POURSUIVRE PATIEMMENT LA VÉRITÉ – Gary Wilkerson

L’apôtre Pierre nous dit : « Les prophètes qui ont prophétisé touchant la grâce qui vous était réservée, ont fait de ce salut l’objet de leurs recherches et de leurs investigations, voulant sonder l’époque et les circonstances marquées par l’Esprit de Christ qui était en eux et qui attestait d’avance les souffrances de Christ et la gloire dont elles seraient suivies. Il leur fut révélé que ce n’était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu’ils étaient les dispensateurs de ces choses, que vous ont annoncées maintenant ceux qui vous ont prêché l’Evangile par le Saint-Esprit envoyé du ciel » (1 Pierre 1 :10).

Nous remarquons ici que ces prophètes savaient ce à quoi ils étaient appelés – à prophétiser et à apporter la Parole de Dieu. Ils annonçaient une parole puissante parce qu’ils étaient certains de ce qui se trouvait dans leur cœur et ils voulaient être sûrs d’en comprendre l’impact avant de l’annoncer au peuple. Ils ont fait des « recherches » et des « investigations », cherchant avec persévérance et patience la vérité.

Si nous n’y prenons pas garde, nous pouvons nous approcher de la Parole de Dieu avec nonchalance et ne lire que les parties que nous aimons. Mais si nous faisons cela, nous passons à côté de vérités qu’Il désire que nous comprenions. C’est pour cette raison qu’il est vital que nous étudiions la Parole avec application.

Y a-t-il un domaine dans ta vie qui est hors de contrôle ? C’est peut-être un problème avec le péché ou tes relations. Ou c’est peut-être parce que tu ne désires pas ouvrir ton cœur à la plénitude de la Parole de Dieu et demander au Saint-Esprit de l’appliquer à ton cœur.

Je crois réellement que Dieu nous donne toute l’Ecriture pour notre utilité, notre bénéfice, notre enseignement, pour nous reprendre et nous corriger. Il veut que nous devenions pleinement matures en Lui. Mais si nous ne nous ouvrons pas à la pleine vérité, nous ne pourrons pas en tirer bénéfice. Et si nous n’écoutons pas le Saint-Esprit quand nous étudions la Parole, nous pouvons nous tromper nous-même et croire des choses qui ne s’y trouvent pas réellement.

Il est important que tu ne connaisses pas seulement la Parole de Dieu, mais que tu connaisses le Dieu de la Parole.

Laisser un commentaire