IL FAIT DES GRANDES CHOSES QUE NOUS NE COMPRENONS PAS, par Michelle d’Astier de la Vigerie


JOB 37:1 Mon coeur est tout tremblant, Il bondit hors de sa place.

37:2

Écoutez, écoutez le frémissement de sa voix, Le grondement qui sort de sa bouche !

37:3

Il le fait rouler dans toute l’étendue des cieux, Et son éclair brille jusqu’aux extrémités de la terre.

37:4

Puis éclate un rugissement : il tonne de sa voix majestueuse ; Il ne retient plus l’éclair, dès que sa voix retentit.

37:5

Dieu tonne avec sa voix d’une manière merveilleuse ;__ Il fait de grandes choses que nous ne comprenons pas.__

Il fait de grandes choses que nous ne comprenons pas.

Notre nature orgueilleuse nous pousse sans cesse à décider comment Dieu devrait agir et réagir sur le champ face à nos situations difficiles ! Nous sommes toujours prêts … à Lui venir en aide pour Lui souffler la bonne solution !

Bien sûr, la Parole de Dieu nous dit souvent ce que Dieu fait, dans telle ou telle situation.

Mais parfois, Dieu nous déroute totalement !

Sa Parole, dans la situation horrible où nous nous trouvons, semble marcher pour les autres, mais pas pour nous ! Alors, parfois, nous répétons des bouts de versets, comme des mantras, pensant que cela va contraindre notre Dieu à les exécuter immédiatement, et de la manière que nous, nous estimons juste !

Voici, selon les situations, quelques « versets » chrétiens souvent martelés comme des mantras pour le cas où Dieu ne les aurait pas entendus ! : « C’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris‘ »… ou « Jésus, de riche qu’il était, s’est fait pauvre pour que nous soyons enrichis« … ou : « Il me donne sa paix, il me laisse sa paix, il ne donne pas comme le monde donne« … ou : « En Christ nous sommes plus que vainqueurs« … ou « Il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ« … ou : « Tout langue qui s’élèvera contre toi en justice , tu la condamneras« …

Il y en a des centaines… Il y a toute la Bible !

Parfois, cela fonctionne ! Dieu honore notre foi d’enfant, et agit tout de suite, et même de manière miraculeuse …

Mais d’autres fois, nous ne comprenons rien ! Dieu ne fait pas du tout ce que nous avions prévu ! Il semble faire la sourde oreille à nos prières, suivre Ses propres voies en ne nous expliquant rien. Il nous laisse dans des situations inextricables et même parfois insupportables. Nous pouvons même arriver à un état de marasme indescriptible : rien de ce qui nous arrive ne semble conforme aux promesses de Dieu !

Il n’y a qu’à regarder ce malheureux JOB. Tout ce qui lui arrive semble à l’envers des Écritures ! Il était juste, Dieu le dit, et pourtant il ramasse le plus effroyable paquet de malheurs les uns derrière les autres que l’on puisse imaginer.

Même sa femme lui conseille de maudire Dieu et de mourir ! Ensuite tous ses amis croyants, sentencieusement, viennent lui expliquer comment Dieu agit toujours, pour lui démontrer que s’il lui arrive de tels malheurs, c’est sûrement parce qu’il a commis des crimes horribles.

Soyez-en certains: quand vous êtes au fond du trou, la plupart de vos amis chrétiens vont s’écarter de vous, ou, comme les amis de Job, après quelques paroles de consolation, si l’épreuve dure trop longtemps, ils commenceront à vous bassiner d’une théologie sentencieuse, badigeonnée de YAKA ! YAKA prier plus, YAKA se repentir, YAKA pardonner, YAKA jeûner, YAKA louer davantage Dieu malgré tout ce qui vous arrive.

MAIS, JUSTEMENT, VOUS AVEZ FAIT TOUT CELA MILLE FOIS !

Et rien ne s’est passé ! Cela n’a pas fait bouger le bras de Dieu !

En sus de tous vos malheurs, de vos difficultés, ils viendront vous mettre sur le dos un poids de culpabilité : si cette détresse physique, financière ou morale vous arrive, c’est sûrement parce que vous avez péché en secret !

Et vous, accablé, sachant bien que vous n’avez commis aucun crime, vous tentez d’obtenir de Dieu une explication…

IL NE RÉPOND PAS !

Vous le suppliez…

IL NE RÉPOND PAS !

QUE FAIT DONC DIEU ?

QUAND ON LIT CE VERSET EN JOB 37:5

« Dieu tonne avec sa voix d’une manière merveilleuse ; Il fait de grandes choses que nous ne comprenons pas.« ,

POUVONS-NOUS COMPRENDRE QUE PARFOIS DIEU FAIT DES CHOSES QUE NOUS NE COMPRENONS PAS,

et qu’IL n’a aucune explication à nous donner,

PARCE QUE, PRÉCISÉMENT, IL EST DIEU !

Oh, certes, un jour, nous comprendrons, car Dieu ne nous laisse pas éternellement dans l’ignorance. Il y a un temps, quand nous restons dans la foi, où il va nous révéler le pourquoi de cette épreuve. Mais parfois, cela demande des mois ou des années avant que nous comprenions l’œuvre que Dieu a faite en nous à travers ce qui nous semblait, tandis que nous le traversions, n’avoir aucun sens !

Car la première vertu d’une épreuve, c’est de faire grandir notre foi ! Et notre foi grandit quand nous continuons à faire confiance à Dieu MALGRÉ la souffrance, malgré l’incompréhension, malgré le sentiment que ce qui nous arrive est réellement injustifié !

Jacques 1:2 – 4

Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son oeuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien.

La deuxième vertu est précisément celle que les amis de Job ont dû apprendre, quand ensuite la gloire de Dieu a éclaté et que leur côté moralisateur-censeur a été confondu !

Car l’épreuve d’un frère est aussi UNE ÉPREUVE DANS LAQUELLE DIEU FAIT PASSER TOUS CEUX QUI LE CÔTOIENT et qui ne comprennent pas toujours que c’est aussi un test que Dieu leur fait passer, À EUX !

Face aux grandes épreuves subies par notre prochain, par notre frère en Christ, il faut savoir garder le silence.

Nous n’avons rien d’autre à faire, absolument rien d’autre, qu’à prier, et surtout ne pas tenter, comme les amis de Job, d’expliquer à ceux qui sont dans ce feu le pourquoi de leurs souffrances.

Même si l’on pense pouvoir trouver dans la Parole de Dieu une explication rationnelle, et ainsi justifier nos remontrances, la plupart du temps, nous avons tout faux ! Car nous ne connaissons pas les grandes choses que Dieu fait. Nous ne connaissons pas les voies de Dieu, ces voies qui sont toujours tellement au-dessus des nôtres !…

Au lieu d’aider ceux qui sont accablés, nous les enfoncerons, nous les meurtrirons davantage !

Que dire par exemple à des parents qui viennent de perdre leur enfant ? Que c’est à cause de leur péché ? C’est peut-être vrai, peut-être pas… alors, taisons-nous ! Ce n’est vraiment pas le moment de sortir notre théologie à quatre sous …

Si nous avons l’amour de Dieu répandu dans notre coeur, cette épreuve de l’autre met aussi à l’épreuve notre propre amour et notre propre foi. Dieu nous met comme en face d’un miroir, pour que nous voyons l’état de notre propre cœur. Serons-nous capables d’être seulement remplis de compassion, sans juger, et sans être des censeurs ?

Serons-nous capables d’accompagner nos amis dans leur douleur, et de partager leur fardeau… EN SILENCE !

Ne soyons pas de ceux qui achèvent par nos sentences religieuses ceux qui sont déjà brisés, et qui gisent à terre !

Car parfois, c’est précisément avec eux, et à travers leurs souffrances, QUE DIEU FAIT DES GRANDES CHOSES QUE NOUS NE COMPRENONS PAS !

Car ces naufragés en train de se noyer sont sans doute conduits par Dieu, comme Job, dans un degré de foi, d’abandon et d’amour de Dieu que peu de chrétiens connaissent.

Cela passe par le brisement absolu de leur MOI, sur tous les plans ! Alors OUI, Dieu fait pour eux des grandes choses que bien peu, sauf ceux qui sont passés par là, peuvent comprendre !

Je répète :

que bien peu, sauf ceux qui sont passés par là, peuvent comprendre !

Michelle d’Astier de la Vigerie

  16Comments

  1. Nora   •  

    Merci michelle pour ce message.
    Au travers de vous Michelle, Dieu m’a parlé ce soir.
    Je traverse une période très désertique et essaye de m’accrocher à Dieu même si je ne comprends pas pourquoi je passe par là.Je me suis reconnue dans cette histoire de Job, même si je n’ai pas une aussi grande Foi que lui.
    Cela me rassure de savoir que DIEU dans sa grande sagesse et dans son grand amour,peux se servir de cette situation pour me faire grandir dans la Foi et qu’en temps voulu de Lui,je comprendrais le pourquoi du comment.Dieu a fait de grandes choses pour moi et malgré son silence,je sais qu’Il m’aime.Que Dieu vous comble de tous ses bienfaits.Amicalement.

  2. Chantal   •  

    Merci Michelle, pour ce message qui je l’avoue m’a fait beaucoup de bien. Les grandes souffrances que nous pouvons tous traverser un jour ou l’autre sont si muettes parfois, que certaines personnes prennent du plaisir à vous assainer à coup de versets. Les personnes pleines de versets ne sont pas toujours spirituelles et parfois c’est justement parce qu’elles ne sont pas spirituelles qu’elles en font étalage.
    Un peu de compréhension ça fait du biennnnnnn.
    Remerciements pour votre compassion pour les âmes blessées, pour votre gentillesse et délicatesse.
    des qualités très très rare de nos jours.
    encore MERCI POUR VOTRE BLOG.

  3. lys   •  

    Oui, moi aussi je remercie Michelle pour ce message.
    Combien de chrétiens que j’ai connus il y a 20 ans, sont actuellement dans l’errance spirituelle… à cause de souffrances intérieures non comprises, ni par eux, ni par leur entourage.
    Moi aussi lorsque j’avais un cancer, trois chrétiens dans mon entourage TRES proche, pasteur compris, ont dit sans scrupule, que Dieu me punissait parceque la désobéissance est pire que la divination. Désobéissance, parceque ma famille et moi n’avons pas suivi (un prophète) qui disait que Dieu voulait que nous partions dans l’ouest de la france pour servir dans l’évangélisation. Nous aurions du quitter travail et maison pour aller à l’aventure. Plusieurs autres prophètes nous ont dit ‘non’. Et nous mêmes n’avions aucune réponse positive de la part de Dieu.
    Une servante de DIeu m’avait tout simplement dit que c’était le Seigneur qui m’envoyait ce cancer et qu’il n’hésiterait pas à recommencer si je quittais leur message de ‘gloire’.
    J’avais le sentiment que le Seigneur en personne tuait la foi qu’il m’avait donnée jadis. Cela fait quatre ans aujourd’hui, et je n’en suis toujours pas remise. Même si entre temps un serviteur de Dieu m’a clairement dit que quelqu’un m’avait envoyé une malédiction.
    Ce qui fait du bien dans ce message de Michelle, c’est que les gens qui souffrent réellement ont comme une consolation, celle de n’être pas rejetés de Dieu, même si ca en a entièrement l’air.
    Quand je pense que nombre de chrétiens, lorsque dans la souffrance on s’identifie à Job, ils se permettent de dire que Job est de l’ancienne alliance, et qu’on ne peut s’y référer. Heureusement aujourd’hui j’ai fait table rase de tout ce bruit de chrétien mal enseignés et mauvais enseignants. Je ne puis plus supporter qu’on tue au nom de Jésus Christ avec pour arme Sa Parole.

    La souffrance fait partie intégrante de toute la Bible, et il n’est écrit nulle part que nous en serons exempts.

    Puisse le Seigneur garder dans la foi tous ceux qui sont égarés en eux-mêmes à cause de leurs souffrances. Qu’ils soient portés par Lui-même au travers des éléments déchaînés, et qu’ils trouvent en eux la consolation du Saint Esprit.

    Merci

    Michelle Lys, on a presque tous je suppose fait cette expérience terrible et bien triste. Parfois, ceux qui se disent chrétiens sont incroyablement plus mauvais que des païens dans les situations difficiles, parce que l’esprit religieux est un esprit tueur.

    Quand on quitte une communauté avec de bonnes raisons, le ravage des langues peut être terrible ! Parfois certains leaders vont jusqu’à maudire ceux qui quittent LEUR église (j’en ai entendu bien des récits de ce genre, et je l’ai vécu!), même – et surtout – si vous partez sur l’ordre de Dieu ! Ou bien ils ont élevé plein de prières à Dieu pour que vous soyez puni et que vous reveniez à genoux !

    …Et ce peut être précisément ces malédictions qui vous ont rendu malade: « La mort et la vie sont au pouvoir de la langue » (Pr 18:21): bien des chrétiens ne se rendent même pas compte qu’ils font ainsi de la sorcellerie en prenant, en sus, en vain le nom de Dieu… (car de fait, c’est satan qu’ils invoquent en réclamant des malédictions! ), mais quand on les retrouve plus tard, généralement ils sont dans un état pitoyable et ils ont tout perdu . C’est bien pour cela que Dieu nous demande de pardonner,car sa justice est bien supérieure à la nôtre et Dieu ne badine pas avec ces religieux qui tuent ses enfants de leur langue !

    En Matthieu 12:36, 37 Jésus a lancé un avertissement sévère, dont certains  »chrétiens », dans leur folie, ne tiennent pas compte :

    Je vous le dis : au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu’ils auront proférée. Car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné.

  4. Daniella   •  

    Job 5:7 L’homme naît pour souffrir comme l’étincelle pour voler

    C’est parce que nous sommes "vivants" que nous souffrons. Celui qui est mort ne souffre plus.

    Les paiens font tout pour ne pas souffrir, pour oublier leurs souffrances dans des drogues ou toutes sortes de divertissements.

    La souffrance est semée sur notre route parce qu’elle produit un fruit qui demeure, celui de la vie. Ce que nous semons est différent de ce que nous récolterons plus tard.

    Jésus nous a donné la vie en mourant sur la croix. Jésus a récolté un corps glorieux, le nom au-dessus de tout nom, la place à la droite de Dieu et tous les honneurs et les privilèges dus à un Roi des Rois, un Seigneur des Seigneurs.

    Mais, il y a un temps d’attente, de sécheresse avant qu’apparaisse le miracle de la vie. La croissance et le développement mystérieux du fruit ne dépend pas de nous mais de notre Créateur.

    Notre foi en lui est alors mise à rude épreuve mais nous devons continuer à persévérer et à croire que de cette souffrance sortira quelque chose de merveilleux pour nous et pour nos proches. Si nous abandonnons, le fruit sera avorté.

    Puis viendra la joie de la délivrance :

    Ceux qui sèment avec larmes moissonneront avec cris de triomphe. Celui qui s’en va en pleurant, quand il porte la semence à répandre, S’en revient avec cris de triomphe, quand il porte ses gerbes. » Psaume 126.5-6

    Plus la souffrance est grande, plus le fruit est significatif ! Alors courage à tous ceux qui passent par des moments difficiles aujourd’hui.

    Oui, la vie de disciple est difficile mais c’est la plus belle des vies que je connaisse car nous ne souffrons pas en vain.

    Merci à Michelle de nous le rappeler.

  5. lys   •  

    Merci pour la réponse.

    Oui en fait : l’une des personnes (celle qui a dit que Dieu m’avait donné ce cancer pour me tenir liée à leur message de gloire), et qui m’a dit aussi de ne pas me faire opérer ni prendre de chimio car ce n’est pas de Dieu, a ‘malheureusement’ une fille de 19 ans qui a eu un cancer du cerveau une année après. C’est terrible. Pour l’instant elle va bien.

    Le pasteur qui a dit que c’est une punition de Dieu, n’a plus d’église.

    J’espère que tous les chrétiens du monde, finiront par s’unir REELLEMENT dans la foi, en portant les fardeaux les uns des autres, et en s’humiliant devant la souffrance des autres.

  6. Marie   •  

    Face à la souffrance de l’autre, j’ai commis, bien des fois, l’erreur de dire plus qu’il n’en fallait, et ce d’autant plus que cela a été fait avec beaucoup de maladresses.Merci de nous rappeler qu’il nous faut savoir garder le silence.Je parle souvent à notre Dieu en lui disant que je ne comprends rien à rien à telle ou telle situation, mais que je sais que Ses voies sont justes et qu’elles sont au dessus des nôtres.

  7. nora/L   •  

    Je comprend mieux parfois certaine chose que les pasteurs disent mais c est mieux expliquez et en details merci beaucoup

  8. philcormeau   •  

    Merci à vous, Michelle, pour la simplicité de cet article, sobre et ô combien juste quant au fond et au ton ! Je voulais juste vous dire que vous parlez d’expérience car cela se ressent, alors qu’il s’agit d’un sujet si difficile dans son essence.
    Il n’est que trop vrai que nous parlons souvent trop de ce que nous ne connaissons pas. C’est vraisemblablement moins vrai pour ceux qui sont passés ou passent par la fournaise, même si celle-ci
    n’est pas toujours chauffée au même degré.
    Pour l’avoir expérimenté, c’est alors que les accusations pleuvent, ajoutant à l’épreuve, au point de se demander, des deux, ce qui est le plus éprouvant, et c’est bien après que nous pouvons apprécier à sa mesure la réalité de Sa Présence d’alors… Maigre consolation, si j’ose dire, mais je crois que là aussi, il se trouve une nuée de témoins.
    Mais que c’est difficile, que c’est dur ! Et pourtant, il nous faut tout ramener à LUI, à notre Dieu Souverain, espérer contre toute espérance, dans notre essai de L’aimer tel qu’Il est. De quoi, en vérité, pourrions-nous nous targuer ? Comment notre foi serait-elle attestée si elle n’est pas testée puisque sans elle il est impossible de LUI être agréable, et qu’à Ses yeux elle est plus précieuse que l’or ?
    Que ces choses élevées et désirables entre toutes sont difficiles pour les créatures que nous sommes devant le Seigneur Souverain et Magnifique dont les voies, à l’évidence, ne sont pas nos voies…
    Bon courage dans la Paix du Vrai Berger.
    Philippe.

  9. adjiba   •  

    bonjour à tous,
    je pense qu’il faut faire attention quand même de ne pas tomber dans le piège de faire un culte à la souffrance. La souffrance n’est pas la voie royale du chrétien. Elle n’est pas non plus un remède ou un antidote. Nous souffrons à cause du péché, c’en est une conséquence. Je ne pense pas non plus que c’est le moyen privilégié de Dieu pour nous façonner. Par exemple, Job souffre à cause de satan, avant ces épreuves il était heureux et cela ne l’empêchait pas d’être un bon chrétien. Bien entendu, Le Seigneur en a ‘profité’, si je puis m’exprimer ainsi, pour lui faire une grande révélation; mais à mon sens, Dieu ne nous fait pas marcher à la baguette, son moyen privilégié c’est l’amour, cet amour qui nous confond. Et si nous souffrons parce qu’il nous châtie, sachons que c’est notre nature pêcheresse qui soufrre, notre âme elle, se réjouit.
    Il y a beaucoup de religions et de religieux qui font de la souffrance quelque chose d’honorable devant Dieu. Jusqu’à penser, et proclamer, que plus on souffre( en silence, c’est encore mieux )plus cela a un poid et une influence positive auprès de Dieu.
    Je trouve personnellement que c’est un message qui est quelque peu diffusé dans les milieux évangéliques. Cela, dit avec beaucoup de précautions. Je ne dis pas que c’est le cas ici, je fais simplement un commentaire et une réflexion.
    Par ailleurs, j’ai bien compris que entre autre, dans cet article, sont pointés du doigt ceux qui face à leur prochain qui souffre, font preuve d’insensibilité et, consciement ou inconsciement, sont maladroits.
    A-t-on raison de fustiger à ce point là ceux qui se "permettent" de ne pas garder le silence devant leur amis souffrants? Même maladroits, leurs exhortations ou encouragements peuvent faire du bien. Ne serait-ce que parce que l’éprouvé sait que cela part d’un bon sentiment. Et, soit dit en passant, l’attention, même maladroite, vaut mieux que l’indifférence. On est souvent empoté devant la souffrance, on est désemparé.
    Je ne suis pas insensible en faisant cette réflextion car je parle en connaissance de cause. En effet, depuis bientôt quatre ans ma vie est par terre, si je puis dire. En effet, une série d’épreuves douloureuses avec une maladie incurable orpheline et dégénérative à la clé m’affligent. Eh bien, je dis merci Seigneur pour tous ceux qui font l’effort de m’entourer comme ils peuvent, même si cela ne m’est pas toujours profitable. Je tolère, et le fait que je souffre ne fait pas de moi quelqun de plus précieux au yeux de Dieu. N’est-ce pas? A bientôt.

    Michelle Ne t’inquiète pas, adgiba, je ne fais pas  »l’apologie » de la misère et de la souffrance comme aux heures les plus sombres de la chrétienté moyennâgeuse… et bien loin de la Bible ! Je pense que tu as mal lu… Je parle de la foi dans la souffrance, du mystère de Dieu qui parfois CHOISIT de laisser souffrir certains de ses enfants, pour les conduire à une toute autre dimension de foi, de connaissance et d’intimité de ses oints avec LUI. Ce fut le cas de Job… Certainement, ses amis n’auraient pas pu souffrir ce qu’il a dû subir sans perdre la foi, et Dieu le savait d’avance !

    Je ne critique pas non plus les amis qui ont une vraie compassion, même s’ils sont parfois agaçants dans leur maladresse ! Lis bien: je parle de ceux qui, n’ayant rien compris à ce que Dieu fait, veulent expliquer ceux que Dieu fait, en jugeant et en moralisant, souvent en accusant !… Lis Job: tu verras la même chose, et tu verras que Dieu était TRÈS EN COLÈRE contre les amis de Job, qui… l’achevaient à coups de sentences ! Alors, si Dieu est en colère, je doute que leur attitude soit juste; Non, elle n’était pas seulement maladroite ! Elle était dévastatrice !

    Face à ceux qui souffre, bien des gens qui se disent chrétiens ont une attitude dévastatrice… parce qu’ils ne connaissent pas Dieu !

    N’oublie pas que je suis aussi une femme de combat, pas une femme résignée, qui ne se bat pas contre les saletés infligées par l’Ennemi ! C’est pourquoi je peux AUSSI me permettre de parler ainsi, …parce que je sais de quoi je parle !

    Que le Seigneur te relève, et surtout qu’Il te conduise dans une communion puissante avec Lui: c’eest de loin la plus grande chose qui puisse arriver à un être humain !

  10. adjiba   •  

    Bonsoir et merci Michelle,
    Merci pour votre gentillesse, votre bénédiction et votre patience à mon égard. En effet, en relisant plus attentivement votre article, je me suis rendu compte que j’étais "à côté de mes chaussures". Toutes mes excuses Michelle.
    Je voudrais dire aussi, que même si effectivement, l’excès de zèle de certains consolateurs m’a souvent perturbée, chagrinée, et quelquefois mise carrément en colère, cela ne m’a pas pour autant fait perdre mon assurance devant Dieu, parce que notre Père veille.
    L’enfer tout entier peut se déchaîner, les traits enflamés du malin nous atteindre parfois, si Dieu est avec nous qui sera contre nous? Dieu m’a montré et expliqué à chaque fois les erreurs, les pièges, les accusations etc. Dieu change le mal en bien. Et je n’ai jamais autant grandi dans les voies de Dieu que depuis que je traverse ces grandes épreuves. Aujourd’hui je bénis Dieu parce que ces montagnes me permettent de voir la beauté et l’infinie Sagese de Dieu et les grandes choses que Dieu a fait et fera encore pour moi. Et quant à mes amis ‘zélés’, je les bénis car finalement ils sont des instruments pour ma croissance spirituelle. Bonsoir chère Michelle, que Jésus vous fortifie et vous renouvelle dans tout votre être. Et comme Chantal, je vous dit merci beaucoup pour votre blog.

  11. annick   •  

    Merci, pour ce passage, il est vrai que les paroles de nos frères et soeurs peuvent causer beaucoup de dégâts. Je l’ai vécu, ce qui est le plus dur, c’est de ne pas tomber dans la culpabilité. Surtout garder la foi,ne pas tomber dans des pensées morbides. Mais il y a des jours où je n’ai plus de forces où je ne vois plus d’issues. Là je ne sais plus comment prier, comment agir pour avoir enfin être libérée… Mais je ne lâcherai pas.
    amicalement

  12. tim   •  

    Bonjour, merci pour ce texte, dernièrement une soeur en Christ a perdu son fils agé de 31 ans et j’ai entendu des paroles malveillantes et culpabilisatrices à son égard et cela m’a fait prendre conscience que dans les épreuves que nous traversons seul Jésus peut nous faire comprendre leur signification car c’est lorsque nous sommes faibles qu’il est fort, puisse t il nous apprendre à nous taire en toutes circonstances et à l’écouter à travers son Esprit Saint, afin que nous le suivions et marchions selon sa volonté sans s’en détourner, car son amour est incommensurable
    Bénies soient les personnes qui à travers la souffrance accomplissent sa Volonté , car notre seule famille est celle qui accomplit la Volonté du Seigneur.

  13. Simone   •  

    Un grand merci Michelle pour cet article encourageant et qui tombe au bon moment. Comme dit, les YAKA sont une horreur quand on aurait besoin de soutien alors que la Bible dit de pleurer avec ceux qui pleurent…. J’ai traversé un brisement profond, j’ai traversé beaucoup de déceptions, de solitude, de révolte contre Dieu, j’ai perdu la foi à un moment et pourtant je constate que Dieu me prépare comme cela pour Son Plan. C’est quand tout semble perdu que nous pouvons vivre une résurrection. Si je sais que j’ai reçu après avoir aspiré au "don de miséricorde" dans Romains 12, il a fallu par plein de misères…je comprends que parmi Ses Silences il accomplit une oeuvre comme s’Il me disait : "attends un peu de voir,pour l’instant je ne peux rien te dire, mais il viendra un temps où je t’expliquerai".
    Car dans chaque personne qui souffre il y a Jésus qui souffre et si on rejette un frère ou une soeur qui souffre c’est Jésus qu’on rejette. Souvenons-nous de l’éloge du Christ à ceux qui ont visité les malades, qui ont visité en prison et le reproche à ceux qui ne l’ont pas fait.
    J’ai aussi cette conviction que nos amis, nos connaissances sont mis à l’épreuve quand nous souffrons, et vis versa, c’est un test pour voir de quel amour nous sommes animés, un amour sentimental ou la réelle compassion que Dieu nous demande.
    Ce qui me fait souci c’est ce verset qui dit "que l’amour du plus grand nombre se refroidira à cause de l’iniquité qui se sera accrue"….cela veut dire que seulement un petit nombre sera attentif à l’amour de Dieu…ca me remet profondément en question….

  14. Jacques Gravier-Berciaud   •  

    c’est tout simplement le message qui me , nous fallait en ce moment. Je viens souvant sur ton site Michelle, mais aujourd’hui je tombe sur ce message.
    Oui en ce moment nous passons par le Silence de Dieu. Pas de réponse, a part hier.
    comme quoi, le temps de Dieu est quand même incomprehensible a nous petite chose.nous voulons a tout prix comprendre avec notre idée du temps a nous.
    je suis tout a fait d’accord pour les yakas qui font plus de mal qu’ils nous aident. Dans notre traversée du désert nous avons eu a nos côtés un frère qui prenait la reléve de nos dificultées passagères sans rien dire.
    Simplement il était à nos cotés.
    mon épôuse a vécu, ainsi que moi, 2 mois à entendre les souffrances, de sa maman, baptisée seulement depuis Mars 2OO7 elle à 87ans.et c’est juste aprés, le lendemain de son baptême qu’elle est malade. et depuis c’est silence radio. Sauf hier, il faut dire qu’elle est à la maison en hopital à domicile. aujourd’hui elle ne souffre plus, le calme est revenu dans la maison.
    Merci Michelle a tres bientôt.

  15. Mario - Lorraine   •  

    Bonjour Michelle ainsi que mes freres et soeurs en Yeshoua je viens vous demandez d’intercéder pour mon époux qui est entré d’urgence à l’hôpital mercredi , il a recu une plaque de métal sur le tibia mardi aprés midi et il a terminé sa journée mais lorsqu’il est arrivé aprés son travail sa jambe était tres enflée et il faisait beaucoup de fievre 102 et depuis ce temps la fievre baisse et remonte 102-103 et il est faible.

    Mais je crois que le Seigneur lui a fait comprendre ce qu’était vraiment une circoncision de coeur (repentance)il avait commencer à lire vraiment sa bible tous les matins avant de quitter pour son travail, il se levait meme 1 heure d’avance pour pouvoir écrire ce qu’il lisait et prier : je vous assure c’est un miracle quand une ame revient à Jésus avec humilité et je glorifie le nom de mon Dieu et que je veux donner cet encouragement pour les couples que l’ennemi a voulu ou a divisés dans leurs propres maisons. Gardez la foi et vos yeux fixés sur le rémunérateur de votre foi.

    J’avais pensé moi-meme quitter mon époux mais le Seigneur ne l’a pas permis, il fallait que j’arrete de focaliser sur mon époux et tourner mon regard vers Dieu et intercéder pour mon époux.

    Nous ne pouvons convaincre de péchés et de justice : Seul Dieu peu le faire , alors c’est a nous de nous soumettre a Dieu et non Dieu a nous Il est Dieu (JE SUIS)et que lorsque nous soumettons notre volonté a Dieu que nous prions le St-Esprit nous montre des aspects de nos vies pas tres reluisante, alors le focus n’est plus vers les autres mais vers notre propre condition.

    Michelle hier, j’ai recu un appel d’un confrere de travail de mon mari et je vous avit écrit conernant ce que le patron de mon époux lui avait dit, que s’il n’entrait pas au travail, de ne plus jamais revenir. Mais hier ce confrere de travail m’a dit : diteq a Mario de ne plus s’en faire avec cela car je lui ai parlé et tout est arrangé. Encore la main de notre Souverain Seigneur.

    Merci a vous tous.

    Que la paix du Seigneur soit sur vous et vos familles.

    Votre soeur en Yeshoua

    Lorraine,Québec,Canada

  16. Josy   •  

    merci Michelle pour cette parole qui ma beaucoup fait du bien.
    Pasceque je vie dans situation qui vaut pas celle de Job mais moi ça me dépasse
    j’ai plus amis a cause de ma situation. je vient de me marié et moi et mari nous attaqués par les de tous les cotés.
    CE QUE JE DEMANDE C EST VOTRE PRIERE

Laisser un commentaire