Saisis par Dieu – Oswald Chambers

Non que j’aie déjà obtenu le prix… mais je m’efforce de le saisir, ayant été moi-même saisi par Jésus, le Messie. Philippiens 3:12

Ne choisissez jamais par vous-même d’être ministre de l’Évangile. Mais une fois que vous avez reçu l’appel de Dieu, malheur à vous si vous vous détournez du chemin, que ce soit à gauche ou à droite !

Nous ne sommes pas ici parce que nous l’avons décidé de nous-mêmes, mais parce que Dieu nous a saisis. Il n’est donc pas question de se dire : « Oh, je ne suis pas à la hauteur ! » Ce que vous avez à prêcher, c’est Dieu qui l’ordonne, ce n’est pas vos tendances personnelles.

Gardez votre âme en communion constante avec Dieu, et rappelez-vous que vous n’avez pas seulement à rendre votre témoignage, mais à prêcher l’Évangile. Tout chrétien doit rendre son témoignage, mais quand on se sent appelé à prêcher, c’est que la main de Dieu nous a saisi comme un étau : elle nous fait souffrir, mais ne nous lâche pas. En est-il bien ainsi pour chacun d’entre nous ?

N’affaiblissez jamais, n’atténuez en rien la parole de Dieu : prêchez-la dans sa sévère rigueur. Vous devez être loyalement fidèle à la parole de Dieu. Mais dans vos rapports personnels avec vos frères, rappelez-vous bien qui vous êtes, non pas un ange venu du ciel, mais un pauvre pécheur sauvé par la grâce de Dieu.

« Mes frères, dit chrétiens de Philippes, je ne me figure pas y être encore arrivé; je ne sais qu’une chose : oublieux du passé, tendant de toutes mes énergies vers l’avenir, je m’efforce vers le but… »

Oswald Chambers

Laisser un commentaire