LA BRISURE, par Éliane

1 Rois 18 : 30

« Alors Élie invita tout le peuple à s’approcher de lui ; quand ils se furent approchés, Elie se mit à réparer l’autel du Seigneur, qui était brisé. »

Dieu nous montre ainsi que ce qui est brisé peut être reconstruit !

En général, quand un objet est brisé, nous le jetons dans les ordures : il n’a plus de valeur !

Mais notre Dieu s’intéresse aux êtres brisés pour les transformer à sa gloire.

 

C’est très profond ! Oui notre Seigneur s’intéresse à toi, à moi !

Si nous avons été brisés, c’est parce que tous, nous avons brisé la loi de Dieu.


Exode 32 : 10-20

«  Moise redescendit de la montagne. Il tenait les deux tablettes de pierres, gravées de chaque côté, où étaient inscrits les commandements de Dieu. «

Ces tablettes étaient l’œuvre de Dieu, écrites de la main même de Dieu.

Lorsque Josué entendit les cris que poussait le peuple, il dit à Moise :

– On entend des bruits de batailles dans le camp

– Non répondit Moise. Ce sont ni des cris de victoire, ni des cris de défaite. Ce sont des chants de fête que j’entends. Dès qu’ils arrivèrent près du camp, Moise aperçut le veau et vit le peuple qui dansait. Dans un accès de colère, il jeta les tablettes de pierres qu’il tenait et les brisa au pied de la montagne !

Ce geste symbolique de Moïse montre que le peuple de Dieu, pourtant sauvé de l’esclavage en Egypte par de grands prodiges, nourri et abreuvé par Dieu dans le désert, avait pourtant rompu (brisé) la loi. Ils fabriquaient un veau d’or et se prosternaient devant cette idole, au lieu de ne se prosterner que devant Dieu SEUL.

Moise a donc brisé les commandements écrits du doigt de Dieu, car le peuple hébreu avait brisé l’Alliance et ainsi créé une séparation d’avec Dieu. Quel désastre! Ce peuple n’étais plus digne de recevoir ce trésor inimaginable : la lettre d’amour de Dieu à l’humanité, afin qu’Il puisse la bénir si elle y obéissait.

Pourtant Moise va ensuite intercéder pour son peuple que Dieu avait résolu de détruire, Dieu va l’écouter, et Il va réécrire les dix commandements, de la même manière !

Ce récit était une préfiguration. Jésus, notre Médiateur, est venu rétablir le lien brisé entre les hommes et Dieu.

– Jésus a accompli la loi : Cette loi ne peut plus être brisée.

– Jésus a résumé cette loi :

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ta force, et de toute ta pensée

Tu aimeras ton prochain comme toi-même

Aimez vous les uns les autres comme je vous ai aimés

De cette loi découlent tous les commandements.

Notre Seigneur veut nous façonner à son image.

Si nous sommes sauvés par la grâce de Dieu, si Jésus est mort pour nous, nous ne pouvons pas vivre sans lui. Il est le pain de vie qui est descendu du ciel.

Paul rappelle : « toutes les fois que vous prenez le pain, rompez le pain, c’est en souvenir de Jésus qui a été brisé pour nous a cause de nos péchés ».

Jésus a dû passer par la mort et des souffrances atroces à cause de nos iniquités, comme il est écrit en Esaïe 53 : 4-6:

Il a supporté les maladies qui auraient dû nous atteindre,

Il a subi la souffrance que nous méritions,

Mais nous pensions que c’était Dieu qui le punissait ainsi, qu’il le frappait et l’humiliait,

Pourtant il n’était blessé que du fait de nos fautes, il n’était accablé que par l’effet de nos propres torts

Il a subi notre punition et nous sommes acquittés ;

Il a reçu les coups, et nous sommes épargnés.

Nous errions tous ça et là comme un troupeau éparpillé c’était chacun pour soi, mais le Seigneur lui a fait subir les conséquences de nos fautes à tous.

Jésus a accepté d’être brisé par amour pour nous !

Cela me donne beaucoup à réfléchir, et je ne peux que fléchir mes genoux devant Lui, moi si indigne et pourtant tant aimé par Lui !

Je ne peux qu’aimer et adorer de tout mon cœur celui qui a commencé à me briser et à me transformer à son image malgré mon indignité !

Pour avoir la vie, il faut croire au sacrifice de Jésus. Il nous donne une nouvelle vie, déjà ici bas, une vie qui est éternelle. Il nous faut croire en Lui, accepter de croire que Jésus a été brisé pour nous et que Dieu veut que nous soyons des instruments brisés pour le servir.

Voulons-nous vraiment nous laisser briser par Dieu, passer par des difficultés, des épreuves, parfois par des maladies et des ruptures, non pour plaire à Dieu, mais pour être purifiés afin de devenir semblables à Jésus ?

Notre Seigneur a encore beaucoup de travail avec chacun de nous ! Mais si nous voulons être un instrument entre ses mains et nous laisser façonner par Lui, même si cela doit passer par des brisements, le meilleur est devant nous.

Merci à notre Dieu de nous transformer de gloire en gloire, à l’image de son fils Jésus-Christ, pour Le servir Lui et notre prochain, et pour apprendre à nous aimer les uns les autres comme Lui nous a aimés !


 

Laisser un commentaire