Transmis par Lorraine – source inconnue

Note M.A.V. Juste une petite histoire pour réfléchir

Un jour, alors qu’elle marchait dans la rue,

une femme,

un de ces cadres à  qui tout réussit,

est tragi- quement heurtée par un autobus et meurt.

Son âme arrive devant le Paradis, où elle est accueillie par un ange.

Bienvenue au Paradis ! Avant de vous installer ici, il semble que nous ayons un problème. Voyez-vous, c’est plutôt étonnant mais nous n’avons jamais eu de femme ‘cadre’ jusqu’ici et nous ne sommes pas tout à  fait sûrs de ce que nous devons faire de vous.

Aucun problème, laissez-moi simplement entrer…

J’aimerais bien mais j’ai des ordres qui viennent d’en haut. Ce que nous allons faire, c’est vous laissez passer un jour en Enfer et un jour au Paradis et ainsi vous pourrez choisir où vous voudrez passer l’éternité.

Je pense que j’ai déjà  fait mon choix… Je préfère rester au Paradis !

Désolé, mais nous avons des règles… Et ainsi, l’ange emmena la femme cadre dans un ascenseur qui descendit en Enfer.

Les portes s’ouvrirent et elle se retrouva sur le green d’un terrain de golf magnifique.

Un peu plus loin, il y avait le country club et devant, tous ses amis, bien habillés, qui l’acclamèrent. Ils s’approchèrent, l’embrassèrent et parlèrent du bon vieux temps.

Ils firent un excellent parcours de golf et, le soir, allèrent au country club oຠils dégustèrent un excellent steak et du homard. La femme rencontra le Diable qui est réellement quelqu’un de charmant et elle passa un merveilleux moment à  raconter des histoires et à  danser.

Elle passa un si bon moment qu’avant qu’elle ne s’en rende compte, il était temps de partir. Tout le monde lui serra la main, lui fit au revoir et elle monta dans l’ascenseur.

Celui-ci retourna au Paradis et elle retrouva le même ange qui l’attendait.

Maintenant, vous allez passer un jour au paradis…

Elle passa ainsi les 24 heures suivantes allongée paresseu- sement sur les nuages à  jouer de la harpe et à  chanter des can- tiques.

Elle passa un si bon moment qu’avant qu’elle ne s’en rende compte, les 24 heu- res étaient passées et l’ange était de retour pour l’emmener.

Alors, vous avez passé un jour en Enfer et un jour au Paradis. Maintenant, vous devez choisir pour l’éternité…

La femme réfléchit un instant et répondit :

Eh bien, je n’aurais jamais cru que je dirais ceci : le Paradis est vraiment bien. Mais je crois que je me plairai davantage en Enfer !

Alors, l’ange l’escorta jusqu’à  l’ascenseur et elle descendit à  nouveau en Enfer.

Quand les portes de l’ascenseur s’ouvrirent, elle se retrouva dans un paysage désolé plein d’immondices. Elle vit ses amis vêtus de haillons ramassant les saletés pour les mettre dans des sacs.

Le diable vint vers elle et lui mit la main sur l’épaule.

La femme balbutia :

Je ne comprends pas… Hier, j’étais ici et il y avait un parcours de golf et un country club et nous avions mangé du homard et nous avions dansé et nous nous sommes bien amusés. Maintenant, c’est un désert d’immondices et tous mes amis semblent misérables.

Le Diable la regarda et répondit moqueusement :

Vous êtes cadre, vous devriez connaître le principe :  » Hier, nous vous recrutions. Aujourd’hui, vous faites partie du personnel » …

De même, nous sommes aussi appelés à  prendre conscience des plaisirs éphémères que nous offre le diable,

juste pour nous séduire…

Mais, en fin de compte, on passera une éternité dans les ordures, dans les flammes éternelles, dans les souffrances éternelles et au milieu de tout ce qui y a de plus mauvais…

Aimons le Seigneur Jésus et préparons nos vies pour une éternité à  ses côtés ;

le monde et tous ses plaisirs passeront mais la parole de Dieu ne passera jamais

Ainsi si tu t’accroches au monde et à  ses plaisirs, tu passeras avec.