Un enfant gelé et une foule indifférente

Mais dans la foule, un autre « sans-abri », pris lui, de compassion !

 

Frédéric nous envoie cette vidéo avec la question suivante: que ferait Jésus face à cette situation ? » !

On le sait par la parabole du bon Samaritain, qui est le « prochain » ! Et ce qu’il a dit: « Ce que vous faites au plus petit de mes frères, c’est à moi que vous le faites ».

Je pose une autre question: combien de « bons Chrétiens » sont passés devant cet enfant sans s’arrêter. On est aux Etats-Unis: 30 % des gens se disent chrétiens. Le spectacle est éloquent !

Et encore une autre question: Et nous-mêmes, que ferions-nous ? … Ne répondons pas trop vite !

 

Commentaire sur un site qui a posté cette vidéo:

 

http://bridoz.com/cet-enfant-sans-abri-etait-en-train-de-geler-sur-place-et-personne-ne-sen-inquietait-je-naurais-jamais-cru-que-cet-homme-allait-etre-le-seul-a-le-faire/

Dans notre monde contemporain, le nombre de sans-abris est chaque minute de plus en plus important. Et lorsque des parents perdent leur emploi, leurs enfants sont de plus en plus nombreux à être abandonnés, et laissés dans la rue pour y faire la manche. À mesure que leur vie se complique, ils perdent leurs amis, jusqu’à ce qu’ils finissent seuls, à devoir se nourrir sans le moindre argent.

Les personnes aisées ont tendance à ignorer les sans-abris, quelle que soit la décrépitude de leur apparence. Ces personnes ignorent ce que ça fait d’être pauvre et, comme ces sans-abris, d’avoir touché le fond. Et donc il ne reste plus, pour aider et réconforter les sans-abris, que d’autres personnes dans la même situation qu’eux.

Dans le cadre de cette expérience sociale, un enfant a été laissé seul, dehors, par des températures glaciales. Pour seul vêtement, il n’avait qu’une chemise, et un sac-poubelle pour tenter de se protéger du vent polaire. Pendant deux heures, les gens sont passés près de lui sans même lui jeter le moindre coup d’œil. Et puis un homme s’est approché. Bien qu’il soit lui aussi sans-abri, il a donné sa veste au garçon, et l’a réconforté de quelques mots que l’enfant n’oubliera probablement jamais.

  11Comments

  1. Jacques   •  

    Comment est-ce possible??? L’INFINIE QUESTION ,c’est la seule grande question que je me pose et il n’y en a pas d’autre …Vidéo émouvante!!!Et si le monde était devenu TOTALEMENT AINSI on crierait jusqu’à déchirer le ciel…

  2. Yves Dervin   •  

    Oui, ne répondons pas trop vite !

    Combien de fois, pour ma part, ai-je été un peu comme comme le sacrificateur et le Lévite de la parabole du bon Samaritain ! Combien de fois ! Nos rythmes de vie d’urbains pressés sont de biens piètres « justifications » face à la misère qui s’affiche de plus en plus dans nos rues.

    On se donne bonne conscience en jetant distraitement une pièce, — oh ! une petite ! faut quand même pas pousser… — dans le gobelet de ces laissés-pour-compte et dont on s’éloigne bien vite d’un pas rapide.

    On serait bien inspirés de méditer sérieusement Matthieu 25:31-46 et… de ne pas se contenter de méditer ! Sinon, on subira le sort des boucs qui se trouveront à la gauche de Jésus lors du Jugement.

  3. michel-andré   •  

    Notre société « repue » est de plus en plus cruelle vis-à-vis de ses semblables. Même dans l’Église!!!
    C’est devenu un axiome incontournable que les riches doivent davantage s’enrichir et les pauvres davantage s’appauvrir.
    Et nos gouvernements occidentaux n’en n’ont cure. Pourtant on vend toujours autant d’armes de guerre, pour le profit de qui? Si au moins cet argent de la mort servait pour nourrir les affamés. Aussi immoral que cela puisse paraître ce serait encore à l’extrême rigueur mieux que rien…
    En France heureusement les services sociaux existent (plus pour très longtemps encore) mais pas aux Etats-Unis où l’argent et la réussite sociale règnent en maîtres, même dans l’Église!
    Triste.

  4. Lily   •  

    C’est vrai Yves, je me suis aperçue au fur et à mesure que je regardais cette vidéo, que j’avais certainement fait comme eux beaucoup plus souvent que je ne l’aurai imaginé. Il est impossible de marcher dans les rues parisiennes sans être tombée sur une scène similaire au moins une fois. Ce n’était peut-être pas un enfant… Mais tout de même.

    Connaissez-vous l’histoire de ce pasteur américain qui s’est déguisé en clochard pour s’installer le dimanche matin devant la porte de l’église ? Devinez la suite ;( ;( ;(

    Seigneur, donne-moi un coeur de chair, fais de mon coeur une bonne terre où ton Esprit, Tu pourras prendre prendre racine et porter beaucoup de fruits (l’amour, la paix, la joie …). Et ouvre mes yeux afin que je puisse voir comme tu verrais et regarderais le monde, les hommes et femmes qui m’entourent parce que je ne sais pas si je me serais arrêtée et je veux être sûre de le faire si cela devait se produire un jour. Amen.

  5. Caboni Stefano   •  

    Ce document est terrifiant: Comment celui ou celle qui a filmé cela a pu rester plus de 6 min. (si j’en croit la vidéo) sans rien faire???

    • Patrice   •  

      Il est mentionné à 2’50 » que le « sans abri » intervient deux heures après, alors que le vidéaste n’est toujours pas intervenu !

      En fait, c’est une expérience, selon le titre de la vidéo : »social experiment ». J’imagine un groupe de jeunes chrétiens ayant scénarisé la séquence pour la diffuser sur internet. Ce qui n’enlève bien sûr rien au fait que des jeunes démunis puissent se retrouver à la rue et que l’indifférence des adultes soit scandaleuse.

      • SandrineFromBelgium   •  

        @Patrice Effectivement cette vidéo est une expérience faite par un groupe d’individus. L’enfant en question n’était pas un véritable Sans-abri. C’est une vidéo très populaire sur le réseau social Youtube…sans doute le but étant de sensibiliser les gens sur la nécessite de regarder autour d’eux…par ailleurs les individus en question ne sont pas des chrétiens…la vidéo a été mise en scène par des individus d’une chaine Youtube humoristique, qui est aussi « trash » et indécente …donc peu recommandable.

        Quoiqu’il en soit ça n’empêche que ça pousse à la réflexion et qu’il faut aussi avoir le discernement pour analyser les situations et agir en tant que Chrétien et pas comme un humaniste qui accomplirai dans ce cas ci , sa  » bonne action » de la journée.

  6. Georgio   •  

    Les franc-maçons eux ne l’auraient pas laissé, ils l’auraient nourri et soigné, ils lui auraient donné un toit. Fraternité envers tous les hommes.
    Dans le christianisme c’est l’indifférence, votre dieu Jésus a même dit que les chrétiens ne lui ont pas donné un toit où dormir…

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Eh bien tu viens juste de bien répondre: il y avait quantité de faux chrétiens dans cette foule, sans le moindre doute.

      Et lis Matthieu 25 48 et suite: et tu verras justement que Jésus démontre lui-même que parmi les Chrétiens, il y a des brebis et des boucs, et que les boucs vont partager le sort de Satan….

      Bon, comme je pars en séminaire, et que je ne vais plus avoir le temps de répondre à ton fatras d’ignorance, je mettrai à la poubelle tout commentaire de ta part, jusqu’à mardi prochain.

      C’est assez hallucinant de voir que c’est toujours avant et pensant mes séminaires que j’ai toujours une personne qui vient faire du harcèlement agressif sur mon blog. Alors, merci bien, reste chez toi et médite. Je n’ai même plus le temps de lire tes commentaires !

  7. Caboni Stefano   •  

    Pour ma part, je trouve les articles très édifiants. Bien sûr il y a toujours des personnes qui veulent décourager ceux qui veulent avancer dans la foi, en prenant des exemples néfastes des sois-disants chrétiens. Que le Seigneur nous garde et nous guide. « … car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, même dans les régions célestes ». Si le diable se trouve parfois dans les régions célestes, à plus forte raison sur la terre. Luttons et prions, nous aurons la victoire dans le nom de Jésus.

Laisser un commentaire