Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu, par Henri Viaud-Murat – Troisième partie

Source: C219 Source de Vie http://www.sourcedevie.com

TROISIÈME PARTIE – Le jugement et le vrai baptême

Dans l’épître aux Hébreux au chapitre 9, et au verset 26, il est écrit ceci :

« Maintenant à la fin des siècles, il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice. Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement, de même Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut ».

Lorsque je lis qu’il est réservé aux hommes de mourir un seule fois, je vois bien que ce verset à lui seul détruit toute la théorie de la réincarnation qui dit que l’on doit mourir plusieurs fois avant de trouver le nirvana ! C’est un mensonge de Satan !

« Il est réservé aux hommes de vivre et de mourir une seule fois après quoi vient le jugement.« 

Le jugement n’est pas forcément une condamnation si nous avons accepté Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur. Tous les chrétiens paraîtront devant le trône de Christ. Il va examiner nos oeuvres.

Mais ce ne sera pas pour être perdus si nous sommes vraiment à lui.

Ce sera pour être jugés sur ce que nous aurons fait et avoir des rétributions ou les récompenses que le Seigneur aura en réserve pour nous. Et nous aurons tout perdu si les oeuvres ont été faites dans la chair et pas dans l’Esprit.

Mais le jugement est condamnation pour ceux qui n’ont pas connu la vérité, ou qui l’ont rejetée, ou qui n’ont pas accepté le Seigneur Jésus comme Seigneur et Sauveur.

Il y a des millions d’hommes qui meurent en ce moment sans connaître Jésus et qui vont tout droit à la condamnation.

Je parlais un jour avec un pasteur qui me disait :

« Moi, je ne veux pas d’un Dieu qui mettrait une seule personne en enfer« .

Je lui ai répondu :

« Dans ce cas, nous n’avons pas le même Dieu ! »

On ne peut pas avoir le même Dieu parce que le Dieu de la Bible est un Dieu Saint qui ne peut pas accepter dans son paradis ceux qui sont chargés de péchés, comme nous l’étions avant de connaître Jésus.

Donc, il y a au- jourd’hui des mil- lions d’hommes et de femmes qui n’ont pas la connaissance du message de l’évangile ou qui l’ayant entendu ne l’ont pas encore accepté et le rejettent.

Si Jésus vient, ils ne vont pas être pris.

Si Jésus vient les prendre par la mort, ils ne seront pas sauvés.

Et tous ceux qui meurent dans leurs péchés vont direc- tement dans la condamnation éternelle.

Donc, nous qui sommes au Seigneur, nous désirons ardemment être réunis avec lui.

Qu’est-ce que tu désires le plus dans la vie ? avoir un bon mari, une bonne épouse, une vie heureuse et comblée ou est-ce que tu désires être avec le Seigneur pour l’éternité et déjà maintenant en communion avec lui ?

Est-ce cela que tu désires le plus dans ta vie ?

Si tu as soif du Seigneur Jésus, il va étancher ta soif. Si tu as soif d’autre chose, tu vas aller boire à des marais gluants, à de l’eau saumâtre, à des citernes crevassées qui ne retiennent pas l’eau, ta soif ne sera pas étanchée.

J’avais cela sur le coeur ce soir, bien-aimés.

Les temps sont courts, nous qui nous disons chrétiens, nous devons être prêts à partir si la dernière trompette retentit dans la seconde qui suit.

Tu dois être prêt à partir ! Si tu n’es pas prêt à partir, prépare-toi !

Il est encore temps, tant que le Seigneur n’est pas revenu.

Tourne-toi à fond vers le Seigneur pour l’accepter comme Seigneur et maître de ta vie, passe par le baptême d’eau par immersion au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, demande au Seigneur un vrai baptême du Saint-Esprit, où le Saint-Esprit va venir te remplir, te sanctifier et te révéler les choses d’en haut. Est-ce que tu peux espérer marcher pleinement par l’Esprit dans la compréhension des choses de Dieu et de sa Parole si tu n’es pas baptisé dans le Saint-Esprit ?

Si tu crois qu’il est possible de marcher pleinement avec Jésus dans la vérité sans être baptisé dans le Saint-Esprit, tu es séduit parce que cela n’est pas possible.

Dès qu’ils annonçaient l’évangile de Jésus, les apôtres avaient le souci de faire passer les hommes et les femmes par le baptême d’eau par immersion et de prier immédiatement pour qu’ils reçoivent le baptême du Saint-Esprit.

Quand Philippe est allé prêcher la Parole à Samarie et que les hommes et les femmes ont accepté le Seigneur et se sont fait baptiser, les apôtres sont allés eux- mêmes pour voir s’ils avaient reçu le Saint-Esprit, parce qu’ils ne l’avaient pas encore reçu. Et dans leur désir ardent, ils sont allés leur parler de cette bénédiction parce que Dieu voulait la donner immédiatement.

Ils sont allés leur imposer les mains au nom du Seigneur et ils ont reçu le Saint-Esprit !

Et vingt ou trente ans après, Paul arrive à Ephèse et il rencontre les disciples de Jean le Baptiste, qui n’avaient même pas entendu parler du Saint-Esprit. Paul leur dit :

« Mais de quel baptême avez-vous été baptisés ? » (Actes 19:3)

parce que c’était tellement évident pour lui que si on était disciple de Jésus, on devait passer par le baptême d’eau et par le baptême immédiat du Saint-Esprit.

« Et ils répondirent : Du baptême de Jean ».

Et Paul leur dit :

« Mais ce n’est pas le bon ! »

Et ils furent baptisés au nom du Seigneur. Et dès qu’ils furent baptisés Paul leur imposa les mains et ils se mirent à parler en langues et à prophétiser. Ils étaient en tout environ douze hommes.

Donc vous voyez le souci constant du Seigneur. Quand Jésus est resté quarante jours après sa résurrection avec les apôtres, leur parlant des choses du royaume de Dieu, avant de partir :

« Il leur recommanda ne pas s’éloigner de Jérusalem mais d’attendre ce que le Père avait promis… Vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins » (Actes 1:4 et 8).

« Ne vous éloignez pas ! »

 

La volonté de Jésus était que pas un ne quitte Jérusalem sans être baptisé du Saint-Esprit.

Ils ne savaient pas ce que c’était, ils ne l’avaient jamais vécu et les cent vingt qui étaient là parce qu’ils avaient soif de recevoir ce que Jésus voulait leur donner, l’ont reçu (ils auraient été cinq cents, tous auraient été baptisés) !

Ils ont été baptisés du Saint-Esprit, ils se sont mis à parler en langues et à prophétiser. Ils sont sortis dans la rue, ils étaient remplis du Seigneur et la véritable Eglise a commencé à fonctionner.

Après ils sont allés à Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre.

Croyez-vous que le plan de Jésus a changé ?

Il est toujours le même.

Donc Jésus veut que les hommes se repentent, se convertissent, qu’ils passent par le baptême d’eau par immersion en son nom, qu’ils reçoivent immédiatement le baptême du Saint-Esprit, et puis, ainsi équipés, qu’ils s’engagent dans une obéissance réelle avec lui pour faire sa volonté et être utilisés comme instruments puissants pour gagner des âmes, pour préparer l’Eglise, puis, pour soi-même, être prêt à son retour.

Il y a tout le programme de l’Evangile là-dedans !

Alors si ce n’est pas ton cas, mets-toi en règle dès ce soir. Il y a une baignoire dans la maison où nous sommes réunis ce soir, et ceux qui ne sont pas baptisés d’eau par immersion et qui ont le coeur touché par ce que je viens de dire pourront être baptisés d’eau.

Et si vous n’êtes pas baptisés dans le Saint-Esprit, nous allons prier et si vous avez le coeur sincère et ouvert, vous allez recevoir le baptême du Saint-Esprit.

Et si Jésus revient cette nuit, vous partirez.

Et s’il ne revient pas cette nuit, vous êtes équipés et vous allez travailler pour lui d’arrache-pied jusqu’à son retour parce que vous savez :
« qu’il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement » (Hébreux 9)

et ceux qui n’ont pas reconnu le Seigneur comme leur Sauveur, la colère de Dieu demeure sur eux.

J’aime bien prêcher un message d’amour,

l’amour du Seigneur Jésus :

«Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3:16).

Et le même passage dit à la fin du chapitre, au verset 36 :

« Celui qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui ».

Les deux vont forcément ensemble : L’amour de Dieu pour le monde, et, parce qu’il veut nous sortir du jugement, sa colère, qui demeure sur ceux qui n’acceptent pas sa Parole.

La colère de Dieu se déverse déjà sur la terre par ses jugements.

La colère de Dieu se déverse sur l’Eglise qui ne marche pas dans la vérité, par ses jugements, par la séduction qui règne, par les jugements de Dieu qui tombent sur son Eglise.

N’oubliez pas que les jugements de Dieu commencent par sa maison.

Sa maison c’est nous.

Mais les jugements de Dieu ne viendront pas sur l’Eglise fidèle.

Ce qui viendra sur l’Eglise fidèle, c’est peut-être la correction du Seigneur pour nous faire marcher davantage dans l’obéissance, mais c’est surtout la bénédiction du Seigneur par une communion plus grande avec Jésus.

=======================================================================

==================================================

© SdV – Toute reproduction autorisée et même encouragée

mis le 18/07/2007

modifié le 28/07/2007

Ce texte est la mise par écrit d’un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été

enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l’intégralité de l’enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.

  2Comments

  1. natacha   •  

    Bonsoir,
    j’ai une question a vous poser.

    Comme vous le savez, mon fils ainé est mort en octobre 2009.

    Il a été touché par le Seigneur et il avait une relation avec Jésus Christ. 2 jours après sa mort mon mari a reçu une vision de la part de notre D.ieu, dans la vision il voyait notre fils a côté d’un grand homme enveloppé de lumière, mais il ne voyait pas son visage il était revêtu de blanc. Notre fils lui tenait la main et souriait) cette vision a été pour nous une grande consolation.

    Voila, qu’en Août 2008 son papa devait passer par les eaux du baptême, et le jour de son baptême notre fils a demandé a notre ancien pasteur de le baptiser en même temps que son Papa, malheureusement le pasteur a refusé, son excuse était que ce serait injuste pour les autres qui eux on suivie une préparation d’1 an, d’autant qu’il y avait des nouveaux dans l’assemblée qui devaient commencer la préparation. Vous imaginez la déception de mon fils…il n’avait que 14 ans, et je sais que sa demande était sincère.

    J’avais par la suite voulu baptiser moi même mon fils, mais on n’a dit que ce n’est pas une bonne idée.

    Mon fils est mort 1 an après ce refus ….j’en ai pleuré durant des jours, et j’étais en colère contre moi parce que je n’avais pas fait ce que j’avais sur le coeur: "le baptiser moi même ou par son papa"

    Aujourd’hui je lisais 1Théssaloniciens4:13, ce qui m’a conduit a 1Corinthiens 15, et c’est le verset 29 qui pose problème.
    C’est un passage que je ne comprend pas, je l’avais même oublié. En le lisant j’ai pensé à mon fils mort.

    J’aimerai savoir si Paul dit bien que nous pouvons nous faire baptiser pour un mort? Mon fils était trop jeune pour recevoir ce baptême sans notre aide, nous ses parents car, c’était notre responsabilité de faire en sorte qu’il reçoive son baptême, mais par négligeance et croyant que nous avions le temps nous n’avons pas fait ce qu’il fallait. Personnellement j’ai reçu mon baptême a 15 ans, j’étais bien née de nouveau, mais mes parents se seraient opposé a ce baptême, alors je l’avais fait en cachette, mais au congi a cette époque les baptême ne se faisait comme dans la Bible, lorsque les personnes le désiraient…pour notre Fils ce n’était pas possible, il devait malheureusement attendre que quelqu’un veille bien le baptiser!

    Son désir était clair, mais nous n’avons pas prit cela a coeur…aujourd’hui j’ai ce poid au coeur. J’ai demandé pardon au Seigneur pour cette erreur, et souvent je lui demande de me rassurer.

    aujourd’hui je lis ce passage que j’avais oublié et il m’interpelle.

    Pourquoi Paul dit cela? visiblement il ne remet pas en question cette pratique, au contraire il dit que " Si les morts ne ressuscitent pas pourquoi se font-ils baptiser pour eux?" de quel morts parlent-ils? selon la Bible seul ceux qui sont nés en Jésus Christ doivent se faire baptiser.

    Le seigneur nous a confirmé de différentes manières, par vision et par des paroles de connaissance que notre fils était prêt, en plus le Seigneur a été merveilleux avec nous dans ce temps difficile, mais cette histoire de baptême me tracasse encore aujourd’hui.

    Je ne veux pas non plus faire n’importe quoi juste pour avoir ma conscience tranquille, je veux faire ce qui est juste aux yeux de D.ieu

    Lorsque Jésus Christ s’est fait baptisé, Jean ne voulait pas, mais Jésus lui répondit : "Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus"
    Même si cela ne va pas changer le lieu de destination de mon fils, nous savons qu’il est mort en Jésus Christ et qu’il va ressusciter un jour pour être avec son Seigneur…mais est ce que Paul considère qu’il est juste de se faire baptiser pour un mort? comme Jésus Christ a dit: "car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste"

    Merci pour votre aide, je sais que le Seigneur me conduira à faire ce qui est juste a ses yeux!

    Shalom

    Liliane: la traduction Semeur donne ceci:

    « D’autres part pourquoi certains se font-ils baptiser au péril de leur vie. Si les morts ne rescuscitent pas, pourquoi donc courrir un tel risque en se faisant baptiser au péril de leur vie ? »

    Paul écrit tout un chapitre sur le sujet de LA RESURRECTION..la parole de D.ieu éclaire la parole et nul part tu ne lis un enseignement, une doctrine de se faire baptiser pour les morts…N’oublies pas le contexte de l’époque aussi, les chrétiens étaient pourchassés, jetés en prison, torturés, mis à mort..le meilleur moyen de les reconnaître était de repérer les baptêmes qui se faisaient en plein air, dans les lacs, rivières etc…

    Ton époux a eu la révélation que votre fils est sauvé….l’Eternel regarde au coeur.;le brigand sur la croix n’a pas eu le temps de se faire baptiser et pourtant Jésus lui a dit qu’à l’heure même il serait avec lui au ciel…Paix à ton âme, l’Eternel vous a rassuré et parlé..sourire. Que l’Eternel continue la restauration de ton âme de ton esprit, et qu’Il continue à consoler ton coeur et celui de ton époux.

  2. natacha   •  

    Merci Liliane de m’avoir éclairé sur ce passage, je ne le comprenait pas et ne voyait pas ce que Paul voulait dire! Merci beaucoup!

Laisser un commentaire