Visions reçues par Fredéric, d’octobre 2017 à Février 2018.


Par la grâce de Yaweh, je me tenais devant le trône du Très Haut, et un être se présenta à moi.

« Saint, Saint, Saint ».

Ces mots étaient proclamés tout autour du trône.

L’être revêtu de plumes rayonnantes, six ailes de gloire, parfait en pureté, se couvrait le corps entièrement. Je ne pouvais observer que son visage.

J’entendis : « Il est saint », c’est-à-dire à part, c’est à dire séparé, pur. Le reste des mots n’était pas descriptible, aucun mot ne me vient pour pouvoir l’exprimer, il n’y a que le silence. L’intelligence infiniment variée du Seigneur, a créé des archanges, des anges guerriers (des colosses, soldats de front), des anges, des anges messagers, les chérubins porteurs de gloire, et les séraphins.

Plus je marche, progressant dans sa sainte présence, plus je suis abasourdi d’étonnement, choqué par son essence. Nous les hommes, à cause du péché, sommes de nature si loin de la beauté divine ! Notre décadence chronique nous éloigne du caractère, du cœur, du regard de celui qui est estimé de tous âges : Jésus, notre Adonaï, l’Elohim révélé.

Un fossé nous sépare, mais il nous tend la main, et nous offre la croix, pour demeurer dans la beauté de sa présence quotidiennement.

Qui sont les séraphins ?

Seraphin-Saraph-Les Brûlants.

Nombres 25v11

Et Yahweh parla à Moïse, en disant : Phinées, fils d’Eléazar, fils d’Aaron, le prêtre, a détourné ma colère de dessus les enfants d’Israël, parce qu’il a été animé de mon zèle au milieu d’eux ; et je n’ai pas, dans mon ardeur, consumé les fils d’Israël. C’est pourquoi, dis-lui : Voici, je lui donne mon alliance de paix. Et l’alliance de prêtrise perpétuelle sera tant pour lui que pour sa postérité après lui, parce qu’il a été animé de zèle pour son Dieu, et qu’il a fait la propitiation pour les enfants d’Israël. 

Phinées = bouche de cuivre.

Esaie6

Révélation de Yahweh à Esaïe

L’année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un trône haut et élevé, et les pans de sa robe remplissaient le temple.  Les séraphins se tenaient au-dessus de lui ; et chacun d’eux avait six ailes ; deux dont ils se couvraient la face, deux dont ils se couvraient les pieds et deux dont ils se servaient pour voler. Et ils criaient l’un à l’autre, et disaient : Saint, saint, saint est Yahweh des armées ! Toute la terre est pleine de sa gloire ! Et les fondements des seuils furent ébranlés par la voix de celui qui criait ; et la maison fut remplie de fumée. Alors je dis : Malheur à moi ! Je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures et mes yeux ont vu -le Roi, Yahweh des armées. Mais l’un des séraphins vola vers moi, tenant à la main un charbon ardent, qu’il avait pris sur l’autel avec des pincettes. Il en toucha ma bouche, et dit : Voici, ceci a touché tes lèvres, c’est pourquoi ton iniquité est ôtée, et la propitiation est faite pour ton péché. Puis j’entendis la voix du Seigneur qui disait : Qui enverrai-je et qui marchera pour nous ? Je répondis : Me voici, envoie-moi.

Au 3-ème ciel, il y a une infinité d’êtres angéliques, le 3-ème ciel étant lui-même plus grand et vaste que les domaines de l’infini. Et pour dire, combien Jésus est méga-grand, même cette dimension n’arrive pas à contenir la gloire du Roi.

Dieu convoque ses anges, cependant seulement certains particuliers sont plus régulièrement devant le trône du roi. Parmi les archanges, nous connaissons l’ange d’autorité et de guerre : Michel/Michaël. Parmi les messagers, la bible nous parle du fidèle Gabriel.

Cependant, les archanges n’ont pas la puissance des anges guerriers, les chérubins n’ont pas la force et l’autorité d’un archange, ils n’ont pas la vitesse d’action, compréhension d’un messager ; mais ils sont les gardes de la gloire divine. Les Séraphins sont les témoins de la pureté, et de l’intimité. Ils président depuis leur création, d’éternités en éternités, au conseil du Roi. Leur proximité continue, près du trône, leur confère des détails de fonctions et caractères différents. La beauté artistique du Seigneur s’exprime incroyablement à travers leur existence. Les différentes pierres précieuses nous enseignent à ce sujet, elles ont des variations, des teintes, des résistances différentes. Mais orchestrée par la main divine, dans la nouvelle Jérusalem, elles sont plus que rayonnantes, elles rentrent dans leur plein potentiel.

Ainsi, l’intelligence divine a structuré le royaume céleste. Chaque être angélique, est un membre de ce travail minutieux, avec des dons précis, des aptitudes précises, qui glorifient le Seigneur, et confèrent l’humilité à tout un chacun. Car du plus fort, au plus glorieux, au plus digne, au plus pur, au plus humble et entouré, tous sont heureux de voir ô combien la perfection de la sagesse, et l’amour d’Elohim rayonnant sur eux, est une merveille.

 

Exode 2

Or Moïse fut berger du troupeau de Jéthro, son beau-père, prêtre de Madian ; il mena le troupeau derrière le désert, et vint à la montagne de Dieu à Horeb. Et l’Ange de Yahweh lui apparut dans une flamme de feu, du milieu d’un buisson. Il regarda, et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait pas. Alors Moïse dit : Je me détournerai maintenant, et je regarderai cette grande vision, pourquoi le buisson ne se consume pas. Et Yahweh vit que Moïse s’était détourné pour regarder ; et Dieu l’appela du milieu du buisson, en disant : Moïse ! Moïse ! Et il répondit : Me voici !

… Moïse résiste en évoquant son incapacité à parler. Et Moïse répondit à Yahweh : Hélas ! Seigneur ! Je ne suis pas un homme qui ait, ni d’hier ni d’avant-hier, la parole aisée, ni même depuis que tu parles à ton serviteur ; car j’ai la bouche et la langue empêchées. Et Yahweh lui dit : Qui a fait la bouche de l’être humain ? Et qui rend muet ou sourd, voyant ou aveugle ? N’est-ce pas moi Yahweh? 

Encore une fois, cet aspect de feu, des « brûlants », de purification, est relié à la rencontre avec le Seigneur.

Tout cela enseigne, nous l’Eglise, sur des réalités profondes.

Aujourd’hui le corps de l’Eglise est malade, car les membres ne sont pas à leur place, voire ne comprennent pas leur place. La plupart des membres désirent être le pied ou le bras, le pouce, la main.

Cependant la sagesse appliquée de Dieu, nous démontre qu’un corps bien organisé, est composé d’organes internes, de membres visibles, et d’autres qui demandent une volonté du cerveau, et une coordination pour être vus. La compréhension des rôles dans l’Eglise a été ternie. Nous avons sacralisé les fonctions de proximité, tel que le support pastoral, et les anciens : au détriment des autres fonctions.

L’évangéliste, Philippe, allait en mission sous ordre du Seigneur du Royaume des Cieux. Du reste il demeurait avec des intimes, sa femme et ses quatre filles.

Actes 21v8-9 : Le lendemain, Paul et nous, qui étions avec lui, étant partis, nous sommes arrivés à Césarée. Etant entrés dans la maison de Philippe, l’évangéliste, qui était l’un des sept, nous sommes restés chez lui. Il avait quatre filles vierges qui prophétisaient.

Parmi les prophètes, Elie est un type de messager, il reflète une facette du caractère de Christ. La mission d’Elie est très frontale, devant les hommes, et le peuple de Dieu.

Mais il y a eu aussi Osée, incarnant l’esprit de sacrifice, de fidélité et d’obéissance. Sa mission était familiale, et son caractère, sa vie était la prophétie. Il a écrit, transmis, mais n’avait pas le rôle de Elie face au peuple. Daniel, lui, est rentré dans sa mission au sein de sa profession. Il a refusé l’élévation des hommes, pour se tenir devant le Roi des Rois : Yaweh.

Daniel 2v46

Yahweh, le Dieu qui révèle les secrets

Alors le roi Nebucadnetsar tomba sur sa face et se prosterna devant Daniel et il ordonna qu’on lui donne de quoi faire des sacrifices et des offrandes de bonne odeur. Le roi parla à Daniel et lui dit : En vérité, votre Dieu est le Dieu des dieux, et le Seigneur des rois, et il révèle les secrets, puisque tu as pu déclarer ce secret.  Alors le roi éleva Daniel en dignité et lui fit de nombreux et riches présents ; il l’établit gouverneur sur toute la province de Babylone et chef suprême de tous les sages de Babylone. Daniel pria le roi de remettre l’intendance de la province de Babylone à Schadrac, Méschac et Abed-Négo. Et Daniel se tenait à la porte du roi.

Daniel a illustré là le caractère du prophète par excellence : Jésus. Dans la solitude, s’il le faut, se tenir devant Yaweh, et laisser l’autre être élevé.

L’amour Agape.

Esaïe illustre la souffrance, l’intimité de l’ami de l’époux, c’est à lui que fut révélé les séraphins intimes du Seigneur, et la perfection du caractère de l’Agneau, qui ôte le péché du monde. C’est ici l’explication de la patience de Jésus envers nous : il est habitué à la souffrance, et au rejet de son peuple, il tend la main en connaissant notre cœur.

Esaie 53

Le sacrifice du Messie, serviteur de Yahweh

Qui a cru à notre prédication ? Et à qui le bras de Yahweh a-t-il été révélé ? Toutefois il s’est élevé devant lui comme une jeune plante, comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée ; il n’y avait en lui ni beauté, ni splendeur, quand nous le regardions, ni apparence qui nous le fasse désirer. Il était le méprisé et le rejeté des hommes, homme de douleur, et sachant ce que c’est que la maladie ; et nous avons comme caché nos visages devant lui, tant il était méprisé ; et nous ne l’avons pas estimé. En vérité, il a porté nos maladies, et il s’est chargé de nos douleurs ; et nous l’avons considéré comme frappé, battu par Dieu et humilié.

Les apôtres eux, finissent tous en prison, martyrs, humiliés à cause du nom du Seigneur.

L’Eglise doit comprendre la nature, et le message, de ceux qui se présentent à elle. La sensibilité, la forme du message diffère en fonction du rôle, et de la lettre que Dieu écrit à travers une vie. Certaines lettres sont pour des temps précis.

Le corps se doit d’être équilibré, chacun étant à sa place. Le rôle prophétique n’est pas dans l’éloge du regard du peuple, si ce n’est l’esprit d’Elie à cause de la proximité liée à la confrontation ; et c’est une position dangereuse pour la marche (idolâtrie). La plupart des prophètes sortaient de leur maison pour délivrer un message, quand l’Eternel donnait un ordre de mission. Du reste, ils se tenaient devant lui. La compréhension des véritables appels dépouille des ambitions, et de la gloire. Plus l’appel est élevé, plus la dépouille est puissante.

Le rôle apostolique n’a pas le temps d’être élevé sur terre, à force de séjours en prison, de voyages difficiles, et d’humiliations.

Il faut observer la vie des apôtres quand ils ont été affermis dans leur foi, la course qu’ils ont eu dans leurs lignes droites est très significative. Si Dieu donne tant d’humiliations et de solitude à ces hommes et femmes, selon l’excellence de leur grâce ; c’est pour éviter qu’ils ne tombent dans les pièges de l’honneur, la gloire des hommes, l’approbation des hommes, les découragements humains, l’autosatisfaction et consort…

Mais au ciel beaucoup de premiers peuvent être les derniers, chacun doit veiller à porter quotidiennement sa croix. La croix est la gloire que le Seigneur nous offre.

Que sert il d’être en avant devant les hommes, et en retrait devant le trône ? En effet, à quoi bon être visité par les hommes, et que Dieu nous voit, sans porter son entière attention sur nous, sans nous visiter ? Alors que sa volonté est d’habiter avec nous.

Le Royaume a des règles, des principes immuables, celui qui veut séjourner à la montagne du Roi, se doit de comprendre et de connaître l’excellence de celui à qui il s’adresse.

Esaïe, l’intime, a reçu la clé de la visitation. La clé de l’intimité.

La croix et encore la croix, la purification par le feu que nous enseigne la nature même des Séraphins.

« C’est par ces souffrances que Christ a appris l’obéissance ». La croix est donc liée à l’obéissance, et au plaisir en nous de notre Père, car le caractère du fils parfait se développe en nous. Or, les fruits ne sont rien d’autre que le caractère de Jésus, ainsi il est la nature même de la perfection. La croix nous dépouille des œuvres charnelles. Elle nous permet de rentrer et demeurer dans « les œuvres royales, aux récompenses éternelles, préparées d’avance pour le peuple de JESUS ».

Esaïe 57v15

Yahweh aime l’homme contrit

Car ainsi parle celui qui est haut et élevé, qui habite dans l’éternité et dont le Nom est le Saint : J’habiterai dans les lieux hauts et saints, avec celui qui a le cœur brisé et qui est humble d’esprit, afin de vivifier l’esprit des humbles, et afin de vivifier ceux qui ont le cœur brisé. Car je ne contesterai pas sans fin, et je ne serai pas éternellement fâché ; car devant moi défaillerait l’esprit, le souffle des êtres que j’ai faits. A cause de l’iniquité de ses gains déshonnêtes, je me suis irrité et je l’ai frappé, je me suis caché dans ma colère ; et le rebelle a suivi la voie de son cœur. J’ai vu ses voies, et toutefois je le guérirai ; je le conduirai et je le restaurerai, lui et ceux qui mènent deuil avec lui. Je crée les fruits des lèvres. Paix, paix à celui qui est loin et à celui qui est près ! dit Yahweh, car je le guérirai. Mais les méchants sont comme la mer agitée, quand elle ne peut se calmer, et dont les eaux rejettent la boue et le bourbier.  Il n’y a pas de paix pour les méchants, dit mon Dieu.

« Jerusalem city of gold ». Deuxième hymne de l’état hébreux.

L’air des montagnes est pur comme le vin Et l’odeur des pins Est portée par le vent du soir Avec le son des cloches.

Et quand sommeillent l’arbre et la pierre Enfouis dans son rêve, S’abime la ville solitaire Un mur dans le cœur.

Jérusalem d’or, de lumière et de bronze, Je suis un violon pour toutes tes chansons.

Comme ils sont à sec les puits ! La place du marché est vide. Et nul œil ne guette le mont du Temple Dans la Vieille Ville.

Et dans les grottes des rochers Hurlent les vents Et nul ne descend plus vers la Mer Morte Par la route de Jéricho.

Jérusalem d’or, de lumière et de bronze, Je suis un violon pour toutes tes chansons.

Je suis venu aujourd’hui chanter pour toi Et tresser tes louanges Mais je ne suis pas à la hauteur du moindre de tes enfants ni du dernier des poètes.

Car ton nom brûle les lèvres Comme le baiser d’un séraphin Si je t’oublie Jérusalem… Toi qui es toute d’or.

Jérusalem d’or, de lumière et de bronze, Je suis un violon pour toutes tes chansons.

Nous sommes revenus aux puits des eaux, Au marché et sur la place. Un shofar appelle sur le Mont du Temple dans la Vieille Ville.

-Et dans les grottes des rochers Des milliers de soleil rayonnent Nous reviendrons et descendrons vers la Mer Morte Par la route de Jéricho.

Jérusalem d’or, de lumière et de bronze, Je suis un violon pour toutes tes chansons.

Jérusalem, le fondement de la paix, l’alliance de paix et de feu de Phinées, attend la purification ardente de Ywh. Effectivement, seul le Roi et son caractère saint, à part, est accompagnée de la paix dans ses richesses variées et fruitées.

Vision reçue le 6 Janvier 2018

Je voyais la détresse venant en Israël, le Seigneur m’expliquait conformément à sa parole, que cela serait l’un des principaux signes du retour final du Messie. Or, la géopolitique, le statut de Jérusalem, nous démontre que nous sommes à la veille d’un drame soudain.

Je priais, et dans une somnolence, le Seigneur me montra le drapeau d’Israël élevé. Autour de Israël, il y avait un cercle formé de plusieurs noms ou drapeaux. À l’ouest du drapeau de Israël, c’est à dire vers 00h50, je discernai le nom de Ismaël. Je discernai aussi, le nom de Ammon. Mais chaque partie du cercle était occupée par une nation, un peuple monté en ce jour. Tous ces drapeaux, et ces noms, encerclaient donc Israël, pour lui faire la guerre. Israël et Jérusalem allait connaître des heures sombres. Prions donc pour Israël, et Jérusalem, la cité du grand roi.

Des heures de chaos s’annoncent pour l’olivier de Israël, le Moyen Orient avance vers l’embrasement ; mais la fin des maux, et le gouvernement messianique de la paix divine approche à grand pas. L’enlèvement, et les persécutions sont donc les étapes prochaines et imminentes de la prophétie.

Gethsémané : l’heure de la vérité, où la qualité de la préparation de tout un chacun, sera dévoilée. L’Eglise clôturant les âges connaîtra son test final, et viendra l’heure d’Israël.

Marc 13v14

L’abomination de la désolation

Or lorsque vous verrez l’abomination qui cause la désolation qui a été prédite par Daniel, le prophète, être établie là où elle ne doit pas être, que celui qui lit ce prophète fasse attention ! Alors que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes. Que celui qui sera sur le toit ne descende pas dans la maison, et n’entre pas pour emporter quoi que ce soit de sa maison, et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas en arrière pour emporter son manteau. Mais malheur à celles qui seront enceintes, et à celles qui allaiteront en ces jours-là. Priez que votre fuite n’arrive pas en hiver. Car la tribulation, en ces jours, sera telle qu’il n’y en a pas eu de semblable depuis le commencement du monde que Dieu a créé jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais qui l’égale. Et si le Seigneur n’avait abrégé ces jours, il n’y aurait personne de sauvé ; mais il a abrégé ces jours, à cause des élus qu’il a élus…

Mais soyez sur vos gardes ; voici, je vous ai tout annoncé d’avance.

****

Psaume 122

Jérusalem, la ville de Yahweh

Cantique des degrés de David.

Je me réjouis à cause de ceux qui me disent : Allons à la maison de Yahweh ! Nos pieds s’arrêtent dans tes portes, ô Jérusalem ! Jérusalem est bâtie comme une ville dont les édifices sont joints ensemble, à laquelle montent les tribus, les tribus de Yah, selon le témoignage d’Israël, pour célébrer le Nom de Yahweh. Car c’est là qu’ont été posés les trônes pour juger, les trônes de la maison de David. Priez pour la paix de Jérusalem. Que ceux qui t’aiment jouissent du repos ! Que la paix soit dans tes murs, et la tranquillité dans tes palais ! Pour l’amour de mes frères et de mes amis, je prie maintenant pour ta paix. A cause de la maison de Yahweh, notre Dieu, je fais une requête pour ton bonheur.

Laisser un commentaire