L’iniquité et la notion de groupe, par Daniel Steen

images

Note MAV: vous pouvez écouter en parallèle le même enseignement par audio:

http://michelledastier.com/audio/?sermon_id=124

Introduction

Dans le nouveau testament, le terme grec utilisé pour « iniquité » est « Adikia » dont le sens est triple :

  • C’est l’injustice flagrante d’un juge,

  • C’est la tortuosité d’un cœur ou d’une vie,

  • C’est la violation volontaire de la loi ou de la justice.

Le mot « impie » traduit du grec « athesmos » désigne celui ou celle qui « passe outre aux contraintes de la loi et assouvit ses convoitises ».

Le mot « iniquité » en hébreu est ö/w[; : ‘Avon, que l’on retrouve 231 fois dans l’ancien testament, il signifie : perversité, dépravation, crime, ruine, forfait, mal.

Autrement dit, l’inique est « sans frein, ni loi ». Un impie est l’initiateur d’un style de vie et va entraîner dans son sillage tous ceux qui ont les mêmes penchants.

Il est utile également de bien comprendre ce terme « d’iniquité ». Car Dieu aurait simplement pu utiliser le mot « péché ». Alors pourquoi ce terme ?

Parce que dans ce mot « iniquité » il y a la notion de quelque chose de tordu, de quelque chose qui se propulse vers l’avenir, comme une rampe de lancement dont on sait qu’elle est mal orientée et qu’elle fera à coup sûr rater la cible à tous ceux qui l’utiliseront. Rater la cible, c’est le péché et c’est la mort, mais l’iniquité c’est encore pire si l’on peut dire, car c’est elle qui l’induit.

L’iniquité des Pères

La bible parle de « l’iniquité des pères » qui agit sur les enfants. Les textes sont les suivants :

 

Ex 34/6-7 : Et le SEIGNEUR passa devant lui, et proclama: Le SEIGNEUR, le SEIGNEUR Dieu, miséricordieux et faisant grâce, plein de longanimité, abondant en bonté et en vérité, 7 Gardant miséricorde envers des milliers, pardonnant iniquité, et transgression et péché, et qui en aucune façon acquittera le coupable; visitant l’iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants, jusqu’à la troisième et à la quatrième génération. (King James)

Le terme traduit par « visitant » dans la Bible King James est en hébreu : dqePo(poqed). La racine de ce mot signifie : « faire attention à, compter, visiter, punir, se souvenir en bien et en mal, examiner, rassembler, désigner ».

Cette racine est utilisée 302 fois dans l’ancien testament. Voici quelques exemples (Segond) :

Gen 21/1 : L’Eternel se souvint de ce qu’il avait dit à Sara, et l’Eternel accomplit pour Sara ce qu’il avait promis.

 

Gen 40/4 : Le chef des gardes les plaça sous la surveillance de Joseph, qui faisait le service auprès d’eux ; et ils passèrent un certain temps en prison.

Gen 41/34 : Que Pharaon établisse des commissaires sur le pays, pour lever un cinquième des récoltes de l’Egypte pendant les sept années d’abondance.

 

Gen 50/24 : Joseph dit à ses frères : Je vais mourir ! Mais Dieu vous visitera, et il vous fera remonter de ce pays-ci dans le pays qu’il a juré de donner à Abraham, à Isaac et à Jacob.

 

Jér 50/18 : C’est pourquoi ainsi parle l’Eternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici, je châtierai le roi de Babylone et son pays, Comme j’ai châtié le roi d’Assyrie.

 

Za 10/3 : Ma colère s’est enflammée contre les pasteurs, Et je châtierai les boucs ; Car l’Eternel des armées visite son troupeau, la maison de Juda, Et il en fera comme son cheval de gloire dans la bataille ;

Cela veut dire que Dieu à un œil particulier sur la descendance des iniques et ne laisse pas impunis les fils ou les petits fils qui reproduisent les mêmes choses que les pères.

Dieu sait très bien qu’il existe des liens héréditaires et spirituels, que ceux-ci peuvent se prolonger sur plusieurs générations s’ils ne sont pas coupés.

Cette affirmation est répétée plusieurs fois dans l’ancien testament (Nb14/18, Ex 20/4-5, Deut 5/9, Jér 32/18).

La justice de Dieu

Nous devons comprendre que Dieu, dans ses jugements, a un double objectif :

  • d’une part : il doit être juste avec chaque personne (justice individuelle),

 

  • d’autre part : il doit protéger la société contre l’humanité inique. C’est pourquoi, lorsqu’il « punit » jusqu’à la 3ème ou 4ème génération de ceux qui le haïssent, il veut éradiquer l’iniquité de cette famille pour qu’elle ne s’étende pas à tout le peuple.

Dieu a toujours empêché la société de s’autodétruire. Les sages d’Israël disent qu’il y avait de nombreuses fenêtres dans la tour de Babel et qu’à chacune d’elle il y avait un vigile qui surveillait la ville pour voir si quelqu’un transgressait les lois de Nimrod. Cette 1ère dictature n’est pas arrivée à son terme et toutes celles qui ont suivis ont fini par être stoppées. Ce n’est qu’à la fin des temps (nous y sommes), que Dieu laissera l’iniquité aller à son terme, juste avant le jugement des nations : ce sera la réalisation du Psaume 2 :

Ps 2 :Pourquoi cette agitation des peuples, ces grondements inutiles des nations? 2 Les rois de la terre s’insurgent et les grands conspirent entre eux, contre le SEIGNEUR et contre son messie: 3 « Brisons leurs liens, rejetons leurs entraves. »4 Il rit, celui qui siège dans les cieux; le Seigneur se moque d’eux. 5 Alors il leur parle avec colère, et sa fureur les épouvante : 6 « Moi, j’ai sacré mon roi sur Sion, ma montagne sainte. »

7 Je publierai le décret: le SEIGNEUR m’a dit: « Tu es mon fils; moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. 8 Demande moi, et je te donne les nations comme patrimoine, en propriété les extrémités de la terre. 9 Tu les écraseras avec un sceptre de fer, et, comme un vase de potier, tu les mettras en pièces. »

10 Et maintenant, rois, soyez intelligents; laissez vous corriger, juges de la terre! 11 Servez le SEIGNEUR avec crainte, exultez en tremblant; 12 rendez hommage au fils; sinon il se fâche, et vous périssez en chemin, un rien, et sa colère s’enflamme! Heureux tous ceux dont il est le refuge. (Tob)

Le texte suivant précise la pensée de Dieu concernant la justice individuelle :

 

Ez 18/1-4 : La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots: 2 Pourquoi dites-vous ce proverbe dans le pays d’Israël: Les pères ont mangé des raisins verts, et les dents des enfants en ont été agacées? 3 Je suis vivant! dit le Seigneur, l’Eternel, vous n’aurez plus lieu de dire ce proverbe en Israël. 4 Voici, toutes les âmes sont à moi; l’âme du fils comme l’âme du père, l’une et l’autre sont à moi; l’âme qui pèche, c’est celle qui mourra.

 

Ez 18/20 : L’âme qui pèche, c’est celle qui mourra. Le fils ne portera pas l’iniquité de son père, et le père ne portera pas l’iniquité de son fils. La justice du juste sera sur lui, et la méchanceté du méchant sera sur lui.

Nous pouvons remarquer au passage qu’il est bien spécifié que l’âme qui pèche, c’est celle qui « mourra » (il s’agit de la seconde mort, car nous passons tous par la première mort). Cela n’exclut pas le fait que les proches des iniques vont souffrir durant leur vie terrestre, même s’ils sont « justifiés » par le sang de Christ et ont reçu la vie éternelle.

On constate encore aujourd’hui dans les faits, que certaines familles subissent des malédictions sur plusieurs générations. Comment se fait-il que le poids des fautes des Pères puisse être porté par les enfants ?

Il y a bien entendu l’hérédité qui joue, mais aussi les démons familiaux. Des parents alcooliques, drogués ou encore désaxés sexuels vont transmettre à leurs enfants des tares qui vont « pourrir » leur vie et qui les conduiront à reproduire les mêmes fautes que leurs parents.

Comment arrêter ce processus qui, humainement semble injuste alors que Dieu est juste ? En se tournant vers Jésus pour couper les liens héréditaires de malédictions !

La traduction du verset Ex 34/6-7 par Darby est la suivante :

Ex 34 /6-8 : IHVH–Adonaï passe sur ses faces. Il crie: «IHVH–Adonaï, IHVH–Adonaï, Él matriciel, graciant, long de narines, abondant en chérissement et vérité, 7 détenteur du chérissement pour les milliers, porteur du tort, de la carence, de la faute, il n’innocente pas, il n’innocente pas, mais sanctionne le tort des pères sur les fils, et sur les fils des fils sur les troisièmes et sur les quatrièmes.»

En fait, nous devons comprendre que Dieu est parfaitement juste et qu’il cherche les vraies culpabilités. Le père bien sûr est coupable pour lui-même et, de plus il a lancé sa famille sur un chemin de péché et de malheur, mais si l’enfant reproduit le même chemin de péché il est aussi coupable pour lui-même et pour la transmission qu’il fait à ses propres enfants.

Cependant Dieu « visite » sa vie avec grâce et miséricorde car le fils (ou la fille) a été marqué dés sa jeunesse, mal orienté dés le départ. Humainement nous pouvons comprendre ces « circonstances atténuantes », mais il n’en reste pas moins vrai que le péché est péché et qu’il conduit toujours à la mort.

Qu’est-ce que grâce et miséricorde ?

 

La grâce, c’est quand nous recevons ce que nous ne méritons pas.

 

La miséricorde c’est quand nous ne recevons pas ce que nous méritons.

(John Bevere, « Extraordinaire la vie qui vous est destinée »)

La notion de groupe

Dans l’histoire du « juge inique » (Luc 18/1-8), le juge mène la belle vie, il gagne bien sa vie, il est même peut-être heureux chez lui en ménage etc…mais il pourrit la vie des gens, de tout un groupe de gens. Il ne pense qu’à lui :

Luc 18/1-8 : Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu’il faut toujours prier, et ne point se relâcher. 2 Il dit: Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait point Dieu et qui n’avait d’égard pour personne. 3 Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire: Fais-moi justice de ma partie adverse. 4 Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il dit en lui-même: Quoique je ne craigne point Dieu et que je n’aie d’égard pour personne, 5 néanmoins, parce que cette veuve m’importune, je lui ferai justice, afin qu‘elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête. 6 Le Seigneur ajouta: Entendez ce que dit le juge inique. 7 Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard? 8 Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?

Les personnes qui subissent ses jugements iniques n’en dorment plus, elles risquent de devenir rancunières, de commettre des vengeances ou de sombrer dans la dépression, voir le suicide. Son iniquité amène le malheur, le désespoir, l’écœurement, voir le rejet de Dieu. Il faut une force intérieure extraordinaire pour surmonter cela, pardonner et vivre normalement malgré tout. Peu de gens y parviennent !

Alors on constate que l’iniquité « lance » les personnes sur un chemin tortueux avec toutes les chances de commettre les péchés les plus graves, de chercher des solutions ailleurs qu’auprès de Dieu. Voilà ce que fait l’iniquité, c’est pourquoi Dieu est si sévère par rapport à cela. L’iniquité est l’un des plus grands fléaux de la fin des temps. N’est-il pas écrit ceci à l’adresse des chrétiens :

Matt 24/12 : Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira.

L’iniquité dont il est question ici est celle que l’on constate dans l’église de la fin et qui conduit à un refroidissement général de l’amour dans l’église. L’iniquité agit sur les groupes.

Il y a plusieurs types de groupes, ce peut-être : la famille, l’église locale, la ville, la nation, le continent ou encore le monde entier.

Lorsqu’un groupe est lancé par l’iniquité sur un mauvais chemin, le malin s’en réjouit, car il sait qu’une pluie de péchés va arriver et que ses démons vont pouvoir s’amuser et s’emparer des hommes et des femmes pour les maintenir dans l’esclavage jusqu’à la mort.

Dieu, dans sa bonté, place des alarmes pour éviter l’anéantissement. Par exemple, lors de la prise de Jéricho, Dieu avait « dévoué par interdit » tout objet venant de cette ville. Cela voulait dire que tout objet venant de Jéricho était susceptible d’entraîner le peuple à s’éloigner de Dieu, c’était tellement dangereux qu’il ne fallait rien prendre. D’autre part, le combat avait été mené entièrement spirituellement, c’est Dieu seul qui a vaincu, donc tout revenait à Dieu, qui avait décidé de tout purifier.

Or, un homme a désobéi, son nom était « Acan » qui signifie « serpent, trouble », il savait clairement ce qu’il faisait puisqu’il a caché son butin sous sa tente pour ne pas être remarqué. Mais faisant cela, il introduisait l’impureté dans le camp de Dieu et comme le levain qui fait lever toute la pâte, l’impureté allait lancer Israël sur un mauvais chemin. Il fallait corriger cela très vite. Voilà pourquoi Israël à ce moment sans force, fut défait devant la ville d’Aï.

 

Josué 7/2-5 : Il leur dit: Montez, et explorez le pays. Et ces hommes montèrent, et explorèrent Aï. 3 Ils revinrent auprès de Josué, et lui dirent: Il est inutile de faire marcher tout le peuple; deux ou trois mille hommes suffiront pour battre Aï; ne donne pas cette fatigue à tout le peuple, car ils sont en petit nombre. 4 Trois mille hommes environ se mirent en marche, mais ils prirent la fuite devant les gens d’Aï. 5 Les gens d’Aï leur tuèrent environ trente-six hommes; ils les poursuivirent depuis la porte jusqu’à Schebarim, et les battirent à la descente. Le peuple fut consterné et perdit courage.

La notion de groupe est importante, devant Aï, 36 soldats juifs sont morts à cause d’Acan et le découragement s’est emparé du groupe. Est-ce juste ? Dieu répond clairement :

Jos 7/11 : Israël à péché ; Ils ont transgressé mon alliance que je leur ai prescrite, ils ont pris des choses dévouées par interdit, ils les ont dérobées et ont dissimulé, ils les ont cachées parmi leurs bagages.

Nous pouvons noter que Dieu n’a pas dit « Acan a péché », mais « Israël a péché ». Par conséquent, aux yeux de Dieu, c’est tout Israël qui a péché au travers d’Acan. Et la mort des 36 soldats est liée à cette iniquité (violation volontaire de la loi).

Il ne faut pas croire que la notion de groupe n’existe plus parce que nous sommes dans la nouvelle alliance ou parce que nous avons un esprit d’indépendance très marqué. C’est faux, l’iniquité des uns agit toujours sur les groupes.

Par exemple, l’iniquité d’Hitler et des dirigeants mondiaux de cette époque a conduit aux plus grands malheurs des innocents, et les survivants en ont été tellement marqués que leur descendants aussi subissent les conséquences. L’iniquité est en horreur à l’Eternel !

Pour prendre un exemple biblique, il suffit de regarder la vie de Salomon qui avait tout pour rendre le peuple heureux. Il est écrit ceci :

1 Rois 11/6-11 :Et Salomon fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, et il ne suivit point pleinement l’Eternel, comme David, son père. 7 Alors Salomon bâtit sur la montagne qui est en face de Jérusalem un haut lieu pour Kemosch, l’abomination de Moab, et pour Moloc, l’abomination des fils d’Ammon. 8 Et il fit ainsi pour toutes ses femmes étrangères, qui offraient des parfums et des sacrifices à leurs dieux. 9 L’Eternel fut irrité contre Salomon, parce qu’il avait détourné son coeur de l’Eternel, le Dieu d’Israël, qui lui était apparu deux fois. 10 Il lui avait à cet égard défendu d’aller après d’autres dieux; mais Salomon n’observa point les ordres de l’Eternel. 11 Et l’Eternel dit à Salomon: Puisque tu as agi de la sorte, et que tu n’as point observé mon alliance et mes lois que je t’avais prescrites, je déchirerai le royaume de dessus toi et je le donnerai à ton serviteur.

Puis, Roboam, fils de Salomon qui fut « mal élevé » et n’écoutait que les jeunes gens comme lui, fit ceci :

1 Rois 12/10-11 : Et voici ce que lui dirent les jeunes gens qui avaient grandi avec lui: Tu parleras ainsi à ce peuple qui t’a tenu ce langage: Ton père a rendu notre joug pesant, et toi, allège-le-nous! tu leur parleras ainsi: Mon petit doigt est plus gros que les reins de mon père. 11 Maintenant, mon père vous a chargés d’un joug pesant, et moi je vous le rendrai plus pesant; mon père vous a châtiés avec des fouets, et moi je vous châtierai avec des scorpions.

Nous observons bien qu’à cause de l’iniquité d’un homme (Salomon), tout un peuple à souffert. C’est bien la notion d’appartenance à un groupe.

Nous devons comprendre que l’iniquité agit sur les groupes dont nous sommes membres : notre famille naturelle ou par alliance, notre église locale, l’Eglise de Jésus Christ, notre commune, notre pays etc…

C’est bien pour cette raison qu’il est écrit que nous devons prier pour nos autorités :

1 Tim 2/1-4 : J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, 2 pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. 3 Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, 4 qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.

Ainsi le chemin tordu emprunté par l’église historique par rapport aux juifs, la « doctrine du remplacement » est une iniquité majeure qui a conduit à de multiples massacres d’innocents, mais aussi à l’écœurement des juifs par rapport à l’église de Jésus Christ.

Combien d’hommes et de femmes sont sortis des églises démolis, écœurés par l’iniquité de certains dirigeants. Que sont devenues ces personnes ? Ont-elles encore la foi qui sauve ?

Comment et pourquoi la révolution française est-elle arrivée ? Comment le communisme a-t-il pu prendre racine ? Etc…n’est-ce pas le fruit de l’iniquité de ceux qui avaient le pouvoir de pratiquer la justice ?

L’iniquité des uns tombe sur les autres ! C’est un constat. On dira que ce n’est pas juste, mais c’est ainsi. D’ailleurs cette notion est tellement troublante que Paul parle du « mystère de l’iniquité » :

2 Thess 2/7 : Car le mystère de l’iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. 8 Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement.

Il y a toujours des conséquences à l’iniquité, mais entre la période où on la sème et le temps de la récolte, il peut se passer du temps :

Job 4/8 : Pour moi, je l’ai vu, ceux qui labourent l’iniquité Et qui sèment l’injustice en moissonnent les fruits;

 

Osée 8/7 : Puisqu’ils ont semé du vent, ils moissonneront la tempête; Ils n’auront pas un épi de blé; Ce qui poussera ne donnera point de farine, Et s’il y en avait, des étrangers la dévoreraient.

Un jour un frère avait planté un tournesol dans son jardin, il était magnifique, alors il l’a laissé tout l’été. L’année suivante, ayant bien nettoyé la terre des mauvaises herbes, il a semé des salades. Au bout d’un certain temps, quel ne fut pas son étonnement de voir pousser des plantes qui poussaient très vite et il se demandait ce que c’était ? Des tournesols ! Les semences étaient là, elles produisaient d’elles-mêmes, alors qu’il pensait avoir tout nettoyé. L’iniquité agit de même.

 

Le péché est une « matière » qui s’accumule

Gen 15/16 : A la quatrième génération, ils reviendront ici; car l‘iniquité des Amoréens n’est pas encore à son comble.

 

Esaïe 30/1 : Malheur, dit l’Eternel, aux enfants rebelles, Qui prennent des résolutions sans moi, Et qui font des alliances sans ma volonté, Pour accumuler péché sur péché!

 

Apoc 18/6 : Payez-la comme elle a payé, et rendez-lui au double selon ses œuvres. Dans la coupe où elle a versé, versez-lui au double.

Il y a une autre notion importante à saisir, c’est que le péché est une « matière » qui s’accumule. Un péché qui n’est pas effacé par le pardon de Dieu va s’additionner à un autre, puis un autre etc…jusqu’à atteindre une limite que Dieu appelle « la coupe qui déborde ».

Dieu est plein de miséricorde, cela veut dire qu’il ne nous punit par pour chaque péché, au contraire sa volonté est de nous pousser à la repentance pour justement éliminer ce péché et nous donner sa paix.

Quand Jésus est venu à Jérusalem, il a dit ceci :

 

Matt 23/27-36 : Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! Parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés. 28 Vous de même, au dehors, vous paraissez justes aux hommes, mais, au dedans, vous êtes pleins d’hypocrisie et d’iniquité. 29 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! Parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes et ornez les sépulcres des justes, 30 et que vous dites: Si nous avions vécu du temps de nos pères, nous ne nous serions pas joints à eux pour répandre le sang des prophètes. 31 Vous témoignez ainsi contre vous-mêmes que vous êtes les fils de ceux qui ont tué les prophètes. 32 Comblez donc la mesure de vos pères. 33 Serpents, race de vipères! Comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne?

34 C’est pourquoi, voici, je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous battrez de verges les autres dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville, 35 afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang d’Abel le juste jusqu’au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez tué entre le temple et l’autel. 36 Je vous le dis en vérité, tout cela retombera sur cette génération.

Ainsi, on constate que Jésus annonce qu’un jugement va tomber sur le peuple juif de son époque parce que l’accumulation des péchés depuis l’assassinat d’Abel arrive à son comble et que Dieu tient pour responsables les juifs de ces péchés, notamment les religieux. Dieu attendait d’eux autre chose que la méchanceté, ils devaient apporter l’amour et non l’iniquité.

Ne croyons pas que les choses soient changées. Il est écrit :

 

Gal 6/7 : Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi.

Ainsi, si nous résumons : l’iniquité des uns tombe sur les autres, le groupe est solidaire et le péché non effacé s’accumule aux autres.

L’influence et l’esprit du groupe

Nous devons comprendre qu’il existe des « esprits de groupe ». Les nations, les villes, les régions, les continents sont souvent dominés par des « esprits territoriaux ». Il existe également des esprits dans les divers clubs ou associations.

Par exemple la ville de San Francisco est connue pour la forte densité d’homosexuels, Los Angeles est dominée par l’esprit des jeux etc.

Certains corps de métiers sont également influencés par des esprits. Les métiers de la banque sont sous la domination de Mammon, les métiers du commerce invitent beaucoup au mensonge et au vol, l’enseignement pousse à l’orgueil, dans le monde médical il y a beaucoup d’orgueil et d’impureté etc.

En effet, la parole nous enseigne que les esprits se transmettent d’une personne à l’autre. L’imposition des mains est une pratique biblique qui permet de transférer un don spirituel, une onction, une guérison sur une personne. Jésus imposait les mains, mais aussi les disciples, il est écrit :

 

Luc 4/40 : Après le coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses maladies les lui amenèrent. Il imposa les mains à chacun d’eux, et il les guérit.

 

Actes 19/6 : Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient.

 

Actes 28/8 : Le père de Publius était alors au lit, malade de la fièvre et de la dysenterie; Paul, s’étant rendu vers lui, pria, lui imposa les mains, et le guérit.

Mais les esprits mauvais se transmettent de la même façon, c’est pourquoi Paul avertit :

1 Tim 5/22 : N’impose les mains à personne avec précipitation, et ne participe pas aux péchés d’autrui; toi-même, conserve-toi pur.

Il est des promiscuités qu’il faut éviter, des relations malsaines qu’il faut rompre. Un simple baiser intime permet aux esprits de passer. De même que toutes les relations sexuelles hors mariage sont dangereuses, elles créent des liens d’âmes dont il est difficile de se défaire et permettent la transmission des esprits, cela fait partie du mystère de l’union pour faire une seule chair :

Cor 6/16 : Ne savez-vous pas que celui qui s’attache à la prostituée est un seul corps avec elle? Car, est-il dit, les deux deviendront une seule chair.

Quand nous sommes membres d’un groupe, nous sommes sous l’influence de l’esprit qui le domine et progressivement nous entrons en « communion » avec lui, et si cet esprit est mauvais, nous serons amenés à participer à ses péchés. Il est d’ailleurs écrit :

1 Cor 15/33 : Ne vous y trompez pas : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs.

L’esprit du monde est si fort que nous voyons actuellement de nombreux chrétiens adopter les « mœurs du monde » en toute bonne conscience, parce que la pratique continue d’un péché endort la conscience. Seule la communion avec le Saint Esprit, la connaissance de la parole de Dieu et l’appartenance à un groupe sain peut nous préserver de cela.

Tous les abus spirituels conduisent à des abus physiques. Toutes les dominations trouvent leur origine dans le monde des esprits.

À quels groupes appartenons-nous ?

Prenons à présent l’exemple d’un groupe : la famille.

Lorsque l’iniquité est provoquée par une personne d’autorité dans la famille (père, mère), le malin se frotte les mains. Par exemple, si les parents font de l’occultisme, ils communiquent avec les démons et entretiennent des relations avec le deuxième ciel. Ceci est parfaitement condamné par Dieu, on peut lire :

 

Deut 18/10-12 : Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, 11 d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. 12 Car quiconquefait ces choses est en abomination à l’Eternel;

Le mot « quiconque » met bien en relief le fait que ce soit « n’importe qui », pas seulement un juif ou un chrétien.

Deut 7/26 : Tu n’introduiras point une chose abominable dans ta maison, afin que tu ne sois pas, comme cette chose, dévoué par interdit; tu l’auras en horreur, tu l’auras en abomination, car c’est une chose dévouée par interdit.

En fait, l’iniquité qui est introduite dans le groupe donne autorité et droit du malin. Dieu cherche par tous les moyens à nous éviter cela, mais lorsque le malin a mis son pied dans la porte que nous lui avons ouverte, il faudra de la « violence » pour s’en défaire. Que vient faire le malin dans un groupe ?

Jean 10/10 : Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.

 

2 Cor 6/14 : Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l‘iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres?

Satan n’a aucune moralité, aucun respect, aucun amour. Tout en lui est inique, il n’attend qu’une occasion pour frapper, si possible un innocent, comme ça c’est encore plus inique. La parole dit :

 

1 Pie 5/8 : Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.

Pour arrêter Satan, il faut lui interdire. Nous devons absolument comprendre que, pour l’instant, à la croix, Satan a été détrôné, mais il essaye d’entraîner derrière lui un maximum de gens dans sa chute. Il sait bien sûr que la partie est perdue pour lui, mais tout ce qu’il peut faire comme méchanceté en attendant, il le fait. Satan et les siens fonctionnent par rapport de force, ils ne connaissent que cela.

Lorsque Satan a mis ses pieds dans un groupe (la famille, l’église) grâce à l’iniquité d’un ou plusieurs, il va essayer de prendre autorité sur ce groupe pour l’asservir et l’iniquité va ainsi s’auto entretenir et provoquer la misère du groupe sur plusieurs générations. Il pendra plaisir à frapper, c’est cela la malédiction.

Personnellement, je n’aimerais pas être en abomination à Dieu, car alors quelle serait sa miséricorde pour moi ? Quel serait mon avenir éternel ?

Lorsqu’un membre du groupe, qui est sous la malédiction, vient au Seigneur par la grâce de Dieu et se repend des ses propres péchés, la parole nous dit qu’il accède au salut, donc à la vie éternelle.

 

Rom 10/9-10 : Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. 10 Car c’est en croyant du coeur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut.

Les péchés de cette personne sont effacés, elle devient fils ou fille de Dieu. La parole dit que sa vie va changer, la traduction de Chouraqui dit :

 

2 Cor 5/17 : Aussi, si quelqu’un est dans le messie, il est une créature nouvelle. Les anciennes sont passées, et voici les neuves.

Il faut comprendre que désormais, les choses de sa vie vont évoluer. Bien entendu, pour certains le changement est profond et visible d’un seul coup, pour d’autres c’est plus progressif.

En fait, après le salut vient le chemin de la sanctification et pour cela il faut la « connaissance » de la parole, l’obéissance à l’Esprit etc…

Cependant, cette personne appartient toujours à sa famille naturelle et si tous les membres sontblonds de cheveux, la personne ne devient pas brune à la conversion.

Cela signifie que si la conversion est réelle, Jésus, qui a porté toutes les malédictions sur ses épaules, déclare que cette personne n’est plus sous le coup d’une malédiction. Que Dieu soit béni pour cela ! Mais le malin ne l’entend pas ainsi.

Lorsque les hébreux étaient devant la terre promise, Dieu leur a dit :

 

Jos 1/1-3 : Après la mort de Moïse, serviteur de l’Eternel, l’Eternel dit à Josué, fils de Nun, serviteur de Moïse: 2 Moïse, mon serviteur, est mort; maintenant, lève-toi, passe ce Jourdain, toi et tout ce peuple, pour entrer dans le pays que je donne aux enfants d’Israël. 3 Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne, comme je l’ai dit à Moïse.

La parole de Dieu n’était pas du type : « voilà, j’ai vidé le territoire des méchants, allez-y sans danger et je vais garder la frontière pour que vous soyez tranquilles ».

On ne lit pas cela dans les écritures qui sont données « pour notre enseignement », au contraire Dieu demande de chasser les populations qui couvrent ce territoire, de n’avoir aucune pitié pour elles, car elles sont abominables. A la fin du livre de Josué, on constate que cinq de ces peuples sont encore là…quelle tristesse, car c’est par eux que la souffrance d’Israël va venir dés qu’Israël baissera la garde et s’éloignera de Dieu.

C’est exactement la même chose pour le chrétien qui commence son chemin avec Jésus Christ. Derek Prince raconte que si une personne se convertit alors qu’elle a une sinusite, la sinusite est toujours là après l’acte décisif. Le microbe est là, il faut le combattre.

Un chrétien qui se convertit peut ainsi être encore habité par des démons, il faudra les chasser. Il est peut-être encore être rempli de mauvaises habitudes, il faudra les changer. Il ne connait pas très bien les écritures, il faudra l’enseigner pour lui apprendre à sortir des pièges du malin etc…

Mais en attendant, le malin fait comme si rien ne s’était passé. Cette personne n’est plus « officiellement » sous la malédiction du groupe provoquée par l’iniquité de pères, mais elle n’en sait rien. Alors le malin continue son ouvrage, car c’est à la personne de prendre conscience de ses droits et de son autorité en Jésus Christ.

Un gendarme représente l’autorité de l’état, mais s’il ne fait rien de son autorité la situation ne change pas, tout reste comme avant.

C’est ainsi que de nombreux chrétiens sont « sauvés » de la mort éternelle, mais subissent toute leur vie la souffrance de l’iniquité des pères. Ils se traînent misérablement car ils ne savent pas que Satan ne part pas de lui même quand il constate une conversion.

Il faut le chasser, lui interdire l’accès, lui dire qu’il n’a plus aucun droit etc…et surtout ne plus lui entrouvrir la porte.

 

Eph 4/20-27 : Mais vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris Christ, 21 si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits 22 à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, 23 à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, 24 et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. 25 C’est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain; car nous sommes membres les uns des autres. 26 Si vous vous mettez en colère, ne péchez point; que le soleil ne se couche pas sur votre colère, 27 et ne donnez pas accès au diable.

Il faut prendre le problème à la racine, détruire l’iniquité des pères par la repentance. Il faut arrêter, par le pardon, le processus d’auto entretien de l’iniquité. Pardonner aux injustes, aux profiteurs etc… « Bénissez et ne maudissez pas » disait Jésus.

Il faut stopper le péché qui permet au malin de garder un pied dans la maison. Alors seulement, la vie change concrètement et la bénédiction de Dieu devient réalité.

Bien souvent, cela ne change pas les iniques, mais leur sort sera jugé par Dieu, ce n’est pas à nous de les juger. Mais que le Seigneur nous ouvre les yeux sur nous même, afin de voir si nous ne sommes pas nous même iniques par moment.

2 Tim 2/19 : Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent; et: Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il s’éloigne de l’iniquité.

 

 

 

Quelques exemples d’iniquité

 

Les personnes qui pratiquent les dons pour leur propre compte

 

Matt 7/22 : Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? 23 Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.

 

Act 8/18-23 : Lorsque Simon vit que le Saint-Esprit était donné par l’imposition des mains des apôtres, il leur offrit de l’argent, 19 en disant: Accordez-moi aussi ce pouvoir, afin que celui à qui j’imposerai les mains reçoive le Saint-Esprit. 20 Mais Pierre lui dit: Que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s’acquérait à prix d’argent! 21 Il n’y a pour toi ni part ni lot dans cette affaire, car ton coeur n’est pas droit devant Dieu. 22 Repens-toi donc de ta méchanceté, et prie le Seigneur pour que la pensée de ton coeur te soit pardonnée, s’il est possible; 23 car je vois que tu es dans un fiel amer et dans les liens de l’iniquité.

Les personnes qui livrent leurs membres à l’impureté

Rom 6/19 : Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves à l’impureté et à l‘iniquité, pour arriver à l‘iniquité, ainsi maintenant livrez vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté.

Les personnes qui ne maîtrisent pas leur langue

Jacq 3/6 : La langue aussi est un feu; c’est le monde de l‘iniquité. La langue est placée parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cours de la vie, étant elle-même enflammée par la géhenne.

 

Job 21/27 : Je sais bien quelles sont vos pensées, Quels jugements iniques vous portez sur moi.

 

Ps 28/3 : Ne m’emporte pas avec les méchants et les hommes iniques, Qui parlent de paix à leur prochain et qui ont la malice dans le coeur

Tous ceux qui ont une autorité légale et sont injustes

Hab 2/12 : Malheur à celui qui bâtit une ville avec le sang, Qui fonde une ville avec l‘iniquité!

 

Job 4/8 : Pour moi, je l’ai vu, ceux qui labourent l‘iniquité Et qui sèment l’injustice en moissonnent les fruits;

 

Ex 23/7 : Tu ne prononceras point de sentence inique, et tu ne feras point mourir l’innocent et le juste; car je n’absoudrai point le coupable.

 

Ez 11/2 : Et l’Eternel me dit: Fils de l’homme, ce sont les hommes qui méditent l‘iniquité, et qui donnent de mauvais conseils dans cette ville.

 

Ps 7/15 : Voici, le méchant prépare le mal, Il conçoit l‘iniquité, et il enfante le néant.

Tous ceux qui négligent d’enseigner leurs enfants

La parole de Dieu est claire, il nous est dit :

Pr 22/6 : Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas.

 

Deut 6/6-7 : Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton coeur. 7 Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras.

Cela signifie que si des parents chrétiens « négligent » l’instruction spirituelle et humaine de leurs enfants, ils sont iniques, car ils « abandonnent » leurs enfants dans une voie qui mène tout droit à l’enfer.

Bien entendu, la conversion d’un enfant n’est pas un automatisme, c’est l’Esprit qui convainc de péché. Mais, la négligence dans ce domaine est grandement fautive.

On enseigne en grande partie par l’exemple. Or, les enfants sont de grands observateurs, combien d’entre eux constatent une grande divergence entre ce que disent les parents et ce qu’ils font, entre leurs belles prières et leurs actions mauvaises.

Les parents qui ne sont pas intègres vont écœurer les enfants et les perdre. Cette génération est sans doute la dernière, si ses fondements ne sont pas solides elle sera perdue. Quelqu’un a dit très justement :

« Ce que tu fais crie si fort que je n’entends pas ce que tu dis ! »

Bien souvent nous constatons dans les églises que la part laissée aux enfants n’est pas un véritable enseignement, mais une simple occupation amusante teintée d’évangile : comment résisteront-ils avec une base si légère ?

A 3 ans, les petits enfants juifs apprenaient par cœur les passages du lévitique et avaient un bagage solide pour le transmettre à leurs descendants.

Ps 78/1-4 : Écoute, mon peuple, ma torah; tendez vos oreilles aux dires de ma bouche! 2 J’ouvre ma bouche par un exemple; j’exprime les énigmes d’antan, 3 que nous entendîmes et que nous connaissons, que nos pères nous racontèrent. 4 Nous ne les masquerons pas à leurs fils; à l’âge dernier, ils raconteront les louanges de IHVH–Adonaï, son ardeur, ses prodiges qu’il a faits. (Chouraqui)

Tous les faux prophètes

Ez 13/6 : Leurs visions sont vaines, et leurs oracles menteurs; Ils disent: L’Eternel a dit! Et l’Eternel ne les a point envoyés; Et ils font espérer que leur parole s’accomplira.

 

Ez 13/8-9 : Voici, j’en veux à vous, Dit le Seigneur, l’Eternel. 9 Ma main sera contre les prophètes Dont les visions sont vaines et les oracles menteurs; Ils ne feront point partie de l’assemblée de mon peuple,….

 

Ez 13/19 : Vous me déshonorez auprès de mon peuple Pour des poignées d’orge et des morceaux de pain, En tuant des âmes qui ne doivent pas mourir, Et en faisant vivre des âmes qui ne doivent pas vivre, Trompant ainsi mon peuple, qui écoute le mensonge.

Les richesses iniques pourrissent la vie !

 

A nous de nous débarrasser de tout ce qui a été acquis de mauvaise manière, de purifier nos vies et nos maisons.

 

Jér 22/13 : Malheur à celui qui bâtit sa maison par l’injustice, Et ses chambres par l‘iniquité; Qui fait travailler son prochain sans le payer, Sans lui donner son salaire;

 

Michée 6/10 : Y a-t-il encore dans la maison du méchant des trésors iniques, Et un épha trop petit, objet de malédiction?

 

Hab 2/9 : Malheur à celui qui amasse pour sa maison des gains iniques, Afin de placer son nid dans un lieu élevé, Pour se garantir de la main du malheur!

L’iniquité détruit la force et l’amour

Les églises dans lesquelles il y a des abus spirituels n’ont pas la force d’aimer, elles n’ont pas l’appui de Dieu. Le plus grand nombre en souffre.

Hab 1/4 : Aussi la loi n’a point de vie, La justice n’a point de force; Car le méchant triomphe du juste, Et l’on rend des jugements iniques.

Matt 24/12 : Et, parce que l‘iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira.

Que faire ?

 

Daniel et Jérémie ont demandé pardon pour l’iniquité des pères

Daniel et Jérémie ont subit une situation qu’ils ne méritaient pas. Ils ont néanmoins compris qu’ils étaient solidaires de leurs pères et du peuple d’Israël.

Dan 9/5 : Nous avons péché, nous avons commis l‘iniquité, nous avons été méchants et rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes ordonnances.

 

Dan 9/15 : Et maintenant, Seigneur, notre Dieu, toi qui as fait sortir ton peuple du pays d’Egypte par ta main puissante, et qui t’es fait un nom comme il l’est aujourd’hui, nous avons péché, nous avons commis l‘iniquité.

 

Jér 14/20 : Eternel, nous reconnaissons notre méchanceté, l’iniquité de nos pères; Car nous avons péché contre toi.

Nous pouvons faire de même :

Esaïe 53/6 : Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l’Eternel a fait retomber sur lui l‘iniquité de nous tous.

 

Job 22/23 : Tu seras rétabli, si tu reviens au Tout-Puissant, Si tu éloignes l‘iniquité de ta tente.

 

Ez 14/13-18 : Fils de l’homme, lorsqu’un pays pécherait contre moi en se livrant à l’infidélité, et que j’étendrais ma main sur lui, -si je brisais pour lui le bâton du pain, si je lui envoyais la famine, si j’en exterminais les hommes et les bêtes, 14 et qu’il y eût au milieu de lui ces trois hommes, Noé, Daniel et Job, ils sauveraient leur âme par leur justice, dit le Seigneur, l’Eternel. ……….18 et qu’il y eût au milieu de lui ces trois hommes, je suis vivant! dit le Seigneur, l’Eternel, ils ne sauveraient ni fils ni filles, mais eux seuls seraient sauvés.

 

2 Chr 7/14 : si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays.

 

Eccl 10/4 : Si l’esprit de celui qui domine s’élève contre toi, ne quitte point ta place; car le calme prévient de grands péchés.

L’avenir appartient aux justes

A l’opposé de l’inique nous avons le juste. Bien entendu aucun d’entre nous n’est juste devant Dieu. Mais Jésus nous a justifiés.

Prov 12/21 :Aucun malheur n’arrive au juste, Mais les méchants sont accablés de maux.

Il faut ici bien préciser la notion de « malheur », car de nombreux justes sont accablés d’épreuves. Le malheur consiste à ne pas avoir la présence et l’aide de Dieu dans l’épreuve, le malheur conduit à une mort éternelle.

Prov 20/7 : Le juste marche dans son intégrité ; Heureux ses enfants après lui !

 

Prov 10/21 : Les lèvres du juste dirigent beaucoup d’hommes, et les insensés meurent par défaut de raison.

 

Prov 10/25 : Comme passe le tourbillon, ainsi disparaît le méchant ; Mais le juste a des fondements éternels.

  2Comments

  1. bernard   •  

    excellent de excellent…
    Il donne des explications pour beaucoup de mystères chrétiens et indirectement sur des mystères de la fin des temps…
    C’est une étude à méditer pour rentrer dans la vérité.
    Que le seigneur Jésus vous accompagne.

  2. Jean-Pierre L   •  

    Oui, c’est une très bonne étude, à méditer et à approfondir avec l’aide du Saint-Esprit…Nous n’avons pas encore fini d’apprendre !
    Je suis bien d’accord avec John Bevere sur les définitions de la grâce et de la miséricorde !
    « La grâce, c’est quand nous recevons ce que nous ne méritons pas ! »
    Et Dieu sait que nous n’avons pourtant AUCUN MÉRITE ! TOUT Lui est dû !
    (la Gloire, l’ Honneur, la Louange etc…) Il est le Créateur et Le Donateur… Quel Amour Il nous a prouvé au travers de Son fils Jésus de Nazareth, Le Christ. Tout a été fait par Lui et pour Lui ! A Lui la Gloire, l’honneur, la Louange pour les siècles et des siècles.
    Et
    « La miséricorde c’est quand nous ne recevons pas ce que nous méritons ! »
    Ô Combien de fois, chaque jour… nous méritons bien souvent et franchement « des sacrés coups de pied au Q…! » (si je peux m’exprimer ainsi) :-0
    Merci et Pardon PAPA du Ciel… A Bientôt !

Laisser un commentaire