LAPIDÉ, FOUETTÉ ET BATTU, IL A SU PERSÉVÉRER, par Franck Poulain

Transmis par Elisabeth777

Paul a fait une puissante déclaration dans l’épître aux Romains que nous pouvons facilement survoler sans en retirer quoi que ce soit :

Je rends d’abord grâces à mon Dieu par Jésus-Christ, au sujet de vous tous, de ce que votre foi est renommée dans le monde entier.

Quel beau témoignage que Paul a pu rendre aux gens de Rome. 

Alors que les chrétiens de Rome vivaient dans un endroit très dur vis-à-vis des chrétiens en terme de persécutions, Paul a pu rendre ce témoignage que leur foi était renommée dans le monde entier.

Souvent, dans ma vie, j’ai réfléchi à ce que Paul a écrit à son fils spirituel Timothée :

Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité. (2 Timothée 2:15)

Je me dis, et si Jésus revenait aujourd’hui, quel serait le témoignage qu’il pourrait rendre de moi ?

Est-ce que j’aurais à rougir pour ne pas avoir fait ce qu’il m’a demandé. Est-ce que les dons et les talents en moi sont exploités et déployés pour l’avancement du royaume de Dieu ? Suis-je réellement en train de faire ce que Dieu veut ? Bien sûr nous ne devons pas tomber dans la condamnation en s’examinant soi-même. Mais se poser ces questions sincèrement quelques fois par année ne fait pas de mal. Au contraire, cela peut vite nous remettre sur le bon chemin en ce qui concerne notre temps et nos priorités.

Peu importe l’âge d’une personne, la question se pose. Ceci dit, j’aimerais poursuivre en vous disant que ce que Dieu recherche de notre part, c’est avant tout, notre fidélité dans ce qu’il nous appelle à faire.

1Co 4:2 Du reste, ce qu’on demande des dispensateurs, c’est que chacun soit trouvé fidèle.

 

Pr 20:6 Beaucoup de gens proclament leur bonté; Mais un homme fidèle, qui le trouvera ?

 

La réalité est que peu de gens seront trouvés fidèles dans ce que Dieu leur demande de faire, ou leur a demandé de faire, sur le long terme car la fidélité demande de la persévérance.

Souvent les gens vont penser avoir une bonne idée, de la part de Dieu, en ce qui concerne l’évangélisation. Alors ils vont sortir évangeliser une ou deux, ou trois, semaines d’affilée, puis se découragent car le réveil n’a pas éclaté dans leur ville. La persévérance n’a pas été au rendez-vous.

Paul dira dans sa deuxième épître aux Corinthiens au onzième chapitre et les versets 25-27 :

 

2Co 11: 25 trois fois j’ai été battu de verges, une fois j’ai été lapidé, trois fois j’ai fait naufrage, j’ai passé un jour et une nuit dans l’abîme. 26 Fréquemment en voyage, j’ai été en péril sur les fleuves, en péril de la part des brigands, en péril de la part de ceux de ma nation, en péril de la part des païens, en péril dans les villes, en péril dans les déserts, en péril sur la mer, en péril parmi les faux frères. Lire la suite

L’apôtre Paul a su persévérer dans son appel malgré toutes ses difficultés. A un tel point, que lorsque l’apôtre Paul écrivait à Timothée de s’efforcer de se présenter comme un ouvrier qui n’a point à rougir (2 tim2:15), Paul lui-même était dans une cellule de prison. L’homme de Dieu vivait ce qu’il prêchait (2 Tim 2:15). Toutes les choses de ce monde étaient secondaires pour lui, ce qui l’intéressait était de faire ce que son Père céleste pouvait lui demander… la fidélité, la fidélité, la fidélité dans ce que Dieu nous appelle à faire.

Voilà ce vers quoi nous devons tous nous diriger.

La meilleure façon que j’ai trouvée d’accomplir cela, c’est au travers du rapprochement que je vis dans ma relation avec Dieu. Plus notre amour pour Dieu grandit et s’approfondit, plus nous voudrons le servir d’un coeur pur.

Beaucoup de gens se demandent : comment puis-je m’accrocher davantage au seigneur ? La réponse pour moi est si simple… la Parole de Dieu mélangée avec la prière et le désir d’avoir un cœur de serviteur. La Parole de Dieu est si puissante, elle est si bonne, elle fait du bien à notre âme. Elle te rassasie dans les temps difficiles, elle te réconfortera, te bâtira, te transformera et t’élèvera à des nouveaux niveaux et de nouvelles profondeurs dans l’intimité avec ton père céleste lorsque tu seras transformé a l’image de Jésus (2 Cor 3:18).

Paul finit sa lettre a Timothée en lui disant ceci :
2 Tim 4:7 – J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. 8 Désormais la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement.

N’oublions jamais le plus important, nous courons une course vers l’éternité…

Nous avons tous du mal à saisir cette pensée si forte et réelle. L’éternité, c’est sans fin, c’est éternel.

80, 90 ou même 100 ans sur cette terre n’est rien comparé à cela, même pas une goutte dans tous les océans de la planète ne peut représenter cela. Travaillons et ne nous relâchons surtout pas. Soyez fortifiés et encouragés au nom de Jésus. Pour ceux qui ont la tête baissée ou courbée à cause de circonstances qui se sont levées contre vous, prenez courage, oubliez ce qui est en arrière et courez vers l’avant, comme Paul l’a si bien dit :


12 Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ. 13 Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, 14 je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ.

Je crois que ce passage a été une grande clé dans le ministère et la vie de Paul. Nous avons trop peu de temps pour vivre dans le passé et les échecs que nous avons vécus. Apprenons de nos échecs et courons vers l’avant !
Soyons matures et appliquons tous la Parole dans nos vies. Travaillons à ce que notre témoignage soit agréable au yeux de Dieu comme ce fut le cas des chrétiens de Rome.
Photo de Frank Poulin

Laisser un commentaire