L’HOMOSEXUALITE SELON LA  BIBLE, par Roméo

Transmis par Roméo : Source http://voiesainte.blogspot.fr

homosexualite

Note MAV: Notre frère est venu mettre ici son propre lien dans un commentaire; Mais nous voulons l’encourager. Son étude biblique du sujet est précieuse et sérieuse… Je recommande en particulier le passage sur les esprits humains., qui pourrait ouvrir les yeux de beaucoup.

I – Introduction

La légalisation du mariage pour tous et en l’occurrence du mariage homosexuel dans certains pays occidentaux, dont la France par exemple, semble aux yeux d’une minorité promouvoir la dite liberté et les supposés droits de l’Homme. Au sein d’une société composée d’une masse d’individus dont la voracité sexuelle est aujourd’hui un fait avéré, se livrer corps et âme à l’homosexualité paraît normal aux yeux de certains du commun des mortels tandis que d’autres ont la certitude d’assister au spectacle horrible de la décadence morale de l’humanité.

Le christianisme qui pendant des siècles a parut être le garant de la dite moralité comporte aujourd’hui plusieurs supposés membres (appelés communément chrétiens) qui cautionnent et même vivent dans l’homosexualité. La Bible (le canon composé de 66 livres dont 39 pour l’ancien testament et 27 pour le nouveau testament) étant le seul véritable livre de référence du christianisme, de tels supposés chrétiens ont-ils une preuve biblique leur permettant d’adopter une telle attitude à l’égard de l’homosexualité ? Que dit exactement la Bible au sujet de l’homosexualité ? Nous tenterons sans  préjugé ni hystérie d’identifier avec exactitude ce que la Bible apporte comme réponse à de telles questions essentielles. Il ne s’agira nullement d’émettre un jugement personnel ni d’étaler une approche philosophique de l’homosexualité mais plutôt de montrer exclusivement ce que la Bible enseigne sur l’homosexualité.

II – Passages bibliques de référence

La Bible étant le seul fondement sur lequel nous nous appuierons, les passages bibliques suivants nous serviront de référence pour découvrir ce que la Bible enseigne sur l’homosexualité. Ils sont, comme tous les passages bibliques cités dans cette étude, tirés de la version Louis Second révisée en 1978:

Lévitique 18 :22 : Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination.

Romains 1 :26 C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ; 27 et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.

III – Définitions

III – 1 L’homosexualité

Selon le dictionnaire Larousse, l’homosexualité est l’état homosexuel.

III – 2 Homosexuel

Selon le dictionnaire Larousse, un homosexuel est une personne qui éprouve une attirance sexuelle pour les personnes de son sexe. Ainsi, un homme qui éprouve une attirance sexuelle pour les hommes et une femme qui éprouve une attirance sexuelle pour les femmes sont tous des homosexuels. L’ensemble des homosexuels est donc constitué de deux sous-groupes : lespédérastes et les lesbiennes.

III – 3 Les pédérastes

Le terme pédéraste est selon le dictionnaire Larousse un nom masculin qui désigne toute personne de sexe masculin qui s’adonne à des pratiques homosexuelles (homme et homme).

III – 4 Les lesbiennes

Le terme lesbienne est selon le dictionnaire Larousse un nom féminin qui désigne toute personne de sexe féminin qui s’adonne à des pratiques homosexuelles (femme et femme).

IV – L’homosexualité : Un péché d’abomination, selon la Bible

Relisons avec attention l’un de nos deux passages de référence :

Lévitique 18 :22 : Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination.

Dans ce passage biblique très explicite, Dieu interdit formellement à tout être humain de sexe masculin d’avoir des relations sexuelles avec tout autre être humain de sexe masculin. L’expression tu ne coucheras point en est la preuve visible. Par ailleurs, cet interdit se généralise à l’interdiction formelle d’avoir des relations sexuelles avec une personne de même sexe que soi, qu’il s’agisse d’un homme avec un homme ou d’une femme avec une femme. Etant donné que les enseignements généraux de la Bible concordent entre eux et se complètent harmonieusement les uns les autres, la preuve de la généralisation de cet interdit est clairement apportée par notre second passage biblique de référence, à savoir Romains 1 :26 – 27. Dans ce passage biblique, en plus de dénoncer clairement les hommes qui abandonnant l’usage naturel de la femme se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant hommes avec hommes des choses infâmes (il s’agit clairement des pédérastes), Dieu dénonce également les femmes qui ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature (il s’agit clairement des lesbiennes, conformément au contexte biblique de ce passage*). Dieu dénonce ainsi, au travers de Romains 1 :26 – 27, l’homosexualité en général, c’est-à-dire les attitudes pédérastes et lesbiennes, comme étant une pratique qui n’a pas son approbation. Or, qu’est ce que le péché ? Conformément à ce que la Bible enseigne, le péché se définit simplement comme ce qui est contraire à la volonté de Dieu. Ainsi, tout acte qui n’a pas l’approbation de Dieu est selon la Bible un péché. On comprend dès lors que quiconque commet l’homosexualité commet un péché contre Dieu (Lévitique 18 :22 ; Romains 1 : 26 – 27). Bien que tout péché soit mal aux yeux de Dieu, certains péchés mentionnés dans la Bible sont, en plus, désignés par Dieu comme étant des péchés d’abomination. En effet, en Lévitique 18 :22 nous lisons : ‘Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination.’. Un tel passage biblique révèle clairement que l’homosexualité est une abomination aux yeux de Dieu d’où un péché d’abomination. Qu’est ce qu’une abomination ? Le dictionnaire définit l’abomination comme étant le comble de l’horreur, à savoir ce qui est extrêmement mauvais, dégoutant et horrible. En d’autres termes, l’homosexualité est extrêmement mauvaise, dégoutante et horrible aux yeux de Dieu, conformément à ce que la Bible enseigne. Raison pour laquelle Dieu affirme en Romains 1 :27que ceux qui se livrent à l’homosexualité reçoivent en eux-mêmes le salaire que mérite leur égarement. Quel est donc ce salaire qu’ils (hommes et femmes homosexuels) reçoivent pour avoir opté pour l’égarement (l’égarement dans le contexte de ce passage biblique c’est l’homosexualité) ? La mort. En effet, en Romains 6 :23, il est écrit noir sur blanc que ‘le salaire du péché c’est la mort’ ; et comme l’homosexualité est clairement désigné par la Bible comme étant un péché (Lévitique 18 :22, Lévitique 20 : 13, Romains 1 : 26 – 27), le reste se passe de commentaire.

*Note MAV: Ce passage parle aussi surtout de sodomie…

V – Les sources d’inspiration de l’homosexualité

V – 1 Les désirs de la chair

En Romains 8 : 7 – 8 nous lisons ‘ car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas. Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu’. Dans le contexte de ce passage biblique et conformément à ce que la Bible enseigne, la chair se définit comme étant la personnalité humaine avec ses passions et ses désirs opposés à la volonté de Dieu. En effet, il nous est révélé par ce passage biblique que la chair ne se soumet pas à la loi de Dieu et qu’elle ne le peut même pas. Il lui est donc impossible d’obéir à la volonté de Dieu, elle n’en a pas la force et a plutôt tendance à se noyer dans le péché et en l’occurrence dans l’homosexualité. Revenons-en à notre deuxième passage biblique de référence :

Romains 1 :26 C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ; 27 et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.

Dans ce passage biblique, nous lisons que les hommes se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres. Une telle affirmation biblique révèle clairement que l’attitude homosexuelle adoptée par ces personnes résultait de leurs propres désirsà savoir les désirs de la chair. Ce passage biblique ne mentionne aucun démon, ni même le diable. Dieu désigne ainsi l’homme comme étant le premier responsable du péché d’homosexualité pour la simple raison que l’homosexuel se laisse entrainer par les convoitises de son propre cœur, autrement dit par les désirs de sa chair, pour se livrer volontairement à l’homosexualité. En Romains 1 :24 nous lisons ‘c’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs cœurs. En sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps’. Ce verset de la Bible nous enseigne que poussés par les convoitises de leurs cœurs (les désirs de la chair), les pécheurs en général et les homosexuels en particulier se livrent à l’impureté, c’est-à-dire commettent le péché. Ainsi, il apparaît clairement que l’homosexuel se livre à son homosexualité parce que poussé par les convoitises de son cœur     (Romains 1 :24) c’est-à-dire par ses propres désirs charnels.

V – 2 Les esprits impurs

L’expression esprit impur est la signification du mot démon. L’ensemble des esprits impurs est composé, comme son nom l’indique, d’esprits qui sont tous impurs. Et pourquoi sont-ils qualifiés d’impurs ? Tout simplement parce qu’ils se livrent au péché. Cet ensemble, à savoir celui des esprits impurs, est composé de deux grands groupes :

aLes anges déchus : Ce groupe est composé de Satan (appelé aussi le diable) et des démons. Il convient de préciser que le terme démon signifiant esprit impur, le diable est par conséquent un démon. Par ailleurs, il est plus précisément le chef des démons :

Apocalypse 12 : 9 : Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.

Notez par ailleurs que conformément à ce que la Bible enseigne, Jésus Christ domine sur toute la création et donc sur le diable et les démons :

Ephésiens 1 : 20 Il (Dieu le père) l’a déployé en Christ, en le ressuscitant des morts et en le faisant assoir à sa droite dans les lieux célestes, 21 au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. 22 Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’église.

b) Les esprits humains au service du diable : Le deuxième groupe contenu dans l’ensemble des esprits impurs est composédes esprits humains au service du diable. De tels esprits sont communément appelés dans certains milieux chrétiens évangéliques esprits humains de sorcellerie. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il s’agit d’esprits d’êtres humains, qui par des procédés relatifs à l’occultisme (dont la sorcellerie en l’occurrence) parviennent à quitter leurs enveloppes corporelles physiques. Pour une meilleure compréhension de la notion d’esprits humains au service du diable, lisons le passage biblique suivant :

1 Théssaliniciens 5 :23 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre êtrel’espritl’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ.

Dans ce passage biblique, Dieu révèle que l’être humain est composé d’une âme, d’un corps et d’un esprit. Par ailleurs, ces trois composantes sont sensées former chez chaque être humain tout son être, c’est-à-dire une unité parfaite. Aucun passage de la Bible n’enseigne ni ne permet à l’homme de les dissocier volontairement. En toute désobéissance à la volonté  de Dieu, des procédés mystiques et occultes, tous totalement contraires à la volonté de Dieu, dont la dite projection astrale, sont employés par certaines personnes pour faire sortir leurs esprits humains de leurs corps physiques afin de pouvoir opérer comme des anges déchus dans le domaine de l’invisible. Une telle pratique est totalement interdite par Dieu pour la simple raison qu’elle a toujours recours à la puissance du diable (Deutéronome 18 : 9 – 14); or ce dernier a principalement pour but de détruire l’être humain (Jean 10 :10).

Précisons que cette pratique occulte et démoniaque qui consiste à faire sortir son esprit humain de son enveloppe corporelle physique (le corps physique) est très courante parmi les adeptes des sectes (d’où la nécessité de n’appartenir à aucune secte) telles que l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix (AMORC), la franc-maçonnerie, le bouddhisme ainsi que la plupart des autres sectes. Il m’est arrivé, lors de plusieurs séances de prières avec certaines personnes ainsi que lors de plusieurs prédications que j’ai apportées au sein de certaines communautés chrétiennes, de constater des manifestations d’esprits impurs que j’ai du chasser au nom de Jésus Christ sur la base de ce que la Bible enseigne à ce sujet (c’est-à-dire seulement par la parole de Dieu) et par la seule puissance du Saint Eprit. De tels esprits me suppliaient des fois (de manière audible en se servant de la bouche des personnes qu’ils habitaient) de leur laisser la vie sauve, tout en s’identifiant comme étant des êtres humains venus dans le but de détruire la vie des personnes qu’ils animaient.

Plusieurs donnaient leurs noms et prénoms (il s’agissait effectivement de noms communément attribués à des humains) ainsi que leurs lieux de provenances et souvent même leurs liens de parenté avec les victimes. Après que de tels esprits aient été chassés des vies de leurs victimes, ces dernières ayant repris conscience confirmaient toujours les informations données par ces esprits humains. Tout esprit humain qui quitte son corps physique d’origine par des procédés occultes (ce qui est toujours le cas de ceux qui le font volontairement) pèche contre Dieu car l’occultisme est totalement interdit par Dieu (Deutéronome 18 : 9 – 14), et est par conséquent impur aux yeux de Dieu à cause du péché qu’il commet. D’autre part, un tel esprit est au service du diable pour la simple raison que quiconque pratique le péché est un jouet entre les mains du diable. A cet effet, en1 Jean 3 : 8 nous lisons que ‘Celui qui pèche est du diable’, autrement dit sous la dépendance et le contrôle du diable afin d’atteindre les objectifs de ce dernier. En résumé, nous voyons maintenant avec clarté qu’un tel esprit est à la fois au service du diable, impur et celui d’un humain. Il devient donc tout à fait normal d’indiquer qu’il fait parti des esprits impurs et qu’il est un esprit humain au service du diable.*

* Rajout MAV: ces esprit humains se comportant comme des démons, ils font aussi des pratiques sexuelles iniques, tout comme les anges déchus (Gen 6). Nous y sommes confrontés dans les délivrances sous formes de « maris de nuit  » ou « femmes de nuit » (autrefois: incubes et succubes): l’activité satanique y est évidente: viols, homosexualité… toutes les formes de perversions y sont associées !

Le domaine des esprits impurs étant ainsi clairement identifié, observons les preuves bibliques selon lesquelles les esprits impurs peuvent inciter l’être humain à pécher contre Dieu et en l’occurrence à se livrer à l’homosexualité. Le diable, qui est le chef des anges déchus (Apocalypse 12 :9 ‘…Satan … et ses anges …’) et des esprits humains à son service (1 Jean 3 : 8 ‘Celui qui pèche est du diable …’), pratique le péché. En 1 Jean 3 : 8 nous lisons en effet que ‘le diable pèche dès le commencement’.

En plus de pratiquer le péché, il incite l’être humain à pécher contre Dieu. Nous trouvons la preuve de cette vérité conforme aux Saintes Ecritures au sein de la Bible et en l’occurrence en Actes 5 : 3 et je cite ‘Pierre lui dit : Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point que tu mentes au Saint Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ ?’. Ce passage biblique nous révèle que le cœur d’Ananias fut rempli  par le diable au point qu’il mente à Dieu car le Saint Esprit est Dieu. En Zacharie 8 : 16 nous lisons ‘Voici ce que vous devez faire : Dites la vérité chacun à son prochain ; jugez dans vos portes selon la vérité et en vue de la paix.’. Par conséquent, en mentant, Ananias pécha contre Dieu et cela sous l’influence du diable.

Un  tel fait relaté par la Bible ne signifie en rien qu’Ananias n’est pas responsable du péché qu’il a commis ; bien au contraire, il est responsable d’avoir permis au diable de remplir son cœur d’autant plus qu’il aurait dû résister au diable afin que ce dernier fuit loin de lui (Jacques 4 : 7 ‘Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable et il fuira loin de vous.’). La Bible vient ainsi de nous prouver que le diable pratique le péché et incite l’être humain à pécher contre Dieu.

En Marc 3 :23 – 26, Jésus Christ nous apprend que le royaume des ténèbres (c’est-à-dire celui des esprits impurs), dont le diable est le chef, n’est pas divisé. Il apparait donc clairement qu’ils sont unis pour les mêmes objectifs et le même but. En effet, les esprits impurs travaillent tous ensemble d’un commun accord pour inciter les êtres humains à pécher contre Dieu afin de les trainer avec eux en enfer. Cet objectif macabre les incite tous à tenter, par tous les moyens dont ils disposent, d’influencer les êtres humains, voir même de prendre possession (un contrôle total) des personnes qui à cause de la pratique du péché et du refus de se repentir véritablement ne peuvent bénéficier de la protection divine (Psaume 34 :8) afin de les pousser à se pervertir par la pratique du péché et en l’occurrence par la pratique de l’homosexualité. Il existe par conséquent des esprits impurs chargés d’inciter les humains à se livrer à des pratiques homosexuelles.

VI – Les conséquences de l’homosexualité

Tout péché pratiqué a, conformément à ce que la Bible enseigne, des conséquences néfastes pour celui qui s’y livre.

Proverbes 13 :21 ‘Le malheur poursuit ceux qui pèchent, mais le bonheur récompense les justes.

VI – 1 Les homosexuels sont tous totalement séparés de Dieu

Lisons avec attention ce que la Bible affirme dans le passage biblique suivant :

Esaïe 59 : 2 ‘Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêche de vous écouter.

La Bible nous révèle clairement au travers de ce passage que le péché (le péché étant dirigé contre Dieu, il apparait comme étant un crime commis contre lui) entraine inévitablement une séparation entre celui qui pratique le péché et Dieu, brisant ainsi toute communion entre un tel être humain et Dieu. L’homosexualité étant clairement désigné par la Bible comme étant un péché (Lévitique 18 : 22 ; Romains 1 : 26 – 27) et même pis, un péché d’abomination (Lévitique 18 : 22 ; Lévitique 20 : 13), il devient évident que tout homosexuel est totalement séparé de Dieu. Nul ne fait exception à cette vérité biblique.

On comprend dès lors que l’expression chrétien homosexuel est dans le contexte biblique une aberration infâme pour la simple raison que le chrétien est sensé obéir à la volonté de Dieu et marcher dans la communion avec Dieu (1 Jean 2 : 3 – 5), ce qui selon la Bible n’est pas le cas des homosexuels. Au sein du passage biblique d’Esaïe 59 : 2, il est également écrit ‘ce sont vos crimes qui vous cachent sa face et l’empêche de vous écouter’.

Dieu nous révèle donc que toute personne qui pratique le péché ne peut communier avec lui (vos péchés vous cachent sa face) et n’est point écouté par lui (vos péchés … l’empêchent de vous écouter). Un autre passage biblique vient apporter la confirmation de ce que nous révèle Esaïe 59 : 2 ; il s’agit deProverbes 28 :9 ‘Si quelqu’un détourne l’oreille pour ne pas écouter la loi, sa prière même est une abomination’.

Ce passage biblique signifie simplement que si quelqu’un (qui qu’il soit) décide volontairement de ne pas tenir compte de la parole de Dieu afin de pouvoir se livrer au péché, la prière d’une telle personne est une abomination aux yeux de Dieu. Il devient claire que tout homosexuel qui vivant dans son homosexualité se permet d’adresser à Dieu des prières, parle au vide d’autant plus que Dieu ne prend même pas la peine d’écouter la prière d’un tel individu (Esaïe 59 : 2) même si ce dernier se croit bien ; le pire c’est que la prière d’un tel individu est selon Dieu une abomination (Proverbes 28 :9).

Cette attitude de Dieu face à quiconque pratique le péché en général, et en l’occurrence face à l’homosexuel en particulier, connaît selon la Bible une exception : La prière de repentance.

Qu’est ce que la repentance ? Conformément à ce que la Bible enseigne, la repentance est un processus composé de trois étapes : La première étape est celle à laquelle le pécheur, et en particulier l’homosexuel, prend conscience de son état de personnes ayant péché contre Dieu. La deuxième étape consiste à avouer à Dieu les péchés dont on a pris conscience et à lui demander de nous les pardonner. La troisième étape consiste à se détourner totalement des péchés avoués à Dieu c’est-à-dire ne plus jamais les commettre. En effet, il est écrit en Proverbes 28 :13 ‘Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde.. La transgression c’est lepéché, en l’occurrence l’homosexualité. Celui qui avoue ses transgressions a préalablement pris conscience qu’il atransgressé c’est-à-dire péché contre Dieu. Il doit ensuite délaisser les transgressions ainsi avoués à Dieu pour obtenirmiséricorde c’est-à-dire bénéficier du pardon de ses péchés. La Bible nous révèle donc que la prière de repentance de l’homosexuel en particulier, et du pécheur en général, est belle et bien écoutée et exaucée par Dieu. En dehors de la prière de repentance, l’homosexuel qui s’adonne à adresser une liste de requêtes quelconques à Dieu n’a bibliquement aucune garanti d’être bénéficiaire d’une quelconque attention que Dieu porterait à sa dite prière.

Examinons attentivement un passage de la Bible qui vient renforcer la vérité biblique selon laquelle les homosexuels sont tous totalement séparés de Dieu mais peuvent être réconciliés avec lui par le moyen de la repentance et grâce à l’œuvre expiatoire accomplie à la perfection par Jésus Christ.

Romains 6 : 23 ‘Car le salaire du péché c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur.

La Bible nous ayant apporté la preuve que l’homosexualité est aux yeux de Dieu un péché d’abomination, il devient alors possible d’affirmer que le salaire de l’homosexualité c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur. Le terme mort ici employé fait allusion à la fois à la mort spirituelle et à la mort physiqueLa mort spirituelle se définit simplement comme le fait d’être séparé de Dieu. La Bible elle-même apporte la preuve de la notion demort spirituelle. En effet, en Genèse 2 : 17  Dieu dit à Adam ‘mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.’. Cependant, le jour où Adam et son épouse Eve mangèrent du fruit de cet arbre (Genèse chapitre 3) qui leur était interdit, ils ne moururent point physiquement. La preuve est qu’ils eurent, après avoir mangé le fruit qui leur était interdit, plusieurs enfants dont Caïn (Genèse 4 : 1), Abel (Genèse 4 : 2), Seth (Genèse 4 : 25 ; Genèse 5 : 3), ainsi que plusieurs autres enfants (Genèse 5 : 4). Et pourtant, en parlant du fruit de la connaissance du bien et du mal, Dieu dit à Adam ‘le jour où tu en mangeras, tu mourras.’. Dieu aurait-il menti à Adam comme le diable (au travers du serpent) l’avait supposé (Genèse 3 : 4 – 5) ? Si non, de quelle mort Dieu parlait-il lorsqu’il s’adressait à Adam ? La Bible nous apporte elle-même des réponses à ses questions.

Proverbes 8 : 7 Car ma bouche proclame la vérité, et mes lèvres ont en horreur le mensonge ; 8 toutes les paroles de ma bouche sont justes, elles n’ont rien de faux ni de détourné;

Ce passage biblique (Proverbes 8 : 7 – 8) nous parle de Dieu et révèle clairement que ses lèvres ont en horreur le mensongeet que sa bouche proclame la vérité. Il nous révèle également que toutes les paroles de la bouche de Dieu n’ont rien de faux ni de détourné. Par conséquent, non, Dieu n’a point menti à Adam. Il s’agit donc certainement d’une mort autre que la mort physique, qui s’est abattu sur Adam (et Eve également) le jour où il mangea du fruit qui lui était interditCette mort est lamort spirituelle qui est une séparation d’avec Dieu, engendrée par le péché (Esaïe 59 :2). En effet, le jour où Adam pécha contre Dieu en lui désobéissant, la communion parfaite qui existait au départ entre lui et Dieu fut brisée : Il y eut séparation. Adam connut donc bel et bien la mort ce jour là, à savoir la mort spirituelle. De cette mort spirituelle a découlé naturellement la mort physique car Adam mourût physiquement après avoir vécu 930 ans sur terre (Genèse 5 : 5). On comprend alors mieux que le terme mort employé en Romains 6 : 23 fait allusion à la fois à la mort spirituelle (séparation d’avec Dieu) et àla mort physique. Ainsi, le pécheur en général, et l’homosexuel en particulier, est spirituellement mort c’est-à-diretotalement séparé de Dieu. Cette séparation a un caractère éternel pour les homosexuels en particulier, et pour tous les pécheurs en général, qui ne se repentiront pas de leur homosexualité en particulier, et de la pratique du péché en général : Ils passeront l’éternité dans un étang de feu qui ne s’éteint point, séparés éternellement de Dieu leur créateur (Apocalypse 20 : 11 – 15).

Relisons à nouveau Romains 6 : 23 ‘Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur.’. Il ressort également de ce verset de la Bible que le don gratuit de Dieu c’est la vie éternelle en Jésus Christ. Cela signifie simplement que sur la base du sang versé de Jésus Christ pour racheter tous les hommes de l’esclavage du péché et de la mort (Ephésiens 1 : 7 ; Galates 5 : 1), il devient possible à tout homosexuel qui au nom de Jésus Christ se repent de tous ses péchés, dont l’homosexualité en l’occurrence, d’être affranchi de la condamnation de mort qui pèse sur lui pour plutôt avoir part à la vie éternelle. La notion de repentance ayant été explicitée précédemment, comprenez bien ce que signifie se repentir de tous ses péchés.

VI – 2 L’homosexuel est sous le contrôle du diable

Lisons sans préjugé le passage biblique suivant :

1 Jean 3 : 8 ‘Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a parût afin de détruire les œuvres du diable. 

Au sein de ce passage biblique, l’expression ‘celui qui pèche est du diable’ signifie tout simplement que quiconque pratique le péché est sous la dépendance, c’est-à-dire sous le contrôle, du diable. L’homosexualité étant un péché (Lévitique 18 : 22 ; Lévitique 20 : 13 ; Romains 1 : 26 – 27), il en résulte que tous les homosexuels sont sous le contrôle du diable et par conséquent sous le contrôle de tout esprit impur mandaté par le diable contre eux, pour la simple raison que de tels esprits sont tous des agents œuvrant pour le compte et les intérêts du diable. En effet, quiconque vit dans le péché, ce qui selon la Bible est le cas de tous les homosexuels, est une marionnette entre les mains du diable et s’expose par conséquent à être habité et dominé par un ou plusieurs esprits impurs. Notez  que l’un des moyens les plus surs pour les esprits impurs de vous contrôler consiste à vous habiter. Un tel cas de figure est appelé possession démoniaque. Au sein de la Bible, nous lisons dans les évangiles selon Matthieu, Marc et Luc, plusieurs passages bibliques qui relatent la personne de Jésus Christ chassant des démons qui avaient élu domicile au sein des corps et des vies de certaines personnes qu’ils possédaient. Nous nous contenterons de lire les deux passages bibliques suivants qui en apportent largement la preuve :

Marc 1 : 23 Il se trouva dans leur synagogue un homme qui avait un esprit impur, et qui s’écria : 24 Qu’y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth ? Tu es venu nous perdre. Je sais qui tu es : Le Saint de Dieu. 25 Jésus le menaça, disant : Tais-toi, et sors de cet homme. 26 Et l’esprit impur sortit de cet homme, en l’agitant avec violence, et en poussant un grand cri.

Marc 5 : 8 Car Jésus lui disait : Sors de cet homme, esprit impur. 9 Et il lui demanda : Quel est ton nom ? Légion est mon nom, lui répondit-il, car nous sommes plusieurs. 10 Et il le priait instamment de ne pas les envoyer hors du pays. 11 Il y avait là, vers la montagne, un grand troupeau de pourceaux qui paissaient. 12 Et les démons le prièrent, disant : Envoie-nous dans ces pourceaux, afin que nous entrions en eux. 13 Il le leur permit. Et les esprits impurs sortirent, entrèrent dans les pourceaux, et le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer : Il y en avait environ deux mille, et ils se noyèrent dans la mer.

A votre avis, qu’est ce qui permis aux esprits impurs d’habiter et de contrôler la vie des personnes qu’ils possédaient ? Bien évidemment, la pratique du péché (1 Jean 3 : 8) car les esprits impurs sont attirés par ce qui est sal, c’est-à-dire par le péché. Ainsi, l’homosexuel qui ne se repent pas de son péché d’homosexualité, ainsi que de la pratique de tout autre péché, est sous le contrôle d’un ou de plusieurs esprits impurs (ces derniers œuvrent tous pour le compte et les intérêts du diable) qui peuvent élire domicile en son sein pour le dominer (possession démoniaque). Il demeure sous le contrôle du diable qui, s’il (l’homosexuel) ne se repent pas de tous ses péchés, dont son homosexualité, l’entrainera avec lui dans un étang de feu qui ne s’éteint point (Apocalypse 20 : 10 – 15).    

VII – Quelle solution Dieu, au travers de la Bible, offre-t-il aux homosexuels ?

VII – 1 Avoir foi en la personne et en l’œuvre de Jésus Christ

Jean 3 : 36 ‘Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

Au travers de ce passage biblique, Dieu indique clairement que quiconque, en l’occurrence l’homosexuel, croit au Fils aura part à la vie éternelle. Mais qui est le Fils ? Le Fils, c’est la personne de Jésus Christ. Ceci étant clarifié, que signifie croire au Fils ? Très bonne question. Croire au Fils consiste à mettre notre foi en la personne et en l’œuvre de Jésus Christ. Son œuvre majeure à consisté à verser son propre sang en rançon pour libérer toute l’humanité de l’esclavage du péché et de la mort. En effet, en Ephésiens 1 : 7 il est écrit ‘En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce,’. Dans le contexte biblique, la rédemption signifie la délivrance de l’esclavage du péché et de la mort par le sang versé de Jésus Christ. La rémission des péchés quand à elle signifie le pardon des péchés qui est accordé par pure grâce de Dieu (selon la richesse de sa grâce). Par ailleurs en Ecclésiaste 7 :20 nous lisons ‘Non, il n’y a sur la terre point d’homme juste qui fasse le bien et qui ne pèche jamais.’. Un tel passage biblique apporte la preuve de la culpabilité de péché qui pèse sur toute l’humanité. Or, en Jean 8 :34 il est écrit ‘En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché.’, par conséquent toute l’humanité est esclave du péché pour la simple raison qu’elle est coupable de péché. L’homosexuel est donc esclave de son homosexualité pour la simple raison qu’il est coupable du péché d’homosexualité. Etant coupable du péché, l’humanité entière, et l’homosexuel en particulier, est vouée à mourir :

Romains 6 : 23 ‘Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur..

Cette mort est en l’occurrence caractérisée par une séparation éternelle entre quiconque pratique le péché, dont l’homosexuel en l’occurrence, et Dieu d’autant plus que le pécheur qui ne se repent pas (et donc l’homosexuel) est voué à passer l’éternité en compagnie du diable et de ses agents dans un étang de feu qui ne s’éteint point :

Esaïe 59 : 2 ‘Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêche de vous écouter’.

Apocalypse 20 : 15 ‘Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu.

Apocalypse 20 : 10 ‘Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.

Toutefois, Dieu dans son amour infiniment grand apporte une solution à ce problème en offrant le salut à tous ceux qui mettent leur foi en l’œuvre expiatoire de son Fils Jésus Christ :

Jean 3 :16 ‘Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croît en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

L’homosexuel peut ainsi échapper à la sentence de mort qui pèse sur lui en mettant tout simplement sa foi en la personne et en l’œuvre expiatoire du Seigneur Jésus Christ (Romains 6 :23), en le recevant comme Seigneur et Sauveur personnel. Une telle attitude passe nécessairement par la repentance.

VII – 2 La repentance de l’homosexuel

Comme signifié dans la section intitulée l’homosexuel est totalement séparé de Dieu, la repentance est, conformément à ce que la Bible enseigne, un processus composé de trois étapes : La première étape est celle à laquelle le pécheur, en l’occurrence la personne homosexuelle, prend conscience de son état de personne pécheresse devant Dieu. La deuxième consiste à avouer à Dieu que l’on a péché contre lui et à lui demander pardon au nom de Jésus Christ. La troisième étape consiste à se détourner totalement des péchés ainsi avoués à Dieu c’est-à-dire ne plus jamais les commettre (Proverbes 28 : 13). S’il ya bien un passage de la Bible qui laisse transparaître l’attitude de Dieu à l’égard de quiconque adopte une attitude de repentance, c’est bien le suivant :

Ezéchiel 18 : 21 Si le méchant revient de tous les péchés qu’il a commis, s’il observe toutes mes lois et pratique la droiture et la justice, il vivra, il ne mourra pas. 22 Toutes les transgressions qu’il a commises seront oubliées ; il vivra, à cause de la justice qu’il a pratiquée.

Dans ce passage de la Bible, le terme méchant désigne quiconque pratique le péché. Ce qui est le cas de l’Homme naturel charnel à savoir de l’Homme qui n’est pas né de nouveau par l’acceptation de Jésus Christ comme Seigneur et Sauveur personnel. La preuve qu’un tel Homme qui vit dans le péché, ce qui est le cas de l’Homme naturel charnel, est perçu par Dieu comme étant un méchant nous est apportée par Dieu lui-même dans le passage biblique suivant :

Jérémie 17 :9 ‘Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant : Qui peut le connaître ?

Dans un tel passage biblique, le cœur (ou cœur de l’homme) fait allusion à la personnalité humaine charnelle. Cette personnalité est perçue par Dieu comme étant foncièrement méchante. Ainsi, la Bible nous apporte la preuve que le méchantindexé en Ezéchiel 18 : 21 – 22 désigne effectivement quiconque pratique le péché c’est-à-dire l’Homme naturel charnel. Ce qui correspond parfaitement à toute personne homosexuelle (Lévitique 18 :22 ; Romains 1 : 26 – 27). Ainsi, conformément à ce que la Bible nous révèle en Ezéchiel 18 : 21 – 22, si l’homosexuel                (le méchant) abandonne son homosexualité, s’il marche conformément à la parole de Dieu, autrement dit s’il obéit à la volonté de Dieu, alors il vivra. Pour ainsi dire, si l’homosexuel se repent de son homosexualité et de tout autre péché dont il s’est rendu coupable afin de marcher dans l’obéissance à la volonté de Dieu, il aura part à la vie éternelle. Il n’aura plus pour salaire la mort (Romains 6 : 23) qui symbolise la séparation éternelle d’avec Dieu, mais la vie éternelle. Cette possibilité s’offre à lui à cause du sang de Jésus Christ versé pour son rachat.

Ephésisens 1 : 7 ‘En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce,

Dans le contexte biblique, le terme rédemption signifie la délivrance de l’esclavage du péché et de la mort par le sang versé de Jésus Christ. Ainsi, la Bible en général, et Ephésiens 1 : 7 en particulier, nous enseigne que le sang de Jésus Christ versé à la croix du calvaire nous a racheté de l’esclavage du péché et de la mort. Sur cette base solide et inébranlable, il devient possible à tout homosexuel d’obtenir le pardon de ses péchés par le moyen de la repentance. Il suffit donc à la personne homosexuelle de prendre conscience de son état de personne pécheresse devant Dieu, de demander ensuite pardon à Dieu, au nom tout puissant de Jésus Christ, pour tous ses péchés, dont l’homosexualité en l’occurrence, et de ne plus jamais les commettre à nouveau mais de suivre le chemin, la vérité et la vie qui est Jésus Christ en marchant en nouveauté de vie par le Saint Esprit qui a le pouvoir de nous conduire dans toute la vérité (Jean 16 : 13). La bible, au travers de plusieurs passages, apporte la preuve irréfutable du pardon des péchés et de la purification pour toutes les personnes qui se repentent. En 1 Jean 1 : 9 il est en effet écrit : ‘Si nous confessons nos péché, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.’. Il est en outre important de rappeler que la personne homosexuelle n’est pas seulement appelée à renoncer à son péché d’homosexualité pour pouvoir consacrer plus de temps à la pratique d’un quelconque autre péché tel que la fornication par exemple (1 Corinthiens 6 : 18). Bien au contraire, une telle personne est appelée à se repentir de tout péché dans lequel elle se noie et à vivre en conformité véritable avec la parole de Dieu (Dieu est sa parole) par le moyen de la foi en Jésus Christ et avec l’aide du Saint Esprit.

Ephésiens 2 : 1 Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, 2 dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. 3 Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres … 4 Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, 5 nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés); 6 il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ,  7 afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus Christ 8 car c’est par grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.

Ainsi, par le moyen de la repentance et de la foi en la personne et en l’œuvre de Jésus Christ, la personne homosexuelle passe de l’état de pécheresse coupable et condamnable à celui de personne réconciliée avec Dieu. Etant ainsi née de nouveau par la repentance et l’acceptation de Jésus Christ comme Seigneur et Sauveur personnel, une telle personne reçoit en elle le saint Esprit qui vient pour la conduire dans toute la vérité c’est-à-dire dans l’obéissance à la volonté de Dieu (Jean 16 : 13) et devient ainsi fils (pour les personnes de sexe masculin) ou fille (pour les personnes de sexe féminin) de Dieu (Romains 8 : 14) et a ainsi part à la vie éternelle (Jean 3 : 36).

Jean 16 : 13 ‘Quant le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.

Romains 8 : 14 ‘Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

Jean 3 : 36 ‘Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

VIII – Le chrétien face à l’homosexualité

VIII – 1 Le chrétien

Actes 11 : 26 ‘… Ce fut à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens.

L’une des leçons essentielles que laisse transparaître ce verset de la Bible est  que le chrétien est un disciple de Jésus Christ. La question qui se pose alors tout naturellement est : Qu’est ce qu’un disciple ? Le dictionnaire Larousse nous apporte une réponse très claire : Un disciple est une personne qui reçoit un enseignement, qui suit la doctrine d’un maître, qui se met sous le patronage d’une autre personne. Ainsi, le chrétien est tout simplement une personne qui marche conformément à l’enseignement de son maître qui est Jésus Christ. Autrement dit, le chrétien est une personne qui marche conformément à la volonté de Dieu car Jésus Christ est Dieu :

1 Jean 5 : 20 ‘Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable ; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus Christ. C’est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle.’

VIII – 2 Fuir l’homosexualité

Nous venons de découvrir dans la section précédente, à la lumière de ce que la Bible enseigne que le chrétien marche conformément à la volonté de Dieu. Par conséquent le chrétien ne peut que s’éloigner du péché d’autant plus que le péché s’oppose à la volonté de Dieu. Pour ainsi dire, tout chrétien (soit on est chrétien soit on ne l’est pas) ne peut que fuir l’homosexualité pour la simple raison que l’homosexualité est un péché (Lévitique 18 :22 ; Lévitique 20 :13 ; Romains 1 :26-27). Cette vérité biblique laisse transparaître que tous ces supposés chrétiens qui pratiquent l’homosexualité ou la cautionne en mariant des homosexuels en l’occurrence ou en ayant des sentiments de tolérance à l’égard de l’homosexualité ne sont que des chrétiens de nom et d’apparence. De tels usurpateurs de l’identité chrétienne n’ont jamais véritablement accepté d’abandonner leurs vies entre les mains du Seigneur Jésus Christ pour marcher sous la conduite du Saint Esprit. Les véritables chrétiens reçoivent le Saint Esprit et sont conduits par lui dans toute la vérité c’est-à-dire dans l’obéissance à la volonté de Dieu:

Jean 16 : 13 ‘Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.’    

La parole de Dieu interdisant de s’adonner à des relations homosexuelles, il est claire que quiconque est sensé lui obéir se préservera de l’homosexualité et dissuadera les autres de se livrer à des pratiques homosexuelles. Les chrétiens de façade ne peuvent donc pas être conduits par le Saint Esprit dans une telle désobéissance ni dans aucune autre forme de désobéissance. Ils se servent du nom de Jésus Christ pour avoir l’apparence d’être chrétiens aux yeux du reste du monde :

2 Timothée 3 :5 ‘ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là.

Ce passage biblique nous révèle que de tels supposés chrétiens, qui approuvent l’homosexualité qui est un péché selon la Bible, sont des personnes qui ont l’apparence de la piété (ils paraissent extérieurement être chrétiens). Toutefois, leurs vies révèlent qu’ils vivent dans le péché et qu’ils renient la personne et l’œuvre de Jésus Christ par conséquent. Jésus Christ demeure pourtant le seul véritable fondement et la force de la piété chrétienne. Ainsi, de tels supposés chrétiens ne servent pas Jésus Christ mais se servent du nom de Jésus Christ pour paraître bien aux yeux de cette masse de personnes ignorantes de ce que la Bible enseigne. Les supposées églises (car en réalité elles ne le sont pas) qui célèbrent les mariages homosexuels agissent en totale contradiction avec la volonté de Dieu et encouragent par leurs agissements les homosexuels à ne pas se repentir de leur péché d’homosexualité et d’ainsi perdre leurs âmes (Romains 6 : 23). Qu’ils prennent garde à eux ‘Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son père, avec ses anges ; et alors il rendra à chacun selon ses œuvres.Matthieu 16 : 27.

Le chrétien (le véritable chrétien) ne peut en aucun cas pratiquer ni cautionner l’homosexualité qui demeure un péché abominable aux yeux de Dieu (Lévitique 18 :22 ; Lévitique 20 :13) d’autant plus que Dieu est sensé habiter en lui par son Saint Esprit (1 Corinthiens 3 :16). Le chrétien doit par conséquent fuir le péché en général et l’homosexualité en particulier.

VIII – 3 Prier pour la conversion des homosexuels

1 Timothée 2 : 1 J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâce, pour tous les hommes, 2 pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté.  3 Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. C’est là le témoignage rendu en son propre temps, et pour lequel j’ai été établi prédicateur et apôtre, – je dis la vérité, je ne mens pas, – chargé d’instruire les païens dans la foi et la vérité. Je veux donc que les hommes prient en tout lieu, en élevant des mains pures, sans colère ni mauvaises pensées.

Comme signifié au verset 4 de ce passage biblique, la volonté de Dieu est que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. Telle est la raison principale pour laquelle il recommande aux chrétiens de prier pour tous les hommes (verset 1), donc nécessairement pour les homosexuels en particulier. Le chrétien a par conséquent le devoir d’intercéder auprès de Dieu en faveur de la conversion et du salut des homosexuels. Dieu étant fidèle pour répondre à la prière de ses élus (Jean 14 : 13), il saura, par l’action du Saint Esprit, convaincre des homosexuels de leur état de péché (Jean 16 :8) et ramener leurs pensées captives du péché d’homosexualité à l’obéissance à sa volonté :

2 Corinthiens 10 : 5 ‘Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ.

VIII – 4 Annoncer l’Evangile de Jésus Christ aux homosexuels

Matthieu 28 : 19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, 20et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.

Marc 16 : 15 Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.

Au travers de ces passages bibliques, le Seigneur Jésus Christ ordonne aux chrétiens du monde entier d’annoncer l’Evangile, c’est-à-dire sa parole, en prenant soin de bien exposer la saine doctrine. Le chrétien a ainsi le devoir d’annoncer aux inconvertis, et donc aux homosexuels, la bonne nouvelle du salut par la foi en Jésus Christ. Cela sous-entend l’exposition explicite du danger que représente la pratique du péché en général et celle de l’homosexualité en particulier d’autant plus qu’il n’y a pas de salut pour quiconque refuse de renoncer au péché (Romains 6 : 23 ‘Le salaire du péché c’est la mort …), dont l’homosexualité en l’occurrence. Il m’est moi-même plusieurs fois arrivé, lorsque je prêche l’Evangile, d’affirmer clairement, avec preuve biblique à l’appui, que l’homosexualité est un péché comme tout autre dont la conséquence inévitable est le mort (séparation éternelle d’avec Dieu). Le véritable problème qui se pose aujourd’hui est que plusieurs prédicateurs de l’Evangile, et la plupart des chrétiens en général, ont peur d’affirmer de manière explicite que l’homosexualité est un péché (d’abomination) qui mène tous les homosexuels en enfer. De tels prédicateurs, et chrétiens en général, ont en réalité peur de l’idée que les autres se feront d’eux. Ils préfèrent se taire sur le sujet, dans le seul but de ne pas fâcher le grand nombre d’homosexuels et de sympathisants de l’homosexualité qui sont membres de leurs églises ou de leurs dénominations. Ainsi, par peur, ils prennent la résolution de se taire afin de plaire aux hommes plutôt qu’à Dieu. Ils préfèrent ne pas fâcher les amis de l’homosexualité afin de ne pas s’attirer les foudres des mécontents. Souhaitons-nous plaire à Dieu ou aux hommes ? Pendant que les propagateurs des fausses doctrines crient à plein gosier, les chrétiens (disciples du Seigneur Jésus Christ) restent muets sur le grand danger de mort qui guette les âmes des homosexuels. La grande commission que tout chrétien reçoit du Seigneur Jésus Christ consiste à faire de toutes les nations, à savoir les pécheurs, ses disciples et à leur enseigner à suivre toutes ses prescriptions. L’interdiction de se livrer à toute pratique homosexuelle n’est-elle pas une prescription de Dieu ? S’il est clair qu’elle est et demeure une prescription de Dieu, ce qui est effectivement le cas, alors : Le chrétien ne devrait-il pas l’enseigner aux Hommes ? Bien sur que oui, le chrétien a le devoir d’enseigner une telle prescription du Seigneur aux homosexuels en particulier afin d’emmener leurs cœurs à demeurer dans la volonté parfaite de Dieu. Il n’est point question ici de jugement émis par le chrétien, il s’agit tout simplement de l’exposé fidèle de ce que la Bible enseigne :

Deutéronome 4 : 2 ‘Vous n’ajouterez rien à ce que je vous ai prescris, et vous n’en retrancherez rien ; mais vous observerez les commandements de l’Eternel, votre Dieu, tels que je vous les prescris.

VIII – 5 S’éloigner des homosexuels qui persistent dans leur homosexualité tout en affirmant qu’ils sont chrétiens

Matthieu 18 : 15 Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. 16 Mais s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. 17 S’il refuse de les écouter, dis-le à l’église ; et s’il refuse aussi d’écouter l’Eglise, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain.

2 Théssaloniciens 3 : 6 Nous vous recommandons, frère, au nom de notre Seigneur Jésus Christ, de vous éloigner de tout frère qui vit dans le désordre, et non selon les instructions que vous avez reçues de nous.

2 Timothée 3 : 5 ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force, éloigne-toi de ces hommes-là.

Ces passages bibliques sont très clairs. Le disciple du Seigneur Jésus Christ, c’est-à-dire le chrétien, a le devoir de s’éloigner de quiconque persiste dans le péché, dont l’homosexualité en l’occurrence, tout en affirmant être chrétien (le supposé frère en Christ). Dans le passage biblique de Matthieu 18 : 15-17, c’est le Seigneur Jésus Christ lui-même qui donne cet ordre en précisant la démarche à suivre : Aller vers celui qui a péché et l’exhorter à se repentir, de son homosexualité en l’occurrence. S’il refuse, retourner à lui en compagnie d’un ou de deux témoins (de préférence des personnes réellement nées de nouveau) et exhorter de nouveau le pécheur, dont l’homosexuel en l’occurrence, à se repentir de son péché. S’il refuse à nouveau, informer toute l’église locale de cette situation et retourner vers le pécheur en compagnie de l’église locale (en l’occurrence les responsables de l’église locale) et l’exhorter à se repentir. S’il refuse cette troisième interpellation, l’ordre du Seigneur Jésus Christ lui-même est très clair : Regarder ce supposé frère comme un païen et un publicain c’est-à-dire n’avoir aucune relation fraternelle avec  lui. Ce qui signifie qu’il faut s’éloigner d’un tel supposé frère et en l’occurrence lui interdire l’accès à votre assemblée locale. Le processus décrit par le Seigneur Jésus Christ sous-entend que le chrétien et le supposé frère sont tous deux issus d’église(s) locale(s) marchant conformément à la saine doctrine. Si un tel supposé chrétien est issu d’une assemblée dite chrétienne qui cautionne l’homosexualité en mariant les homosexuels par exemple, ou s’il n’y a aucun lien fraternel entre vous et lui (ce qui peut être le cas si vous n’êtes pas issu de la même communauté), l’issu que la Bible vous offre est de vous éloigner purement et simplement de lui en évitant en l’occurrence sa compagnie dans la mesure où cela vous est possible. Cette prescription vient de Dieu lui-même dans le but de protéger les autres chrétiens (véritables chrétiens) contre le mauvais exemple que donnent de tels faux frères   (2 Théssaloniciens 3 : 6 ;  2 Timothée 3 : 5).

IX – Conclusion

La conclusion qui s’impose naturellement à nous, conformément à ce que la Bible vient de nous révéler, c’est que l’homosexualité est un péché d’abomination (Lévitique 18 : 22 ; Lévitique 20 :13) dont la conséquence majeure est la mort (Romains 6 : 23) c’est-à-dire la séparation éternelle d’avec Dieu (Esaïe 59 : 2). Toutefois, le sang de Jésus Christ versé pour le rachat de l’âme du pécheur qui se repent (1 Corinthiens 6 :20) permet aujourd’hui à tout pécheur, et à l’homosexuel en particulier, d’obtenir le salut par le moyen de la repentance et de la foi en la personne de Jésus Christ. Les passages bibliques qui nous ont servi d’appui dès le départ sont très claires (Lévitique 18 :22 ; Romains 1 :26-27). Que donc tous ceux qui prennent un malin plaisir à tordre le sens des saintes écritures prennent garde à leurs âmes. Plusieurs parmi eux ont volontairement et consciemment vendu leurs âmes au diable et œuvrent non pour l’expansion du royaume de Dieu mais plutôt pour l’expansion de la masse d’individus en route vers l’enfer. Les seules relations sexuelles approuvées par Dieu sont celles qui ont lieu entre l’homme et la femme, dans les liens du mariage qui les unissent:

Ephésiens 5 : 31 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair.

Le chrétien, plus que jamais est appelé à agir concrètement avec l’aide du Saint Esprit pour arracher les homosexuels de l’esclavage de l’homosexualité et de la mort en priant pour le salut de leurs âmes et en les évangélisant.

Laisser un commentaire