LA LOI, LE LÉGALISME, FAUT-IL OBSERVER LA LOI ? QUE SIGNIFIE « NE PLUS ÊTRE SOUS LA LOI » ?

S'il est un domaine ou règne la plus grande confusion, c'est bien celui-ci. Des les premiers temps de l'Église, Paul a dû aborder plusieurs fois ce sujet, notamment dans l'épitre au Romains. Dans les Actes et en Galates, on voit que les premiers juifs chrétiens se posent toutes sortes de questions: quelles ordonnances mosaïques faut-il conserver, quelles sont celles qui ont été abolies, ou rendues caduques dans la Nouvelle Alliance par une loi "plus parfaite" ?

Aujourd'hui, c'est bien plus confus encore.

En nos temps d'apostasie, les bornes anciennes sont dépla- cées, la saine doctrine est rejetée, beaucoup pensent que la Loi de Dieu est abolie et que chacun peut faire ce qui lui plaît.

On assiste à  un raz-de-marée de fausses doctrines établies sur une "Bible à  la carte": on picore dedans les versets qui vont dans le sens des convictions personnelles de certains, on en fait des dogmes absolus en les sortant de leur contexte, on relativise ou on ignore délibérément tous les versets qui ne vont pas dans le même sens...

Par |2015-08-15T09:59:55+01:0014 août 2010|F.A.Q.|