Les fondements de la foi en Jésus – L’unicité de Dieu, par le frère Mehdi

Transmis par Armande – Note MAV: Je me réjouis de voir que d’autres voix s’élèvent pour proclamer une vérité, lumineuse quand la Parole de Dieu et l’Esprit saint nous ouvrent les yeux !

Il est intéressant de voir que le sujet commence à créer une séparation entre ceux qui sont prêts à remettre en question leurs « traditions » par ce qu’ils ont l’amour de la vérité, et ceux qui se crispent sur un dogme grec non biblique dont on peut voir les effets dévastateurs sur l’Église* depuis 1600 ans !

Je renvoie le lecteur à tout ce qui a été écrit ici sur le sujet depuis 5 mois:

Dieu est-Il une trinité ? Par Joseph Sakala, avec commentaires de Michelle d’Astier

 

Quand ai-je cessé de croire en la doctrine de la Trinité ?- témoignage de Michelle d’Astier de la Vigerie

 

Les Deux Venues de Yéhoshoua, par Ruth

Ma dernière trouvaille est que le mot HEIS, mot grec traduit par « un seul » dans le NT, est un nombre premier, donc INDIVISIBLE.

 

Comment les trinitaires peuvent dire que le UN (= UNIQUE, UN SEUL) est composé de « trois unités ». Dieu n’aurait-Il pas inventé les mathématiques ?

 

Medhi souligne bien ce que nous avons relevé (entre cent autres !!!) et qui bannit tout dogme de la Trinité définitivement !:

 

Un des scribes, qui les avait entendus discuter, sachant que Jésus avait bien répondu aux sadducéens, s’approcha, et lui demanda : Quel est le premier de tous les commandements ? 29 Jésus répondit : Voici le premier : Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique (« heis ») Seigneur… 32 Le scribe lui dit : Bien, maître; tu as dit avec vérité que Dieu est unique, et qu’il n’y en a point d’autre que lui,..
Je reste moins sévère que Medhi concernant le non salut de ceux qui croient en la Trinité: la plupart des Chrétiens ont été abreuvés à ce dogme depuis des siècles, un dogme toujours soutenu aujourd’hui par des « sommités écclesiales » (malgré l’évidence !). Sous réserve, bien entendu, qu’ils marchent avec le véritable Christ et qu’ils obéissent à ses comandements en se sanctifiant. J’ai pu constater que tous ceux qui avaient une relation intime avec le Seigneur acceptaient comme une évidence que la Trinité était un dogme faux, car flou et conduisant à faire des prières souvent confuses quant au « destinataire » !
Mais qu’en est-il de ceux, justement parmi ceux qui enseignent, qui ont entendu la vérité et qui NE VEULENT PAS L’ENTENDRE ? (SOUVENT, JE CROIS, PARCE QU’ILS NE VEULENT PAS AVOUER QU’ILS ONT FONDÉ LEUR FOI ET LEUR ENSEIGNEMENT SUR UN DOGME HÉRÉTIQUE)
La Parole de Dieu répond:
Rom 1 : 18 La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui par leur injustice tiennent la vérité prisonnière, 19 car ce qu’on peut connaître de Dieu est évident pour eux, puisque Dieu le leur a fait connaître. 
* En sus de la perte du salut pour beaucoup qui se font un « autre Jésus », un sous-dieu tolérant et laxiste,  ce dogme a écarté les monothéistes authentiques: le peuple juif, mais aussi les Musulmans descendants d’Ismaël qui savent qu’il y a UN SEUL DIEU… même s’ils se trompent de Dieu.  Car on ne leur a pas présenté Christ comme Dieu parmi nous s’engendrant Lui-même en chair par Jésus-Christ qui, en tant qu’homme, est nommé son « Fils », même comme faisant partie d’un Dieu composé de trois unités ou trois personnes: deux termes strictement hérétiques, et nous l’avons démontré.

 

  3Comments

  1. Patrice   •  

    Mehdi cite Esaïe 63 : 16 mais il le cite partiellement, c’est dommage :

    « C’est Toi, Éternel, qui es notre Père… c’est Toi… qui t’appelles dès l’éternité notre Sauveur », ou Rédempteur selon les versions.

    Nous savions déjà qu’ « Un enfant nous est né… on l’appellera Père éternel », voici que le Père est appelé Sauveur, prérogative du Fils !

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Effectivement. Mais Mehdi a fait en une demi heure un message percutant. S’il avait cité tous les textes que nous avons cités dans les articles ou commentaires, son message aurait duré six heures ! 🙂

      Je me réjouis vraiment de voir que d’autres ouvrent les yeux et le disent, sans crainte de l’establishment ! (Qui est en train de trembler sur ses bases, car le jugement commence par la maison de Dieu, et tout ce qui n’a pas été bâti par Dieu va s’effondrer.)

      Voyons les grandes hérésies (grecques et héritées du catholicisme) de nos églises

      – La Trinité…

      Probablement la source de toutes les autres hérésies, puisqu’elle donne à l’Église un « autre Jésus » (2Co 11:4), de fait, un « autre dieu », qui n’est pas à craindre, qui est permissif et tolérant pour les évangéliques, attendrissant pour les catho. On en parle beaucoup ici et ailleurs.

      ET ÇA BOUGE !

      – LE CONCEPT DU « CORPS PASTORAL »

      – Le sytème pastoral, avec un petit pape par église, l’église étant devenue de ce fait un bâtiment et non plus des Chrétiens rassemblés (dans les maisons, au premier siècle). En fait, c’est le système des Nicolaïtes, avec des pro (clergé) d’un côté, et les fidèles (laïcs) de l’autre, système hérité du catholicisme (et des cultes païens). Les premiers – les Nicolaïtes (= qui domine le peuple) se mettent sur un piedestal et s’arrogent seuls le droit d’enseigner le peuple, en marginalisant les autres ministères, notamment celui des (vrais) prophètes et celui des (vrais) apôtres, et contrairement à Ephésiens 4. les autres, les « fidèles » (fidèles à qui ? à des murs ? à leurs habitudes ? à leur pasteur ?), sont passifs, démis et contents de l’être. Avec le temps, et comme tout de même cela faisaitdésordre de ne voir que les pasteurs dans l’Église, nombre d’entre-eux ont gonflé leur carte de visite en ajoutant « apôtre » (en Afrique, ils poussent comme les champignons). Ils se donnent eux-même le titre d’apôtre dès qu’ils ont fait construire deux ou trois batisses nommées église, alors que l’apôtre, dans la Bible, lève et porte l’Eglise d’une ou plusieurs villes, sillonne souvent un continent et n’est jamais attaché à un batiment local dont les « fidèles »   le salarient.

      Puis il y a tous ces pasteurs ou évangélistes qui se proclament prophètes, parce que cela fait accourir des foules avides d’une parole prophétique « agréable à entendre et qui caresse les oreilles », prêts à donner des sommes parfois extravagantes pour qu’on s’occupe « spécialement » d’eux !

      J’en parlé de toute cette adoption du nicolaïsme par le système pastoral dans mon livre «  les Renards dans la Vigne ».

      Quoi d’étonnant à ce système dont l’enseignement est formaté depuis des siècles sur des bases grecques, enseignement rempli d’erreurs sutiles mais pernicieuses et destuctrices (d’autant qu’il est probable que les écoles bibliques sont depuis longtemps noyautées par des Francs Maçons, comme l’est l’Eglise catholique, comme le sont l’Eglise protestante et luthérienne, et on en voit les fruits actuels : bénédiction des couples homo adoptée par certains pasteurs).

      Ce sont les VRAIS apôtres et les VRAIS prophètes qui sont vraiment mandatés par Dieu pour dénoncer les hérésies: ceux-là, on les a fait taire durant des siècles, l’esprit de Jézabel (la tueuse de prophètes, la tueuse de vérité), ayant infesté toutes les Églises, malgré les avertissements solennels de Dieu en apocalypse ! Mais on les fait tout autant taire aujourd’hui, car une des caractéristique qui les accompagne, ce ne sont pas les succès d’estrade, c’est le rejet et la persécution par la calomnie !

      Ce sytème pastoral qui fait du pasteur, de fait, la tête de son « église » (en lieu et place de Christ) conduit à une forme de rigidité orgueilleuse camouflée derrière ce que j’ai appelé, à force de le constater chez beaucoup : « l’ONCTUOSITÉ CONDESCENDANTE PASTORALE ». Un de mes amis messianiques me faisait remarquer que le fait de se mette AU-DESSUS du corps de Christ conduisait bien des pasteurs à se considérer comme dépositaires d’une :

      infaillibilité pastorale

      Tant qu’à s’asseoir sur les racines de Constantin, il faut le faire jusqu’au bout ! Donc ils ont recopié « l’infaillibilité » ce qui donne à beaucoup une nuque raide et l’incapacité de se remettre en cause.

      Et c’est bien le corps le plus rigide qui soit lorsqu’on ose remettre en question le système ecclesial qui l’élève, le sacralise et le fait vivre, et de fait, lorsqu’on remet en question l’existence même d’un tel corps. (J’ai rappelé plusieurs fois qu’un corps indépendant dans un corps, c’est un cancer.). Dans le Nouveau Testament, il n’est fait mention que d’un corps: le corps de Christ !

      Sans compter que ce système pastoral emprunté du catholicisme conduit obligatoirement à détourner les dîmes – strictement réservées pour porter les ministères qui enseignent et qui vont amener l’évangile partout (Gal 6:6) – , dîmes détournées pour construire des bâtiments onéreux, souvent à la gloire de l’homme, et salarier des ministères sédentaires dont beaucoup devraient effectuer un travail dans le civil car ils ne s’occupent même pas des brebis, ou bien peu, et certaiement pas à plein temps (ex: pas de délivrance, ce qui demande beaucoup de temps, rares visites, de préférences aux « grossesdîmes » qu’il fuat ménager, mais pas aux souffrants, pas aux pauvres de la « paroisse » ) ! Par contre, ils vont laiser dévorer leur temps par l’administration, la comptabilité, les enregistrements audios ou vidéos, parfois les éditions (oh, combien il faut agir pour se faire un nom !) et des programmes humains destinés à « faire tourner la boutique », et bien sûr quelques RV « pastoraux » des fidèles qui viennent les consulter pour un oui ou un non (ce sont souvent les mêmes !) et se donner ainsi l’illusion d’être très occupés: pourtant, spirituellement, la plupart de ces assemblées n’avancent pas, voire régressent et tombent dans l’apostasie pour remplir les rangs, car les véritables brebis du Seigneur s’en échappent en réalisant que la nourriture y est insipide ou empoisonnée. C’est au final – coùt des salaires, de la construction, de l’équipement technique sono et informatique, et de l’entretien oblige -, non le Royaume, mais le bâtiment qu’il faut remplir par tous les moyens, y compris par des messages lénifiants, pas dérangeants et rassurants… mais qui conduisent à la mort et non à la vie.

      Et cela conduit aujourd’hui à toutes les dérives les plus dramatiques et abominables, et notamment à l’évangile de prospérité : le seul objectif de ses « promoteurs » étant de se remplir personnellement les poches et de planer orgueilleusement au-dessus de mega churchs, remplis de faux chrétiens attirés comme par un aimant par ces « paroles trompeuses » (2P2) qui leur laisssent entendre que Dieu veut leur prospérité financière sur terre (des tésors sur terre et non dans le ciel) et qu’Il va la leur donner pour qu’ils puissent vivre luxueusement . Peu importe que Jésus ait dit qu’il serait très difficile à un riche d’entrer dans le Royaume.

      1Ti 6: 8 si donc nous avons la nourriture et le vêtement, cela nous suffira. 9 Mais ceux qui veulent s’enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. 10 Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments.
      11 Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur.

      Y en aura-t-il un seul de sauvé, dans les adeptes de ce faux évangile qui pourtant gagne du terrain dans le monde entier, les hommes des derniers temps, comme l’avait prophétisé Paul, étant « amis de l’argent » et « aimant le plaisir plus que Dieu » ?

      – LA THÉOLOGIE DU REMPLACEMENT

      Le dimanche en lieu et place du shabbat, et toutes les autres fêtes chrétiennes: Pentecôte, Paques, etc, étant aussi décalées pour ne pas coïncider avec les fêtes juives. Volonté délibérée de la part de Constantin de changer « les temps et la loi » (Dan 7:25) pour couper l’Église romaine de ses racines messianiques…

      Le protestantisme a gardé ces changements hérétiques et est entré de plein fouet dans la DOCTRINE DU REMPLACEMENT, coupant l’Eglise de ses racines messianiques, donc de l’huile de l’olivier franc. L’Église, dans son ensemble, et depuis des siècles, est antisémite et s’est avarée la pire persécutrice des Juifs, même si – à l’instar de Jésabel-, elle faisait toujours exécuter ses sévices et génocides via des civils (Hitler, entre autres, dans un Allemagne abreuvée aux écrits antisémites de Luther).

      Cela a aussi fait éliminer, malgré les sévères avertissements de Jésus en Matthieu 5, le garde-fous qu’est la thorah qui nous ramène toujours au coeur de la loi divine, à l’obéissance et à une sainte crainte de Dieu. D’où un « peuple de Dieu » qui « fait ce qui lui semble bon » , qui marche dans l’iniquité en pensant que, Dieu étant bon – au final, tous seront sauvés.

      Et c’est aujourd’hui l’Église du « On n’est plus sous la loi », celle d’une fausse liberté en Christ qui permettrait au Chrétien de faire ce qui lui plaît, celle de faux chrétiens qui n’ont jamais été confrontés à la sainteté et à la majesté divine, une Église appostate dont le signe le plus évident est l’absence de crainte de Dieu et la permissivité face au péché.

      Quel effroyable déchirement quand il se trouveront à la porte du Royaume et s’entendront dire:

      Matthieu 7:23
      Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.

      Ah oui, ils sont nombreux à dire: « LA LOI EST ABOLIE » , « On n’est plus sous la loi » , sans qu’aucun de leurs pasteurs les reprennent, de peur qu’ils partent de « leur » église !

      Voilà bien tout le problème:

      BAUCOUP DE PASTEURS – CHARGES IMMOBILIÈRES OBLIGENT – SE SONT APPROPRIÉS LES ÂMES !

      Je l’ai entendu aintes fois de mes oreilles « ces âmes nous appartiennent », quand certains s’enfuyaient de leur bâtiment pour aller dans une autre bergerie.

      Ezéchiel 18:4
      Voici, toutes les âmes sont à moi (L’Éternel); l’âme du fils comme l’âme du père, l’une et l’autre sont à moi; l’âme qui pèche, c’est celle qui mourra.

      Ah ! La théologie du remplacement ! Quand elle ne marginalise ou relativise pas lAncien Testament, elle s’approprie toutes les promesses faites à Israël D’ABOR et pour beaucoup résarvé à Israël SEUL et qui en a payé le prix fort !

      Rms 9:… mes frères, ….4 qui sont Israélites, à qui appartiennent l’adoption, et la gloire, et les alliances, et la loi, et le culte, et les promesses, 5 et les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen !

      Non seulement on les a massacrés au cours des millénaires car ils apportaient la loi de Dieu dans le monde, et Christ (la lumière dont les ténèbres ne veulent pas, y compris les ténèbres ecclésiales), mais on veul même leur voler: «  l’adoption, et la gloire, et les alliances, et la loi, et le culte, et les promesses, 5 et les patriarches,.. »

      On en a beaucoup parlé ici… Dieu merci, une « église messianique se lève » (en référence à un livre que tous devraient lire)

      La doctrine de la « couverture pastorale »,

      Doctrine récente, non biblique (réf ???), tout droit issue de l’esprit de contrôle de Jézabel, et qui donne une sorte de monopole au corps pastoral pour tout contrôler.

      Notre couverture, c’est la « prière des saints », et notre seul et unique vrai berger, c’est Christ (Ps 23 – Jn 10).

      Ceux que Dieu appelle comme pasteurs sont des bergers délégués ou, comme l’avait reçu notre amie Lily, des « chiens de bergers » . S’ils n’ont pas un coeur de berger et s’ils se paissent eux-mêmes, ce sont des boucs, des mercenaires ou des loups (Ez 34, Jn 10, et Mt 25). Ils ne couvrent personne spirituellement, car un titre de pasteur est strictement sans valeur aux yeux de Dieu s’il ne sert qu’à élever l’homme au lieu d’élever Christ seul: ils sont appelés à être des serviteurs, non des directeurs, non des « couvertures spirituelles », doctrine pompeuse qui fait remplacer Dieu par l’homme ! Pas grande diffférence au final de l’esprit qui fait du pape catho celui qui peut déterminer qui va aller au ciel et qu’on peut donc canoniser.

      Regardons en face ce qu’amène cette soi-disant « couverture pastorale » : une sorte de « droit divin » pour un homme qui détermine quelle est l’oeuvre, le ministère, voire le mariage, le travail, le voyage, … qui peuvent être agréés par lui, « l’homme de Dieu » , alors même que la plupart du temps, ils ne cherchent pas à consulter le Seigneur, préfrant se fier à ce qu’ils voient et ce qu’ils savent.

      Cela entraîne toutes sortes d’abus, aujourd’hui tout aussi omniprésents dans nos églises qu’ils l’ont été dans l’église catholique qui prétendait régir jusqu’à la vie privée des gens ! Bien sûr que la « couverture pastorale » existe : quand des pasteurs prient de tout coeur pour quelqu’un ! Ils peuvent aussi donner de bons conseils, (quand ils prennent le temps de consulter Dieu aussi longtemps qu’il le faut pour obtenir la réponse divine, et, bien sûr, les Ecritures). Mais ceci n’est pas l’apanage des pasteurs, mais de tout chrétien mature et diciple.

      Cela fait partie de la mission pastorale, POUR PROTÉGER, mais certainement pas pour mettre un poids de contrôle sur toute oeuvre ou ministère que Dieu a préparé d’avance et dans lesquels eux n’ont rien à faire, car c’est l’affaire de Dieu. Ministères ou oeuvres n’ont pas à être reconnus par un homme lui-même reconnu « pasteur » par l’establishment, mais reconnus à leurs fruits, selon Mt 7.

      Les hommes auront toujours tendance à ne reconnaître que ceux qui font partie de leur cénacle ou de leur clan, pas ceux qu’ils considèrent comme des microbes ou des nains spirituels. Oui mais justement, Dieu choisit les faibles choses du monde pour confondre les fortes afin que Lui seul soit glorifié. Même le prophète Samuel, qui pourtant marchait sans cesse avec Dieu et entendait audiblement ses directives, s’y est trompé.

      1 Samuel 16:7
      Et l’Eternel dit à Samuel : Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté. L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au coeur.

      Psaumes 33:13
      L’Eternel regarde du haut des cieux, Il voit tous les fils de l’homme;

      Et pourtant des hommes impudents pensent qu’eux voient au coeur des hommes et qu’ils ne peuvent se tromper !

      Ne parlons pas du fait que Dieu, dans sa sagesse, ne confierait pas à un homme, qui a un appel local, avec un champ de vision et d’action géographiquement restreint, à « couvrir » celui qu’il appelle avec un coeur d’apôtre, de prophète, ou d’évangéliste, à sillonner des continents.

      J’ai vraiment pu éprouver cette aberration dans certaines églises locales auxquelles je m’étais jointe, quand je m’entendais dire par des hommes d’église (locale!): « Le devoir d’un Chrétien c’est de venir et d’oeuvrer dans l’Eglise locale », alors que je venais de m’entendre dire par Dieu, directement: «  je t’enverrai jusqu’aux extrêmités de la terre », et de voir les portes s’ouvrir miraculeusement pour aller effectivement un peu partout dans le monde !

      Cela donne des dialogues de sourds ! Car a vision de trois ministères sur les cinq, c’est le monde (« votre champ, c’est le monde »), alors que la vision du ministère pastoral va rarement au délà d’un village ou d’un quartier de ville.

      La fausse doctine de la « couverture pastorale », non seulement a étouffé et étouffe toujours une grande majorité d’initiatives individuelles, qui pourtant venaient bien de Dieu. Elle a écrasé nombre d’appels, ou a persécuté méchamment ceux qui, pour obéir à Dieu, se levaient « sans leur bénédiction » : je suis bien placée pour connaître les dérives de cette fausse doctrine, et la méchante persécution qui peut en sortir, au lieu d’un soutien accompagné d’un amour véritable et de l’humilité qui doit accompagner tout ministère aîné.

      Au contraire, la doctrine de « la couverture pastorale » permet aux pasteurs de se glorifier de ce qu’ils n’ont pas fait et de s’attribuer tout le mérite quand l’oeuvre ou le ministère, « agréé par eux », réussit …

      La doctrine de la prospérité : « Dieu veut que tu prospères à tous égard ».

      Je n’en parlerai même pas ici tant elle est démoniaque et relève en fait de 2P 2: « par cupidité ils vous exploiteront au moyen de paroles trompeuses…. » . J’en ai fait un livre et plusieurs articles sur le sujet sont sur le blog.

      – La doctrine: « Dieu aime le pécheur, mais pas le péché » .

      Là encore, doctrine récente… mais « pas touche ! »: cela séduit tant de monde ! Référence biblique, SVP ?????

      Je vais bientôt m’en occuper de cette doctrine diabolique qui conduit les Chrétiens à ne plus avoir de loi du tout et à marcher par la chair au lieu de la crucifier, et je vais m’en occuper pour la dénoncer, tant elle est sournoise et séduisante par son « humanisme », alors que c’est un poison mortel .

      Car il est écrit que Dieu HAIT le méchant (Ps 11:5), or dans la Bible, le méchant, c’est le pécheur qui ne veut pas se repentir .

      Gen 6: 5 L’Eternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur coeur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. 6 L’Eternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son coeur. 7 Et l’Eternel dit : J’exterminerai de la face de la terre l’homme que j’ai créé, depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel; car je me repens de les avoir faits.

      On n’extermine pas ceux qu’on aime et on ne les jette pas non plus en enfer, et Dieu n’a pas changé ni mis de «  l’eau dans son vin « .

      Oui, certes, « Dieu a tant aimé le monde… » Jean 3:16 nous parle du monde que Dieu a fait, et qui était « très bon » (voir Gen 1), Mais il est aussi écrit : «  Dieu a fait les hommes droits mais qu’ils ont fait beaucoup de détours ». Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique; Justment, le prix de notre rachat a coûté si cher que ceux qui rejettent ce salut, ou qui se moquent de Dieu en continuant à pécher sans vergogne après leur soit-disant conversion, sont rejetés par Dieu.

      Psaumes 139:21
      Eternel, n’aurais-je pas de la haine pour ceux qui te haïssent, Du dégoût pour ceux qui s’élèvent contre toi?

      Il n’est pas écrit que Dieu aime tous les hommes, c’est une fausse doctrine

      (ex: Romains 9:13
      selon qu’il est écrit : J’ai aimé Jacob Et j’ai haï Esaü.
      )

      Seul « quiconque croit en Lui » sera sauvé, s’il persévère jusqu’au bout.

      Héb 10: 26 Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, 27 mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles

      Notons le « volontairement ». Tout le monde pèche, mais ceux qui endurcissent leur conscience pour ne pas se précipiter devant le trône de grâce quand ils pèchent, en sachant qu’ils ont blessé Dieu, sont dans une « attente terrible du jugement »

      Se moquer de Dieu, c’est se moquer de sa loi pour faire ses propres lois.

      1 Jean 3:4
      Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi.

      Gal6: 7 Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. 8 Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption; mais celui qui sème pour l’Esprit moissonnera de l’Esprit la vie éternelle.

      Oui Dieu attire tous les hommes à Lui, il ne rejette aucun de ceux qui viennent à Lui, mais ceux qui rejettent son appel à salut, les rebelles, sont déjà condamnés.

      Jn 3:16 est suivi de:

      18 Celui qui croit en lui n’est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. 19 Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. 20 Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées;

      Il aime par avance tous ceux qui viendront à Christ et IL LE SAIT D’AVANCE (« J’ai gardé ceux que tu m’as donnés, et aucun d’eux ne s’est perdu » Jn 17). Mais Dieu hait le pécheur impénitent qui refuse la correction et qui ne veut pas se repentir pour être sauvé. Il les appelle «  bâtards » (Héb 12), pas « fils ».

      Or les bâtards n’entrent pas dans l’Assemblée du Seigneur (Deut 23:2 Le bâtard n’entrera point dans l’assemblée de l’Eternel, même sa dixième génération n’entrera point dans l’assemblée de l’Eternel.), donc encore moins dans le Royaume. Les bâtards spirituels sont bien plus haïssables pour Dieu que les batards génétiques qui, eux, peuvent se repentir ! Dieu maudit les rétrogrades qui se sont endurcis (Héb 6:4) Et Dieu vomit même les Chrétiens tièdes (Apoc 3). On ne vomit que ce que l’on déteste ! On ne maudait que ceux que l’on hait !

      Paul dit: 1 Corinthiens 16:22
      Si quelqu’un n’aime pas le Seigneur, qu’il soit anathème ! Maranatha.

      Anathème veut dire : maudit de Dieu.

      Dieu hait le pécheur qui ne se repent pas et ne change pas ses voies et voici ce qui est dit en fin de Bible:

      Apoc 20: 15 Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu.
      Apoc 21: 8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

      Il est temps que les Chrétiens comprennent que ces paroles sont écrites POUR EUX, et non pour les mécréants, les Musulmans ou les Hindous, qui sont déjà perdus (sauf s’ils se repentent et changent leurs voies)…

      Jean 3:18
      Celui qui croit en lui n’est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

      Oui, Dieu préfère les froids aux tièdes. Car les froids savent qu’ils sont perdus. Ils ont conscience de l’éternité. Une parole de Dieu peut les bouleverser. Les tièdes sont comme ceux de Laodicée: ils croient n’avoir besoin de rien. Ils sont blasés, pensent tout savoir… et font leurs propres oeuvres. Dieu les vomit !

      Je pourrais aussi parler de l’évangélisation, qui n’est en rien scripturaire. Imaginez-vous les premiers Chrétiens mettant des petits bouts de papier dans les boites à lettres avec « Jésus t’aime », et l’adresse d’un batîment ? À l’époque: c’était le témoignage d’amour et de puissance des Chrétiens qui faisaient accourir les foules…On en est bien loin aujourd’hui ! Dieu a-t-il changé ? Non, c’est le témoignage « chrétien » occidental qui est devenu souvent un contre-témoignage !

      Je vais peut-être encore en trouver d’autres, de ces hérésies, dramatiques au final, de la part de ceux qui se vantent tant d’être « sola scriptura ». En fait, cela commence à m’hérisser le poil quand j’entends cette affirmation « sola scriptura », tant cela a servi de paravent pour camoufler de fait nombre d’hérésies que l’establishment en place ne veut surtout pas qu’on exhume et qu’il ne veut pas remettre en cause. Ce serait devoir remettre en cause toute une savante structure pyramidale, contruite par les hommes et non par Dieu, tout aussi pyramidale que l’est le système catholique.

      Oui, mais l’ordre du Seigneur est en train de tomber, partout dans le monde et surtout partout où le catholicisme a implanté ses racines grecques empoisonnées – Occident, Afrique, Amérique latin, USA…:

      Apoc 18: 4 Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. 5 Car ses péchés se sont accumulés jusqu’au ciel, et Dieu s’est souvenu de ses iniquités.

      Bon, je vais encore me faire des amis !!!!! Mais tant pis: il n’y a plus de temps. Dieu sépare son Epouse de la prostituée, et son Epouse se prépare… Je n’ai qu’un objectif:

      Jude:

      22 Reprenez les uns, ceux qui contestent; 23 sauvez-en d’autres en les arrachant du feu; et pour d’autres encore, ayez une pitié mêlée de crainte, haïssant jusqu’à la tunique souillée par la chair.

      À qui Jude parle -il et ordonne-t-il ces choses ? Aux pasteurs ? Non: aux « bien aimés »… Il y a des pasteurs qui font partie des bien aimés, bien sûr :-). Mais ils n’ont pas le monopole !

  2. Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

    Même les Musulmans se gaussent de la Trinité… et prouvent, EN SE SERVANT DE LA BIBLE, qu’elle n’existe pas !

    Même s’il déclare des tas de choses fausses, ce qu’il dit de la Trinité catholique est une démonstration que cette fausse doctrine favorise l’Islam dont les adeptes, monothéistes, ont beau jeu de se moquer de notre « trois en un »

Laisser un commentaire