la famine, spirituelle, morale et affective… Alors, au lieu que ces agneaux se transforment en lions, ils se transforment en moutons faméliques, que les loups peuvent dévorer sans rencontrer la moindre résistance…

C’est ce système qui m’a mordue quand j’ai voulu simplement obéir à  mon Dieu et me lever quand Il m’a dit: « LÈVE TOI, JE T’ENVOIE »… Mon appel, cela dérangeait les mentalités formatées par des siècles d’un fonctionnement issu tout droit, et bien qu’il s’en défende, du système catholique: les « prêtres  » d’un côté, les laïcs de l’autre, et les femmes sous les pieds de tout le monde. D’ailleurs l' »Église » catholique a longtemps affirmé que les femmes n’avaient pas d’âme ! Ne parlons pas de la capacité d’avoir le Saint-Esprit ! (« Disputatio » Encore un exemplaire en 1647, est écrit sous le titre:  » Sur le fait que les femmes n’ont point d’âme, et n’appartiennent pas à  la race humaine, comme le prouvent maint passages des Saintes Écritures. »…), et agréé par le Vatican. Des siècles de misogynie, cela laisse des traces !

Côté homme, même chose: pas censés pouvoir entendre la voix du Seigneur s’ils n’avaient pas reçu l’ordination d’autres hommes. Ce n’est pas beaucoup mieux dans nos églises évangéliques, quoi qu’on veuille bien nous faire croire. D’un côté les pros, reconnus par un diplôme humain et censés avoir d’office une ligne directe avec le Seigneur, de l’autre côté les « simples membres », juste corvéables contre quelques titres d’honneur, et surtout, en bons moutons, bons à  tondre !…

Vraiment rien à  voir avec l’Église que le Seigneur bâtit et où il n’y a plus « ni homme ni femme en Jésus-Christ » (Gal 3:13) et où tous les disciples ont reçu un « sacerdoce royal« (Apoc 1:6 et 5:10).

1Pierre 2:9
Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à  son admirable lumière,[…]

Et si Dieu a donné    » (Ephésiens 4:11) les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs,« , ce n’est certes pas pour qu’ils se mettent au-dessus et qu’ils   dominent, mais c’est pour qu’ils se mettent au-dessous et qu’ils servent le Dieu vivant et son Église, et encore moins pour qu’ils se servent du Dieu vivant pour faire leur propre carrière… comme on le voit dans tant et tant d’endroits baptisés (à  tort) « églises »

ET CELA, C’EST ÉCRIT: (Ph 2:12 – Mat 23:11) – Mais c’est à  croire que tout le monde, ou presque, est myope et aime ce système tordu   (j’en ai écrit tout un livre: « Les renards dans la vigne ») qui n’engendre la vie qu’à  compte-gouttes… et qui conduit souvent à  la mort spirituelle ou au dessèchement.

Jérémie 5:31 Les prophètes prophétisent avec fausseté, Les sacrificateurs dominent sous leur conduite, Et mon peuple prend plaisir à  cela. Que ferez-vous à  la fin ?[…]

« MON PEUPLE PREND PLAISIR À CELA« . TERRIBLE !

Mais je bénis le Seigneur pour avoir été de plein fouet confrontée à  ce   système, et d’avoir eu la force, quel qu’en doit le coût,   d’obéir à  Dieu plutôt qu’aux hommes, malgré les pressions et l’intimidation (par l’utilisation abusive de certains versets tronqués), un intimidation qui agit comme un rouleau compresseur ! Il faut vraiment la grâce de Dieu pour en sortir rescapé ! Ou pas trop amoché !

Mais c’est à  travers les persécutions, les rejets et les calomnies de tout acabit que le Seigneur a pu me meuler pour que je ne cherche JAMAIS dans le ministère ni l’appui, ni la gloire qui vient des hommes, et que je suive mon Seigneur dans une confiance totale

Et cela, c’est aussi biblique: les souffrances, le rejet, les calomnies…. C’est le passage quasi obligé pour ne mettre sa foi qu’en Dieu et qu’Il puisse nous confier beaucoup sans que ce soit une occasion de chute… Tous les oints de Dieu, dans la Bible, sont passés par cette école !


Il est aussi une chose que je sais: toute cette opposition des frères censés vous épauler, c’est très douloureux, mais on a la MEILLEURE PART: celle d’être dans la voie que Dieu a choisie pour nous et d’en voir les fruits !

Et c’est souvent à  ce prix que l’on ne reste pas un bébé spirituel, souffreteux, fossilisé, mutilé, mort-né… Le passage par le désert fait partie de la vie normale d’un disciple, pour qu’il apprenne à  atteindre son Canaan: cela pourrait durer 14 jours, cela peut aussi durer quarante ans, cela ne dépend que de nous et de notre foi…

Et peu importe qu’on soit appelé dans un ministère, ou tout simplement que l’on veuille se lever simplement comme un disciple: au final, il n’y a pas une grosse différence et le prix est le même, car ce système ne supporte pas, ou très mal, les vrais disciples ! C’est comme pour les vieilles outres: si on met du vin nouveau dedans, elles éclatent …

Nul n’est prophète dans son pays… encore moins dans sa propre église, sauf pour devenir un prophète de coussinet qui dit toujours  »  comme le pasteur  « … On appelle cela  »  soumission  « , alors qu’il ne s’agit que de démission et d’esprit de courtisan, pour avoir des places d’honneur dans l’église locale, y être bien vu, y être honoré, etc…

Et on appelle cela  » Église   » alors qu’il s’agit le plus souvent des petites sectes juxtaposées qui se tirent dans les pattes les unes des autres et font semblant d’oeuvrer ensemble en faisant quelques pastorales locales de temps à  autres, voire de l’œcuménisme pour jouer à  être ami-ami avec tout le monde, quitte à  prier main dans la main, les uns Jésus, les autres Marie, les autres Allah ou l’on ne sait quel dieu païen, ou des petits jésus, ou  »  d’autres Jésus  « ….

BABYLONE ! LAODICÉE !

Ce ne sont pas forcément les pasteurs qui marchent sur la tête, c’est toute cette fausse Église ventripotente, démissionnaire au lieu d’être missionnaire, et qui aime son cocon d’illusions.

Mt 28:19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,
28:20 et enseignez-leur à  observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à  la fin du monde.

ALLEZ ! ALLEZ ! ALLEZ !…  

C’est cela qui est ordonné !

==================================================

Où EST LA VÉRITABLE ÉGLISE ?

Actes 17:6 …. ils traînèrent Jason et quelques frères devant les magistrats de la ville, en criant : Ces gens, qui ont bouleversé le monde, sont aussi venus ici,

Voilà  la véritable Église: elle est persécutée, mais elle est debout, puissante, agissante, et elle BOULEVERSE LE MONDE, et cela commence par la manifestation de l’amour, et la manifestation de la vérité, même si cela doit nous coûter notre tête ! Car Jésus est la vérité, et l’Église est  »  l’appui et la colonne de la vérité  « …

L’Église n’es pas un rassemblement de gens politiquement-ecclésialement corrects, dont le monde se moque et qui ne fait pas de vague s avec le monde , pas de vagues même avec des Gouvernements corrompus, pour pouvoir continuer son train-train dominical !

Si tu fais partie de cette Babylone: SORS !!!! FUIS SANS TE RETOURNER, RUN RUN RUN …

Sortez du milieu d’eux , par le pasteur Georges Conlon

Une des plus puissantes prédications jamais entendues… et dans quelles circonstances !

Des circonstances qui ont toutes les chances de revenir …

J’avais déjà  mis cette prédication, plusieurs fois, mais c’est un cri du Saint-Esprit qui continue à  retentir … plus que jamais !

Alors, je veux terminer cet article « subversif » par ce que Dieu, Lui, en dit:

ÉZÉCHIEL 34:8 Je suis vivant ! dit le Seigneur, l’Éternel, parce que mes brebis sont au pillage et qu’elles sont devenues la proie de toutes les bêtes des champs, faute de pasteur, parce que mes pasteurs ne prenaient aucun souci de mes brebis, qu’ils se paissaient eux-mêmes, et ne faisaient point paître mes brebis, –34:9 à  cause de cela, pasteurs, écoutez la parole de l’Éternel !34:10 Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’en veux aux pasteurs ! Je reprendrai mes brebis d’entre leurs mains, je ne les laisserai plus paître mes brebis, et ils ne se paîtront plus eux-mêmes ; je délivrerai mes brebis de leur bouche, et elles ne seront plus pour eux une proie.34:11 Car ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’aurai soin moi-même de mes brebis, et j’en ferai la revue.

34:16 Je chercherai celle qui était perdue, je ramènerai celle qui était égarée, je panserai celle qui est blessée, et je fortifierai celle qui est malade. Mais je détruirai celles qui sont grasses et vigoureuses. Je veux les paître avec justice.

34:23 J’établirai sur elles un seul pasteur, qui les fera paître, mon serviteur David ; il les fera paître, il sera leur pasteur.
34:24 Moi, l’Éternel, je serai leur Dieu, et mon serviteur David sera prince au milieu d’elles. Moi, l’Éternel, j’ai parlé.

34:31 Vous, mes brebis, brebis de mon pâturage, vous êtes des hommes ; moi, je suis votre Dieu, dit le Seigneur, l’Éternel.

DIEU A TENU SA PROMESSE ! C’EST À NOUS DE SUIVRE LE BON BERGER …

et éventuellement les bergers selon son cœur !

 

Jérémie 3:15 Je vous donnerai des bergers selon mon coeur, Et ils vous paîtront avec intelligence et avec sagesse.

Amen, merci Jésus !