Témoignage de Dominique (2)

Bonjour Michelle

Je suis Dominique, baptisée à Landersen en mars 2016. Puis nous nous sommes revues à Sion lors de ton dernier passage pour le réveillon. Et voici mon témoignage comme tu me l’as proposé….

J’ai reçu une délivrance, à un moment donné du séminaire de Sion,  lorsque tu as parlé de: «  quelqu’un qui a un couteau sur la gorge et qui est empêché de parler, de s’exprimer » . Aussitôt mon cœur s’est serré, sachant tout ce que j’avais vécu au long de ma vie. Je savais que cette parole de connaissance était pour moi.

D’abord, un père (alcoolique)  qui n’écoutait pas et ne nous laissait pas mes deux frères aînés et moi s’exprimer. Il avait des crises violentes, des crises de délirium trémens et d’épilepsie


Mes parents ont divorcé j’avais quatre ans et demi, ma mère a pris l’autorité, tout en se débattant dans de grandes difficultés, sur tous les plans. Elle corrigeait la désobéissance à coup de ceinture, donc je n’avais nul envie d’y goûter.

Alors je me suis fait toute petite et muette.


En dehors je mentais volontiers histoire d’enjoliver mon monde !

J’ai failli mourir écrasée par un scooter à l’âge  de 5 ans et aussi failli me noyer dans le lac, puis atteinte par une pyélite (inflammation aigüe) à 7ans, ce qui a entraîné quelques jours de coma et  3 semaines de lit.

Je me suis mariée avant mes 18ans car j’étais enceinte. Je m’étais jurée de ne pas épouser un alcoolique (ce que j’ai fait parce que j’étais enceinte et je n’avais pas le choix) et de ne pas appartenir à un autre homme que mon mari.

Seulement je n’étais pas avec Dieu, j’avais fui l’église catho en prenant conscience d’une grande partie des mensonges qui y étaient enseignés (j’avais un Bible).
Mais il a fallu qu’arrive 2014 pour comprendre l’inconcevable, concernant mon mari. Je ne pouvais pas regarder le visage du diable de B… Il était visiblement habité par un démon, et cela se voyait !

J’avais toujours gardé dans mon cœur Jésus comme le seul exemple vivant digne à suivre, mais les églises catholiques me faisaient fuir. La bible était chez moi depuis 1985, mais sa lecture, pour moi, était tout de même difficile, excepté les psaumes, la Genèse et l’Apocalypse.

Revenons à mon mariage à  peine à 18ans, enceinte et « pour être en règle ». La vérité est que j’avais épousé un mauvais garçon, de 5 ans mon aîné, et qui, lorsqu’il buvait, devenait violent, et si je cherchais à discuter les coups pleuvaient; donc rebelote, j’ai de nouveau appris à me taire.

Je me mis a bégayer tant son verbe à lui était méchant. Peu à peu j’ai découvert, le pervers-narcissique.

Nous avons eu 2 enfants,  en 74 et 78; entre les deux, j’ai fait une maulne.

Ma liste des péchés est énorme; depuis mars 2016 je demande pardon à Dieu mais avant cela, en 2015, j’ai brûlé tout ce qui concernait les anges que j’ai priés durant 20ans, les objets d’astrologie qui me passionnait depuis l’âge de 14ans, tout ce qui concernait le kototama (qui veut dire au début était le verbe), pratique apportée par les demi-dieux du Japon  (le 1er empereur serait l’un deux.)

J’avais oublié les 10 commandements! Sur ce sujet une femme m’a enseignée durant 15 ans, puis j’ai enseigné 5 ans, pas trop motivée, quelque chose me retenait.
J’ai brûlé tous les livres ésotérique et aussi j’ai flirté durant 6 ans avec le chamanisme, donc j’ai brûlé en offrant à Dieu tout objet que j’avais gardé, dans une sincère repentance.

Puis en 2014, toujours en recherche de Dieu, j’ai failli me faire embarquer par un sri indien. En quelques rencontres, j’ai vu le filet se resserrer, j’ai chanté des mantras avec eux et un jour il est venu en Suisse et nous a imposé ses mains; c’est suite à cela que j’ai quitté le mouvement.

Entretemps, j’ai réussi à divorcer en 1997 sans me faire assassiner, ce qui avait bien failli se produire en 1993 : sortie du lit par les cheveux par l’homme ivre, il m’ entraînée puis étranglée dans la salle de bain. Dans ma tête et mon cœur, j’ai appelé «  un ange tout amour »*, et le fou m’a lâché.
* MAV: C’est Dieu qui est amour. Heureusement qu’Il a pitié de notre ignorance. D’ailleurs Jésus est aussi « l »ange de l’Eternel ». « Quand le malheureux crie, l’Eternel l’entend » 
C’est par un rêve horrible que le Seigneur m’a montré le vrai visage du monde en octobre 2015 et c’est là que j’ai compris le sacrifice de la croix et que je me suis entièrement donnée à Christ et Dieu.
Lorsque la prière de délivrance a été prononcée , le 31.12.16 à Sion, j’ai senti la libération et l’irritation sur la peau du cou s’est apaisée (cela datait de juillet 2016).
Le 1er janvier, le lendemain, je retrouvais la bague achetée en Israël et perdu depuis 7 semaines sur laquelle était écrit: « Je crois en Dieu et Dieu croit en moi ». Je rencontrais un nouveau frère qui me donna l’adresse d’une soukka à proximité de chez moi; il y a 24h de louanges une fois par mois.  
Ce frère m’a poussé à prendre contact avec eux pour affermir  ma conversion et m’a encouragée à témoigner.



Aujourd’hui je vais beaucoup mieux, j’ai brûlé cet après-midi de beaux habits que je gardais (habits portés durant des cérémonies occultes), mais dont le Seigneur m’a révélé durant la maladie la nocivité, m’nejoignat de m’en défaire sans les transmettre. J’ai eu quelques combats nocturnes avec les esprits de séduction et de sorcellerie. Je reste vigilante mais je suis dans une foi de plus en plus forte;

Gloire à Dieu !

Ah! j’oubliais, il y a une semaine j’ai rêvé de l’enlèvement; le Seigneur venait jusqu’à moi, je ne pouvais voir qu’une partie de sa silhouette. Il m’a dit: « es-tu prête à tout abandonner? » je lui ai répondu
 -Oui Seigneur.
– Es-tu prête à me suivre,
Je lui ai répondu : « Oui Seigneur ! », et j’ai donné autour de moi des vêtements.
Puis Il m’a tendu la main et m’a fait monter dans le ciel. Durant la montée, une robe blanche m’a revêtue. J’ai vu d’autres personnes qui montaient aussi vers le Haut.

Que le Seigneur te bénisse et te protège. Bien en cœur avec toi et tes combattants.

 

  1 Comment

  1. Beatrice   •  

    Je dis aussi : OUI SEIGNEUR!

    Gloire à Dieu! Que Dieu vous bénisse au nom de Jésus. Amen!

Laisser un commentaire