Michelle d’Astier: En préambule à  cet article, je voudrais rappeler une recommandation de Paul à  Timothée (1Ti 1:19): Celle qu’il combatte le bon combat en gardant la foi et une bonne conscience. Et Paul a ajouté : __Cette conscience, quelques-uns l’ont perdue, et ils ont fait naufrage par rapport à  la foi.__

OUI, des chrétiens peuvent faire naufrage par rapport à  la foi, et ainsi perdre leur salut. Ce qui m’affole le plus, c’est le peu de passion que cet article a suscité, face à  d’autres articles. Est-il si dérangeant ? Les chrétiens ne veulent-ils plus entendre la vérité ?

Cela m’a paru si triste, si grave, si affolant, que j’ai choisi de remettre l’article d’Elisheva en première page.

(Références bibliques : Bible  » Français courant  » et Bible  » Segond « )

Article d’Elisheva Villa. (Posté de Jérusalem en octobre 2006.)

Peut-on perdre son salut ? Faute d’un enseignement véritable, c’est-à -dire fondé sur les paroles de Jésus-Christ ainsi que sur les écrits des apôtres de l’Eglise Primitive, la réponse donnée est souvent diamétralement opposée à  l’Esprit de l’Evangile. Elle entretient, dans le cœur des croyants, une espérance trompeuse. La fin escomptée ne correspondra pas du tout à  la réalité.

La grâce à  bon marché n’existe pas. L’auteur de la lettre aux Hébreux écrit à  des chrétiens. Il les met en garde, aux versets 26 et 27 du chapitre 10 :  » Si nous continuons volontairement à  pécher après avoir appris à  connaître la vérité, il n’y a plus de sacrifice qui puisse enlever les péchés. Il ne nous reste plus qu’à  attendre avec terreur le Jugement de Dieu et le feu ardent qui dévorera ses ennemis « . Ici il fait mention de l’enfer qui dévorera les chrétiens qui sont rebelles. Puis il continue en les exhortant à  ne pas considérer comme  » négligeable le sang de l’alliance par lequel nous avons été purifiés et de ne pas insulter l’esprit pur de la Grâce. » (Verset 29). Or celui ou celle qui blasphèmera contre le Saint Esprit est coupable d’un péché éternel. (Evangile selon Marc, chapitre 3 verset 29).

L’apôtre Pierre ne manquait pas de dire dans sa seconde lettre au chapitre 2 et au verset 1 que  » De faux prophètes sont apparus autrefois dans le peuple d’Israël ; de même, de faux enseignants apparaîtront parmi vous. Ils introduiront des doctrines fausses et désastreuses, et rejetteront le Maître qui les a sauvés « . La fin du verset dit qu’ils attireront une ruine soudaine sur eux. Afin que vous ne les suiviez pas et que cette ruine ne vous surprenne, l’étude suivante a pour but de détruire les leurres et les illusions.

Revenir à  la  » Parole de Dieu « , c’est ce que je vous propose de faire à  présent, en la parcourant ensemble pour en connaître la véritable réponse.

Dans l’Evangile selon Matthieu, au chapitre 7 et aux versets 13 à  14, Jésus dit :  » Entrez par la porte étroite ! Car large est la porte et facile le chemin qui mènent à  la ruine ; nombreux sont ceux qui passent par là . Mais combien étroite est la porte et difficile le chemin qui mènent à  la vie ; peu nombreux sont ceux qui les trouvent. « 

Jésus révélait le Royaume Céleste à  Ses disciples. Si le Fils de Dieu disait que la  » porte qui mène à  la vie éternelle est étroite et que le chemin est difficile « , c’est qu’il y a effectivement des conditions pour la recevoir. IL nous propose de suivre la voie qu’IL a tracée devant nous, et qui nous conduira vers une éternité glorieuse dans Sa Présence.

L’auteur de la lettre aux Hébreux, au chapitre 12 et au verset 14 dit ceci : « Efforcez-vous d’être en paix avec tout le monde et de mener une vie sainte ; car, sans cela, aucun de vous ne pourra voir le Seigneur ». Autrement dit dans une autre version :  » Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur « .

L’auteur de la lettre nous parle ici de sanctification. Tout disciple authentique doit :  » s’efforcer et rechercher « . Il s’agit donc d’un travail auquel nous sommes tous et toutes invités. L’apôtre Paul écrira dans sa lettre aux Philippiens, au chapitre 2 et au verset 12 :  » Menez à  bien votre salut humblement, avec respect, car Dieu agit parmi vous, il vous rend capables de vouloir et de réaliser ce qui est conforme à  son propre plan « . Ou bien encore, selon la version Segond : « Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à  votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent. Soyez des enfants irréprochables et purs au milieu d’une génération perverse et corrompue parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde, portant la parole de vie « .

Brillez-vous comme un flambeau ? Tout au long de sa vie, l’apôtre Paul, ainsi que ses compagnons d’œuvre, n’auront de cesse de mettre en évidence la sanctification, qui doit faire suite à  la  » nouvelle naissance « . Si elle n’est pas acceptée comme un devoir et une obéissance à  Dieu, le fruit de l’Esprit ainsi que le caractère de Christ, déposés en nous lors de la nouvelle naissance, ont peu de chance de se développer.

J’ai relevé, ci-après, quelques références et textes parmi les nombreux chapitres que contiennent les évangiles et les lettres du Nouveau Testament, et qui complèteront ce qui vient d’être dit.

Nous lirons dans la lettre aux Colossiens, au chapitre 3 et aux versets 5 à  7. Il est écrit ceci :  » Faites donc mourir tout ce qui est terrestre en vous : l’immoralité, la débauche, l’impureté, les passions, les mauvais désirs et l’avarice (car l’avarice, c’est de l’idolâtrie). Ce sont de telles fautes qui attirent la colère de Dieu sur ceux qui s’opposent à  lui « , que nous associerons à  Romains chapitre 8 verset 12 :  » Ainsi donc, frères, nous avons des obligations, mais non envers notre propre nature pour vivre selon ses désirs. Car si vous vivez selon votre propre nature, vous allez mourir. Mais si, par l’Esprit Saint, vous faites mourir le comportement de votre être égoïste, vous vivrez « .

Dans sa lettre aux Ephésiens, au chapitre 4 et aux versets 22 à  24, Paul écrira de nouveau :  » c`est en lui que vous avez été instruits à  vous dépouiller, en égard à  votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à  être renouvelés dans l`esprit de votre intelligence « . Puis au chapitre 5 et aux versets 5 à  7 il écrira ceci :  » Sachez-le bien : aucun être immoral, impur ou avare (car l’avarice, c’est de l’idolâtrie) n’aura jamais part au Royaume du Christ et de Dieu. Que personne ne vous égare par des raisonnements trompeurs : ce sont de telles fautes qui attirent la colère de Dieu sur ceux qui s’opposent à  lui. N’ayez donc rien de commun avec ces gens-là . Vous étiez autrefois dans l’obscurité ; mais maintenant, par votre union avec le Seigneur, vous êtes dans la lumière. Par conséquent, conduisez-vous comme des êtres qui dépendent de la lumière, car la lumière produit toute sorte de bonté, de droiture et de vérité. Efforcez-vous de discerner ce qui plaît au Seigneur « .

Nous retrouvons dans ces quatre textes ci-dessus l’appel de l’apôtre à   » travailler à  notre salut  » par ces phrases :  » faites donc mourir « ,  » dépouillez vous « ,  » soyez renouvelés « . Nous pouvons nous corrompre par des convoitises trompeuses et attirer la colère de Dieu sur nous si nous nous opposons à  la sanctification. J’insiste sur le fait qu’il est écrit :  » si vous vivez selon la chair, vous mourrez « . Paul parle ici à  des gens  » nés de nouveau « , à  des membres d’églises, et Paul n’hésite pas à  employer le mot  » perdition « .

Il est donc possible de perdre son salut.

Poursuivons notre recherche et ouvrons la première lettre de Paul aux Thessaloniciens, au chapitre 4 des versets 2 à  8. Qu’y lisons nous :  » Vous connaissez en effet les instructions que nous vous avons données de la part du Seigneur Jésus. Voici quelle est la volonté de Dieu : c’est que vous soyez saints et que vous vous gardiez de l’immoralité. Dieu ne nous a pas appelés à  vivre dans l’immoralité, mais dans la sainteté. C’est pourquoi, celui qui rejette ces prescriptions ne rejette pas un homme, mais Dieu qui vous donne son Saint-Esprit « .

Verset 3 :  » Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification « . Soyez saints ! Comment ? En travaillant pour le devenir et le rester. Vivre dans l’honnêteté. Vivre dans la sainteté et non dans l’immoralité, qui veut dire également la débauche. (Il y a plusieurs formes d’immoralité). Vivre non pas dans l’impureté mais dans la sanctification. Paul ajoute que si nous rejetons ses enseignements, c’est en fait Dieu que nous rejetons. Nous savons, par les Ecritures, que rejeter la conviction de péché que produit en nous le Saint Esprit et rejeter Ses enseignements, conduisent à  la mort. Le saviez vous ?

Voici d’autres textes que j’ai relevés dans le but de vous replacer sur les  » rails  » du Saint-Esprit. Dans la lettre aux Romains, au chapitre 6, il est dit encore ceci :  » Devons-nous continuer à  vivre dans le péché pour que la grâce de Dieu soit plus abondante ? Certainement pas ! Nous sommes morts au péché : comment pourrions-nous vivre encore dans le péché ? Vous aussi, considérez-vous comme morts au péché et comme vivants pour Dieu dans l’union avec Jésus-Christ. Le péché ne doit donc plus régner sur votre corps mortel pour vous faire obéir aux désirs de ce corps. Ne mettez plus les diverses parties de votre corps au service du péché comme instruments du mal. Au contraire, offrez-vous à  Dieu, comme des êtres revenus de la mort à  la vie, et mettez-vous tout entiers à  son service comme instruments de ce qui est juste « .

Texte que nous associerons à  la première lettre aux Corinthiens, au chapitre 6, versets 9 et 10 :  » Vous savez sûrement que ceux qui font le mal n’auront pas de place dans le Royaume de Dieu. Ne vous y trompez pas : les gens immoraux, adorateurs d’idoles, adultères, pédérastes, voleurs, envieux, ivrognes, calomniateurs ou malhonnêtes, n’auront pas de place dans le Royaume de Dieu « . Hors du Royaume de Dieu, c’est l’enfer. Ce texte est très clair. Il ne peut pas être contourné ou effacé.

Poursuivons, toujours au chapitre 6, des versets 15 à  20 :  » Vous savez que vos corps sont des parties du corps du Christ. Vais-je donc prendre une partie du corps du Christ pour en faire une partie du corps d’une prostituée ? Certainement pas ! Ou bien ne savez-vous pas que l’homme qui s’unit à  une prostituée devient avec elle un seul corps ? Il est écrit, en effet :  » Les deux deviendront un seul être « . Mais celui qui s’unit au Seigneur devient spirituellement un avec lui. Fuyez l’immoralité ! Tout autre péché commis par l’homme reste extérieur à  son corps ; mais l’homme qui se livre à  l’immoralité pèche contre son propre corps. Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit, cet Esprit qui est en vous et que Dieu vous a donné ? Vous ne vous appartenez pas : Dieu vous a acquis, il a payé le prix pour cela « .

Jésus dira également, dans le livre de l’Apocalypse, au chapitre 22 et au verset 14 :  » Heureux ceux qui lavent leurs vêtements, et qui ont ainsi le droit de manger les fruits de l’arbre de la vie et d’entrer par les portes dans la ville. Mais hors de la ville, les êtres abominables, ceux qui pratiquent la magie, les gens immoraux, les meurtriers, les adorateurs d’idoles et tous ceux qui aiment et pratiquent le mensonge ! « .

Si les menteurs seront jetés hors de la Jérusalem céleste, pensez-vous que ceux et celles qui pratiquent l’adultère, ceux et celles qui commettent l’impureté, la fornication, ceux qui s’adonnent à  des pratiques occultes, qui provoquent des divisions y seront reçus à   » bras ouverts  » ? Il ne se passe pas un jour sans que nous apprenions que des pasteurs, des responsables, des croyants en Christ, des  » nés de nouveau « , sont tombés dans la séduction. Ils commettent l’adultère sans frein, brisent leur foyer par le divorce ou souillent le lit conjugal par la masturbation, quand ils ne s’adonnent pas, comme je l’ai appris récemment, à  l’homosexualité tout en se réclamant de Christ ! Les jeunes chrétiens flirtent avant le mariage ; le consomment avant le temps. Les parents et les pasteurs ferment les yeux :  » Oh ! Disent-ils, ils vont bientôt se marier ! « . La compromission, la désobéissance, le péché règnent dans le  » corps de Christ « . Ces personnes aux comportements abominables exposent publiquement le Christ aux insultes.

Que dit l’auteur de la lettre aux Hébreux, au chapitre 6 et au verset 4, il écrit ceci :  » En effet, qu’en est-il de ceux qui retombent dans leur ancienne vie ? Ils ont reçu une fois la lumière de Dieu. Ils ont goûté au don céleste et ont eu part au Saint-Esprit. Ils ont senti combien la parole de Dieu est bonne et ils ont fait l’expérience des puissances du monde à  venir. Et pourtant, ils retombent dans leur ancienne vie ! Il est impossible de les amener une nouvelle fois à  changer de vie, car, pour leur part, ils remettent le Fils de Dieu sur la croix et l’exposent publiquement aux insultes. Lorsqu’une terre absorbe la pluie qui tombe fréquemment sur elle, et produit des plantes utiles à  ceux pour qui elle est cultivée, Dieu la bénit. Mais si elle produit des buissons d’épines et des chardons, elle ne vaut rien ; elle sera bientôt maudite par Dieu et finira par être brûlée « .

Revenir sur les anciens sentiers, c’est-à -dire retomber dans une vie mauvaise, vous conduira à  la perdition éternelle. De désobéissance en désobéissance, vous serez saisi par le monde spirituel démoniaque et vous ne pourrez plus vous repentir. Etes-vous troublé en lisant ceci ? Relisez bien ce texte et dites-moi de quelle fin et de quel endroit pensez-vous qu’il soit fait mention ici ? L’enfer n’a pas été crée par Dieu pour l’homme, mais pour le diable et ses démons. Cependant ce sont les hommes (et les femmes) qui choisissent d’y aller en obéissant à  satan plutôt qu’à  Dieu. L’homme (la femme) a été crée (e) libre de ses choix. Votre éternité dépendra du choix que vous ferez.

Puis au chapitre 10 de la même lettre, aux versets 24 à  31 :  » Veillons les uns sur les autres pour nous inciter à  mieux aimer et à  faire des actions bonnes. N’abandonnons pas notre futur rassemblement, comme certains ont pris l’habitude de le faire. Au contraire, encourageons-nous les uns les autres, et cela d’autant plus que vous voyez approcher le jour du Seigneur. (Ici il s’agit du retour du Seigneur qui est prophétisé, c’est pourquoi l’auteur de la lettre aux Hébreux nous exhorte à  ne pas oublier notre futur rassemblement dans les  » airs  » à  la rencontre du Seigneur.

 » Car si nous continuons volontairement à  pécher après avoir appris à  connaître la vérité, il n’y a plus de sacrifice qui puisse enlever les péchés. Il ne nous reste plus qu’à  attendre avec terreur le Jugement de Dieu et le feu ardent qui dévorera ses ennemis. Quiconque désobéit à  la loi de Moïse est mis à  mort sans pitié, si sa faute est confirmée par le témoignage de deux ou trois personnes. Qu’en sera-t-il alors de celui qui méprise le Fils de Dieu, qui considère comme négligeable le sang de l’alliance par lequel il a été purifié, et qui insulte l’Esprit source de grâce ? Vous pouvez deviner combien pire sera la peine qu’il méritera ! « .

Il nous est encore parlé, ici, du feu de l’enfer qui dévorera les rebelles et les ennemis de Dieu, ceux qui auront méprisé la Grâce offerte ! Cette lettre s’adresse à  des chrétiens  » nés de nouveau « . Ne l’oubliez jamais. Vous vivez dans une grande illusion et une terrible séduction, si vous pensez qu’il n’est pas possible de perdre son salut. Dieu va payer de retour ceux qui continuent à  vivre selon la chair. Versets 30 et 31 :  » Le Seigneur jugera son peuple. Il est terrible de tomber entre les mains du Dieu vivant ! « .

Continuons nos recherches. Dans la Seconde lettre de Pierre, au chapitre 2 et au verset 20, l’apôtre dit ceci :  » En effet, il y a ceux qui ont échappé aux mauvaises influences du monde grâce à  la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ; mais s’ils se laissent ensuite reprendre et vaincre par elles, ils se trouvent finalement dans une situation pire qu’auparavant. Il aurait mieux valu pour eux ne pas avoir connu le juste chemin, que de l’avoir connu et de se détourner ensuite du saint commandement qui leur avait été transmis. Il leur est arrivé ce que le proverbe dit précisément :  » Le chien retourne à  ce qu’il a vomi « , ou :  » Le cochon, à  peine lavé, va de nouveau se rouler dans la boue. « 

Et Paul ajoute dans sa seconde lettre aux Thessaloniciens, au chapitre 1 des verset 7 à  10 :  » Quand le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec ses anges puissants ; il viendra dans un feu flamboyant, pour punir ceux qui refusent de connaître Dieu et qui n’obéissent pas à  la Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus. Ils subiront comme châtiment une ruine éternelle, loin de la présence du Seigneur et loin de sa puissance glorieuse, lorsqu’il viendra en ce jour-là  pour être honoré et admiré par tous ceux qui lui appartiennent et croient en lui. Vous serez vous-mêmes de leur nombre, car vous avez cru au message que nous vous avons annoncé « .

Il est encore fait mention ici du feu de l’enfer pour ceux qui refusent de connaître Dieu ; (Beaucoup d’appelés, mais peu d’élus), et pour ceux qui refusent d’obéir à  l’Evangile, donc des croyants qui refusent la sanctification. Avant le retour en gloire de Jésus Christ sur la terre d’Israël, un tri se fera. La ruine éternelle attendra les rebelles et les désobéissants. Mais pour les fidèles, le  » programme divin est merveilleux « , ne croyez vous pas ? Jésus reviendra, une seconde fois, enlever une  » Epouse  » sans tâche et sans ride pour l’emmener dans la Gloire.

Nous associerons ce passage à  la  » parabole des 10 vierges « , que nous trouvons et lisons dans l’Evangile selon Matthieu, au chapitre 25.  » Alors le Royaume des cieux ressemblera à  l’histoire de dix jeunes filles vierges qui prirent leurs lampes et sortirent pour aller à  la rencontre du marié. Cinq d’entre elles étaient imprévoyantes et cinq étaient raisonnables. Celles qui étaient imprévoyantes prirent leurs lampes mais sans emporter une réserve d’huile. En revanche, celles qui étaient raisonnables emportèrent des flacons d’huile avec leurs lampes. Or, le marié tardait à  venir ; les jeunes filles eurent toutes sommeil et s’endormirent. A minuit, un cri se fit entendre : « Voici le marié ! Sortez à  sa rencontre !  » Alors ces dix jeunes filles se réveillèrent et se mirent à  préparer leurs lampes. Les imprévoyantes demandèrent aux raisonnables : « Donnez-nous un peu de votre huile, car nos lampes s’éteignent. » Les raisonnables répondirent : « Non, car il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous. Vous feriez mieux d’aller au magasin en acheter pour vous. » Les imprévoyantes partirent donc acheter de l’huile, mais pendant ce temps, le marié arriva. Les cinq jeunes filles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle de mariage et l’on ferma la porte à  clé. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent et s’écrièrent : « Maître, maître, ouvre-nous ! » Mais le marié répondit : « Je vous le déclare, c’est la vérité : je ne vous connais pas. ».

Si vous persistez dans votre voie mauvaise, ce seront ces mêmes paroles que vous entendrez. Votre salut vous aura échappé. Votre lampe s’est elle éteinte ? Sachez qu’il est encore temps de rechercher la présence de l’Esprit Saint et de remplir tout votre être de Son huile précieuse et pure. Comment ? Par votre retour inconditionnel à  Dieu, par la mise en pratique de la Vérité, la mise en pratique de Sa Parole et par la sanctification.

Voulez-vous entrer dans la Jérusalem céleste ! Alors gardez vous des formes extérieures de la foi. L’apôtre Paul nous dit, dans sa Seconde lettre à  Timothée, au chapitre 3 :  » Dans les derniers temps, il y aura des jours difficiles. En effet, les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, vantards et orgueilleux ; ils feront insulte à  Dieu et seront rebelles à  leurs parents, ils seront ingrats et sans respect pour ce qui est saint ; ils seront durs, sans pitié, calomniateurs, violents, cruels et ennemis du bien ; ils seront traîtres, emportés et enflés d’orgueil ; ils aimeront le plaisir plutôt que Dieu ;__ ils garderont les formes extérieures de la foi, mais ils en rejetteront la puissance « __.

Paul ne parle pas seulement des païens, de ceux qui sont encore en dehors de la  » maison de Dieu « , c’est-à -dire de ceux qui refusent Sa Grâce, mais Paul parle également de ceux qui ont une certaine forme de foi qui se traduit par des formes extérieures, et non par l’honnêteté, la sainteté, la pureté et la fidélité. Ce sont pourtant des chrétiens, me direz-vous ? Oui, peut être, mais ils sont ce que j’appellerai des  » chrétiens de nom « , des hypocrites, des jouisseurs du péché. Or Jésus dira :  » vous devez naître de nouveau  » pour voir et pour entrer dans le Royaume Céleste. (Evangile selon Jean, chapitre 3). Etes vous né de nouveau ?

Puis Paul ajoutera dans sa lettre aux Philippiens, au chapitre 3 et aux versets 17 à  21 :  » » Frères, imitez-moi tous. Nous avons donné l’exemple ; alors fixez vos regards sur ceux qui se conduisent selon cet exemple. Je vous l’ai déjà  dit souvent et je vous le répète maintenant en pleurant : il y en a beaucoup qui se conduisent en ennemis de la croix du Christ. Ils courent à  leur perte, car leur dieu c’est leur ventre, ils sont fiers de ce qui devrait leur faire honte et ils n’ont en tête que les choses de ce monde « .

Se conduire en ennemi de la croix, c’est pratiquer le mal sous toutes formes. C’est préférer obéir à  ses propres désirs, ses propres passions, obéir à  sa chair, à  sa volonté, plutôt qu’à  Dieu. Ceux et celles qui vivent selon la  » chair  » mourront et ne verront pas le Royaume de Dieu. Se sanctifier, c’est souffrir par amour pour Celui qui s’est donné pour vous racheter d’un Maître cruel et pour pardonner vos péchés. C’est pourquoi la sanctification fait mal. Elle fait souffrir. Pourquoi ? Parce que la sanctification va entraîner la mort de votre ancienne nature, et votre chair, votre nature de péché ne voudra pas mourir. Ce n’est pas un chemin que l’on emprunte forcément avec joie, mais, par le simple fait de l’accepter, le Saint Esprit qui vous est donné va vous aider à  y parvenir. La porte de la sanctification a été cachée aux yeux de beaucoup par manque d’enseignement ou bien la porte a été murée par les croyants eux-mêmes : consciemment ou inconsciemment ? Cela est de votre ressort de le dire ! Un grand obscurantisme, hélas, règne dans les cœurs et dans l’Eglise. Il est temps d’ouvrir cette porte tout à  nouveau. Elle est capitale dans le plan de Dieu pour chacun d’entre nous. Ne pas l’ouvrir et ne pas y passer, peut vous faire perdre votre salut. Achetons un collyre pour oindre nos yeux. (Apocalypse chapitre 3 verset 18).

L’apôtre Pierre, dans sa Première lettre au chapitre 4 et au verset 1 à  3 dit ceci :  » Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché, afin de vivre, non plus selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu, pendant le temps qui lui reste à  vivre dans la chair. C`est assez, en effet, d`avoir dans le temps passé accompli la volonté des païens, en marchant dans la dissolution, les convoitises, l`ivrognerie, les excès du manger et du boire, et les idolâtries criminelles « . Appel ici à  la sanctification. Un faux Evangile circule dans les églises parce qu’un faux Jésus Christ a été prêché : Amour, pardon et salut, c’est à  dire la grâce et l’éternité assurées tout en continuant à  pécher. Cet Evangile n’est pas l’Evangile de Jésus Christ. Jésus est Amour, Dieu est Amour, c’est vrai, mais dans le caractère de Dieu se manifeste également la sévérité. Dieu est également un Dieu de jugement.

La lettre au Romains, au chapitre 11 et au verset 22, déclare :  » Remarquez comment Dieu montre à  la fois sa bonté et sa sévérité : il est sévère envers ceux qui sont tombés et il est bon envers toi. Mais il faut que tu continues à  compter sur sa bonté, sinon tu seras aussi coupé comme une branche « .

Cela veut dire que le sarment (que vous êtes) peut être coupé du Cep, qui est votre Seigneur Jésus Christ. Il se dessèchera inévitablement et deviendra un sarment  » mort  » ; plus de sève, plus de vie. Le résultat sera la perte de votre salut ! Si Dieu n’a pas épargné le peuple juif qui a refusé le Messie et si, pour un temps seulement, il l’a retranché, pensez-vous que vous serez épargné ? Pensez vous que Dieu fera du favoritisme ? Non. Dieu est juste dans toutes Ses voies. Tout comme le peuple juif sera greffé de nouveau lorsqu’il acceptera de reconnaître en Christ son Messie, seule votre repentance (et votre retour inconditionnel à  Dieu) lui permettra de vous greffer de nouveau sur le Cep.

Souvenez vous du texte de l’Apocalypse que nous venons de lire au chapitre 22 et au verset 14 :  » Dehors les chiens, dira Jésus, dehors les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge ! « . Si vous pratiquez une seule de ces mauvaises œuvres, votre étiquette de  » chrétien  » ne vous sauvera pas. La porte de l’enfer vous sera grande ouverte. Si vous doutez encore de la réalité de l’existence, je vous invite à  vous rendre sur le site de La Maison de Jérusalem ou j’ai pris le temps d’y placer le témoignage bouleversant et authentique de Mary Baxter qui a visité l’enfer avec Jésus Christ comme guide. Sachez que des chrétiens, des pasteurs, des responsables s’y trouvent. Leurs mauvais comportements, leurs actions contraires à  l’Evangile les y ont jetés. Ce livre est commercialisé en langue anglaise et ne l’est plus en langue française ; cependant et pour votre information et édification, vous le trouverez à  l’adresse Internet suivante, sous le format P.D.F. : http://www.lamaisondejerusalem.com

Au chapitre 3 du livre de l’Apocalypse, Jésus dit encore ceci :  » Voici ce que déclare celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles : Je connais ton activité ; je sais que tu as la réputation d’être vivant, alors que tu es mort. Réveille-toi, affermis ce que tu as encore, avant que cela ne vienne à  mourir complètement « . Un conseil : affermissez le peu qu’il vous reste. Il est encore temps.  » Car j’ai remarqué qu’aucune de tes actions n’est parfaite aux yeux de mon Dieu. Rappelle-toi donc l’enseignement que tu as reçu et la façon dont tu l’as entendu ; sois-lui fidèle et change de comportement « . Changez votre pensée ; accordez la avec celle de Jésus Christ ; changez de voie, changez de comportement. Convertissez-vous !  » Si tu ne te réveilles pas, je viendrai te surprendre comme un voleur, sans que tu saches à  quelle heure ce sera. Cependant, quelques-uns des tiens, à  Sardes même, n’ont pas souillé leurs vêtements. Ils m’accompagneront, vêtus de blanc, car ils en sont dignes. Ceux qui auront remporté la victoire porteront ainsi des vêtements blancs ; je n’effacerai pas leurs noms du livre de vie. Je reconnaîtrai devant mon Père et devant ses anges qu’ils sont à  moi « .

Ne prenez pas le risque que votre nom soit effacé du Livre de vie. Réveillez-vous avant que le Maître ne revienne. Le temps est court et déjà  compté. La véritable église de Christ est celle qui contient en son sein de véritables repentis et convertis. Jacques, le frère du Seigneur déclare ceci au chapitre 5 et au verset 19 :  » Mes frères, si l’un de vous s’est éloigné de la vérité et qu’un autre l’y ramène, rappelez-vous ceci : celui qui ramène un pécheur du chemin où il s’égarait le sauvera de la mort et obtiendra le pardon d’un grand nombre de péchés « .


Laissez moi vous reprendre dans l’amour, puisque vous contestez la  » Parole de Dieu « . Je veux vous sauver de la mort et en sauver bien d’autres en les arrachant du feu de l’enfer qui les attendra, si vous pensez et s’ils persistent à  penser que les chrétiens mériteront le ciel tout en continuant à  pécher. Satan vous a trompé ; reconnaissez que vous vous êtes égaré et revenez sur le bon chemin.

Dans l’Epître de Jude au verset 23, il est également écrit ceci :  » » Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint Esprit, maintenez-vous dans l’amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ pour la vie éternelle. Reprenez les uns, ceux qui contestent ; sauvez-en d`autres en les arrachant du feu « .

Cet ordre ne s’adressait pas uniquement à  des responsables, à  des pasteurs, à  des évêques, à  des anciens, mais à  chacun des membres qui composaient l’église, qui je vous le rappelle, est le  » corps de Christ « . Nous faillissons à  notre devoir si nous n’avertissons pas, si nous ne dénonçons pas, tout comme nous faillissons à  notre devoir si nous ne libérons pas les  » captifs  » qui s’y trouvent et si nous ne chassons pas les démons.

En exerçant la discipline, en reprenant les coupables, en reprenant les rebelles, s’ils se repentent bien entendu, nous les sauverons de l’enfer. Les péchés qu’ils pratiquent peuvent leur faire perdre leur salut. C’est une réalité ! De quel feu pensez-vous qu’il soit fait allusion dans le texte de Hébreux 10:27 et de Jude 23, si ce n’est celui de l’enfer qui accueillera les rebelles.  » Et pour dautres encore, ayez une pitié mêlée de crainte, haïssant jusqu`à  la tunique souillée par la chair. Or, à  celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l`allégresse, à  Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles ! Amen ! «  (Jude 23,24).

Si nous ne haïssons pas jusqu’à  la tunique souillée par les péchés de la chair que certains  » chrétiens  » pratiquent sans aucune honte, nous serons contaminés. Pourquoi dis-je cela ? Parce qu’une entorse permise à  l’un entraîne l’autre à  faire de même.  » Un peu de levain fait lever toute la pâte « . Vous connaissez ce texte de l’Ecriture. N’hésitons pas à  dénoncer et à  considérer le rebelle qui persiste dans son péché,  » comme un incroyant ou un païen « .

Ces paroles vous semblent-elles dures ? Pourtant c’est ce que Jésus nous demande de faire. Jésus déclare dans l’Evangile selon Matthieu au chapitre 18 et au verset 15 :  » Si ton frère se rend coupable à  ton égard, va le trouver seul à  seul et montre-lui sa faute. S’il t’écoute, tu auras gagné ton frère. Mais s’il refuse de t’écouter, prends une ou deux autres personnes avec toi, afin que, comme le dit l’Écriture, « toute affaire soit réglée sur le témoignage de deux ou trois personnes ». Mais s’il refuse de les écouter, dis-le à  l’Église ; et s’il refuse d’écouter l’Église, considère-le comme un incroyant ou un collecteur d’impôts « .

Et Paul de dire dans sa seconde lettre aux Thessaloniciens, au chapitre 3 et au verset 6 :  » Nous vous recommandons, frères, au nom de notre Seigneur Jésus Christ, de vous éloigner de tout frère qui vit dans le désordre, et non selon les instructions que vous avez reçues de nous « . Puis aux versets 14 et 15 :  » Et si quelqu’un n`obéit pas à  ce que nous disons par cette lettre, notez-le, et n`ayez point de communication avec lui, afin qu`il éprouve de la honte. Ne le regardez pas comme un ennemi, mais avertissez-le comme un frère « . Et d’ajouter encore :  » N’ayez aucune part aux actions stériles que l’on pratique dans l’obscurité ; dénoncez-les plutôt « . (Ephésiens 5 : 11). Paul demandera à  Timothée de dénoncer le mal en public, afin que  » tous en éprouvent de la crainte « . (Première lettre à  Timothée 5 : 20) :  » Ceux qui pèchent, reprends-les devant tous, afin que les autres aussi éprouvent de la crainte « .

Dénoncer ? Qui le fait encore de nos jours ? Osez-vous dénoncer le péché que pratique votre frère ou votre sœur dans la foi ? S’il ou elle refuse de vous écouter, le dites-vous à  l’église ? Et s’il ou elle refuse d’écouter l’église, l’expulse-t-on de la  » Maison de Dieu  » ? Exclure, revient à  exercer la discipline dans l’église de Jésus Christ. Responsables spirituels, l’église n’est pas votre bien personnel. Elle n’est pas  » votre  » église. C’est l’Eglise de Jésus-Christ qui est appelée à  devenir l’Epouse de Jésus-Christ. Exercez-vous la discipline dans Sa Maison ?

Je vous rappelle que Paul savait très bien le faire. La mise à  l’écart d’un membre rebelle ou désobéissant du rassemblement des  » saints  » a toutes les chances de l’amener à  la repentance. Mais si nous caressons son péché…..il est à  craindre que d’autres l’imitent et … ils le suivront en enfer. L’apôtre Pierre a également exercé le jugement de Dieu sur le couple Ananias et Saphira. Mais dans ce cas précis, la mort s’en est suivie ! Cette sanction a eu pour conséquence de faire prendre conscience aux disciples qu’on ne se moque pas de Dieu. La crainte de Dieu s’est alors emparée des cœurs. La crainte de Dieu se trouve-t-elle dans votre cœur ?

Laissez-moi vous donner une dernière référence biblique, des plus importantes : Evangile selon Matthieu, chapitre 7 des versets 21 à  23 :  » Ce ne sont pas tous ceux qui me disent : « Seigneur, Seigneur », qui entreront dans le Royaume des cieux, mais seulement ceux qui font la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Au jour du Jugement, beaucoup me diront : « Seigneur, Seigneur, c’est en ton nom que nous avons été prophètes ; c’est en ton nom que nous avons chassé des esprits mauvais ; c’est en ton nom que nous avons accompli de nombreux miracles. Ne le sais-tu pas ?  » Alors je leur déclarerai : « Je ne vous ai jamais connus ; allez-vous-en loin de moi, vous qui commettez le mal « .

Ce sont les paroles  » incontournables  » du MAITRE ! Eh oui, sachez le, malheureusement il est possible de perdre son  » salut « . C’est donc sur Ses Paroles que je terminerai cette  » courte étude « , que je vous propose de méditer avec sérieux ! L’essentiel s’y trouve. Michèle D’ASTIER de la VIGERIE a répondu, à  sa façon et très clairement, sur son blog. Au travers de cette étude, je ne fais que compléter. Son but est de vous mettre en garde et de vous ramener sur la voie droite.

Lorsque des disciples de Christ se lèvent, lorsque des serviteurs et des servantes de Dieu se lèvent, Bible en mains, pour dénoncer, ils le font par amour et non pas dans un désir de compétition ou de gloire personnelle. Ils le font dans le but d’arracher du feu de l’enfer leurs  » frères et sœurs  » qui sont tombés sous la séduction de l’ennemi de leurs âmes. Nous connaissons les ruses de Satan qui utilise notamment le sentimentalisme et bien d’autres séductions pour arriver à  ses fins. Il est expert pour tordre la  » Parole de Dieu  » et suggérer :  » Dieu a-t-il réellement dit ? « . Il est de votre responsabilité à  présent, (comme il est de la mienne), de  » travailler  » à  votre Salut avec crainte et tremblement.

Elishéva VILLA Jérusalem, le 18 Octobre 2006