Note MAV: Dans cette dernière partie, Jacob Prash, nous emmène encore plus loin dans la profondeur prophétique de la Parole de Dieu ! Je crois fermement, en ces temps de la fin, que Dieu donnera à des Juifs messianiques une révélation de sa parole à laquelle, faute d’être formés à la pensée juive, faute d’être l’olivier franc, il nous est parfois, à nous les greffés, bien difficile d’accéder … Par grâce, Dieu m’entoure d’enseignants* de la parole qui la fouillent à partir de l’hébreu, comme on fouille pour trouver des trésors. Ils en trouvent ! Ici aussi il y a des trésors, pour ceux qui sauront entendre !

Ce quatrième volet fait suite à trois premières parties:

http://www.michelledastier.com/lhistoire-future-de-leglise-partie-1-par-jacob-prasch

http://www.michelledastier.org/index.php/2009/07/10/1508-lhistoire-future-de-leglise-partie-2-auteur-james-jacob-prasch

http://www.michelledastier.org/index.php/2009/07/16/1510-lhistoire-future-de-leglise-partie-3-auteur-james-jacob-prasch

Maintenant, voyons le portrait ultime. Il s’agit encore de typologie. Je ne fonde pas la doctrine sur cela; je l’utilise pour illustrer la vérité.

Dans Marc, aux chapitres 4 et 6, nous lisons que des bateaux se font balloter par la tempête; ceci est un type de l’Église dans la Tribulation.

La terre se rapporte à Israël, la mer aux nations – « Pourquoi ce tumulte parmi les nations », etc.

Toutefois, le bateau ultime se trouve dans Actes 27, alors que Paul est le bon et fidèle serviteur de Matthieu 24 :45, qui donne la bonne nourriture au bon moment, tout comme Joseph a nourri le monde entier et que Moïse a nourri les enfants d’Israël en préparation à l’Exode. Suivez la typologie :

Actes 27 :1 « Lorsqu’il fut décidé que nous nous embarquerions pour l’Italie, on remit Paul et quelques autres prisonniers à un centenier de la cohorte Auguste, nommé Julius. »

Souvenez-vous que Paul devait comparaître devant César; les Césars sont un type de l’Antichrist. Versets 2-3

« Nous montâmes sur un navire d’Adramytte, qui devait côtoyer l’Asie, et nous partîmes ayant avec nous Aristarque, Macédonien de Thessalonique. Le jour suivant, nous abordâmes à Sidon; et Julius, qui traitait Paul avec bienveillance, lui permit d’aller chez ses amis et de recevoir leurs soins. »

Comme il est écrit dans Daniel, ils recevront « un peu d’aide ». Verset 4 :

« Partis de là, nous longeâmes l’île de Chypre, parce que les vents étaient contraires. »

Le mot utilisé en Grec pour le vent est « pneuma » ou en Hébreu « ruah »; ce sont les mêmes mots pour « esprit ».

Il y a des vents positifs et des vents négatifs, mais le pire vent est celui du Nord-Est. Lorsqu’un vent Nord-Est souffle de la Méditerranée, il passe à travers la chaîne de montagne du Carmel en Galilée et vient sur la mer de Galilée, causant des vagues tumultueuses. C’est ce vent que rencontre le vaisseau de Paul ici.

Si vous regardez le calendrier Juif, qui est agriculturel, vous y voyez les saisons de pluie et la direction des vents. Il y a des vents contraires et des vents positifs, tout comme dans l’histoire, il y a des forces spirituelles prédominantes.

À la toute fin, cependant, les forces spirituelles deviennent extrêmement contraires.

Continuons au verset 5-9 :

« Après avoir traversé la mer qui baigne la Cilicie et la Pamphylie, nous arrivâmes à Myra en Lycie. Et là, le centenier, ayant trouvé un navire d’Alexandrie qui allait en Italie, nous y fit monter. Pendant plusieurs jours nous naviguâmes lentement, et ce ne fut pas sans difficulté que nous atteignîmes la hauteur de Cnide, où le vent ne nous permit pas d’aborder. Nous passâmes au-dessous de l’île de Crète, du côté de Salmone. Nous la côtoyâmes avec peine, et nous arrivâmes à un lieu nommé Beaux-Ports, près duquel était la ville de Lasée. Un temps assez long s’était écoulé, et la navigation devenait dangereuse, car l’époque même du jeûne était déjà passée. »

Paul les avertit, et dit :

Versets 10-13 :

« Ô hommes, je vois que la navigation ne se fera pas sans péril et sans beaucoup de dommage, non seulement pour la cargaison et pour le navire, mais encore pour nos personnes. Le centenier écouta le pilote et le patron du navire plutôt que les paroles de Paul. Et comme le port n’était pas bon pour hiverner, la plupart furent d’avis de le quitter pour tâcher d’atteindre Phénix, port de Crète qui regarde le sud-ouest et le nord-ouest, afin d’y passer l’hiver. Un léger vent du sud vint à souffler, et, se croyant maîtres de leur dessein, ils levèrent l’ancre et côtoyèrent de près l’île de Crète.»

Paul savait qu’ils encouraient des problèmes; il leur a dit comment les éviter mais ils n’ont pas voulu l’écouter.

Ensuite, lorsque le vent a changé et que la situation semblait s’améliorer, ils ont réagi avec une attitude du genre

« voyez-vous, je vous avais dit que c’est un fou. »

Lorsque le rideau de fer est tombé, les Restaurationistes ont dit :

« Voyez-vous, nous vous l’avions dit que Hal Lindsay était fou et les Russes n’envahiront pas Israël. »

Cependant, l’antisémitisme en Russie n’a cessé d’augmenter depuis ce temps et il y a quatre pays Musulmans qui font partie de l’ancien empire soviétique, dont un au moins qui possède des armes nucléaires et un fondamentalisme Islamique croissant.

« Lorsque les hommes diront paix et sûreté, la fin viendra. »

Bush a parlé d’un « Nouvel Ordre Mondial ». Quelques semaines plus tard, lui et M. Major envoyaient des dizaines de milliers de troupes dans le Golfe, dans ce qui a probablement été la plus grande guerre depuis la deuxième guerre mondiale. Ensuite, ils ont décidé que Saddam Hussein était une menace au Nouvel Ordre Mondial et qu’ils devaient l’écarter. Vint ensuite la Yougoslavie et puis le Moyen Orient.

Il n’y aura aucune paix durable dans le monde, particulièrement dans cette partie du monde, jusqu’à ce que le fils de David, le Prince de Paix, soit reconnu par les Juifs et les Arabes.

Les choses semblent parfois aller mieux mais souvenez-vous des douleurs de l’enfantement. La douleur semble cesser pour un temps, mais les contractions utérines reprennent de plus belle, pires que les précédentes.

Regardons ce qui arrive par la suite dans Actes 27 :14-15

« Mais bientôt un vent impétueux, qu’on appelle Euraquilon, se déchaîna sur l’île. Le navire fut entraîné, sans pouvoir lutter contre le vent, et nous nous laissâmes aller à la dérive. »

L’Église se retrouve dans une position où elle ne peut pas contrôler sa direction et sa destinée.

Versets 16-17

« Nous passâmes au-dessous d’une petite île nommée Clauda, et nous eûmes de la peine à nous rendre maîtres de la chaloupe; après l’avoir hissée, on se servit des moyens de secours pour ceindre le navire, et, dans la crainte de tomber sur la Syrte, on abaissa les voiles. C’est ainsi qu’on se laissa emporter par le vent. »

Ils ont cessé d’essayer de contrôler la direction et cherchaient seulement à éviter le naufrage. Verset 18 :

« Comme nous étions violemment battus de la tempête, le lendemain on jeta la cargaison à la mer, »

Les Chrétiens primitifs ont dû se débarrasser de leurs biens. Dans les derniers jours, si nous ne sommes pas prudents, nos possessions nous posséderont.

Nous devons avoir l’attitude que tout ce que nous avons appartient à Jésus.

Si j’ai beaucoup d’argent, en vérité, je suis pauvre parce qu’il ne m’appartient pas. Je suis seulement un intendant de ce qui appartient à Jésus. D’un autre côté, si je n’ai rien et suis sans emploi pendant quatre ans, je suis riche parce que je suis co-héritier avec Christ. Toute autre attitude n’est pas biblique, ni saine et mène au trouble. I

lls ont jeté de la cargaison par-dessus bord pour sauver le bateau.

Je connais un endroit au Brésil où les Chrétiens sont très pauvres; les gens ont vendu leurs maisons et leurs automobiles pour bâtir une église. Est-ce que des Chrétiens de l’occident seraient prêts à faire de même afin de sauver leur église ? Peu.

Lisons au verset 19-20 :

« et le troisième jour nous y lançâmes de nos propres mains les agrès du navire. Le soleil et les étoiles ne parurent pas pendant plusieurs jours, et la tempête était si forte que nous perdîmes enfin toute espérance de nous sauver. »

Dieu a dit à Abraham que ses descendants seraient comme les étoiles du ciel. Lorsque les étoiles ne donnent plus de lumière – lorsque les descendants d’Abraham cachent leur lumière – la gloire de Jésus est obscurcie.

Ésaïe 13 :10-11

« Car les étoiles du ciel et leurs astres ne feront pas briller leur lumière; le soleil s’obscurcira dès son lever, et la lune ne fera point luire sa clarté. Et je punirai la terre de sa malice, et les méchants de leur iniquité; je mettrai fin à l’orgueil des superbes, et j’abattrai l’insolence des oppresseurs. »

C’est ce qui se passe dans Actes 27. Le bateau se fait brasser par la tempête; ceux qui savent ce qui se passe sont ignorés par la majorité qui dirige et qui ne veut pas savoir la vérité.

Si vous désirez voir ce qui arrivera au mouvement Charismatique, regardez Ésaïe 24 :7-8

« Le vin doux pleure, la vigne languit, tous ceux qui avaient le cœur joyeux soupirent; le son joyeux des tambourins a cessé, le bruit de la gaieté a pris fin, le son joyeux de la harpe a cessé. »

Il y a un temps pour la joie et un temps pour l’adoration, pour autant qu’elles sont basées sur les vérités de la Parole de Dieu. Quand vous commencez à baser votre doctrine sur l’expérience, vous tenant debout sur autre chose que la Bible, il ne vous reste rien pour vous réjouir vraiment. Il ne vous reste que la destruction. Toutefois, Jésus veut nous préserver.

Continuons au verset 21 :

« Or il y avait longtemps qu’on n’avait mangé. Alors Paul se levant au milieu d’eux, leur dit : Ô hommes, il fallait donc me croire, et ne pas partir de Crète, pour éviter cette détresse et ce dommage. »

La plupart des choses qui arriveront à l’Église pourraient, en théorie, être évitées si les gens avaient la sagesse d’écouter ceux qui enseignent la vérité et suivre les pasteurs qui dirigent leur troupeau selon l’Écriture au lieu de suivre ceux qui chatouillent leurs oreilles.

Nous voyons aujourd’hui beaucoup de grands Restaurationistes et d’enseignants de la prospérité aux Etats-Unis avec leurs grosses églises.

Savez-vous pourquoi leurs églises sont grandes ?

Ce n’est pas parce qu’il y a beaucoup de nouveaux sauvés – ce ne sont pas les églises où beaucoup de gens reçoivent le salut ! Les gens sont sauvés dans des églises telles que celles de David Wilkerson et de Nicky Cruz.

Les premiers ont de grandes églises parce qu’ils entraînent des gens, qui veulent entendre la prédication sur la prospérité et le Royaume Maintenant, hors de leurs églises.

Une grande partie de la destruction et du jugement qui vient sur l’Église pourrait théoriquement être évitée si les individus désiraient obéir à la Parole de Dieu et tenir compte de ses avertissements.

Versets 22-24 :

« Maintenant je vous exhorte à prendre courage; car aucun de vous ne périra, et il n’y aura de perte que celle du navire. Un ange du Dieu à qui j’appartiens et que je sers m’est apparu cette nuit, et m’a dit : Paul, ne crains point; il faut que tu comparaisses devant César, et voici, Dieu t’a donné tous ceux qui naviguent avec toi. »

Je suis convaincu que non seulement nous verrons une augmentation d’activité démoniaque avant le retour de Jésus, mais aussi une augmentation d’activité angélique. Verset 25 :

« C’est pourquoi, ô hommes, rassurez-vous, car j’ai cette confiance en Dieu qu’il en sera comme il m’a été dit. »

Notez la confiance de Paul. Vous pouvez toujours dire la différence entre l’excitation et l’onction si le Saint-Esprit a mis vos oreilles à l’écoute.

Versets 26-29 :

« Mais il faut que nous échouions sur une île. Comme la quatorzième nuit était venue, et que nous étions portés ça et là dans l’Adriatique, les matelots, vers minuit, estimèrent qu’ils approchaient de quelque terre. Et ayant jeté la sonde, ils trouvèrent vingt brasses. À quelque distance de là, ayant jeté la sonde de nouveau, ils trouvèrent quinze brasses. Et craignant d’échouer contre des écueils, ils jetèrent quatre ancres de la poupe, et ils désiraient que le jour vînt. »

Le chiffre quatorze est intéressant.

Les généalogies Juives considèrent quatorze comme un chiffre important : double sept. Ils sculptaient à nouveau les tables de pedigree, nommant seulement les ancêtres qui étaient d’importance théologique à leur argument. Par exemple, dans la généalogie de Jésus, ils ont nommé seulement les ancêtres importants pour l’argument théologique de Matthieu présentant Jésus comme le Messie. Quatorze a rapport avec la mi-chemin à un autre événement. Nous voyons un autre exemple dans Matthieu 1 :17

« Ainsi toutes les générations depuis Abraham jusqu’à David sont en tout quatorze générations; et depuis David jusqu’à la captivité de Babylone, quatorze générations; et depuis la captivité de Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations. »

Il y aurait plus à dire au sujet des chiffres, mais je n’en ai pas le temps maintenant.

Mais continuons au verset 30 :

« Et comme les matelots cherchaient à se sauver du vaisseau, et qu’ils avaient descendu la chaloupe à la mer, sous prétexte de jeter les ancres de la proue, »

Plusieurs s’éloigneront dans les derniers jours; regardons les rétrogrades. Dans l’épître de Jude, il y a une description des rétrogrades dans l’Église.

Il y a autant de rétrogrades à l’intérieur de l’Église qu’à l’extérieur.

Le livre des Proverbes dit que le rétrograde de cœur suivra ses propres voies. Les rétrogrades cessent de venir à l’église, d’avoir de la communion fraternelle, de venir à la réunion de prière, etc. en donnant des excuses;

ils commencent à manipuler et à comploter. Ils essaient de s’éloigner du bateau parce qu’ils se sont éloignés du propriétaire du bateau.

Verset 31 : « Paul dit au centenier et aux soldats : s’ils ne demeurent pas dans le vaisseau, vous ne pouvez être sauvés. »

Rappelez-vous : la communion fraternelle est toujours importante. Comme 1 Pierre, l’épître aux Hébreux est un livre très Juif, qui tire du concept Juif de la communion fraternelle.

« N’abandonnons point notre assemblée, comme quelques-uns ont coutume de faire, mais exhortons-nous les uns les autres, et cela d’autant plus que vous voyez approcher le jour. » (Hébreux 10 :25)

Si trop de briques sont enlevées des endroits stratégiques, le toit de l’édifice va s’écrouler. Les Chrétiens vont devoir se tenir debout ensemble, sinon ils ne pourront jamais se tenir debout seuls.

Laissez-moi expliquer cela : il y a l’unité de l’Esprit et l’unité de l’homme.

Le Saint-Esprit est l’Esprit de vérité; vous ne pouvez pas bâtir une unité de l’Esprit sur un mensonge. Le mouvement œcuménique essaie de le faire – de bâtir une unité sur le mensonge.

La vraie unité de l’Esprit peut seulement être bâtie sur la vérité.

L’œcuménisme bâtit l’unité sur la séduction; ils ont une unité d’esprit, mais de quel esprit ? Là est la question.

Une grande partie de ce que les gens appellent « __l’unité du Saint-Esprit » est en réalité une unité faite par la main de l’homme et qui fait des compromis sur la Parole de Dieu pour l’amour de la politique de l’organisation.__

Actes 27 :32-33

« Alors les soldats coupèrent les cordes de la chaloupe, et la laissèrent tomber. Et en attendant que le jour vînt, Paul les exhorta tous à prendre de la nourriture, en disant : C’est aujourd’hui le quatorzième jour que, en attendant, vous êtes sans manger, et vous n’avez rien pris. »

Pendant trois ans et demie, Elie a nourri la femme faisant partie des Gentils. Paul ici entre en jeu de la même façon que Moïse, Joseph, Elie et Jean Baptiste – comme le bon et fidèle serviteur – pour nourrir le peuple de Dieu pendant le temps de famine et de ténèbres.

Il en sera ainsi à la fin. Les bons et fidèles serviteurs nourriront le peuple de Dieu.

Verset 34 :

« Je vous exhorte donc à prendre de la nourriture, car cela importe à votre conservation; et il ne tombera pas un cheveu de la tête d’aucun de vous. »

Vous avez vraiment besoin d’être un homme de Dieu pour pouvoir vous tenir debout en de telles circonstances alors que tous croient que tout est fini, et avoir l’onction du Saint-Esprit pour leur dire :

« Vous n’êtes pas finis; Jésus nous aime et Il va nous sortir du pétrin. »

Lorsque viendra la persécution, les premiers à se trahir les uns les autres et à s’éloigner seront ceux décrits dans l’épître de Jude.

Lorsque viendront les temps durs, les prédicateurs de prospérité et leurs adeptes seront les premiers à perdre la foi.

Ils n’ont pas été préparés à vivre une vie crucifiée, une vie de souffrance, alors lorsque viendra l’épreuve, ils ne pourront y faire face.

Versets 35-38 :

« Ayant dit cela, il prit du pain, et rendit grâces à Dieu en présence de tous; et l’ayant rompu, il se mit à manger. Tous alors, ayant pris courage, mangèrent aussi. Or, nous étions en tout, dans le vaisseau, deux cent soixante-seize personnes. Et quand ils eurent mangé suffisamment, ils allégèrent le vaisseau en jetant le blé à la mer. »

« Jette ton pain sur l’eau et tu récolteras en temps opportun. »

D’une manière ou d’une autre, l’Évangile du Royaume sera prêché pendant la Tribulation, à la mer en furie.

« L’Évangile du Royaume » est différent de ce que les gens entendent trop souvent par « l’Évangile »

C’est le même Évangile – une bonne nouvelle -, mais différent de nature.

L’Évangile du Royaume est à l’image de l’Évangile de Matthieu : Jésus a parlé trois fois plus de l’enfer que du ciel.

Jean Baptiste a aussi prêché l’Évangile du Royaume; il contenait l’avertissement que Dieu allait déverser Son jugement.

Dans Actes 27, ils se nourrissent et jettent le reste du pain sur l’eau.

Versets 39-44 :

« Et le jour étant venu, ils ne reconnaissaient point la terre; mais ayant aperçu un golfe qui avait une plage, ils résolurent d’y faire échouer le vaisseau, s’ils le pouvaient. Ayant donc coupé les ancres, ils les laissèrent dans la mer, lâchant en même temps les attaches des gouvernails; et ayant mis au vent la voile de l’artinon, ils se dirigeaient vers le rivage. Et rencontrant un endroit qui avait la mer des deux côtés, le vaisseau y échoua, et la proue engagée avec force, demeurait immobile, mais la poupe se rompait par la violence des vagues. Alors les soldats furent d’avis de tuer les prisonniers, de peur que quelqu’un d’eux ne se sauvât à la nage. Mais le centenier, voulant sauver Paul, les détourna de ce dessein, et ordonna à tous ceux qui savaient nager de se jeter à l’eau les premiers, et de se sauver à terre; et aux autres de se mettre les uns sur des planches, les autres sur quelque pièce du vaisseau. Il arriva ainsi que tous se sauvèrent à terre. »

Alors, le vaisseau est détruit, mais pas les personnes. Nous devons tirer une leçon de cela : que si nous ne pouvons nous tenir ensemble, nous ne pourrons tenir seuls lorsque le temps viendra.

Actes 28 :1-5

« Après s’être sauvés, ils reconnurent que l’île s’appelait Malte. Et les Barbares nous traitaient avec une humanité peu commune; car ils allumèrent du feu, et ils nous recueillirent tous, à cause de la pluie qui tombait, et du froid. Or Paul ayant ramassé un faisceau de broussailles, et l’ayant mis au feu, une vipère en sortit à cause de la chaleur, et s’attacha à sa main. Et quand les Barbares virent cette bête qui pendait à sa main, ils se dirent les uns aux autres : Assurément, cet homme est un meurtrier, puisque après qu’il a été sauvé de la mer, la Justice ne permet pas qu’il vive. Mais Paul, ayant secoué la vipère dans le feu, n’en reçut aucun mal. »

En Apocalypse, il est écrit que le diable est jeté dans l’étang de feu. Ceci représente le jugement de Satan.

Le Midrash Juif lit la Bible différemment de l’Église en général, parce que l’Église en général a fait l’erreur contre laquelle Paul a mis en garde dans Romains 11 : oublier la racine. Nous ne voyons pas la racine, parce qu’elle est sous terre; toutefois, si elle n’était pas là, l’arbre ne serait pas là non plus.

Si la racine était morte, l’arbre le serait aussi. Dieu va bénir l’Église par les Juifs dans les derniers jours.

Nous verrons qu’au fur et à mesure que des Juifs viendront à Jésus, Dieu pointera l’Église vers ses racines et lui enseignera comment interpréter la Bible correctement. Une petite lumière peut vous emmener loin, mais lorsqu’il fait très noir, vous avez besoin d’une lumière plus forte. « Ces choses sont scellées jusqu’au temps de la fin; » une des choses qui indique que nous sommes dans les derniers jours est que le Saint-Esprit a commencé à les révéler.

Le vaisseau est détruit mais ceux dans le vaisseau sont sauvés; les pierres sont rejetées mais ressuscitées. Satan sera jugé. C’est ce qui arrivera.

Probablement, les gens sur le vaisseau dans Actes 27 ont réalisé que Paul disait la vérité depuis le début bien que la majorité ait refusé de l’écouter. Ils ont découvert, à la dure, qu’il avait raison. Les gens de Sodome ont ridiculisé les paroles de Lot et les deux anges mais ils ont découvert durement qu’ils avaient raison. Ceux du temps de Noé croyaient qu’il était fou mais eux aussi ont découvert trop tard qu’il avait raison.

Dans Daniel 11 :33 , nous lisons que

« ceux qui ont de l’intelligence parmi le peuple en instruiront plusieurs. »

Si cela dépendait de moi, je n’enseignerais pas la Bible; j’aimerais mieux évangéliser. La seule raison pour laquelle j’enseigne est parce que plusieurs m’ont dit que c’est là que Dieu me veut et je crois qu’ils ont raison. Si Dieu veut que je nourrisse Son peuple en préparation pour les derniers jours, alors c’est ce que je ferai.

Il y a des vierges folles et des vierges sages.

Les folles n’ont pas d’huile dans leurs lampes et lorsqu’elles réalisent que les vierges sages avaient raison, elles essaient alors de s’en procurer. Toutefois, nous voyons dans Matthieu 25 qu’il est trop tard lorsqu’elles partent pour s’en acheter.

Lorsque vient la nuit, vous avez besoin que votre lampe ait déjà de l’huile.

Ce que je veux voir, c’est que chacun de vous ayez de l’huile dans vos lampes, parce que vous en aurez besoin. Je veux que vous ayez du grain en réserve dans vos maisons, parce que vous en aurez besoin.

Cependant, alors que nous devrions emmagasiner le grain et acheter de l’huile pour nos lampes, alors que nous devrions faire face aux faits pour ce qu’ils sont et que la prophétie s’accomplit sous nos nez, nous retrouvons la même chose qu’aux jours de Noé, aux jours de Jérémie et aux deniers jours de Sodome et de Jérusalem. Ce qui est arrivé alors, arrive encore aujourd’hui.

Une division vient dans le Corps de Christ et au moins trois points la causeront :

– Ceux qui font des compromis et ceux qui n’en font pas. Beaucoup d’évangéliques sont entrés dans le compromis : des Baptistes, des Pentecôtistes et des Charismatiques.

– Le deuxième point : Israël et son rôle dans la prophétie. La division est déjà installée aussi sur ce point.

– Le troisième point : il y aura division concernant l’autorité de la Parole de Dieu et la façon qu’elle doit être interprétée. C’est déjà un sujet de division.

Ne vous y trompez pas : Jésus revient. Le temps pour ramasser le grain et acheter de l’huile, c’est maintenant. Si vous le faites, vous êtes une vierge sage; sinon, vous serez une vierge folle.

Jésus veut que vous les ayez maintenant; Il est ici et vous les offre. Je vous en prie, prenez-les.