Souffle de vie – 17 avril 2008 – Jésus a envoyé, et l’aveugle s’en est allé, par Par Jon Walker

Transmis par Kathryn

Ses voisins et ceux qui l’avaient connu auparavant comme un mendiant aveugle disaient :

« N’est-ce pas là celui qui se tenait assis et mendiait ? »

Les uns disaient:

« C’est lui ».

D’autres disaient :

« Non, mais il lui ressemble. »

– Et le mendiant disait :

« C’est moi! »

Ils lui dirent donc :

« Comment tes yeux ont-ils été ouverts ? » (Jean 9: 8-10)

*** *** ***

Ainsi Jésus avait-il rencontré un homme qui était aveugle depuis sa naissance. Cet homme mendiait dans les rues de Jérusalem pour survivre au jour le jour.

Bien que de nombreuses personnes l’environnaient, il était assis dans l’isolement. Personne ne pouvait réellement comprendre ses peurs et ses frustrations. Les gens passaient, certains parlaient avec lui, certains lui donnaient même de l’argent, mais personne n’était en mesure de comprendre sa situation.

Et là, un homme s’est agenouillé à côté de lui et, peut-être lui a-t-il demandé doucement :

« Si tu fais exactement ce que je te dis de faire, tu pourras voir. Je vais te guérir. »

L’homme aveugle désirait désespérément être guéri ; il était désespéré de changer ; il était désespéré d’un signe de Dieu, désespéré de savoir qu’il n’avait pas été oublié.

Peut-être le mendiant s’est-il tourné vers la voix, s’attendant à ce que la personne qui lui parlait – celui que l’on appelait Jésus – ordonne à ses yeux de s’ouvrir, s’attendant à ce que Jésus proclame la lumière là où il n’y avait eu que ténèbres dans sa vie.

– …Dis seulement une parole Seigneur, et ce sera fait.

Mais Jésus ne donna pas de commandement. Peut-être l’homme aveugle n’était-il pas conscient de ce que Jésus faisait à ce moment précis – mélangeant sa salive à la boue, qu’il mit ensuite sur les yeux de l’aveugle, tel un masque.

Puis, Jésus dit :

– « Va, et lave-toi au réservoir de Siloé. » (Jean 9 :7).

Peut-être au début l’homme a-t-il hésité, ne comprenant pas comment aller à Siloé pouvait lui rendre la vue. Mais son désespoir l’a poussé en avant vers la piscine.

Lorsqu’il s’est approché de Siloé, peut-être s’est-il demandé :

– « Pourquoi Jésus m’a-t-il demandé de faire cela, alors qu’il aurait pu simplement me guérir là où j’étais ? »

Peut-être a-t-il entendu les rires et les moqueries lorsque les gens l’ont vu s’approcher doucement de la piscine :

« Regardez ce fou avec de la boue sur les yeux. Ne sais-tu pas qu’on ne peut pas voir avec de la boue dans les yeux ? Es-tu assez fou pour croire que tu seras réellement guéri ? »

Mais l’aveugle ne se laissait intimider par rien qui pourrait l’empêcher d’être guéri. Jésus lui avait dit de faire exactement ce qu’Il lui avait dit, et si cela signifiait d’aller se laver le visage à la piscine de Siloé, alors il irait s’y laver le visage, peu importe ce que les autres pouvaient dire.

Siloé signifie « envoyé » – Jésus a envoyé, et l’homme s’est exécuté, et lorsqu’il lava son visage, cet homme a pu voir !

Alors qu’il retournait à l’endroit qu’il avait quitté, ceux qui l’avaient ridiculisé ont vu un homme totalement transformé, un homme né aveugle qui désormais pouvait voir.

Depuis le début de la création, personne n’avait jamais pu ouvrir les yeux d’un aveugle-né (Jean 9 :32).

Mais maintenant, il y a Jésus ! Gloire à Dieu !

L’aveugle a maintenant des yeux pour voir, et ceux qui l’entourent n’en croient pas leurs yeux. Il peut maintenant voir, mais eux sont aveugles aux voies de Jésus.

Qu’est-ce que cela signifie ?

– Faites ce que Jésus vous dit de faire :

L’expérience de cet homme aveugle nous montre comment Jésus utilise notre obéissance pour guérir nos blessures et fortifier notre foi.

Pensez à un défi auquel vous faites face actuellement ou un problème pour lequel vous avez besoin d’une réponse divine : Qu’est-ce que Jésus vous dit de faire ?

– Faites exactement ce que Jésus vous dit de faire:

Jésus a donné des instructions spécifiques à l’homme aveugle. Il ne lui a pas dit :

– « Ôte la boue de tes yeux ».

Il ne lui a pas dit :

– « Va au puits le plus proche et lave ton visage ».

Il lui a dit : « Va à Siloé ».

Lorsque Jésus nous dit ce que nous devons faire, nous devons prêter une attention particulière aux détails. Il se peut qu’il vous demande plus que ce que vous ne pensez, mais écoutez avec soin – il se peut aussi qu’il vous demande de faire moins que ce que vous pensez.

– Faites ce que vous savez que vous avez à faire :

Si vous avez des difficultés à entendre de Dieu, vous demandant ce que Dieu attend de vous dans cette situation, pensez à ce que vous savez déjà que vous pouvez faire, et faites-le. En d’autres termes, si vous attendez que Dieu vous montre si vous devez aller en mission au Vietnam ou au Brésil, vous pouvez toujours faire les choses que vous savez que Dieu attend de vous : prier, étudier la Bible, développer les fruits de l’Esprit, etc.

– Notre obéissance est un témoignage :

Jésus utilise notre obéissance pour aider d’autres à voir la puissance de Dieu.

« Les voisins de l’homme aveugle demandèrent alors : Qui t’a guéri ? Que s’est-il passé ? » (Jean 9 :10).

Laisser un commentaire