Une prédication donnée par le pasteur Henri Darnès. Avec permission. Site :

www.mission-chretienne-66…

« même si Dieu vous parle, cela ne veut pas dire que vous êtes sauvé ! « …


Réf : Esaïe 8- 6à 22-

[blockquote source= »Name of the soruce »]8:6 Parce que ce peuple a méprisé les eaux de Siloé qui coulent doucement Et qu’il s’est réjoui au sujet de Retsin et du fils de Remalia, Voici, le Seigneur va faire monter contre eux Les puissantes et grandes eaux du fleuve (Le roi d’Assyrie et toute sa gloire) ; Il s’élèvera partout au-dessus de son lit, Et il se répandra sur toutes ses rives ; Il pénétrera dans Juda, il débordera et inondera, Il atteindra jusqu’au cou. Le déploiement de ses ailes Remplira l’étendue de ton pays, ô Emmanuel ! Poussez des cris de guerre, peuples ! et vous serez brisés ; Prêtez l’oreille, vous tous qui habitez au loin ! Préparez-vous au combat, et vous serez brisés ; Préparez-vous au combat, et vous serez brisés. Formez des projets, et ils seront anéantis ; Donnez des ordres, et ils seront sans effet : Car Dieu est avec nous. Ainsi m’a parlé l’Éternel, quand sa main me saisit, Et qu’il m’avertit de ne pas marcher dans la voie de ce peuple : N’appelez pas conjuration tout ce que ce peuple appelle conjuration ; Ne craignez pas ce qu’il craint, et ne soyez pas effrayés. C’est l’Éternel des armées que vous devez sanctifier, C’est lui que vous devez craindre et redouter. Et il sera un sanctuaire, Mais aussi une pierre d’achoppement, Un rocher de scandale pour les deux maisons d’Israël, Un filet et un piège Pour les habitants de Jérusalem. Plusieurs trébucheront ; Ils tomberont et se briseront, Ils seront enlacés et pris. Enveloppe cet oracle, Scelle cette révélation, parmi mes disciples. – J’espère en l’Éternel, Qui cache sa face à  la maison de Jacob ; Je place en lui ma confiance. Voici, moi et les enfants que l’Éternel m’a donnés, Nous sommes des signes et des présages en Israël, De la part de l’Éternel des armées, Qui habite sur la montagne de Sion. Si l’on vous dit : Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez : Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu ? S’adressera-t-il aux morts en faveur des vivants ? A la loi et au témoignage ! Si l’on ne parle pas ainsi, Il n’y aura point d’aurore pour le peuple. Il sera errant dans le pays, accablé et affamé ; Et, quand il aura faim, il s’irritera, Maudira son roi et son Dieu, Et tournera les yeux en haut ; Puis il regardera vers la terre, Et voici, il n’y aura que détresse, obscurité et de sombres angoisses : Il sera repoussé dans d’épaisses ténèbres.

[/blockquote]

Retsin roi de Damas, avait comploté avec Israël contre Juda. A la fin de son histoire, Retsin est tué. Ce qui a provoqué des réjouissances. Le fils de Remalia, c’est Pekack. Il est officier du roi d’Israël Pékachia, qu’il tua pour s’emparer du pouvoir. Il s’était allié à  Retsin contre Juda, pour placer un autre roi : le fils de Tabeel. En 730 Osée, fils d’Ela,( cet Osé là  n’est pas le prophète Osée) tua Peckack pour monter sur le trône d’ Israël. ( 2 Roi 15.30) il Y régna de 730 à  722. Cette mort fut, comme celle de Retsin, l’occasion de réjouissances.

Dieu ne tolère pas que l’on se réjouisse du malheur des autres, même s’il nous paraît mérité. Il faut savoir aussi, que Dieu avait fait savoir à  Achaz, qu’il n’avait rien à  craindre.

—> Es.7-4, « Sois tranquille, ne crains rien. »

Devant les armées de Retsin et les armées de Pékack, roi d’Israël. Le prophète Esaie parla pour rien; Achaz refusa de voir le signe que Dieu voulait lui montrer. C’est alors qu’Esaïe prononce la prophétie sur la naissance d’Emmanuel.

Achaz ne demande rien par orgueil.

C’est un être abominable qui a consacré son fils par le feu à  Moloch. Il est idolâtre. Il offre des sacrifices et de l’encens sur les hauts-lieux. (2 Roi 16.3 et 4) Dieu pourtant lui adresse un conseil.

De ceci on peut retenir que même si Dieu vous parle, cela ne veut pas dire que vous êtes sauvés. Achaz dédaigne la Parole de Dieu. Dieu nous parle de différentes façons. Par la Bible, par les prédications, par un songe, par une prophétie et parfois par la personne la plus inattendue car elle-même ne croit pas en Dieu. Si on n’est pas attentifs pour écouter et obéir, on se met dans la colère de Dieu.

Il faut comprendre Esaïe 8:6. Voici ce qu’il écrit :

—>  »   Parce que ce peuple a méprisé les eaux de Siloé qui coulent doucement Et qu’il s’est réjoui au sujet de Retsîn Et du fils de Remaliahou, « 

Siloé vient du verbe hébreu Chaloha qui veut dire envoyer. Les eaux de Siloé sont les paroles de l’envoyé, du Prophète Esaïe. C’étaient des paroles tranquilles, un avertissement paternel qui devait donner la tranquillité.
Voyez combien il faut être attentifs aux paroles que Dieu nous envoie.

Quand nous passons du temps à  la prière, quand nous accomplissons notre culte personnel, Dieu peut nous parler par son Saint-Esprit à  notre esprit. Sa voix est douce, tranquille. Elle ne heurte pas. Y obéir apporte de façon certaine des bénédictions.

Alors, quand on a obéi à  la voix de Dieu, on sait qu’on a fait le bon choix, à  cause des bénédictions qui en découlent. Il faut savoir accepter les promesses de Dieu et s’y reposer. Par contre, la réaction de Dieu, pour ceux qui refusent de l’entendre, c’est nous l’avons lu, l’envoi du grandes et puissantes eaux, c’est-à -dire de difficultés de tous ordres et d’entraves complètes à  la mise en œuvre de quelque projet que ce soit.

eaux-mugissantes

Rien n’est plus pénible pour Dieu que de voir qu’on ne lui fait pas confiance.

Ses promesses sont des promesses sûres. Choisissons plutôt les promesses de bénédictions.

La conjuration contre le roi du verset 12, n’est pas à  craindre si l’Eternel des armées est sanctifié, craint, redouté. Si tel est le cas, il est un sanctuaire, c’est-à -dire un Temple, un endroit privilégié de rencontre avec Dieu.

La prophétie ici va plus loin et nous introduit dans un futur où il y a une pierre d’achoppement. Cette pierre que l’on retrouve en Romains 9.33 et en 1 Pi 2.7, sert de pierre d’angle, sur laquelle tout le reste est bâti. A défaut c’est une pierre qui fait trébucher à  mort.

Tranquillement, comme coulent les eaux de Siloé, je voudrais dire que Jésus est la Pierre qu’il à  déclaré être à  son disciple Pierre, en lui disant :  » Sur cette Pierre je bâtirai mon Eglise » Pierre ne s’est pas trompé sur la Pierre de fondement en disant dans 1 Pierre 2: 7

—> L ‘honneur est donc pour vous qui croyez. Mais pour les incrédules, la pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale, celle de l’angle Et une pierre d’achoppement Et un rocher de scandale.

Jésus n’étant pas capable selon certaines personnes de répondre aux prières, une religieuse est allée, un jour, demander au cadavre de Jean-Paul II de la guérir.
C’est normal ! Nous savons, pour être passé a peu près tous dans cette église, qu’un catholique adresse ses prières à  n’importe quoi et très rarement au Seigneur, avec cierges, chapelets et tout le tremblement.
Evidemment, comme toujours quand ce n’est pas à  Jésus que l’on s’adresse, c’est à  un démon que l’on a à  faire. Dieu interdit la relation entre les vivants et les morts. Il ne reste que les démons pour répondre par des miracles qu’ils peuvent produire,   s’attirant ainsi l’adoration de personnes mal instruites du véritable christianisme.

Beaucoup de faux enseignements tirés de l’obscurantisme ont placé d’autres personnes vivantes ou mortes, comme médiatrices entre Dieu et les hommes telles que Marie la mère de Jésus, tout une foule de saintes et de saints.

La parole de Dieu est formelle il y a un seul Dieu et qu’un seul médiateur c’est Jésus : homme.

Il est mort et ressuscité. Il intercède au près du Père pour que nous soyons attentifs à  sa Parole et qu’ainsi nous soyons sauvés. Il présente au Père son sang qui a coulé sur la Croix pour effacer nos péchés. Mais nous savons aussi qu’il ne fera pas de cadeau à  ceux et celles qui le méprisent.

Ce n’est pas Jésus Dieu qui est mort pour nos péchés, mais Jésus homme. Les deux personnes coexistent en Jésus. Jésus est réellement Dieu, parole du Père faite homme. C’est à  son existence en tant qu’homme, que nous pouvons nous approcher du trône de la grâce. Lui seul en mourrant sur la croix, nous offre la médiation, car lui seul nous a rachetés des mains de celui qui nous tenait dans l’esclavage, Satan, et a offert son sang en paiement pour nos péchés, notre mentalité de pécheurs. Aujourd’hui il nous est permis de bâtir sur n’importe quelle base, mais il faudra un jour rendre compte.

Pourtant Dieu nous a avertis et c’est seulement à  nous à  faire le bon choix.

Si nous voulons construire sur du solide, il nous faut commencer par une fondation solide, un Roc, un Rocher. Jésus est le Rocher sur lequel peuvent se reposer tous nos espoirs pour la vie éternelle. Toute vie humaine ne peut trouver l’éternité qu’en Jésus et seulement qu »en Jésus. Il est le seul intermédiaire entre Dieu et les hommes Paul écrit à  Timothée: 1 Timothée 2:5 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu, et les hommes, le Christ-Jésus homme.

D’où l’importance du baptême chrétien ou on meurt avec Jésus par l’immersion qui simule l’entrée au tombeau, la mort. Après quoi l’émersion simule la résurrection pour une vie nouvelle et éternelle avec Jésus. Pierre écrit 1 Pierre 3:21

—> « L’eau du déluge, était une figure du baptême qui vous sauve, à  présent, et par lequel on ne se débarrasse pas de la souillure de la chair, mais qui est la demande (adressée) à  Dieu d’une bonne conscience, et qui maintenant vous sauve vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ. « 

Esaïe 8   Au verset 19 :   il est écrit : »Si l’on vous dit…  »   On vous a peut être déjà  dit. Il y a beaucoup de gens qui disent beaucoup de choses. Nous, nous lisons ce que dit la Bible et ensuite nous le disons. Nous sommes ainsi gardés et nous n’allons pas consulter les augures, les cartomanciennes, les médiums et certains responsables d’églises qui se disent chrétiens mais qui parlent avec les morts. Nous savons que Dieu l’interdit et que c’est la cuisine de Satan.

Au verset 20 : « A la loi et au témoignage… « 

L’ordre est valable pour nous aujourd’hui. Revenir à  la loi, toute la loi, sachant que la loi sacrificielle de Moïse a été remplacée par le sacrifice unique et éternel de Jésus et qu’en conséquence, nous devons aimer Dieu de tout notre cœur de toute notre pensé, de toute notre force, c’est-à -dire rechercher la sainteté; ensuite aimer le prochain comme nous même.

Pour ce qui est du témoignage, quand on aime Dieu et son prochain, c’est une opération qui devient facile. On témoigne par l’exemplarité et aussi par les paroles qui sortent du cœur et qui vont venir en aide en présentant Celui qui a changé notre vie.

Je rends grâce au Seigneur, que nous sommes aujourd’hui sortis d’un système religieux et que nous connaissons la valeur de la relation personnelle de chacun de nous avec Dieu le Père par l’entremise de Jésus. Amen ? C’est notre paix, de nous savoir sauvés, c’est notre consolation de recourir à  lui en toutes circonstances. C’est notre joie de pouvoir le remercier de tous ses bienfaits. A quel autre pouvons nous aller pour être guéris ?

                                      Il n’y a aucun autre nom par lequel nous puissions être sauvés !

C’est pourquoi aujourd’hui encore, je sais que le Seigneur va répondre aux prières. Dieu va confirmer par des miracles et des guérisons que ce qui est annoncé ici est sa parole véritable et rien de plus ni rien de moins.   N’hésitez plus. Allez à  Dieu ! Fréquentez et faites vous aider dans une église Evangélique*.

** Note MAV, ou dans une groupe de Chrétiens évangéliques