Souffle de vie – 16 au 23 Juin – Que Dieu nous place dans le sillon du service Partager de H E Alexander

Source : Face book de Jean-Luc Barbier

Note de Liliane: Merci à Jean-Luc de nous faire partager des extraits de ces méditations matinales…

«… Au Fils Je Dieu qui ma aimé et qui S’est livré Lui-même pour moi. » Galates 2:20

Il m’a aimé II S’est livré pour moi… tout ce grand amour est pour moi !

Le soleil brille sur le monde entier il jette ses rayons partout et pourtant toute la plénitude de sa lumière brille sur cette seule petite fleur qui s’épanouit à sa clarté.

Il en est de même de l’amour de Dieu envers moi.

L’apôtre Paul l’a compris sur le chemin de Damas.

Là le Seigneur a comme imprimé dans son âme le grand et glorieux fait que si Dieu a tellement aimé le monde cet amour lui était aussi entièrement donné à lui Saul de Tarse.

Il vaut la peine que nous nous arrêtions pour faire silence

jusqu’à ce que le Saint-Esprit ait mis dans notre être

la profonde conviction d’être l’objet de tout cet amour oui le Fils de Dieu S’est donné tout entier

pour nous et chacun de Ses enfants en particulier.

Les Évangiles nous Le révèlent rejeté haï méprisé et méconnu mais malgré l’attitude glaciale des hommes le feu de Son amour brilla de plus en plus jusqu’à Golgotha où II S’est livré Lui-même pour nous.

Laissons-nous saisir et transformer par cet amour et vivons en possesseurs conscients de ce trésor !

Sous l’ancienne alliance Israël seul était l’objet des soins de Dieu.

Mais depuis que Son Fils S’est livré Lui-même pour nous la plénitude de Son amour se déverse sur tous les hommes qui croient.

Il nous est désormais impossible de vivre pour nous-mêmes impossible d’oublier les autres la « vision céleste » englobe le monde entier.

Et puisque le Fils de Dieu nous a aimés et S’est livré Lui-même pour nous nous sommes responsables du salut ou de la perdition de ceux qui nous entourent.

Que Dieu nous place dans le sillon du service, que l’apôtre Paul nous ouvre par cette parole et qu’il nous donne des cœurs tellement brûlants de Son amour que la glace des cœurs de ceux qui nous entourent fonde à sa chaleur.

« L’amour de Christ nous presse parce que nous estimons que si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts et qu’il est mort pour tous afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour Celui qui est mort et ressuscité pour eux.» 2 Corinthiens 5:14-15.

Laisser un commentaire