Le retour du grand Mahdi, une étude de Daniel Steen

Note MAV: sauf de bien connaître certaines croyances de l’Islam, nous avons parfois du mal à comprendre ce qui fait la force de la foi des musulmans. Leur croyance dans le retour du Mahdi est, nous le verrons dans cette étude, un plagiat biblique étonnant, entremêlé avec des prophéties sur le retour de Christ-Jésus, non en Israël, mais au milieu des musulmans. Merci à Daniel pour cet éclairage.

——————————————

Les paragraphes qui suivent ont été écrits à l’aide du livre de Jean Ezéchiel : « Les prophéties de l’Islam » (éd. Alphée).

Ce sujet est très mal connu des chrétiens et c’est pourtant une question de la plus grande importance, Il existe en effet toute une série de prophéties islamiques méconnues de l’occident.

 

L’Islam s’est divisé en deux : les Sunnites et le Chiites. Pour faire très court, les Sunnites mettent l’accent sur la tradition (Sunna). Ils considèrent les 4 premiers califes comme légitimes (Abou Bekr, Omar, Othman et Ali) et désignent le successeur du prophète par investiture. Ils forment le groupe le plus nombreux (environ 90%).

Les Chiites constituent « le parti d’Ali ». Ils estiment que la succession de Mahomet aurait dû revenir, non pas aux trois premiers califes, mais à Ali, époux de Fatima et gendre du prophète, puisque le prophète n’a pas laissé de fils pour la succession et n’a pas non plus désigné de successeur.

Ceci a provoqué un schisme et après la mort d’Ali, ce groupe se rallia à ses fils Hasan (2ème imam) et Husyan (3ème imam). Ce dernier fut tué par les Omeyyades en Irak (680) où il est vénéré comme martyr.

Les chiites vénèrent les imams issus d’Ali et croient que le dernier de la lignée a été caché ; Ils attendent la réapparition de l«l’Imam caché ». Cependant ils se divisent en plusieurs groupes et ne sont pas d’accord sur le nombre d’Imams.

La secte de « duodécimains » qui domine en Iran, fortement représentée en Irak, au Liban, en Afghanistan et en Inde croit à 12 imams. Le 11ème était Hassan al-Askari, descendant direct d’Ali, qui épousa une chrétienne convertie à l’islam. Son fils Muhamad al Mahdi fut le 12ème et décida de « s’occulter » en 873 dès la mort de son père.

D’après la prophétie il devrait être le « Mahdi », c’est-à-dire le calife « bien guidé », dont le retour ayant lieu en même temps que celui du prophète Jésus, inaugurera une ère de justice et de bonheur.

Le mot « Mahdi » vient de « Hada » qui signifie « guidé ». Le prophète s’est servi de ce mot dans son sens littéral quand il a dit :

« Je vous recommande ma tradition et la tradition de mes califes orthodoxes et bien guidés après moi. »

En pratique, le « Mahdi » désigne « un homme de la famille du prophète, qui viendra à la fin des temps, remplira la terre de justice et d’équité après qu’elle eut été remplie d’injustice et d’iniquité »

La tradition islamique dit que la mahdi sera un imam ayant un message puissant, qui précédera la fin du monde et la venue de l’antéchrist. Il raffermira la communauté musulmane dans sa foi.

Un hadith d’Al Boukhari rapporté par Abou Hourayra dit que le prophète s’exprimait en disant :

« Comment vous comporterez-vous lorsque le fils de Marie descendra parmi vous et que votre imam sera parmi vous ? »

Par ailleurs, Ibn Majah et Al Karim rapportent que le prophète avait dit :

« Lorsque vous entendrez son appel, allez vers lui, prêtez-lui serment même si vous deviez ramper sur les glaciers car il est en vérité le Calife de Dieu »

Le Mahdi n’est pas une idée ou un signe, c’est une personne vivante qui symbolise le bien, comme le Dajjal (Antéchrist) symbolise le mal.

Les deux hadiths que nous venons de voir sont une promesse pour les musulmans, elles affirment la venue sur terre du  mahdi et de Issa Ibn Mariam ‘Jésus fils de Marie’. Toute la communauté islamique doit connaître cela. Il s’agit du Mahdi, le saint maître et de son co-missionnaire, le messie Jésus Christ.

Les Ayatollahs sont des « signes de Dieu » et sont les seuls dignes d’interpréter la pensée de l’imam caché. Tous les fidèles doivent s’en référer, car seuls ces « Mujtahids » sont en contact intérieur avec l’imam caché.

Nous constatons donc ce phénomènes extrêmement important ou l’on voit les chiites qui attendent le retour de deux prophètes : Jésus et Mahdi.

Conno Malgo a écrit un article dans la revue « Nouvelles d’Israël » d’octobre 2006 dans lequel il dit : « En outre, on sait à Jérusalem que les dirigeants iraniens sont intimement convaincus que la destruction d’Israël hâtera la venue du Mahdi, le réformateur du monde attendu par tous les musulmans. C’est pourquoi Israël est  d‘avis qu’il ne  faut pas s’attendre à voir se dessiner en Iran un changement idéologique ou le gel du programme de recherche atomique. Cela n’arrivera jamais. » 

Nous voici donc prévenus, les deux demi-frères, Israël et Ismaël attendent chacun un personnage extraordinaire qui doit leur donner le bonheur et l’autorité sur le monde. L’un est le messie attendu par les juifs, l’autre le grand Mahdi attendu par l’Islam.

Nous vivons dans des temps où l’on ne peut pas ignorer l’importance de ces peuples. L’objectif de l’Islam est de soumettre le monde afin d’établir le règne de Dieu selon son point de vue. Israël est bien malgré lui devenu le centre de toutes les préoccupations du monde. Jérusalem est revendiquée, le mont du temple est devenu un enjeu majeur qui peut déclencher une guerre mondiale. 

Le monde spirituel a engagé les grandes manœuvres autour d’Israël pour empêcher le retour du Christ. Satan n’a plus qu’à faire apparaître les personnages tant attendus.

Le retour de Issa Ibn Mariam

Le hadith rapporté par Abou Hourayra dans Mouslim enseigne que le prophète a dit :

« L’heure dernière ne viendra pas tant que le fils de Marie ne sera pas descendu parmi vous en qualité d’arbitre équitable. Il brisera la croix, il mettra à mort les porcs, il supprimera le tribut. Alors l’argent sera si abondant que personne ne voudra plus l’accepter. Ainsi est annoncé explicitement le retour d’Issa, Jésus, fils de Marie (que la paix d’Allah soit sur eux). A cette époque, tous les êtres humains seront croyants et une prosternation vaudra mieux que le monde et ce qu’il contient. Issa (Jésus) apparaîtra au minaret blanc à Damas et tuera Dajjal, l’antéchrist, près de Ramallah, aujourd’hui en palestine. Les négateurs qui sentiront l’odeur de Jésus mourront.»

L’apparition de Jésus sera visible et réelle. Il ne sera pas seul, mais accompagné du ciel entier, des milliers d’anges et des saints musulmans du passé enveloppés de lumière. Ils auront tous une apparence corporelle qui dévoilera leur âme. « Notre prophète Mohammed (salut et bénédiction sur lui) sera présent ». Chacun verra le ciel apparaître comme s’il était seul au monde.

« Comme l’éclair, en effet, part du levant et brille jusqu’au couchant, ainsi en sera-t-il de l’avènement du fils de Marie ».

Chaque homme réagira selon les dispositions de son cœur. Jésus ne reviendra pas en tant que prophète, car après Mohammed il ne peut y avoir de prophète. Il viendra rétablir l’Islam, la religion d’Abraham. Il prêchera l’Islam aux chrétiens qui l’écouteront. Il affirmera qu’il n’est pas Dieu mais qu’il est le messie. Il interdira le porc et détruira le mythe de la croix. Il pratiquera l’Islam qui sera la dernière religion à subsister. Ceux qui auront su rester fidèles dans l’épreuve de l’antéchrist seront bénis.

Les peuples qui se seront soumis à l’antéchrist seront repentants, à genoux ils diront :

« Nous ne savions pas que tu existais. Nous croyions, on nous l’avait dit, que tu n’étais qu’un mauvais esprit, un Dieu jaloux de son pouvoir. Pardon pour nos péchés. Fais de nous ce qu’il te plaira. »

Pour ceux qui se seront repentis, il n’y aura ni jugement, ni condamnation. Jésus établira la paix sur terre, mais au moment où l’on croira que tous les malheurs de l’humanité seront finis, une dernière épreuve, la pire de toutes, surviendra : ce sera le déferlement de Gog et de Magog sur l’humanité, selon une mythologie spécifiquement  islamique.

Le « Dajjal »

Le prophète disait que l’antéchrist (Dajjal) « se comparera à Dieu. Dans son mensonge, il prétendra être Dieu ». Il ajoutait en parlant à son peuple : « s’il vient et que je suis là, je vous défendrai ».

Un hadith rapporté par les traditionalistes dit que le Dajjal viendra avant le retour de Jésus et la grande bataille de Gog et Magog (voir la fin de l’apocalypse).

Il faut comprendre que le monde islamique connaît très bien les prophéties de la fin des temps, c’est dans leur culture. Ils attendent les évènements, pour beaucoup avec une certaine angoisse, car leur prophète a donné des prophéties de destruction pour l’islam. Il n’est pas inutile que le monde chrétien connaisse ces prophéties, car les évènements mondiaux ont un impact considérable sur le monde musulman et par conséquent peuvent conditionner ses réactions compte tenu des paroles du prophète.

D’après le prophète ; le Dajjal sera d’origine juive, il sera jeune et naîtra à Khorassam en Irak. Son œil droit sera éteint, il sera borgne et sera l’image de Abd Al Ozza Ibnou Ouatane, un grand ennemi de l’islam. Sa venue sera précédée de 3 années de sécheresse planétaire, après quoi il sera capable de donner à boire et à manger à ceux qui l’écouteront. (Hadith 149 rapporté par Al Naouas ben Samâm). Autrement dit il aura un pouvoir sur les éléments naturels.

Un autre hadith, écrit il y a plus de 14 siècles dit ceci : « Comment se déplacera-t-il ? Il sera aussi rapide que les vents ».

L’islam considère que l’antéchrist sera nuisible pour lui à un tel point que le prophète à dit dans l’hadith 148 rapporté par Imran ben Hossein : « Que celui qui entend parler de l’antéchrist s’en éloigne ! Car, par Dieu, il en est qui viendront le trouver (par curiosité) s’estimant des croyants sincères et qui finiront par le suivre à cause de tous les miracles douteux qu’il aura accomplis. »

L’antéchrist aura un pouvoir de vie et de mort. Il sera en quelque sorte capable de « ressusciter » quelqu’un après l’avoir tué. Il sera une calamité pour le monde entier. Il viendra donc de la région de Khorassan en Irak et 70 000 juifs armés le suivront. Il attirera beaucoup car il donnera à boire et à manger. Les musulmans seront tentés de le suivre et d’apostasier leur foi.

Il faut donc comprendre que les évènements actuels mettent le monde musulman en ébullition. Notamment depuis que la lutte entre les palestiniens et les juifs s’est exacerbée et aussi depuis l’entrée des américains en Irak. Toutes les écoles coraniques examinent les prophéties qui parlent de la venue de l’antéchrist juif.

Le prophète déclare dans l’hadith 133 rapporté par Al Tirmidhi que la guerre finale débutera en Irak :

« Des étendards noirs partiront de Khorassam et nul ne pourra les arrêter jusqu’à ce qu’ils soient plantés à Ylia (en palestine) »

 Nous voyons dans cette étonnante prophétie un démarrage en Irak et une fin à Jérusalem. La prophétie islamique dit également que la dernière bataille se fera dans la plaine de Jezréel où se dresse le tell Megiddo (l’Harmaguedon de l’apocalypse).

Le prophète ajoute dans l’hadith 144 rapporté par Ibn Massoud et Al Thawri : « A l’apparition de l’antéchrist, les gens se répartirons en trois groupes : un groupe qui le suivra, un groupe qui se réfugiera sur une terre ou pousse le Chih (c’est l’absinthe qui pousse au désert) et un troisième qui s’établira sur le littoral irakien et qui se battra contre l’antéchrist. Les croyants finiront par se regrouper dans la campagne de Cham (Syrie) et enverront une de leurs patrouilles dans laquelle se trouvera un cavalier au cheval roux ; ils combattront et pas un ne reviendra vivant »

Les prophéties de l’Islam s’accordent à dire que les hommes n’arriveront pas à vaincre l’antéchrist et que seul le Christ y parviendra.

Il faut maintenant comprendre que la majorité des musulmans sont inquiets de la montée des Islamistes. Ces extrémistes sont persuadés que la guerre qui est commencée contre l’occident va se terminer par une victoire totale de l’Islam et l’instauration d’un califat sur le monde entier. Ils pensent que ceux qui refuseront de se convertir disparaîtront et que lorsque Jésus reviendra il balaiera le reste des chrétiens.

Les musulmans spirituels font une autre analyse. Ils comparent la situation du monde islamique à celui des juifs dans leur guerre contre les romains. Les zélotes de l’époque étaient les extrémistes, ils étaient persuadés de pouvoir chasser les romains de Palestine et rétablir le royaume d’Israël comme autrefois. Ils ont provoqué la puissance romaine, et sont allés « jusqu’au bout ». Cela a fini par la destruction de Jérusalem, du temple et la dispersion des juifs.

La crainte des modérés est donc de voir le même processus se mettre en place. Les attentats contre l’occident se multipliant, la façon de présenter l’islam par les extrémistes va finir par écoeurer le monde occidental et le conduire à éradiquer ce qui fait la puissance politique et spirituelle de l’islam, c’est-à-dire les lieux saints.

Les islamistes tiennent actuellement les lieux saints. Ils sont persuadés qu’une chose pareille n’arrivera jamais. Or il faut savoir qu’au mois de septembre 2005, le congrès américain a autorisé l’utilisation d’armes nucléaires contre les terroristes et contre les pays qui les hébergent.

Il y a une prophétie qui remplit les musulmans d’angoisse, elle concerne les lieux saints islamiques. En effet, le prophète a annoncé la destruction des lieux saints (La Mecque et Médine) par l’antéchrist. L’hadith 78 rapporté par Abou Hourayra dit ceci :

« L’heure suprême n’arrivera pas avant qu’un feu ne jaillisse du pays de Hedjaz, dont la lueur éclairera les cous des chameaux se trouvant à Bassora. »

Le pays de Hedjaz est l’Arabie Saoudite. Une lueur visible jusqu’en Irak, ne peut être qu’un feu nucléaire. Cela serait pour l’islam une catastrophe incroyable, qui conduirait à la réalisation d’une autre prophétie de Mohammed (Hadith 204 rapporté par Houdhayfa ben Alyaman) :

« L’Islam sera foulé de la même manière que l’on froisse les broderies d’un bel habit, si bien qu’on ne saura plus ce qu’est le jeûne, la prière, l’aumône ou un rite religieux. En une nuit le coran sera oublié sans qu’il en reste la moindre trace sur terre. Seuls demeureront quelques groupes de gens comptant des vieillards et des vieilles femmes qui diront : ‘Nous avons connu un temps où nos pères prononçaient cette parole : Il n’est point de divinité en dehors de Dieu…’, ils ignoreront tout de la prière, le jeûne, l’aumône et de tout autre rite »

Ainsi, d’après ces prophéties, le monde musulman sera réduit à l’humilité avant le retour de Jésus. Mohammed a dit « L’Islam a commencé à Médine, errant et fragile, Il finira de la même façon ».

Pour terminer cette très courte explication, nous rapportons un extrait de l’hadith 191 : « Il y aura toujours une partie de ma communauté qui combattra ouvertement dans la voie de la vérité jusqu’à la fin des temps. Issa, le fils de Mariam, descendra et le commandeur des croyants lui dira : ‘viens diriger notre prière’ et Issa répondra : ‘Non, continue à diriger la prière car vous êtes de la communauté de Mohammed, chacun peut présider la prière de l’autre ».

Enfin, le prophète parle également d’une « bête » et dit : « La bête apparaîtra munie du sceau de Salomon fils de David et du bâton de Moïse fils d’Imram. Elle fera resplendir le visage des croyants en les touchant par le bâton de Moïse, et marquera du sceau de Salomon le nez des mécréants. » (Hadith 197 rapporté par Abou Hourayra).

Nous voyons donc dans cet hadith que le prophète parle d’un « marquage ». C’est pourquoi les musulmans sont sur leur garde, comme les chrétiens, à cause des moyens de marquage de l’humanité (code barre, puce etc…).

Laisser un commentaire