Le « réchauffement climatique » est la base de la nouvelle morale laïque. Par Patrick Fritschy

Aujourd’hui nous avons eu en Suisse plusieurs manifestations étudiantes pour « Sauver le climat », environ 15’000 étudiants dans les rues du pays. (Source)

Nous pourrions nous réjouir de constater que les jeunes se mettent à lutter contre la pollution, bien réelle de notre planète. La préoccupation de la jeune génération pour les questions climatiques est une réalité. Un discours d’une jeune fille de 15 ans a marqué la COP 21 :

http://video.lefigaro.fr/figaro/video/je-parle-au-nom-de-la-justice-climatique-le-discours-touchant-d-une-suedoise-de-15-ans-a-la-cop-24/5980116268001/

Elle a parlé « Au nom de la justice climatique ». Il y actuellement une déferlante climatique sur l’ensemble des médias. Que se passe-t-il ?

On peut être « climatoseptique » et nier les changements. C’est une position difficile à tenir dans les faits. Les glaciers des alpes diminuent, la glace des pôles aussi, nous cumulons les années chaudes. Ce sont des faits difficiles à contredire.

La vraie raison de tous ces changements serait les émissions de CO2 d’origine fossile. En tous cas si on en croit les scientifiques. Ceux-ci parlaient auparavant du problème des pluies acides, du risque de refroidissement dû à la pollution de l’air, etc. J’avais appris que le CO2 est un gaz neutre.

Pas facile de comprendre ce qui se passe réellement.

Que dit la Parole ?

Rom 8 :19-2 Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité, -non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, avec l’espérance qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement.

Oui, la création toute entière a été affectée par le péché. Elle attend la libération qui viendra avec le retour de Jésus, le Créateur.

Or un slogan qui revient continuellement est « Sauvons la planète ».

QUI est le sauveur, dans cette nouvelle morale, c’est l’homme et non Dieu. Les rôles sont inversés. La bible nous prévient que nous ne sauverons rien, au contraire :

Ap. 16 :8-9

Le quatrième (ange) versa sa coupe (de colère) sur le soleil. Et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu; et les hommes furent brûlés par une grande chaleur, et ils blasphémèrent le nom du Dieu qui a l’autorité sur ces fléaux, et ils ne se repentirent pas pour lui donner gloire.

Trois indications importantes :

⇒ La source du réchauffement est à chercher du côté du soleil.

⇒ C’est Dieu qui intervient et qui a tout dans ses mains.

⇒ Les hommes blasphèment et ne se repentent pas.

Voici ce que nous vivons aujourd’hui. Les hommes s’éloignent de plus en plus du Créateur. Pire il y a un remplacement massif de la morale, qui était d’origine judéo-chrétienne, par une nouvelle morale liée au « climat ».

Les jeunes qui manifestent pour le climat réclament un avenir. C’est notre orgueil insensé qui nous fait croire que l’avenir dépend uniquement de nous. Ils ont reçu une peur de l’avenir dans leur cœur, et cette peur est diabolique, elle vient parce que le Créateur et le Sauveur a été éliminé complètement de notre société.

C’est la « lutte contre le réchauffement » qui dicte de plus en plus ce qui est permis et ce qui ne l’est pas. Et de manière particulièrement insidieuse, cette « lutte contre le réchauffement » va jusqu’à proposer de faire moins d’enfants pour sauver la terre.

Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/10/09/01016-20181009ARTFIG00332-faire-moins-d-enfants-pour-sauver-la-planete-itineraire-d-une-these-vivace.php

Nous connaissons la manipulation médiatique. La première étape est d’amener une nouvelle idée, qui va choquer, mais qui lui permet de s’installer. On a vu pour le mariage homosexuel, qui l’aurait imaginé encore en 1990 ? Dans peu d’année cette idée sera acceptée, et il sera « mauvais » de faire des enfants. Le Créateur a dit « Multipliez et ne diminuez pas ». La morale climatique nous dit l’inverse.

Et ce sont tous nos choix et notre manière de vivre qui vont être impactés, plus question de manger de la viande, cela consomme trop de ressources, plus question d’avoir de mazout pour se chauffer, ou d’utiliser sa voiture diesel. Les pauvres vont crever de froid l’hiver mais c’est juste car il faut « sauver la planète ». Quelle folie !

Une fois de plus l’église est absente, ou pire, complice.

Cette nouvelle morale est diabolique, elle a éliminé Dieu comme source de la Loi, elle s’oppose à sa Parole. Dans son essence, elle est contre l’homme créature de Dieu. C’est non seulement une morale nouvelle, mais un homme nouveau, compatible LGBT, formaté pour suivre l’antéchrist.

Il sera impossible de s’opposer à cette morale, car nous serons de ceux qui empêcheront l’homme de sauver sa planète. Nous serons donc traités comme des meurtriers.

Relisons ces versets de l’Apocalypse :

Le quatrième (ange) versa sa coupe (de colère) sur le soleil. Et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu; et les hommes furent brûlés par une grande chaleur, et ils blasphémèrent le nom du Dieu qui a l’autorité sur ces fléaux, et ils ne se repentirent pas pour lui donner gloire.

Nous, chrétiens enfants de Dieu, ouvrons les yeux sur cette manipulation de certains hommes, qui utilisent des problèmes climatiques très réels pour changer complètement la manière de vivre en société, pour introduire « l’homme nouveau », tout en criminalisant tous ceux qui s’opposent à leur manière de voir.

Ce n’est pas le climat qui va se refroidir, c’est la charité, l’amour fraternel. Nous sommes prévenus par Jésus dans Mt 24 :11-12

Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens. Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira.

Cette nouvelle morale est inique. Nous sommes très loin de la « justice climatique » réclamée par la jeune fille de 15 ans à la COP21.

L’amour du plus grand nombre se refroidira, Il restera donc un petit nombre, dans lequel l’amour ne se refroidira pas. Nous sommes dans ces temps décrits dans la Parole. Dieu est Roi et Il est l’Avenir de notre planète.

  5Comments

  1. Dan1210   •  

    Ton article est très important, c’est effectivement une manipulation comme toutes celles auxquelles nous assistons en continu, mais celle-ci est probablement celle qui va produire le plus d’effets pour modifier drastiquement le comportement humain et le contrôle total qui se met en place avec.

    De plus, tu l’abordes sous un angle très intéressant, celle de la notion de l’homme sauveur, je n’avais pas pensé à cet aspect avant ton article, très intéressant.

    Au-delà de ce qui se passe précisément et/ou réellement au niveau climatique, c’est une aubaine pour les manipulateurs, les forgerons de la pensée unique, il faut tout de même reconnaitre que ce sont des maîtres en la matière. Cela est facilité par un travail de sape depuis de nombreuses années avec la mutation de l’homme vers le mouton-robotisé-télécommandé. Cependant, le rythme commence à s’accélérer dangereusement. Déjà aujourd’hui, le simple fait d’émettre quelques interrogations, même pas des vraies réserves ou des remises en cause directes, le seul fait de s’interroger est déjà interdit.

    C’est le même phénomène qu’avec les végans/antispécistes ou les tueurs des genres. Il est hallucinant de constater que de si petites minorités puissent monopoliser l’attention et transformer radicalement la pensée humaine en si peu de temps. Seuls les derniers temps peuvent être témoin de telles choses.

    Les mesures en rapport avec le climat, conjointement avec les théories de l’antispécisme, permettront un contrôle total de la nourriture à l’échelle mondiale. Et celui, qui tient la nourriture, tient tout, c’est encore plus efficace que le pétrole.

    Mais je pense qu’il y un autre but caché extrêmement important dans la stratégie de notre ennemi, le voici.

    Manger de la viande, qui plus est manger de la viande de son propre élevage (ce qui n’existe plus pour l’immense majorité des gens), c’est un sacrifice, oui un sacrifice, une vie est ôtée, le sang coule.

    Comment une génération qui ne sait même pas ce qu’est une vache ou un agneau (c’est déjà à peu près le cas dans les grandes villes), comment pourra-t-elle encore imaginer comme réel le sacrifice de Christ qui meurt sur une croix, son sang rachetant l’humanité ? Rien que dire une chose pareille choquera, révoltera les gens au plus haut point, rien ne sera plus choquant que cela (en fait je pourrais utiliser le présent plutôt que le futur). Parler du sacrifice de Christ sera punit sévèrement, probablement de mort un jour prochain.

    Et que dire du contenu des écritures de l’ancienne Alliance ? Du Tabernacle, du Temple ? Des fêtes juives ? Comment célébrer Pessah ? Le retour aux racines juives pourrait bien devenir périlleux.

    Il faut enlever tout contact avec la mort, avec le sang, il faut juste se divertir et ne penser à rien, sauf le sang des martyrs, qui lui ne dérangera pas grand monde, bien au contraire.

    Combien de temps reste-t-il avant l’interdiction des Ecritures ?

  2. Amedee   •  

    Cet article est très juste. Cela fait longtemps que je me disais que le climat et l’écologie pouvaient devenir des leviers idéaux pour promouvoir un gouvernement mondial. « Donnez-moi un point d’appui, et un levier, je soulèverai le monde » aurait dit Archimède quand il eut compris le principe du levier. Il ne s’agit plus ici de levier mécanique, mais de leviers moraux et spirituels.

  3. Guillaume   •  

    C’est vrai que ces dernières années, le climat est en train de changer. C’est un fait qui ne peut être nié. Par contre, ce n’est pas la première fois qu’un tel phénomène arrive. Bien des découvertes archéologiques et des faits historiques le prouvent. Il y en a même des traces dans la Bible. Voici celles que j’ai trouvées:

    1) Le Lion déchiré par Samson (Juges 14, 1-20)
    2) Le récit de David à Saül, lorsqu’il lui dit qu’il a tué un (des) lion(s) et un (des) ours lorsqu’il gardait les troupeaux de son père. (1 Samuel 17, 34-37)
    3) Un des meilleurs hommes de David tue un lion un jour de neige (2 Samuel 23, 20)
    4) L’histoire d’Elisée, lorsqu’il maudit des jeunes garçons et deux ours sortent d’une forêt. (2 Rois 2, 23-25)

    A ma connaissance, il n’y actuellement pas d’ours ni de lions à l’état sauvage en Israël. Ceci montre déjà qu’à ces différentes époques, il y avait sûrement un autre climat que ce que nous y connaissons maintenant.

    Par contre, ce qui se passe pour la première fois à ma connaissance, c’est que le changement climatique est utilisé comme moyen de manipulation pour contrôler les gens et leur faire peur. Ce que les politicards ne disent surtout pas, c’est que par rapport aux autres facteurs comme le volcanisme, les océans, les matières organiques mortes et autres phénomènes naturels sur la Terre reste très petit.

  4. Guillaume   •  

    Errata: Ce que je voulais dire, c’est que par rapport aux autres phénomènes naturels, la production de CO2 due aux activités humaines reste très petite.

Laisser un commentaire