L’amour factice, par Michelle d’Astier

Note M.A.V. : Je remets en ligne un article que j'avais écrit au démarrage de ce blog (mars 2006), en le modifiant légèrement

Sommes-nous de ceux qui, sous prétexte d'amour, ne reprenons jamais un frère dont la conduite - nous le savons- va le perdre ?

Sommes-nous de ceux qui, par amour des succès d'estrade et avides de gloire humaine et d'offrandes confortables, caressent agréablement les oreilles et envoient en enfer ceux qu'ils prétendent aimer ?...

Il est souvent de très mauvais goût aujourd'hui de dire la vérité, dans l'Église comme dans le monde. Dès que l'on heurte des convictions viscérales, surtout des convictions religieuses, on vous accuse de manquer d'amour. Et nous voici soudain intimidés et paralysés, là  où on ne voulait qu'avertir pour empêcher quelqu'un de se perdre.

Balaam, le précurseur de l’oecuménisme

(Note M.A.V. : je reprends ici un article que j'avais écrit en 2007, en l'étoffant un peu. Non seulement ma position n'a pas changé, mais elle s'est renforcée, car je vois les dégâts dramatiques que l'œcuménisme fait: il détrut littéralement la Vérité dans bien des Eglises, qui ont désormais perdu leur "chandelier", car la vérité n'y est plus prêchée !)

Faire alliance avec des Églises "sœurs" au sein d'un œcuménisme qui veut rallier toutes les religions sous sa bannière, c'est accepter de faire partie de la grande prostituée qui va soutenir l'antéchrist.

On connaît l'histoire de Balaam qui nous est racontée dans la Bible à  partir de Nombres 23. Dans ce contexte historique, Balak, roi de Moab, a fait alliance avec les Madianites, CONTRE ISRAËL, parce qu'ils se sont appropriés durant quatre cent trente ans un territoire qui a été donné par Dieu aux seuls descendants d'Isaac, l'enfant de la promesse, et non à  eux, malgré leur parenté avec Abraham, et ils s'arque-boutent sur cette terre ALORS QU'ILS SAVENT QU'ELLE NE LEUR APPARTIENT PAS*.

L’idolâtrie des derniers temps par C. GRASSIE

Transmis par Lorraine - source : SAR SHALOM MINISTRY-

1 Chroniques (DIVREI HAYANIMA) 16 : 25-28

Car l'Éternel est grand et très digne de louange, Il est redoutable par-dessus tous les dieux ; Car tous les dieux des peuples sont des idoles, Et l'Éternel a fait les cieux. La majesté et la splendeur sont devant sa face, La force et la joie sont dans sa demeure. Familles des peuples, rendez à  l'Éternel, Rendez à  l'Éternel gloire et honneur !