LE TEMPLE DE DIEU SUR TERRE, par Gary Wilkerson

Transmis par Elisabeth777

Nous sommes le temple de Dieu sur Terre, notre corps est le lieu où réside le Saint-Esprit (voir 1 Corinthiens 6:19). Certaines choses n’ont cependant pas leur place dans notre temple, des choses qui pourraient prendre le dessus sur notre passion pour Lui.

Quand Jésus a commencé à renverser les tables qui se trouvaient dans le temple (voir Jean 2:13-17), Il renversait plus que le commerce des changeurs. Il renversait un système religieux qui s’était appuyé pendant des millénaires sur le sacrifice des animaux pour plaire à Dieu. Christ signifiait ainsi : “votre relation avec le Père ne sera plus basé sur le sacrifice de moutons, de chèvres et de pigeons. Il sera basé sur Mon propre sacrifice qui sera valable pour toi une fois pour toutes.”

Cette scène dans le Temple nous offre une analogie pour notre époque. De nombreuses congrégations, aujourd’hui, sont pleines de bruits et d’activités. De nombreux programmes sont en place, depuis des missions au-delà des mers jusqu’à des missions d’évangélisation locales, en passant par des douzaines de petits groupes établis selon les âges, etc. Les services d’adoration sont pleins de petites lumières brillantes, de bonne sonorisation et d’une énergie incroyable.

Et pourtant, parfois, au milieu de toute cette activité fourmillante, une chose manque : Jésus Lui-même.

Sans Christ au milieu de nos activités, nos églises sont mortes. Peu importe à quel point nous travaillons dur pour faire des choses qui Le servent et qui honorent Son nom, aucun de nos “sacrifices” ne peuvent obtenir en eux-même de véritables résultats pour Son Royaume.

Vu de l’extérieur, notre communauté peut sembler juste, mais si nous ne maintenons pas Jésus au centre, nous deviendrons une église remplis d’ossements desséchés.

Le système basé sur des sacrifices d’animaux n’a jamais été la pleine intention de Dieu pour représenter Sa réconciliation avec l’humanité pécheresse. Tout comme l’institution des rois en Israël, il s’agissait là d’un système imparfait, mais Dieu l’a permis, l’utilisant de façon symbolique pour désigner quelque chose de plus grand et de meilleur.

Dieu a démontré cela avec Abraham. A cette époque, les cultures orientales sacrifiaient des animaux et même des enfants pour apaiser leurs dieux en colère. Quand le Seigneur a ordonné à Abraham d’emmener son fils sur la montagne pour le sacrifier sur un autel, Abraham a obéi sans poser de question. Cette réaction peut nous sembler étrange aujourd’hui, mais elle suggère la grande crainte que les peuples de l’ancien temps avait envers leurs dieux. Quand votre dieu parlait, on obéissait aussitôt, sinon on risquait la famine ou la peste.

Il s’agissait d’une obéissance basée sur la crainte.

Mais Abraham a senti que son Dieu était différent. Et, en réalité, Dieu voulait montrer à Abraham qu’Il n’était pas comme Moloch, à qui les gens sacrifiaient des enfants. Quand Abraham a levé le couteau au-dessus de Isaac, Dieu l’a arrêté (voir Genèse 22:11-12). Dieu a alors pourvu à un bélier pour le sacrifice. Il a déclaré à Son serviteur, et à chaque croyant de toutes les époques : “Je n’ai pas besoin que tu M’offres un sacrifice. Je vais offrir un sacrifice pour toi.”

Dieu a complètement renversé les tables, exactement de la même manière que Jésus l’a fait lorsqu’Il est entré dans le temple.

Laisser un commentaire