Philippe Ndjoghe – Créez le mouvement

Transmis par Elisabeth777

« Quand un malheureux crie, l’Eternel entend, et il le sauve de toutes ses détresses » (Psaume 34:7) Savez-vous que pour expérimenter la victoire de Jésus-Christ il faut la revendiquer ?

21 La mort et la vie sont au pouvoir de la langue; Quiconque l’aime en mangera les fruits.


Il ne suffit pas de rester assis et de se contenter de croire que Jésus à fait ceci ou cela, et ensuite d’attendre que quelque chose se passe pour en bénéficier ; cette attitude passive est une forme subtile de lâcheté, et la Bible enseigne que ce n’est pas cela la foi.

Un frère inspiré déclara un jour que la foi n’attend pas le miracle ; elle provoque.

Abraham était l’ami de Dieu, et il eut le rare privilège de recevoir régulièrement chez lui de nombreuses visites du créateur ; mais j’ai découvert en méditant qu’Abraham resta malheureux et sans progéniture jusqu’au jour où il revendiqua un enfant à Dieu avec insistance et argumentation. (Genèse 15:2-3)

J’ai aussi remarqué que si la femme Syro-Phénicienne n’avait pas revendiqué (en faisant violence) la délivrance de sa fille, elle n’aurait rien reçu du Seigneur qui ne voulait d’ailleurs pas ce jour là qu’on sut qu’il était à la maison : « A cause de cette parole, va, le démon est sorti de ta fille »

Autre fois lorsque je découvrais une nouvelle vérité dans la Bible, je me réjouissais et j’attendais tranquillement que les choses se passent ou changent, et rien ne se passait ; je suis resté ainsi dans les ténèbres jusqu’au jour où je découvris cette parole qui a tout changé :  « Celui qui croit dans son coeur, Dieu le déclare juste ; celui qui affirme (revendique) de sa bouche, Dieu le sauve (le délivre) » Romains (10:10)

La véritable foi parle ; et elle revendique à Dieu comme aux hommes et même aux puissances des ténèbres ce qui lui revient de droit. Elle revendique sa place et son droit, sa position, sa nourriture ou ses avantages de fils, de bien aimé ou de serviteur.

La Bible dit que lorsque vous découvrirez la vérité, celle-ci vous affranchira (Jean 8:32) ; pourquoi demeureriez-vous une minute de plus dans l’obscurité, la souffrance ou la confusion, alors que vous venez de découvrir qu’en réalité vous êtes un homme libre, un fils et même un bien-aimé devant Dieu ?

Chez-nous dans mon pays lorsque quelqu’un se sent lésé dans son droit et qu’il use de tous les moyens (y compris par la violence) pour se faire entendre, on dit de lui qu’il crée le mouvement. Créez le mouvement bien-aimé(e), et l’ennemi qui injustement vous tient en otage ou retient abusivement votre héritage prendra peur ; c’est certainement ce que voulait nous faire comprendre l’apôtre lorsqu’il dit:

7 Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous.


Saviez vous que parfois Dieu lui même ne cède à nos demandes que lorsque nous créons le mouvement ?

Jésus par exemple était sur le point de passer et de s’en aller lorsque Bartimée s’est mis à crier à gorge déployée. Luc nous dit que les religieux présents le reprenaient et lui reprochaient son ton audacieux et peu respectueux des normes. Bartimée sentit pourtant que c’était le moment ou jamais et passa outre, il décupla ses cris et à force de cris obtint la guérison Alléluia ! A partir de ce jour les théologiens reconnurent que crier pouvait figurer dans la liste limitée des prières dites efficaces ; en criant si fort le fils de Timée avait créé un mouvement efficace ; après tout si  Jésus était si proche, pourquoi devait il rester aveugle une minute de plus ?

Si comme Enoch vous avez le privilège de marcher avec Jésus, pourquoi ne pas vous arrêter comme le patriarche Abraham pour poser franchement votre problème à celui qui est votre Seigneur ; pourquoi devez vous continuer de demeurer dans la défaite alors que vous communiquez directement et sans intermédiaire avec le celui dont dépend toute la création ? Si vous marchez avec Dieu et que comme vous le dit votre pasteur vous lui êtes agréable, pourquoi attendre demain pour sortir de l’obscurité ? A-t-on jamais vu dans les Ecritures que Jésus ait demandé à quelqu’un qui a la foi de revenir le lendemain ?

Créez le mouvement … ! Sortez aujourd’hui même de la religion et taclez le bon

Vous vous demandez peut-être comment ? Ne rentrez par exemple pas à la maison comme d’habitude après le culte de ce dimanche, agrippez vous à la robe du Seigneur jusqu’à ce qu’il dise quelque chose, créez le mouvement et Dieu remarquera votre audace ; il aime la foi, et je peux vous assurer qu’il ne restera pas indifférent.

De nombreux aînés vous ont précédé sur la montagne de la foi, ont créé le mouvement devant Dieu et ont reçu un témoignage favorable : 

  • Anne la future mère du juge Samuel, qui revendiqua à Dieu un enfant au point qu’on la prit pour une femme ivre
  • Ezéchias roi d’Israël qui versa d’abondantes larmes devant son Dieu au point que celui ci  changea sa décision de le reprendre
  • le centenier romain dont le serviteur était malade, et qui intercéda au point que Jésus en personne lui voua de l’admiration 
  • Abraham notre père qui voulait un fils et qui finit par rappeler à Dieu qu’il était entrain de mourir en laissant le fils de son esclave comme héritier

​Ces hommes et femmes dont nous est parvenu le témoignage ont en commun d’avoir créé le mouvement et ont ébranlé le coeur d’amour du père ; même Moise pour épargner aux Israelites la colère de Dieu créa le mouvement et poussa l’audace jusqu’à lui demander de se repentir !!! (Exode 32 :11-14).

Des hommes qui portaient un paralytique, créèrent eux aussi le mouvement en enlevant la toitured’une maison à autrui pour faire parvenir leur malade devant Jésus, et la Bible dit que Jésus voyant leur foi les exauça et releva le paralytique(Marc 2 :1-12).

Mettez de côté dès aujourd’hui les règles et les coutumes de votre église, et allez au Seigneur avec audace et assurance ; Dieu aime la foi et il récompense réellement ceux qui le cherchent avec persévérance. (Hébreux 11 :6)

Par votre attitude, vos paroles, vos cris ou même vos actions, créez le mouvement ; sortez de l’ordinaire, faites quelque chose qui ressemble à de la folie, et Dieu vous remarquera.

5 J’ai cherché l’Eternel, et il m’a répondu; Il m’a délivré de toutes mes frayeurs.


Laisser un commentaire