Note MAV: je remets en actualité cet article écrit l’année dernière, car je le crois d’une actualité de plus en plus évidente chaque jour, pour beaucoup. Il est temps d’acheter du collyre du Seigneur,  de sortir de Laodicée, et d’emprunter le chemin qui mène à  la vie et que peu trouvent ! Le temps s’accélère.

Ceci fait partie d’un livret qui comport trois parties (plus une). des liens mènent vers les parties suivantes, déjà  publiées  :

1 Les clients  : les consommateurs d’illusion

2Tim 4:3 Car il viendra un temps où les hommes ne souffriront point la saine doctrine, mais où, désireux d’entendre des choses agréables, ils s’amasseront des docteurs selon leurs convoitises, 4:4 Et fermeront l’oreille à  la vérité, et se tourneront vers des fables.

Je commence ce livret par un rappel. Beaucoup aujourd’hui se donnent pour ministère de dénoncer les faux oints, faux pasteurs, abuseurs et séducteurs en tout genre, en oubliant   ce que la Bible prophétise  en 2Tim 4. S’ils se sont mis à  foisonner, c’est parce que le peuple dit  »  de Dieu   » (quel Dieu, quel Jésus  ?), NE VEUT PLUS ENTENDRE LA VÉRITÉ  ! La plupart de ceux qui se disent chrétiens courent après les marchands d’illusions et rejettent durement –   ou persécutent – ceux qui disent la vérité…

Le mot fable signifie  »  invention humaine   »  : elle est basée sur le mensonge, et amène ceux qui y croient à  être dans une illusion de vérité, d’apparence plus acceptable et plus agréable à  entendre que la vérité qu’est la parole tranchante du Seigneur. Rien de nouveau sous le soleil  : les prophètes de l’Ancienne Alliance l’ont déjà  vécu, au milieu même du peuple Juif  :

Héb 11:36 D’autres passèrent par l’épreuve des moqueries et des verges ; et même des liens et de la prison : 11:37 Ils furent lapidés, ils furent sciés, ils furent tentés, ils moururent par le tranchant de l’épée, ils errèrent çà  et là , vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités ; 11:38 (Eux dont le monde n’était pas digne) errants dans les déserts et sur les montagnes, dans les cavernes et les antres de la terre.

Jésus l’a vécu au milieu de ce peuple  qui attendait pourtant sa venue depuis 2000 ans

Esaïe 53:3 Méprisé, délaissé des hommes, homme de douleurs et connaissant la souffrance ; comme un homme devant qui on se couvre le visage ; si méprisé que nous n’en faisions aucun cas….53:7 Il est maltraité, il est affligé ; et il n’ouvre point la bouche ; comme un agneau mené à  la boucherie, comme une brebis muette devant celui qui la tond, il n’ouvre point la bouche. 53:8 Il a été retiré de l’angoisse et de la condamnation ; et qui dira sa durée ? Car il a été retranché de la terre des vivants ; il a été frappé pour le péché de mon peuple.

Ce qui est différent pour notre temps, et qui nous a été prophétisé, c’est la généralisation de l’incrédulité au profit d’un  »  autre évangile  « , d’un  »  autre esprit   » et d’un  »  autre Jésus   » (2Co 11  :4)

Nous connaissons aujourd’hui, mais à  l’échelon mondial, un temps tragiquement similaire à  celui de Jérémie  : le peuple de Dieu de l’époque ne voulait plus rien entendre de la saine doctrine mais préférait les fables. Ce qui a été sera, ce qui est a déjà  été, et Dieu ramène le passé:

Jé 11:10 Ils sont retournés aux iniquités de leurs premiers pères, Qui ont refusé d’écouter mes paroles, Et ils sont allés après d’autres dieux, pour les servir. La maison d’Israël et la maison de Juda ont violé mon alliance, Que j’avais faite avec leurs pères  11:11 C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel : Voici, je vais faire venir sur eux des malheurs Dont ils ne pourront se délivrer. Ils crieront vers moi, Et je ne les écouterai pas.

Ce qui était circonscris au peuple juif, devenu idolâtre, concerne aujourd’hui toute l’Église dans le monde, tombée elle aussi dans l’idolâtrie, hormis l’Église persécutée.

Oh ce n’est pas forcément l’idolâtrie scandaleuse de la prosternation devant des statues, images et icones, c’est une sacralisation beaucoup plus subtile et insidieuse, une sacralisation d’un système qui n’a rien de biblique mais qui  arrange tout le monde  : ceux qui se nourrissent de fables et d’illusions, et les marchands d’illusions qui en vivent. Le système, on le connaît  :

église =

—> un pasteur omnipotent   (avec éventuellement un co-pasteur, ou la femme co-pasteure du pasteur),

 —>  + un bâtiment où on se réunit le dimanche ,

 —>  + un programme bien ordonnancé et quasi immuable  :  x minutes de louange, suivies de x minutes de sermon, suivies de sainte Cène (cadences variables),   suivie de bénédiction finale avec un ou deux chants, suivie d’une sortie du groupe où enfin tout le monde peut parler et échanger, force bisous fraternels à  l’appui …

C’est sympathique, mais ce système n’a jamais fabriqué des disciples (sauf exception !), juste des gens auto-satisfaits et qui pensent qu’être des assistants de culte va les sauver.

Jésus aussi nous a avertis que l’illusion serait l’apanage de l’Église des derniers temps, via sa lettre à  l’Église de  Laodicée, la dernière étape avant la grande prostituée :

Apocalypse 3:17

Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu,

 

Voici, cette église ne sait pas et ne veut pas savoir que le Seigneur n’est même pas au milieu d’elle, mais à  l’extérieur. Il semble même que personne ne s’intéresse au VÉRITABLE Jésus qu’elle ne sait entendre (Apoc 3  :20), et qu’à  l’intérieur, c’est un faux Saint-Esprit ( »  Satan se déguise en ange de lumière  « ), un autre Jésus et un autre évangile, séduisant mais mortel, que l’on propose

Quel est donc le mal de Laodicée  ?  Comment a-t-elle pu en arriver là    tout en se prétendant  »  église de Christ   » ?

Le verset suivant y répond

Apocalypse 3:18 je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.[…]

—> 1 Elle est pauvre, spirituellement en ruine, car elle refuse d’entendre parler de péché et de jugement, parce qu’elle préfère l’auto-tolérance envers le péché et les compromis  : il lui faut acheter de l’or pur (ça coûte très cher  : cela coûte le MOI, l’amour du monde et de ce qui a dans le monde, cela exige de mettre sa vie sur l’autel, entièrement et de mourir à  soi-même et au péché …). L’or pur symbolise la sanctification. Pour obtenir de l’or pur, le métal doit être passé par de l’acide nitrique pour éliminer les scories, ou passer dans un creuset, à  1 200 °, voire beaucoup plus.

—> 2 Elle n’a pas de vêtements blancs. Elle ne fait pas les œuvres préparées d’avance par Dieu, mais ses propres projets et ses propres programmes, ce qu’elle juge humainement juste,propre à  faire croître l’assemblée en nombre,  agréable à  Dieu et valorisant, mais qui sont des œuvres vaines car  »  sans Jésus on ne peut rien faire  « … Alors, elle n’a pas ce vêtement blanc qui peut couvrir sa nudité, qui  »  sont les œuvres justes des saints   » (Apoc 19  :8). Donc cette église ne fait pas partie des vierges sages, elle n’a pas l’habit de noces, elle ne sera pas enlevée, elle devra passer par l’extermination (Apoc 13 et 14) si elle veut avoir part à  la deuxième résurrection, sinon, elle ira rejoindre (elle y est déjà , de fait) la  »  grande prostituée  « , celle qui est sur la  »  large avenue qui mène à  la perdition et que beaucoup empruntent  « .

Le vêtement blanc, de fin lin pur et éclatant, coûte la même chose  : la mort à  soi-même, au péché, la mort à  ses propres ambitions, à  sa propre volonté.

Ce n’est plus  :

–             Merci Seigneur de bénir mes projets

Mais

–             Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne. (Luc 22  :42) – Je ne puis rien faire de moi-même …. je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.(Jn 5  :30)

 

On y parvient parce qu’on a compris quelque chose d’essentiel  :

Romains 7:18 Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à -dire dans ma chair : j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien.

—> 3  : elle est myope ou aveugle. Donc elle marche dans l’Illusion. Le collyre du Seigneur coûte ce qui est le plus cher aux hommes  : LEURS CONVICTIONS INTIMES, CELLES QUI VIENNENT DE LEUR CÅ’UR, DE LEURS EXPÉRIENCES, DE LEURS ACQUIS SCOLAIRES, UNIVERSITAIRES, CULTURELS, ECCLÉSIAUX, … ET NON DE LA PAROLE DE DIEU  ;

Alors, ce collyre, c’est cette même Parole qui vient laver toute la pourriture des mensonges religieux pour les remplacer par la Vérité qui vient de la bouche de Dieu.

C’est absolument extravagant de constater à  quel point les gens s’accrochent à  leurs convictions, surtout leurs convictions religieuses, parce que l’écroulement de ces illusions, c’est l’écroulement de leur propre identité, car ce sont des IDOLES. Le mot IDOLE vient du grec  »  eidolon   » qui signifie  »  reflet  « . C’est un reflet de soi-même auquel on s’identifie et qui est toujours valorisant pour l’égo…

Alors que la Vérité nous met par terre, en larmes, au pied de la croix de Golgotha…. Le MOI s’y fracasse, avec l’orgueil de vie, pour laisser place à  l’humilité nécessaire pour comprendre qu’on ne savait rien et qu’il nous faut tout réapprendre.

Donc se défaire de ses illusions est un véritable combat, une guerre contre sa propre chair. Cette forteresse d’illusions faisait partie de notre personnalité et nous donnait un sentiment de protection  : une bien illusoire protection puisqu’elle conduit à  la perdition. En face, il faut l’épée de l’Esprit qui est la Parole de Dieu, la ceinture de la vérité, le bouclier de la foi, le casque du salut, la cuirasse de la justice, sans oublier la chaussure du zèle de l’évangile de paix, c’est-à -dire l’amour pour les perdus avant l’égocentrisme et l’égoïsme  ! (Éph 6  :12)

Rien de moins que tout cela, mais au moins tout cela  !

2Co 10:3 Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. 10:4 Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. 10:5 Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à  l’obéissance de Christ. 10:6 Nous sommes prêts aussi à  punir toute désobéissance, lorsque votre obéissance sera complète. 10:7 Vous regardez à  l’apparence ! Si quelqu’un se persuade qu’il est de Christ, (= illusion religieuse) qu’il se dise bien en lui-même que, comme il est de Christ, nous aussi nous sommes de Christ.

Voilà  la démonstration que quelqu’un marche dans la vérité  : toutes ses pensées sont captives dans l’obéissance à  Christ  ! C’est l’abdication ABSOLUE du MOI  !

C’est bien pour cela que cela coûte si cher  ! Et c’est bien pour cette raison que Jésus-Christ a dit  :

Matthieu 7:14 Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à  la vie, et il y en a peu qui les trouvent.

Pourtant – et la Parole parle particulièrement des derniers temps dans ce passage – Dieu est sévère, très sévère pour ceux qui n’aiment pas la vérité   et qui préfèrent les fables humaines qui ne coûtent rien. Il en rajoute même, comme s’il voulait dire à  ceux qui n’aiment pas cette vérité qu’est Christ, de l’alpha à  l’oméga :

–             Puisque vous préférez les fables… je vais vous en donner à  gogo  !

2Th 2:9 L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, 2:10 et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. 2:11 Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, 2:12 afin que tous ceux qui n’ont pas cru à  la vérité, mais qui ont pris plaisir à  l’injustice, soient condamnés.

L’injustice dans la Bible, cela n’a rien à  voir avec nos sentiments humains, c’est ce qui n’est pas juste AUX YEUX DE DIEU, donc non conforme à  sa parole … Paul ajoute d’ailleurs dans le verset suivant, pour les vrais disciples de Christ

(2  :13) Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut, dans la sainteté de l ‘Esprit et la foi de la vérité.

 

Je vais donner un exemple concret, vécu (parmi bien d’autres  !) de la manière dont fonctionnent les consommateurs de fables. Un jour, je vois apparaître dans un commentaire un intervenant insistant avec virulence pour affirmer que l’enfer n’existait pas. Et de citer à  l’appui des théologiens ayant écrit sur le sujet, la base étant que Dieu étant bon, Il ne pouvait permettre que ses créatures souffrent éternellement. Oh, combien satisfaisant pour notre sentimentalisme et nos espérances secrètes, cette conviction  !  Je réponds par une quinzaine de versets bibliques, qui démontrent la réalité de l’enfer, et la réalité de souffrances éternelles dans  »  le feu qui ne s’éteint point  « . Retour immédiat  : l’intervenant proteste déclarant que c’est parce que nous sommes ignorants, que nos bibles sont tordues, qu’il faut comprendre le grec et l’hébreu pour bien lire certains versets dans leur signification réelle, et cet intervenant de se référer à  d’autres érudits du grec et de l’hébreu qui lui étaient  »  très proches  « , en envoyant des liens vers leurs écrits…

Ce que la Bible disait avait bien moins de valeur que ce que ces érudits disaient, mais qui confortait ce qu’il voulait entendre  !

Voici l’exemple typique d’un consommateur de fables idolâtre  des marchands d’illusion …  !

 

Rappelons 2Th 2  :13  

 

Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut, par la sanctification de l’Esprit et par la foi en la vérité.

 

La sanctification de l‘esprit exclut tout compromis avec des fables humaines, et implique une foi dans la VÉRITÉ, qui se traduit CONCRÈTEMENT par l‘obéissance   aux commandements (1Jn 3  :24), seule chose qui permet de demeurer en Christ, donc dans la vérité, puisqu‘il est la vérité  ! Dont les deux plus importants  :

 

Mc 12  :29 Voici le premier : Écoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur ;  12:30 et : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force.  12:31 Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là .

La foi dans la vérité exclut les œuvres vaines, mais induit des œuvres conduites par Dieu. Car il est une foi qui sauve, et une foi qui ne sauve pas …

Jacques 2:20 Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les oeuvres est inutile ?… 2:26  Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les oeuvres est morte.[…]

Suite:

2 – Les rescapés du système

3 – Les marchands d’illusion

4 – L’Église cachée en Christ des derniers temps