PLANÈTE FOOT – LA DOUCHE FROIDE, par Michelle d’Astier de la Vigerie

Je n’ai jamais regardé un match de foot, car cela ne m’intéressait pas. Mais hier, je ressentais, à travers la folie croissante qui s’emparait de la France, qu’il allait se passer quelque chose de particulier.

Jésus a dit que pas un passereau ne tombait à terre, sans que Dieu l’ait voulu. Comment Dieu pouvait-Il être absent d’un événement sur lequel le monde entier avait les yeux fixés et qui allait forcément avoir d’énormes conséquences :

⇒ sur le moral des Français, sans doute pour des semaines, voire des années.

⇒ pour relever une réputation mise à mal par la dégringolade économique, morale, sociale, financière, identitaire… du pays.  Waouh ! Une victoire obtenue grâce aux pieds agiles de onze bonshommes, et voilà pour la France le moyen d’effacer des décennies d’une ardoise saumâtre et franchement honteuse.

⇒  Certainement des conséquences dans les cités de non droit, rebelles à toute autorité: des dizaines de milliers de jeunes blancs-blacks-beurs, désormais fiers d’être français et peut-être prêts à changer de cap et à s’investir pour ce pays dont ils sont désormais fiers. Pas beau, cela ?

⇒  Sur l’économie ? Peut-être. L’admiration universelle pour la victoire française va sans doute avoir des conséquences dans la signature de grands contrats.

Tapis rouge, SVP ! Les Français arrivent !

Bref, le cocorico gaulois a retrouvé ses couleurs, grâce aux bleus !

Je n’ai pas regardé le match, sauf sporadiquement, mais j’ai écouté. Cette liesse en délire, on ne l’entend pas souvent, même si j’avais participé à la remontée des Champs Elysées avec de Gaulle, en 1968, le 30 mai. Nous étions un million à hurler notre liesse, après un mois d’une chienlit qui avait paralysé toute la France. Cinquante ans déjà, mais j’ai l’impression que c’était hier ! Mai 68 marque toujours les esprits et a quasiment changé la face du monde en amenant partout ou presque la dégringolade des mœurs : toutes les bornes anciennes de Dieu ont été renversées.

J’ai aussi vécu, via les média, la remontée des champs Elysées en 98, après la victoire de la France au Mondial et la renommée fulgurante qui s’en est suivie pour tous les joueurs. Chaque Français de 3 à 99 ans était devenu Zidane.

Ah oui, la France décadente a besoin de héros ! Plus que des héros, elle a besoin de DIEUX, les DIEUX DU STADE ! Des modèles surtout pour la jeunesse, des idoles auxquelles les jeunes peuvent s’identifier, et c’est en elles qu’ils mettent leur espérance, d’autant qu’ils voient leurs parents dans le même délire d’enthousiasme, comme si la face du monde et de leur propre quotidien en serait désormais changée.

La France n’est plus en bleu, on l’a repeinte en rose depuis le 15 juillet 2018 autour des 19h.

Mais j’ai été interpelée par plusieurs choses. Tant pis si je passe pour une rabat-joie. J’écoutais d’une oreille, dis-je, et j’ai entendu un commentateur s’écrier (ce devait être vers la fin du match), parlant de l’équipe de France :

«  C’est un monstre froid ! » 

Ouah, ce sont les termes que j’utilise pour désigner certains démons, surtout les serpents … Révélateur de ce qu’il y a de caché en arrière-plan ? Passons.

Quand le match est fini, je sors dans mon jardin, et là, gros étonnement. Alors que le ciel est bleu, soudain des gouttes d’eau tombent du ciel sur moi. Un nuage isolé, sorti de nulle part, vient de passer. Cela a duré moins d’une minute. C’était si insolite que j’ai compris que Dieu voulait me parler. Quelque chose m’est venu à l’esprit : « pluie de l’arrière saison ». Mais je n’y ai prêté, sur l’instant, que peu d’attention. Puis je rentre. La télévision était restée allumée, et je vois :

⇒ Poutine en arrière fond. Apparemment il n’a même pas serré la main de Macron, en tout cas le caméraman ne l’a pas relevé, ce qu’il n’aurait pas manqué de faire et qui aurait fait la manchette des journaux, si cela s’était produit. Guerre froide ou mépris ?

⇒ E. Macron, à côté de la présidente croate, serrait les joueurs contre lui, quand soudain une pluie torrentielle s’est mise à tomber. L’insensé était que, bien qu’arrivent très vite quantité de grands parapluies noirs pour protéger les « personnalités » politiques, PERSONNE N’A SONGÉ À PROTÉGER E. MACRON DU DÉLUGE QUI TOMBAIT. Il faisait contre mauvaise figure bon cœur, mais adieu son beau costard, c’était un tissu dégoulinant et fripé. Adieu la coiffure bien nette, ses cheveux étaient plaqués sur son visage par le torrent qui descendait du ciel. Le représentant officiel de la France n’avait vraiment plus d’allure présidentielle. Même les joueurs accéléraient les étreintes, car embrasser E.Macron, c’était devenir comme lui, un chiffon trempé.

Et là, ce qui m’est venu dans le cœur, ce n’était plus « pluie de l’arrière saison », mais « douche froide »

DOUCHE FROIDE !

Est-ce toute la France qui va devenir un chiffon trempé, fripé et dégoulinant ?

Bien sûr que Dieu n’est pas étranger à cela, tout comme à «  l’oubli »  d’un parapluie pour le président d’un grand pays : un comble, si on y songe bien. Un oubli bien impensable alors que toute l’organisation avait été verrouillée pour qu’il n’y ait aucun faux pas. C’était ÉNORME… mais les commentateurs, prudemment, ont esquivé.

Dieu parle ! Tout comme Il avait parlé à la France lors de l’élection de François Hollande par une pluie diluvienne lors de la fête de la victoire, comme si le ciel pleurait à grosses larmes, puis par la foudre qui s’était abattu sur l’avion du président français quelques heures plus tard, le contraignant à rebrousser chemin. Là, ce n’était plus le deuil du ciel, mais la colère de Dieu qui se manifestait. Avec le recul, on peut comprendre pourquoi, puisque l’élection de F. Hollande signifiait le vote successif des lois les plus iniques qui soient, et par conséquent l’annonce de grandes malédictions prêtes à s’abattre sur la France. Monsieur Macron a chaussé les mêmes pantoufles, en ne remettant aucune de ces lois en question.

Oui, Dieu parle ; Je ne sais pas encore ce qu’Il a voulu dire hier, mais j’ai une certitude. La liesse française va être suivie d’une douche froide, d’une douche glacée, l’illusion va se transformer en désillusion, l’heure de grâce en temps de détresse, la grande fraternité, ou « communion » (terme souvent employé hier) autour de ballon rond et de l’équipe de France, en cauchemar avec peut-être, au bout, une guerre civile.

Que restera-t-il alors de la grande fraternité inter-ethnique que symbolisait aussi cette équipe de France ?

Regardez, au complet.

Je pourrais m’amuser en demandant pourquoi il n’y a pas de Bretons ou des Normands dans ce qui représente désormais la France dans le monde (j’habite la Normandie et je suis née en Bretagne. Soyons chauvins jusqu’au bout: pas de bretons ni de normands dans l’équipe des vainqueurs. Sans oublier l’Alsace et la Lorraine, absentes, elles aussi, avec bien d’autres régions de France). Le fait est que cette équipe est un agglomérat composite, vraiment pas représentatif de la France, mais d’une société artificiellement recomposée, souvent par des achats de joueurs étrangers, à prix exorbitants.

Dans l’équipe croate, il n’y avait que des croates. Bref, c’était bien l’équipe de Croatie ! Sa défaite d’hier est, de fait, une victoire écrasante. Car au final, c’est le fric qui a donné l’avantage à la France, pas la pugnacité ni les capacités de ses ressortissants. Bref, la France s’enorgueillit via ceux qu’elle n’a pas enfantés (ou bien peu !), mais cooptés à grand renfort d’argent.

Au-delà, ce qui est évident autour de cette coupe du monde, et n‘en déplaise à un clan gauchiste qui veut rayer les nationalismes, les particulatismes, les racines culturelles et les identités ethniques, ce qui a éclaté partout et de manière hallucinante, c’est combien les gens s’identifient à leur équipe de foot et à leur hymne national ! Ouvrez les yeux, Messieurs les énarques, vous ne pouvez pas gommer l’Hexagone en le noyant dans une Europe composite, qui, elle, est tout sauf unie, contrairement à nos footballers de toutes les couleurs. Eux ont été unis, le temps d’une saison, par un motif très puissant : gagner pour changer leur propre vie, et cela impliquait de gagner collectivement pour pouvoir gagner individuellement. L’argent, la gloire fut-elle éphémère, devenir « l’idole des jeunes » … quels puissants moteurs pour unir !

Mais cette douche froide qui arrive sur la France, que va-t-elle provoquer ?

Je veux me raccrocher aux quelques gouttes rafraîchissantes que j’ai reçues (il faisait très chaud dehors, on était en plein soleil). Derrière la douche froide se prépare sans doute, je l’espère, une pluie de l’arrière saison, une bénédiction divine après un jugement sans doute dramatique, mais oh combien mérité !

  23Comments

  1. remi25   •  

    Merci Michelle d’avoir mis des mots sur ce que j’ai ressenti comme toi hier en regardant ce match et l’après-match. Même des collègues (non-chrétiens) ont remarqué le « coup du parapluie » pour le président français.
    Je me suis dit, soit la France est battue (et donc humiliée) dans ce match, soit elle s’en sort avec la gloire ! Eh bien Dieu nous a encore bien surpris avec cette « humiliation » de Macron, même si la France a gagné sur le plan sportif. J’ai entendu également plusieurs personnes interviewées en profiter pour scander « vive la République ! ».
    Je pense comme toi que la chute sera terrible et que la douche sera bien froide…mais c’est le prix pour amener des âmes à Christ.

  2. michelandre   •  

    Je m’apprêtais à faire une mini chronique sur cet évènement et Michelle tu m’as devancé!Tant mieux car je ne pense pas que j’en aurais écrit autant avec clairvoyance comme tu viens de le faire.
    En ce qui me concerne cette victoire me laisse un goût amer. Franchement je n’y croyais pas et surtout ne la souhaitais pas…pourquoi?
    A cause de son arrogance la France aurait plutôt mérité un bon coup de bâton au lieu d’une victoire quand même assez chèrement acquise.L’équipe croate a perdu avec les honneurs tout de même rendons-lui cette justice!
    Bref, le dieu foot a encore de beaux jours devant lui et le nombre de ses adeptes hystériques ne fait que se multiplier…je les ai subis en étant obligé de me rendre hier soir à Paris croisant des centaines de fous du volant hurlant à plein gosier leur joie éphémère alors qu’il ne gagneront pas un kopek de ce succès qui va lui, grossir de plusieurs centaines de millions les poches de nos chers “bleus“.
    Merci Mamon!

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Dieu sait faire mieux que nous. Justement, il fallait que cete arrogance éclate…

  3. Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

    Voici ce que je viens de recevoir:

    Il n’y manque même pas des drapeaux palestiniens terroristes, et personne ne s’en préoccupe. Toute cette violence gratuite, prophétique ?

    C’est triste à mourir …

  4. nivred92   •  

    Le problème des politiques en mal de légitimité (ils savent parfaitement bien que le vrai niveau de leur légitimité se situe au 1er tour et non au 2nd) c’est qu’ils sont de manière obsessionnelle en quête de « trucs » pour combler ce déficit de légitimité. Quoi donc de mieux qu’une Coupe du Monde de foot gagnée ! Une aubaine qui ne se présente que tous les 4 ans…

    La séquence des parapluies absents sauf pour V. Poutine porte peut-être en elle un poids prophétique. Médiatiquement parlant, elle n’était vraiment pas à l’avantage de Macron, copieusement rincé par l’orage. Il en a donc rajouté une couche en faisant le pitre dans les vestiaires, comme s’il ne fallait surtout pas en rester à la séquence précédente ! Avec le pouvoir démultiplicateur à l’infini des réseaux sociaux, ce genre de « truc » fait mouche à tous les coups, évidemment.

    Pour combien de temps ? Le temps que la liesse retombe et que le quotidien et les réalités reprennent leurs droits. Que les quartiers dits « sensibles » s’accaparent l’énorme vague de sympathie suscitée par les Bleus pour renforcer encore leur diktat de la « différence » inassimilable. Et ça va aller très vite ! Ceux-là même qui brandissaient le drapeau tricolore à tout-va depuis un mois seront aussi prompts à le piétiner et le brûler dès la première occasion…

    Oui, les lendemains vont vite déchanter, surtout la rentrée prochaine. Les pluies d’automne se transformeront très probablement en déluges cataclysmiques, au sens propre (voir ce qui s’est passé au Japon ces derniers 15 jours…) comme au sens figuré.

    Restons plus que jamais l’oreille collée à la poitrine de Jésus, à l’écoute de Son cœur.

  5. helene   •  

    J’ai souhaité un défaite pour la France à cette coupe du monde vu les scènes d’hystérie collective dans ma ville à la demie-finale. D’autres habitants l’ont souhaité également tellement il y a eu de débordement.
    Le mieux était de rester dans la prière jusqu’au retour au calme.
    Que le Seigneur vous bénisse.

  6. jerome   •  

    Oui,
    nous ne pouvons que constater les dégâts de l’idolatrie de notre Pays.
    05 minutes ou 10 avant la fin du match, il y a eu un énorme orage chez moi qui a duré 15 minutes, j’ai trouvé cette grosse averse troublante, qui s’est ensuite propagée en Russie.
    Personnellement, je me sentais mal à l’aise avec cette coupe du monde, je travaillais au moment du match, mais au lieu de voir la fin du match, j’ai préféré me mettre à l’écart pour louer le Seigneur.
    Depuis environ une semaine, je ressens un malaise, une tristesse même pour mon Pays (jusqu’à en pleurer sans comprendre pourquoi).

    Le matin de la finale, j’ai rêvé que tous mes collègues de travail étaient en panique et cherchaient à protéger leurs enfants. De quoi, je ne sais pas, mais l’atmosphère était lourde, et le danger palpable. On m’a demandé si je voulais que mes enfants soient protégés comme dans une chambre forte, je dirais même un abri anti atomique sans en être sûr.
    Mais j’ai refusé car je savais que c’est l’Éternel qui veille et protège mes enfants.

    Pour en revenir à la finale, je sentais que l’équipe de France allait gagner et que cette victoire allait engendrer de gros débordements dans toute le Pays et ce fut à mon avis qu’un avant goût de ce qui va déferler sur la France.
    Cette victoire cache l’état réel du Pays, son état spirituel comme naturel.
    Les jeunes ou moins jeunes ne s’arrêteront pas aux dégradations et violences faites avec l’escuse de la victoire.
    Un basculement est en train de s’opérer, l’équilibre des forces (forces de l’ordre et délinquants) a changé, ce n’est pas d’aujourd’hui, mais maintenant de façon plus radicale.
    Il est devenu normal de casser quand on est content, de s’en prendre aux commissariats et à la Gendarmerie et tout ça dans l’impunité et l’indifférence générale sans être inquiété plus que cela.
    Si ces institutions qui par leurs missions régaliennes sont impuissantes ou dépassées et même prises pour cibles pour être abattues, que reste-t-il comme protection pour les citoyens?
    On appelle comme le dit la Parole de Dieu, le mal, bien et le bien, mal.

    La France a déplacé les bornes anciennes, mais faire cela apporte les sanctions à la mesure des lois enfreintes.

    Enfin, nous devons plus que jamais être à l’écoute du Saint-Esprit dans ces temps troublés.

    Soyez fortifiés dans le Puissant Nom de Jésus-Christ.

  7. michelandre   •  

    Nous sommes saturés du foot ad nauseam…surtout à cause des éternels fauteurs de troubles qui en profitent pour mettre le pays à feu et à sang. Combien de dizaines de millions ont-ils été dépensés pour cette « grand’messe » footbalistique? C’est honteux de gaspiller ainsi l’argent public pour la gloire éphémère de 23 jeunes gens et d’un stupide ballon rond.
    Oui c’est l’image de la France, entend-on dire, qui est revalorisée gràce à cette victoire. Quelle image après tous ces excès et cette débauche de journalistes qui n’en finissaient pas de bavarder depuis 13h30 jusqu’à 00h00? Je n’ai même pas pu regarder ma série favorite « Scènes de ménages »! Quel toupet!

    • marc777   •  

      Ces fauteurs de troubles dont tu parles, quand ils sont touchés par le Seigneur JESUS-CHRIST ils font des oeuvres plus grandes que nous!
      As-tu déjà évangélisé dans une rame de métro, crié tout haut ce que le Seigneur à fait pour toi en marchant dans la rue…?
      Si DIEU a été patient pour toi et moi, ne faut-il pas aussi accepter la patience de DIEU pour les autres qui sont encore aveuglés!
      Prions au contraire, pour que ces fauteurs de troubles, deviennent turbulents pour la GLOIRE DE DIEU!

      • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

        Ne mélangeons pas tout. Le fait de dénoncer la folie française, les casseurs, la dangerosité de l’islam et d’une immigration incontrôlée NE NOUS EMPÊCHE PAS DE VOULOIR DE TOUTES NOS FORCES EMMENER CES GENS À CHRIST.

        C’est même tout le contraire ! Car c’est quand on comprend quelle va être la finalité pour eux s’ils ne se convertissent pas, dans ce monde tout autant que dans la vie éternelle, cela nous donne des ailes pour les arracher du feu. Oui, tu as raison, une fois arrachés au feu, ils sont fous de Christ. J’en ai plusieurs autour de moi !

  8. Stigmamax   •  

    J’aurais tant voulu que la France perde pour leur faire perdre un peu de leur vanité. J’ai vu en zappant le « sacre » des joueurs sur les Champs Elysée et j’ai été estomaqué par le culte qui leur était rendu par les foules hallucinées. C’était vraiment la grand messe du foot.Comment peut-on hurler de joie lorsqu’un ballon passe entre deux poteaux et ne pas réagir ou se moquer lorsqu’on leur dit que le Messie à donné sa vie sur une croix pour qu’ils soient sauvés.
    Comme vous tous ici, je guette le retour de bâton à la rentrée.

  9. roland   •  

    C’est étonnant car nous habitons sûrement des endroits très différents du pays (j’habite à l’Est), mais chez moi aussi il y a eu un orage à la fin du match. Aimant le football en tant que sport mais moi aussi mal à l’aise par rapport à cette idolâtrie je n’ai pas eu à coeur d’aller voir ce match ni chez moi (de toute façon je n’ai pas de télé) ni sur la place publique. Je suis donc allé marcher dans la rue avec mes enfants et j’entendais les cris des gens à chaque but marqué. L’orage commençait très lentement pendant la 2ème mi temps, il tombait une pluie très fine, puis à la fin du match nous avons commencé à entendre les klaxons (ça a duré 3 heures au moins). Tout à coup au milieu des klaxons un énorme coup de tonnerre comme j’en ai rarement entendu, à tel point qu’il m’a fait sursauter. C’était comme un énorme coup de canon qui a couvert tous les autres bruits. A ce moment là j’ai eu la pensée que les Hommes peuvent faire tout le bruit qu’ils veulent, à la fin c’est quand même Dieu qui aura le dernier mot. C’est Lui qui règne et quand Lui se fait entendre les bruits des nations paraissent bien faibles.

  10. roland   •  

    ça me fait penser au Psaume 2
    « Pourquoi ce tumulte parmi les nations, Ces vaines pensées parmi les peuples? Pourquoi les rois de la terre se soulèvent-ils Et les princes se liguent-ils avec eux Contre l’Eternel et contre son oint? – Brisons leurs liens, Délivrons-nous de leurs chaînes! – Celui qui siège dans les cieux rit, Le Seigneur se moque d’eux. Puis il leur parle dans sa colère, Il les épouvante dans sa fureur:C’est moi qui ai oint mon roi Sur Sion, ma montagne sainte! »
    Les Hommes veulent se libérer du « joug » de Dieu, se faire plaisir, mettre les choses vaines à la place de Dieu. La réponse de Dieu est édifiante…

  11. Stigmamax   •  

    Dans la bouche de certains chrétiens, le jugement est devenu synonyme de péché.
    Mais….
    « Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde? Et si c’est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements? »
    Il est vrai aussi que je n’ai jamais aimé le foot.

    • marc777   •  

      En reponse @Stigmamax…Dans ces temps de la Grâce qui sont sur le point de s achever avec tous les signes qui semblent évidents,
      Je pense que c est la parole du Maître qui est prioritaire pour notre génération proche de son retour….ainsi Jésus-Christ a dit a ses disciples et (ne ne s est pas adressé aux incroyants ) :

      Louis Segond. 1910
      Evangile selon Luc chapitre 6:37

      37 Ne jugez point, et vous ne serez point jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; absolvez, et vous serez absous.

  12. Stigmamax   •  

    La Bible fait une une différence entre juger le monde et juger dans l’Eglise.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      C’est un peu plus compliqué. La Bible nous dit de ne pas juger les gens du dehors. C’est OK. Elle nous dit tour à tour de juger ou ne pas juger, dans l’Eglise. En regardant aux fruits, déjà, pour voir si on a affaire à des loups, à des faux chrétiens ou à des vrais chrétiens. Les deux premiers, nous pouvons les juger, non pour les condamner, mais pour protéger les brebis. Il s’agit de DISCERNEMENT . Les vrais Chrétiens, si on doit les juger (l’homme spirituel juge de tout) c’est pour les AVERTIR afin qu’ils soient sauvés. Quant aux (vrais) servteurs de Dieu, le Seigneur nous dit que c’est SON problème, pas le nôtre. S’ils chutent, Dieu s’en occupe en direct ! 🙂

      Il y a d’excellentes études qui ont été faites sur ce point, mais les gens confondent tout. Quand on veut les avertir pour leur bien, pour les sauver, beaucoup sortent leurs griffes et lancent: »Ne me juge pas ». Ils ne veulent plus rien entendre de la vérité. Et là, il n’y a malheureusement plus rien à faire, sauf prier et espérer un brisement qui ouvrira les yeux.

      Car c’est en espérance que nous sommes sauvés, mais sans la sanctification nul ne verra le Seigneur.

  13. roland   •  

    @Marc777. Tu es en pleine idolatrie. Reprends-toi ! Il s’agit de 23 personnes qui sont réunies en équipe pour pousser le ballon derrière une ligne plus souvent que les autres. Ce n’est pas normal que des millions de personnes s’extasient à cause de cela. C’est même complètement anormal. Ok on peut dire que ce sont des professionnels qui travaillent dur pour en arriver là, et qu’ils sont parmi les meilleurs du monde dans leur domaine. Ok ils peuvent susciter l’admiration pour leur professionnalisme, leur abnégation, les efforts qu’ils fournissent, leur don de soi au service de l’équipe, leur adresse, leurs qualités physiques etc etc.. Toutes ces qualités sont louables et on peut réellement admirer les dons que Dieu leur a donné. Mais pourquoi dans ce cas des centaines de milliers de personnes n’accueillent pas à la sortie de son travail un chirurgien qui a réussi une opération extrêmement difficile, une infirmière qui s’est donné corps et âme pour soigner des gens malades, un vendeur qui a réussi un record de vente de voitures ou je ne sais quoi, un mineur qui a extrait dans une journée un nombre record de kilos de charbon etc etc. La liste est longue des personnes qui se mettent aux service des autres, qui ont des dons extraordinaires que Dieu leur a donné, qui sont dans l’abnégation, le don de soi et qui mériteraient de la considération. Alors pourquoi aduler des hommes qui jouent au foot ? Est-ce qu’ils méritent davantage le respect et l’admiration parce qu’ils tapent dans un ballon ? Pose-toi la question. Avant me conversion j’idolatrais le football. J’y passais des heures et des heures. Je trouvais cela tellement important. Après ma conversion j’ai continué, mais en « christianisant » cette idolatrie. Et je n’étais pas le seul. Dans l’église on a eu des discussions du genre, « Dieu a voulu que la France gagne la coupe du monde (cétait en 98) parce qu’il aime la France, parce qu’il veut bénir la France », et puis je me réjouissais de voir des joueurs de foot chrétiens. Petit à petit je me rendais compte que ces joueurs qui proclamaient leur foi trichaient aussi sur le terrain (pas tous), aimaient aussi beaucoup l’argent, alors que certains non-chrétiens avaient des attitudes beaucoup plus droites. Bref en christianisant mon amour pour le ballon rond je n’ai fait que continuer à l’idolatrer en lui mettant un masque chrétien, pour avoir la conscience tranquille sans doute.Heureusement Dieu m’a ouvert les yeux et c’est ce que je te souhaites de tout coeur.

  14. helene   •  

    Nous ne devons pas juger… @Marc777
    Le journal local fait état de nombreux feux de poubelles et de voitures, les pompiers n’ont pas chômé, notamment un incendie près d’un coffre de gaz, GRDF a dû intervenir et couper le réseau.
    Nombreuses personnes en état d’ébriété, l’une d’elle a chuté d’une statut qu’elle avait escaladée et s’est blessée grièvement, une jeune femme.
    La police n’a pas eu le temps de souffler non plus, nombreuses interpellations, arrestations, rixes en tout genre, deux jeunes ont trouvé moyen de s’introduire dans la gare et s’allonger en travers des rails pour cuvaient, ils ont été sauvés par la Police.
    arrestation de « frotteur ». La place principale est un « cimetière de déchets en tout genre et débris de verre, les agents de nettoyage ont fort à faire.
    Je me pose la question à savoir si la Police est tenu d’amener toutes les personnes en état d’ébriété en salle de dégrisement, celle-ci doit être trop petite pour accueillir tout ce beau monde, et qui nettoie après leurs passages et les toilettes se trouvent -elles à proximité ?
    Luc 15/7 : Je vous le dis « Il y a plus de joie dans le ciel pour un seul pêcheur qui se repent que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de repentance.
    Que le Seigneur vous bénisse.

Laisser un commentaire