Regards sur le déclin français par Guy Millière

 octobre 23rd, 2013  Europe-Israel.org

déclain_francais

Guy Millière:  Je ne me réjouis pas du déclin de la France. Je le constate sans chercher à détourner le regard. Je constate que ce déclin est généralisé.

Il est politique : le poids de la France à l’échelle internationale est devenu dérisoire, et tout ce qui reste à ce pays (à de rares exceptions près) est d’avoir des dirigeants qui prennent des poses arrogantes et vaines.

Sur un plan intérieur, la crédibilité du discours de gauche est en chute libre, ce que reflète la cote de popularité de François Hollande (quelques mois encore à ce rythme et elle tombera en dessous de zéro), et la crédibilité de la droite est à peine plus élevée.

Ce déclin est culturel : il y a, hélas, des décennies que la France ne compte plus guère dans la culture planétaire, et y apporte seulement des fragments d’un prêt-à-penser conformiste détrempé de socialisme rance.

Ce déclin est social : la France est rongée par une paupérisation qui touche désormais une personne sur dix, par un chômage bien plus élevé que ce qu’indiquent les statistiques officielles, par l’extension constante des zones de non-droit, le laxisme de la justice, une fiscalité de plus en plus asphyxiante qui fait fuir et dissuade ceux qui voudraient entreprendre et ne remplit plus les caisses de l’État désormais davantage que vides, alors que le nombre de ceux qui sont condamnés à tendre leur sébile devient de plus en plus élevé.

Ce déclin est économique, bien sûr, et le déclin économique est celui qui rassemble tous les autres déclins : comment une économie pourrait-elle créer de la croissance si les dirigeants politiques semblent ne rien comprendre à l’économie (la gauche) ou réagir de manière pusillanime (la droite) ? Comment pourrait-elle être dynamique si la culture ambiante est asthénique et a l’encéphalogramme plat ?

Comment pourrait-elle sortir de l’ornière, alors que pauvreté et chômage entraînent du désespoir et de la marginalisation, que les zones de non-droit et la justice créent un contexte d’insécurité croissante (dissimulée sous les subterfuges, comme le chômage), que la fiscalité est devenue absolument contre-productive, que les déficits se creusent et que les systèmes de redistribution sont en situation de banqueroute (comme c’était prévisible depuis longtemps, puisque la phrase de Margaret Thatcher reste pertinente :

il vient toujours un moment dans la redistribution où vous ne pouvez plus redistribuer l’argent des autres, parce qu’ils n’en ont plus ou l’ont mis ailleurs) ?

Je ne me réjouis pas du déclin de la France, non. Je le constate. Je le déplore. Il me consterne et il m’attriste.

Ce qui m’attriste le plus est qu’il me semble qu’il existe désormais un syndrome français :

Un ensemble de maladies de l’âme, de la société et des esprits qui fait que les blocages en ce pays s’encastrent dans les blocages, que les scléroses s’ajoutent aux scléroses, et que les cécités s’ajoutent aux cécités.

Je regarde fort peu la télévision française : l’un des avantages du haut débit et des satellites est la possibilité de recevoir des chaînes du reste du monde. Quand je regarde la télévision française, il m’arrive parfois de tomber sur des discours pertinents (il y a, sur BFM Télévision, des chroniqueurs qui comprennent l’économie, la politique et le monde), mais, le plus souvent, j’hésite entre l’envie de rire et celle de pleurer.

Un certain Alexandre Jardin, ces temps derniers, tient un discours incantatoire et creux en appelant à un sursaut. Sur quelle base ? Il semble l’ignorer lui-même et penser que les incantations et les appels à l’« esprit français » suffiront. Arnaud Montebourg, qui semble ne pas en vouloir à ceux qui l’ont affublé du titre ridicule de ministre chargé du « redressement productif », s’agite au service du « made in France », déploie des « commissaires », élabore des plans et des projets. Il semble se croire en 1950. Il semble ne rien savoir de la mondialisation complexe dans laquelle nous sommes, des règles qui régissent l’ère post-industrielle et le post-capitalisme…

Pathétique. Consternant.

Reste-t-il quelque chose ou quelqu’un pour sauver ce pays ?

J’aimerais le penser. Il m’arrive d’en douter.

© Guy Millière pour Dreuz.info.

=====================================================================================

 Note MAV; Il n’existe qu’une réponse: Oui, quelqu’un peut redresser ce pays: Jésus-Christ, Roi des rois, Seigneur des seigneurs, à qui tout appartient, y compris la France. Mais cela implique que l’Eglise de France, et tout le pays, plient le genou devant leur Roi, reconnaissant leur propre faillite à avoir adhéré à la « laïcité » dont le vrai résultat a été de mettre le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob à la porte, alors que pouvait s’installer sans encombre et  avec la complicité des pouvoirs publics (pour manne pétrolière et sans aucun de doute de confortables dessous de table pour favoriser leur élection), le dieu de l’Islam, un Dieu sanguinaire qui réclame la tête des Juifs, des Chrétiens, et la mise en dhimmitude des femmes…

Église, réveille-toi, peuple de France, réveille-toi !

la franc-maçonnerie, omniprésente depuis des siècles dans les allées du Pouvoir, a kidnappé ton âme pour te leurrer et te faire croire à des balivernes « humanistes » auxquelles elle croit elle-même, car dans sa folie d’orgueil, et comme Satan (qu’elle sert sous le nom de l’Etre suprême ou de Baphomet), elle s’est mise au-dessus du Dieu Tout-Puissant.

Dieu entend les supplications de ses enfants !

  7Comments

  1. Guillaume   •  

    En lisant cet article, on ne peut que constater que c’est plein de symptômes des conséquences de la malédiction de Deutérenome 28: 15 – 68. Mais la France n’est pas le seul pays dans ce cas. Il suffit de voir les exemples criants comme les USA, l’Espagne, le Portugal, l’italie, la Grèce, etc.

  2. Mestchersky Boris   •  

    La 25 ième heure , un livre écrit par Virgil Gorgiu, sorti cinq ans aprés la seconde guerre mondiale !
    Faut croire que bien des français ne l’on jamais lu !
    Faut dire que la France se croit peut-être déjà pour des extra-trréstres, tant ses dirigants sont affligeants dans leur anlyses et choix politiques !
    A l’heure de la mondialisation cela ne pardonne pas !
    Au fait, combien des pays dans l’ U-E ont encore des richésses à exploités dans leur sol ?
    Là, commence déjà le déclin annoncé !
    Puisque c’est l(injustice qui prévaut !

    Mestchersky Boris

  3. Emanuelle   •  

    C vrai! que là où les bras m’en tombent c quand je voie comme a dit Mr Milière cette sclérose, ces maladies de l’âme, ce blocage… En revanche je ne crois pas à la cécité, je pense que tous celà est bien stratégique quand on voit, que les problèmes du chômage, logement, dette ont toujours demeurés par le passé et que les économistes ont tirés la sonnette d’alarme plus d’une fois, pour notre temps. Seulement voilà pour les lobbyistes, ce sont des rabats joie a qui l’on ne donne aucun crédit, des fouteurs de merde! qui cassent les projets des plus riches, par ce qu’il y a une vision à maintenir et a réalisé!
    Le plus simple s’aurait été en effet un homme qui craint l’Eternel à la tête du pouvoir des juges sans partie pris et ayant pour seul objectif la justice comme démontré dans l’ancienne alliance, où l’Eternel donne les directives aux enfants d’Ysrael pour être une nation juste et sainte! qui protègera la famille, la veuve, l’orphelin, l’opprimé, l’oppressé. Mais voilà! L’Eglise, les enseignants, les ministres du Seigneur n’ont pas fait leurs travails en metttant en garde ses soit disant faux dieux sur terre, qu’un jour ils auront des comptes à rendre, pour leurs actions, leurs raisons farfelues et leurs excuses grotesques sur ses prétendues richesses qui diminuent à cause du sol. Nelson Mandela a dit un jour: « La pauvreté n’est pas un accident comme l’esclavage et l’apartheid, elle a été faite par l’homme et peut être supprimé par des actions communes de l’humanité ». Personnellemnt, je crois que la cécité n’existent pas pour ses lobbyistes, pour ses journalistes, ses juges, ses prétendues grade papiers d’avocats, qui arrivent aux pouvoirs pour plus profiter du systeme qu’autres choses.
    Il y a un ouvrage d’Adam Smith qui est apparu à partir de 1778 c’est un philosophe et économiste écossais dans son oeuvre il raconte:  » Qu’il ne faut jamais donner aux capitalistes le pouvoir car ne prendraient pas en compte l’intérêt commun », il décrit tout ce qui allait arriver si celà se produisait! Et avec étonnement tous les problèmes que l’on affronte aujourd’hui sont cités dans son ouvrage. C’est un livre qui a été très contreversé, et on sait que quand c’est bon il y a de l’adversité! Ce qu’il dit est en partie basé sur ce que l’Eternel demandait à Ysrael pour une Nation juste.
    Volontairement on nous emmène vers « la restriction » alors qu’ils savent où ça va mener; c à dire à rien, on doit aller vers « la croissance » mais pour celà il faut changer le systéme déjà installé.
    Le peuple est aussi un pouvoir qui voit mais ne fait rien car à peur! donc la cécité ça n’existe pas!

  4. jean claude   •  

    depuis que la France s est détourné de Dieu ,elle s éfondre ,jusqu ou ? on peut quand même voir que les yeux s ouvrent sur le socialisme .Ca va être trés difficile pour eux de revenir au pouvoir aprés le rejet que l on voit dans la société française

  5. Mestchersky Boris   •  

    Il y a une volonté de ne pas voir, cela est appelé par notre Seigneur, cécité !
    Il y a une volonté de ne pas agir, cela est appelé par Jésus de Nazareth, paralysie!
    Il ya une volonté de ne pas vouloir entendre, cela est appelé par le Christ notre Seigneur et Sauveur , sourdité !
    Et l’on peut aisèment ajouter à cette liste tous les miracles qu’Il a accomplit, pour voir que notre monde souffre de même maux, que quand Il est venu sur terre.
    C’est pourquoi le monde à besoin de lui, mais il le rejete en force !

    Mestchersky Boris

  6. Emanuelle   •  

    Shabath shalom,
    La cécité dont parle l’auteur de cette article est d’un point de vue humain pas spirituel. Nous savons en tant que croyant qu’une cécité existe de la part de tout dirigeant de ce monde rebelle contre la parole sainte. Encore faut-il que nos dirigeants aient entendu l’explication des prophéties, puisque la plupart sont catholiques sauf Lionel Jospin qui lui est protestant. L’eglise catholique à pacté avec l’humanisme sans respecter les lois de l’évangile, ils n’ont pas fait de prévenence, ils n’ont pas repri, informer, éclairer. Aujourd’hui nous assistons à une dégradation morale, parce que nos dirigeants spirituels n’ont pas été vigilant. Nous, peuple éclairé ( croyants) sommes responsable de ce qui se passe. « Mon peuple périt faute de connaissance »: Os4, 6. Qui doit porter la connaissance a votre avis?

  7. dany   •  

    toutes les dénominations , évangéliques comprises se sont complus dans la laicité pour ne pas perdre le confort de Babylone et de Laodicé … ce qui arrive n’est hélas ,que l’avant-gout des jugements qui ne manqueront pas de fondre sur nos sociétés décadentes.
    Les églises ont perdu leur Force .
    Les sentinelles sont peu nombreuses et les églises les font taire ou les chassent par amour de Mammon et de Babel ; le peuple est tellement « anesthésié » qu’il ne peut plus réagir pour sauver son ame!…
    Qui se tiendra sur la brèche pour veiller?
    Qui réparera les brèches pour que l’ennemi ne puisse pénétrer?
    Michelle , merci pour votre site qui pour moi fait partie des sentinelles qui crient pour avertir du danger.
    Que le Seigneur vous fortifie et vous donne la vigueur d’un Moise qui a pu malgré son age conduire Israel jusqu’à la terre promise !

Laisser un commentaire